RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Anneau10

Partagez
 

 Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 14101
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2674
J'aime : 150
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptyMer 12 Fév - 21:35
Début de réponse... ?
Merde. J’étais en retard pour le cours de défense contre les forces du mal ! Moi qui devais être irréprochable puisque je redoublais mon année, c’était mal partie… En même temps, je commençais à être obnubilé par mes recherches pour connaître la vérité et savoir ce qu’il s’est réellement passé le soir du 5 juin 2023.
J’essayai d’avoir des informations par-ci par-là. Tout d’abord, sur le lieu où a été découvert Oriana, ce fameux temple. J’avais entendu dire qu’elle n’était pas la seule à avoir été là bas. En même temps, quelqu’un l’avait bien ramené à l’hôpital Saint Mangouste ! Mais il commençait à avoir des rumeurs sur ce temple et pourquoi plusieurs personnes se sont retrouvés à cet endroit. J’avais entendu quelques noms, une partie n’était plus scolarisé, mais on m’a parlé d’une personne : @Peter J. MacArthur. Il était présent au temple et lui aussi, c’était retrouvé à l’hôpital. On pouvait dire que c’était le début d’une piste, assez mince faut l’avouer, qu’est-ce qu’un gars comme ça pouvait m’éclairer ma lanterne ? Mais c’est tout ce que j’avais pour le moment… Autant commencer quelque part non ? Je pensais avoir une vague idée de qui pouvait être ce Peter. Il me semblait bien qu’on avait quelques cours en commun… D’ailleurs, c’était le cas pour le cours de DCFM !

J’étais dans mes bouquins à la bibliothèque, que je me suis rendu compte de l’heure. Je ramassai aussi vite que j’ai pu mes affaires pour les prendre sous le bras et me mis à courir le plus vite possible pour être en retard le moins possible !
Je zigzaguai entres les élèves dans les couloirs pour essayer de rejoindre la salle de classe.

- Pardon… Désolé… Excusez moi !

Pourquoi, c’est toujours quand on est pressé qu’on a l’impression que les gens n’avancent pas ! J’avais enfin un champ dégagé pour accélérer encore plus le pas quand soudain… Venu de nul part, un élève venant d’un couloir perpendiculaire. Je le bousculai et j’en fis tomber mes livres.

- Merde ! Tu ne peux pas faire gaffe sérieux ?

Le pauvre, c’était un premier année et il était juste au mauvais endroit, au mauvais moment… En même temps, il fallait qu’il regarde où est-ce qu’il mettait les pieds aussi là… Mauvaise foi ? Probablement mais j’étais tellement agacé par moi-même d’être en retard, qu’il fallait que ça retombe sur quelqu’un, et c’était ce première année.

Je repris le chemin de la classe, pris les escaliers deux par deux. Heureusement que j’étais un minimum sportif, ça m’a permis de gratter quelques minutes…
J’arrivai enfin devant la porte de la classe, la plupart des élèves étaient déjà installé et le professeur allait commencer son cours.

- Désolé… Disais-je timidement.

Je me précipitai vers une place libre sans trop faire attention à côté de qui je m’étais installé. Déjà que j’étais un peu en retard, je n’allais pas en plus prendre le temps de choisir ma place…
Je posai mes affaires devant moi, j’étais essoufflé. Je repris plusieurs grandes respirations pour baisser mon rythme cardiaque !

- Mr Dubois, c’est la dernière fois que je vous vois arriver en retard, c’est bien compris ?

J’acquiesçai de la tête et lui répondit :

- Oui professeur.

J’ouvris le livre à la page indiqué par le professeur et commençais à prêter attention au cours.
Le cours, c’était la suite de ce qu’on avait déjà évoqué au cours précédent, le sortilège Patronus. Ce sort était vraiment très intéressant, mais en même temps très compliqué à le maîtriser. Il fallait penser à un souvenir particulièrement fort et heureux surtout. Ce qui n’était pas évident pour moi l’année passée…

Je me tournai rapidement vers mon voisin, qui avait l’air tout aussi concentré que moi, en tous cas, c’est ce qu’il laissait paraître. Et je m’arrêtai net. Je ne m’étais pas rendu compte jusqu’à maintenant, mais je m’étais assis à côté de Peter ! Le gars que je dois voir et questionner ! Finalement, je n’avais pas besoin de le chercher longtemps !

Je devais trouver un moyen de lui demander si on pouvait se voir après le cours, mais si possible, le plus discrètement. Déjà que j’étais arrivé en retard, si en plus le prof me voit en train de bavarder ou de ne pas suivre, c’était sur, j’allais faire perdre des points à ma maison…
Je pris un petit bout de papier et je me mis à écrire :

Salut, est-ce qu’on se voir après le cours ?
J’ai besoin de te parler. Ce ne sera pas long.


Bon, si ça n’allait pas être long, ça, ça allait dépendre de lui. Si j’allais avoir les réponses qui pouvaient m’aider à avancer.
Je mis ma main sous la table et donnai un coup de coude à mon camarade. Je lui tendis mon petit mot. J’attendais qu’il me le prît en main, s’il pouvait le faire assez rapidement ça serait le mieux…

J’étais soudainement pressé que le cours se termine pour sortir et pouvoir discuter avec Peter.  
Codage par Libella sur Graphiorum



Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32478
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptySam 15 Fév - 23:14
Peter
&
Samuel
Forever cursed in love are the observant
Forever a slave to the detail
Penser à un souvenir, facile. Penser au souvenir le plus joyeux du monde, faisable. Penser à lui, difficile. Invoquer dans sa mémoire l’image de Maxime dans ses bras, la tête posée sur son torse gonflé et rougi par l’effort lui était pénible. Ses yeux bleus le scrutaient alors de leur océan et l’immergeaient dans un torrent de culpabilité. Ce regard ne se poserait sûrement plus jamais de la façon dont il s’était appuyé sur lui lorsque tout était devenu étincelant et qu’ils étaient entrés ensemble dans un nuage si duveteux que la Terre en avait perdu toute gravité. Leur professeur de Défense Contre les Forces du Mal, ou DCFM comme les élèves de Poudlard aimaient raccourcir son intitulé, les invitait à pratiquer un des sortilèges de défense les plus connus et les plus difficiles : le Patronus. Leur magie ne suffisait pas seule à se défendre contre les Détraqueurs, ces créatures fantomatiques qui gardaient dans l’effroi les prisonniers envoyés croupir à Azkaban. Si le ministère venait un jour à connaître toute la vérité sur Peter, le garçon songeait qu’il y finirait peut-être ses jours. Ce serait alors une longue attente pour l’homme qui avait vendu son sang et ses larmes pour devenir un être quasi immortel. Enfermé dans sa cellule, le Mage ne serait sûrement pas capable de se nourrir ; sa vie éternelle s’en verrait considérablement raccourcie et il décéderait peut-être même avant l’heure.

Assis à un pupitre pour deux, Peter agitait sa baguette devant ses yeux pour faire flotter un parchemin. Mieux valait se distraire plutôt que de penser à ce qui s’était passé la veille. Son cœur et son cerveau n’étaient pas encore en mesure de se mettre d’accord sur les événements et avec son Wingardium Leviosa, Peter cachait toute preuve du sort qu’il avait réservé à un certain Français. Sa concentration se brisa juste à temps pour voir la majestueuse femme s’approcher de son rang. Si le jeune homme n’était pas d’humeur à mettre en place les stratégies inculquées par la pédagogue, il devait toutefois en donner l’impression. Le jeune homme, tout juste adulte depuis quelques jours, avait dû défendre sa place dans la classe de Mrs Riddleton après l’avoir volontairement perdue une année plus tôt. Si par mégarde la femme menue se rendait compte qu’il n’était pas concentré sur son cours, il serait peut-être compliqué pour Peter de plaider sa cause. Elle s’apprêtait à le questionner sur sa démarche quand un bruit de pas attira l’attention de la grande brune ; elle s’était alors retournée vers la porte pour attendre patiemment le retardataire. D’un ton bienveillant mais terriblement sec, elle l’informa que le clampin ne pourrait plus jamais se permettre d’être en retard à son cours. Sans demander son reste, il s’était excusé sincèrement et timidement avant de pénétrer dans les lieux où tous avaient déjà repris leur expérimentation. La pratique cessa à l’instant même où le garçon prit place au premier pupitre vide qu’il repéra ; il s’agissait du sien. Peter s’était légèrement décalé sur la gauche pour mieux partager l’espace de travail. La théorie fut énoncée et les élèves s’activaient à prendre des notes en silence. Seul le grattement des plumes sur les parchemins épais accompagnaient la voix théâtrale du professeure. Samuel Dubois sortit ses affaires avec précipitation et s’affairait à rattraper sa lenteur. La scène étira un sourire fin sur le visage parfait du Serdaigle qui ne tarda pas à se perdre à nouveau dans ses pensées peuplées de Français et d’infirmerie - le lieu sinistre où tout espoir avait pris fin. Aussi, Peter ne remarqua pas son voisin le Gryffondor déchirer un bout de parchemin pour y inscrire quelque chose. Il aurait sûrement trouvé l’acte suspect et n’aurait pas sursauté en sentant le coude du garçon lui frapper gentiment les côtes derrière la table. Il glissa son regard dans le coin de ses yeux pour interroger le garçon du regard. Dans la main de Samuel gesticulait le petit bout de parchemin qu’il faisait danser contre sa peau. Peter attrapa la main du lionceau et y décrocha le message qu’il déplia discrètement sur sa table en faisant mine de chercher un pot d’encre dans son attirail. De nouveau, Peter baissa la tête et la pivota légèrement pour l’interroger du regard. Ils se connaissaient sans trop se connaître, s’étaient croisés plus d’une fois aux différentes fêtes et aux différents événements organisés à Poudlard ou par ses résidents, mais rien ne laissait présager qu’il veuille lui parler un jour seul à seul. Si cela pouvait lui éviter de penser à la veille, qu’il en soit ainsi. Peter griffonna un “of course” rapide sur le papier et le fit glisser secrètement dans la main du sportif - le vrai fils de son père, celui-là.

Mrs Riddleton les informa que le cours venait de toucher à sa fin et qu’elle les invitait à rédiger un rouleau de parchemin sur l’histoire du Patronus et son incarnation physique. Peter passa sa langue sur ses dents en secouant la tête : plus il aurait de travail, et moins il serait hanté par son regard perçant. Il avait rangé ses affaires et pris ses manuels sous son bras quand il lâcha un :

“Faut que je lave les mains. J’ai de l’encre plein les paumes. Tu me rejoins à la sortie ?”

Peter faisait encore couler l’eau dans le lavabo quand il vit le reflet de Samuel se dessiner dans le miroir des toilettes pour garçons du deuxième étage.

“Hey, désolé. J’ai du mal à la retirer. C’est tenace, ce machin. Comment ça va, toi ?”

Il se sentait sale depuis la veille. C’était sûrement la première fois qu’il faisait l’expérience d’une telle chose.
CODAGE PAR AMIANTE
IMAGES PAR GIPHY & zacharylevis
LYRICS PAR HALSEY
940 words



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 14101
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2674
J'aime : 150
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptyDim 16 Fév - 17:15
Début de réponse... ?
Peter était d’accord pour l’entrevu que je lui avais demandé. Il avait l’air assez surpris quand je lui avais fourni mon petit mot. C’était plutôt normal, on n’avait jamais vraiment eu, auparavant, l’occasion de discuter ensemble. On s’était déjà croisé ici et là, car sa tête me disait vaguement quelque chose, mais ça s’arrêtait là… Jusqu’à présent.
Après, il y avait quelques commérages qui allait et venait sur lui. Déjà cette histoire avec le temple, donc je comptais bien lui en parler mais il y avait aussi cette histoire avec un certain Français avec qui il aurait une histoire. Bon, à vrai dire, ce genre d’histoire ça me passait un peu au-dessus de la tête. C’était un peu « leur problème » et d’ailleurs, je ne comprenais toujours pas pourquoi certaines personnes devaient absolument s’immiscer dans les affaires des autres alors que ça ne les concernaient pas… !
Vous allez me dire, l’histoire du temple, ça ne me concerne pas… directement, il est vrai mais indirectement oui ! Ça concernait ma meilleure amie et j’avais ce besoin de connaître la vérité… Certainement, parce que je n’avais pas réussi à la protéger ce soir-là et j’essayais en quelque sorte, de me rattraper. Si j’arrivais à lui ramener sa mémoire, j’aurai tout gagné.

Une fois le cours terminé, je me tournai vers mon voisin pour lui dire où on pouvait se retrouver, mais finalement, il fut plus rapide que moi en précisant qu’il devait faire une halte aux toilettes. Comme il voulait, j’allais le rejoindre à la sortie. Il était déjà parti, pour ma part, je remballais mes affaires quand le professeur m’a pris en aparté pour faire une leçon de morale sur mon comportement, comme tout bon professeur était apte à le faire. J’écoutai à moitié ce qu’elle me disait, je n’avais qu’une idée en tête, retrouvé le Serdaigle au point de rendez-vous.

Je me précipitai vers la sortie de la classe et me dirigeai vers les toilettes les plus proches. J’étais persuadé que vu le temps où le professeur m’avait parlé, le jeune homme avait eu largement le temps de se laver les mains, et donc m’aurait attendu devant l’entrée des toilettes… Mais apparemment non puisque je ne vis aucune couleur qui correspondait au bleu et au bronze.
Je voulais être sûr qu’il se trouvait bien ici, et qu’il ne m’aurait pas fait faux bond, mais finalement, il était bien là, en train d’essayer tant bien que mal à retirer l’encre sur ses mains.

Il me demanda tout poliment comment est-ce que j’allais. C’était sympa de sa part, à vrai dire, je ne comptais pas passer par cette case-là et aller direct au sujet, mais finalement, je répondis à sa question, ça me laissait le temps de vérifier s’il y avait du monde présent dans la même pièce que  nous. Je ne voulais pas forcément avoir des oreilles qui traînent et donc écoutent notre conversation. Je n’avais pas envie que tout le monde sache mon ambition à connaître la vérité.

- Euh ouai, ça va bien. La routine quoi ! Rien d’exceptionnelle en fait… Disais-je tout en regardant à l’intérieur de chaque toilette et vérifier qu’elles étaient bien inoccupées.

Une fois l’inspection faite, je me tournai vers mon interlocuteur et repris :

- Alors voilà, je t’ai demandé à ce qu’on se vois car, j’ai entendu des trucs te concernant, et j’aurai aimé avoir un peu plus d’information. Et je me suis dit, autant aller directement à la source et ne pas passer par des intermédiaires.

Il devait très certainement se demandait de quoi j’allais bien lui parler…

- J’ai entendu dire que, toi aussi, tu t’es retrouvé à l’hôpital Saint Mangouste, avec d’autres personnes, le jour où vous avez retrouvé Oriana. Elle aussi, elle s’est retrouvé à cette endroit, malheureusement, elle n’en a aucune idée de comment..

Je m’arrêtai quelques instants, j’espérais qu’il comprenne où je voulais en venir.

- Du coup, comme tu es un des rares élèves à avoir été présent, je me demandais si tu pouvais me raconter un peu ce qu’il s’était passé ? Si tu te souvenais de quelque chose avant l’arrivé à l’hôpital ?

Pour le moment, je ne lui mentionnais pas la raison de mes interrogations. Je ne voulais pas trop m’étaler sur mon sujet et lui dire la raison. Je ne le connaissais pas plus que ça, et je ne savais pas trop de quel côté il pouvait se trouver…  

Je ne m’étais pas non plus trop expliquer sur qui était Oriana… Je pense que tout le monde était au courant que c’était l’élève qui était revenu d’entre les morts, et si lui était présent dans le même hôpital, au même moment, il devait forcément la connaître.  
Codage par Libella sur Graphiorum



Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32478
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptyVen 21 Fév - 12:12
Peter
&
Samuel
Forever cursed in love are the observant
Forever a slave to the detail
En toute honnêteté, le garçon ne se souciait pas vraiment de l’état de Samuel. Il y a quelques mois de cela, sa question aurait été motivée par un véritable besoin de savoir comment le lionceau se portait. Peter avait ce petit quelque chose d’agréable qui poussait les gens à se confier à se détendre en sa présence, et ce, bien avant sa transformation. Sa nonchalance avait fait sa renommée et son comportement relaxé lui valait d’être invité à toutes les soirées des écoles de sorciers. On aimait sa présence lumineuse et ses idées. Tout avait changé le quatorze septembre. En réalité, le changement avait opéré plusieurs semaines auparavant ; pourtant, le jeune homme avait le sentiment sincère que la vie ne serait plus pareille après les événements qu’il venait de vivre. Il avait sacrifié ce qu’il aurait pu avoir de plus précieux au monde pour devenir un des Leurs. Il avait donné sa vie à la cause, son corps au mensonge et son âme à une déesse rouge. Rien de tout cela ne l’avait affecté - pas même les duperies ou les cadavres qui avaient commencé à joncher sa route. Rien, jusqu’à Lui, l’ultime sacrifice, le plus douloureux d’entre tous. De l’encre ou de sa culpabilité, il était difficile de savoir de quoi Peter tentait de se laver ; il frottait énergiquement ses mains avec le savon mis à leur disposition et faisait couler sur sa peau une eau si chaude qu’elle fumait. Pour cacher son mal être nouveau, le jeune homme fit le pari de demander au jeune homme comment il se sentait, lui. Légèrement avare en mots ou bien mal à l’aise, Samuel s’estima vivre une vie paisible et sans exception. Le grand brun sourit en se disant qu’il y avait bien longtemps que la vie était devenue si exceptionnelle qu’elle leur paraissait à tous être devenue normale. Les disparitions s’étaient précipitées à Poudlard et malgré tout, Peter ne songeait pas une seule seconde à ces événements quand le Gryffondor lui avait demandé une entrevue, seul à seul. Ce n’était généralement pas pour parler de morts qu’on lui demandait de s’isoler. Devant l’embarras du sportif, Peter soupira gentiment et ferma le robinet avant de lui faire face ; ses mains coulaient sur le sol taillé dans des pierres de carrière.

“Écoute, Samuel… Je suis flatté et tout… Mais je t’avoue que je suis pas tellement d’humeur aujourd’hui. Un autre jour, okay ?”

Ils avaient pris la parole en même temps en s’écouter une oreille distraite. Peter laissa ses propres mots mourir dans le malaise qu’ils avaient provoqué ; l’hédoniste était persuadé que si Dubois lui demandait de s’isoler avec lui, c’était pour des activités toutes autres. Il n’était pas le premier sportif à s’adresser à lui pour expérimenter. Le grand brun éclata de rire en réalisant son erreur et se tourna vers une serviette disposée à côté du lavabo pour s’essuyer les mains énergiquement ; Peter n’était pas totalement parvenu à faire disparaître l’encre noire de ses doigts.

My bad…,” s’excusa-t-il. “Ouais, c’est pas faux. Qui t'a raconté ça ? Je me suis réveillé à St Mangouste ouais. Elle va bien ? Je veux dire… Tu la connais bien, non ?”

S’il voulait des réponses à ses questions, il allait devoir lui apprendre deux-trois trucs sur la nature de leur relation. Peter ne le montrait pas toujours mais il était doué pour tirer les vers du nez. Le corbeau replaça la serviette en feintant le calme ; en lui, ses émotions tourbillonnaient et une sueur froide parcourait son dos. Il n’avait pas assez réfléchi à son alibi et s’il l’avait fait, aujourd’hui, tout lui paraissait flou et dangereux.

“Franchement mec, le prends pas mal mais... J’sais pas, c’est bizarre que ce ne soit pas elle qui vienne m’en parler directement.”

Questionner ses motivations, une bonne méthode pour gagner du temps.

“Je ne l’ai même pas revue depuis la rentrée. Elle a repris les cours ?”
CODAGE PAR AMIANTE
IMAGES PAR GIPHY & zacharylevis
LYRICS PAR HALSEY
656 words



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 14101
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2674
J'aime : 150
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptySam 22 Fév - 19:18
Début de réponse... ?
Je n’avais pas relevé sa première phrase où le Serdaigle pensait que nous étions là pour « s’amuser ». Non pas que je n’avais pas entendu, mais juste parce que je voulais en venir au fait. C’est sûr, ça pouvait porter à confusion, lui demander de se parler seul à seul, dans des toilettes… Je pense que ce n’était pas la première fois qu’il avait ce genre de proposition. Après, chacun faisait ce qu’il voulait avec son corps, mais ce n’était pas mon délire, du moins avec un homme, j’entends !

Je lui répondis juste avec un sourire et attendit les réponses à mes questions, à la base, j’étais vraiment là pour ça. Mais forcément, il n’y répondit pas directement. Tout d’abord, il me confirma bien qu’il s’était lui aussi retrouvé à l’hôpital Saint Mangouste, au moins, mes sources étaient plutôt fiable, c’était un bon point. Au final, c’était la seule chose qu’il me confia, pour le moment, chose que je savais déjà… Ça n’allait pas avancer bien vite si ça commençait à prendre de cette tournure.
C’était sympa de sa part de prendre des nouvelles d’Oriana, mais était-il vraiment obligé de répondre à mes questions par des questions ? Fallait bien que je prenne mon mal en patience, il fallait qu’il prenne confiance en moi pour pouvoir se dévoiler un peu plus. C’était normal, je pense que je réagirais de la même manière si j’étais à sa place.
Il voulait aussi connaître la personne qui m’avait fourni l’information, comme quoi, Peter était bien à l’hôpital lui aussi. Il croyait sérieusement que j’allais dévoiler mes sources ? Bon, pour être franc, je ne savais plus du tout qui me l’avait dis… Je n’étais pas du genre à avoir un petit carnet dans lequel j’allais noter tous les points importants de mon « enquête ». J’arrivai, jusqu’à maintenant, à avoir une bonne mémoire. Si ça marchait aussi bien pour les cours…

- Oh, tu sais, ce sont les bruits de couloir… Tout le monde en parle, ou en a parlé. Le retour d’une personne décédée, ça ne passe pas inaperçue… ! Je m’arrêtai un instant pour continuer. Elle va bien oui, du moins physiquement… Mentalement, c’est autre chose, disons que depuis son retour, elle est devenue amnésique. Elle ne se rappelait plus de qui elle était, sa famille, ses amies… Dont moi aussi. Un peu comme une remise à zéro…

Je ne voulais pas lui donner trop de détail, si lui n’osait pas tout dévoiler, c’était le cas pour moi aussi. C’était donc donnant/donnant.

- Oui, je la connais très bien, mieux qu’elle maintenant.. ! On a toujours traîné ensemble depuis la 1ère année, on a fait pas mal de connerie aussi !

Maintenant que j’avais répondu à la plupart de ses questions, pour moi c’était bon, il allait enfin m’en dire un peu plus sur ce qui avait bien pu se passer avant l’arrivée dans le bâtiment hospitalier… Mais non, il se méfiait, encore.
Bon, après, je pouvais comprendre son interrogation, je n’étais pas vraiment concerné par l’affaire…

- Je comprends, mais pour rien te cacher, elle n’est même pas au courant que j’essaye de comprendre ce qu’il s’est passé.

Et encore des questions… A la base, c’était moi qui posais les questions et lui qui devait y répondre non ? Pourquoi les rôles sont en train de s’inverser tout à coup ?
Je regardais ma montre, j’avais encore du temps devant moi, c’était juste moi qui commençait à s’impatienter…

- Oui, elle a repris comme nous, le 1er septembre. Elle essaye de s’y retrouver le mieux possible, mais ce n’est pas évident.

Je me rapprochai de la porte d’entrée, être sûr de ne pas voir apparaître de nouvelle tête, ce qui m’aurait encore plus agacer !

- Écoute, je peux comprendre que tu te méfies de moi. On ne se connaît pas vraiment, on a dû se croiser à certaines soirées, et dans les couloirs, mais sans plus. J’essaye juste de comprendre ce qu’il s’est passé. C’était très dur pour moi de la voir disparaître. J’imagine que tu as aussi dans ton entourage des personnes qui te sont proches et que tu ne souhaites pas les voir partir ? Dis-toi que moi, ça m’es arrivé, et je ne le souhaite à personne, même pas à mon pire ennemie.

Je croisai les bras, mon dos adossé contre la porte d’entrée.

- Maintenant qu’elle est revenue, comme par miracle, j’essaye juste de comprendre comment c’est possible, qu’est-ce qu’il lui a bien pu arriver et où est-ce qu’elle pouvait être durant toute une année ? Maintenant que j’ai un tout début de piste, j’espérais avoir des débuts de réponses..

Voilà, je m’étais beaucoup plus dévoilé et surtout concernant mes sentiments. Il fallait que je joue cartes sur table, Peter était ma seule piste pour le moment, et je ne voulais pas la gâcher.

Alors que j’étais adossé contre la porte, je sentis une pression de l’autre côté, quelqu’un essayait d’entrer. Je me retournai, entrouvris légèrement pour lui dire :

- Désolé, c’est occupé, va à un autre étage !

Et je refermai la porte aussi rapidement que je l’avais ouverte.     
Codage par Libella sur Graphiorum



Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32478
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptyDim 8 Mar - 15:33
Peter
&
Samuel
Forever cursed in love are the observant
Forever a slave to the detail
Le quiproquo lui rendit un sourire qu’il ne pensait pas récupérer avant quelques mois. Samuel décida par lui-même de ne pas relever l’incident, laissant Peter s’exclamer que c’était sa faute, qu’il avait simplement mal compris les attentes du jeune homme. S’essuyant énergiquement les mains sur le tissu de coton épais, Peter regardait le sportif lui expliquer ses interrogations. Un bon journaliste était comme un garçon populaire : ils ne révélaient jamais leurs sources et ne faisaient que de rares confidences sur l’oreiller. Rien que des bruits de couloir qui s’étaient répandus aussi vite qu’ils s’étaient faits échos sur les parois impressionnantes du château ; très bien, Peter n’aurait qu’à mener sa petite enquête. Et elle n’était pas très difficile à commencer : @Emily Skeeter, @Matthew G. Ollivander, autant de noms parmi la foule qui s’étaient précipités ce jour-là à l’hôpital ou qui s’y étaient réveillés en même temps que lui. Le corbeau se rappelait très bien du regard assassin de la princesse plus-si-Naïve. Comme le mentionnait lui-même le grand garçon au corps élancé, la résurrection d’une étudiante ne passait pas inaperçue ; il était tout à fait légitime que les autres en soient bouleversé. Si Peter n’avait pas eu l’esprit occupé par d’autres choses plus importantes à ses yeux, il aurait sans doute été chamboulé lui aussi. Pour l’heure, sa nature toute nouvelle et l’effroyable vérité de ce qu’il avait dû abandonner la veille suffisaient à lui obscurcir les idées de sorte à ce qu’il ne voit pas plus loin que le bout de son joli nez. Il se fichait dès lors comme de son premier rancard de la jolie blondinette qui avait été retrouvée dans la pyramide infestée d’Inferi manipulés par le charme d’une personne encore mystérieuse à ce jour. Il s’agissait très certainement tout bonnement d’un sortilège placé là pour défendre la boîte qui fut dérobée ce jour et de rien d’autre. De viles créatures que Peter n’avait jamais trouvées élégantes, de simples mannequins faits de chair et d’os qu’on trimballe et qu’on anime avec un peu de magie, mais rien qui n’empêche les chairs en putréfaction de sentir la rose ou de prendre de jolis couleurs comme de jolies Vélanes. Son ascension n’avait pas fait perdre à Peter de son goût réputé pour la splendeur, au contraire, elle l’avait renforcé. Jouant les étudiants sympathiques à merveille, le garçon contre attaqua en demandant des nouvelles de l’objet de toutes ces inquiétudes. Peut-être que Samuel serait en mesure de lui apporter des informations sans même s’en rendre compte ? À vrai dire, la présence de la jeune femme était suspecte - encore plus aux yeux du groupuscule écarlate.

“Bon, c’est cool… ‘Fin, pour elle je veux dire. Pas la partie amnésie, évidemment. Mais après tout ce qu’on croyait lui être arrivé, c’est cool de voir qu’elle est intacte physiquement. C’est vraiment une histoire de dingue, tu trouves pas ?”

Il n’avait aucune idée de ce qui se tramait vraiment dans le château, pas vrai ? Peter termina de s’essuyer les mains et se tourna contre le lavabo pour y prendre appui et feindre l’aisance. Peut-être que leur état d’amnésie coïncidait bien trop - dans une toute autre mesure - avec la leur pour qu’il ne s’en préoccupe pas ? De toute façon, sans trop le vouloir, le garçon s’était enfermé avec Samuel dans les toilettes. Le corbeau écouta attentivement l’histoire que lui contait le garçon : un beau sportif et une belle jeune fille qui faisaient les quatre-cent coups ensemble… Il lui avoua ensuite trouver l’entreprise suspicieuse ; pourquoi lui et pas elle, plus simplement ? Elle n’était pas au courant… Peter arqua un sourcil parfaitement taillé. La question sembla l’agacer car déjà il regardait sa montre ensorcelée. Presque sèchement, il l’informa que son amie avait repris les cours… Pour tout dire, Peter le savait et avait légèrement menti à ce sujet. Il se rappelait très bien l’avoir vue en cours avec lui.

“Mmmh…”, confirma-t-il.

Ils ne se connaissaient pas tant que cela et tout dans l’attitude de Samuel trahissait son envie maladive d’en savoir plus, de sa méfiance et de ses doutes. Ne venait-il pas d’entraver le passage de la porte en se positionnant justement devant. Sans le savoir, Samuel toucha une corde encore bien trop sensible, un lien qui ne cesserait jamais de trembler au moindre effleurement. Trop tard pour les souhaits ; la veille, Peter avait dit au revoir à la seule personne qui aurait jamais pu compter vraiment dans sa vie. Peut-être qu’Oriana avait perdu la mémoire pour la même et exacte raison que @Maxime Leroy. Quiconque lui avait fait subir ce sort avait peut-être eu l’exacte même idée que celle de l’incube ? Non… Bien sûr que non. Il savait que le corps de l’autre Oriana, celle qui n’était pas Oriana, avait été transformé par magie pour faire illusion. Quiconque lui avait fait subir cette amnésie - et peut-être tant d’autres choses encore - avait sûrement choisi de couvrir ses propres traces.

“Et c’est moi ta piste, mate ?”, demanda-t-il un peu circonspect.

Le grand brun avait bien des choses à se reprocher concernant la pyramide mais ironiquement, le sort d’Oriana n’avait rien à y voir. Flairant l’opportunité d’en apprendre plus pour lui-même, Peter croisa à son tour les bras en le voyant bloquer définitivement la porte. Usant de sa musculature de jeune homme, Samuel empêcha un première année de pénétrer dans les toilettes. Voilà qui, contrairement à ce qu’il souhaitait justement faire, allait créer des ragots. Le garçon avait très certainement entendu la voix de Peter et l’avait sûrement reconnue entre milles ; il était chef de la chorale, après tout.

"Ecoute, buddy, j’sais pas quoi te dire. Quand j’ai débarqué dans cet espèce de tombeau avec les autres,” premier mensonge, “les autres étaient déjà tous attaqués par des Inferi. Tout ce dont je me rappelle, c’est que j’ai sauté dans la mêlée pour aider mes amis et que… Bah ouais je l’ai vue mais elle n’avait pas l’air de respirer la forme. Bien sûr, ça nous a surpris mais on n’a pas tellement eu le temps de réfléchir. On s’en est sorti et puis… Bah plus rien. Je me rappelle juste de m’être réveillé là-bas”, deuxième mensonge.

Il avait fait quelques pas jusqu’à la grande fenêtre qui éclairait les lieux et qui offrait une jolie vue sur le reste du château baigné dans la lumière.

“Après, t’as sûrement entendu la même chose que moi… Je crois qu’ils ont déterré ce qu’on pensait tous être le corps d’Oriana et qu’ils se sont rendus compte que ça n’avait jamais été elle - sûrement un filtre.”

Il se tourna vers Samuel, un air faussement inquiet mais impeccablement incarné sur le visage :

“Tu es sûr qu’elle va bien ? Physiquement ? À ce qu’on sache, il aurait pu lui arriver n’importe quoi. Qui que ce soit, il voulait cacher ses traces. Si tu veux mon avis, elle n’a pas perdu la mémoire pour rien. Soit elle en savait trop, soit il ne voulait pas qu’on sache ce qu’il voulait faire d’elle.”

Devant l’évidence, il s’approcha de Samuel, confortablement affalé sur la porte en bois.

“À mons tour de la jouer franc jeu : je crois que t’en sais plus que tu ne veux bien l’avouer. Je veux bien t’aider, après tout, j’ai pas tellement envie que ça arrive à mes amis. Mais toi ? Qu’est-ce que tu sais ?”

Samuel lui faisait soudainement réaliser quelque chose : elle ne se trouvait pas dans ce tombeau sans raison. Sa présence avait peut-être tout à voir avec cette boîte que les siens avaient dérobée.
CODAGE PAR AMIANTE
IMAGES PAR GIPHY & zacharylevis
LYRICS PAR HALSEY
1257 words



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 14101
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2674
J'aime : 150
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptyVen 13 Mar - 15:28
Début de réponse... ?
Peter avait plutôt bien résumé toute cette histoire en un seul mot : « Dingue ». C’était exactement ce que je pensais ! De voir sa meilleure amie, ressuscitée, mais avec l’amnésie en plus, c’était tout simplement dingue. Je ne pouvais que confirmer. Par ailleurs, ça me rendait tout aussi dingue de ne pas comprendre ce qu’il s’était passé et j’espérais que pour cette partie là, un jour, j’allais enfin connaître la vérité. C’était bien pour cette raison que j’étais venu voir l’élève de Serdaigle, et comme il l’avait si bien dit, oui, pour le moment, il était ma seule piste.

Alors que j’étais calé contre la porte d’entrée des toilettes, empêchant une éventuelle deuxième personne d’y rentrer, j’écoutai attentivement mon interlocuteur et ce qu’il avait à me dire. Il m’expliqua rapidement l’histoire du tombeau, là où avait été retrouvé Oriana, qu’il y avait eu une sorte d’attaque, qu’il était bien présent et qu’il avait réussi à défendre ses camarades. Au final, pour le moment, je n’avais pas appris grand-chose. La partie qui pouvait être la plus intéressante, c’est celle dont tout le monde a oublier. A croire que tout le monde est devenu amnésique dans cet endroit et tout le monde s’est réveillé comme par enchantement à Saint-Mangouste. En même temps, il a dû y avoir un enchantement pour qu’un aussi grand groupe se retrouve dans le même état. J’étais loin de connaître tous les aspects de la sorcellerie, même si j’étais en dernière année d’étude à Poudlard, ce n’était pas une raison, je n’avais que 18 ans.

Je le suivais du regard quand il se déplaçait, je ne voulais pas perdre une miette de ces faits et gestes. Je ne le connaissais pas, du moins, très peu, et je n’étais pas sûr si je devais lui faire confiance à cent pour cent. Même si, selon ses dires, il avait l’air d’être aussi victime dans cette histoire, certaines personnes pouvaient facilement jouer un double jeu. Après, pour le moment, je n’avais pas grand-chose à lui reprocher, il accepta de m’en parler, c’était déjà un début.
Lui aussi avait entendu parler du faux corps d’Oriana qu’ils avaient déterré. C’était sûrement la première chose qu’ils ont faite quand la vraie élève de Gryffondor était revenue. Qui pouvait bien se trouver sous terre alors ? La bibliothécaire @Ariana McGonagall m’en avait déjà parlé. Ils avaient retrouvé la femme du ministre. Elle m’avait aussi parlé du Polynectar, cette potion qui permettait de prendre l’apparence de quelqu’un d’autre.

- Oui, j’en ai entendu parler aussi, c’était la femme du ministre qu’ils ont retrouvé.

Je ne savais pas s’il avait cette information, mais si ce n’était pas le cas, ça permettait de lui montrer qu’il pouvait me faire confiance, après, pour ma part, ce n’était pas une information dont je devais absolument garder pour moi, je ne voyais pas l’intérêt. Et puis, il le savait peut-être déjà…

Le jeune homme me redemandait si ma meilleure amie allait vraiment bien. Est-ce qu’il s’inquiétait autant pour elle ? Ce que je voulais dire, c’est que je n’avais pas le souvenir que Peter et Oriana étaient proches auparavant. On était tout le temps ensemble, donc je connaissais quasiment la plupart des amis de la 7ème année. Après, c’était probablement juste par politesse…
En tout cas, il pensait comme moi. C’était pour une raison bien précise qu’elle avait perdu la mémoire, j’étais aussi convaincu par cette idée, mais la grande question, c’était plutôt pourquoi ? Pour quelle raison justement ?

- Je ne l’ai pas non plus examiné de fond en comble, je pense qu’il y a eu assez de médicomage pour faire ça, mis à part son amnésie, ça va un peu près. Après, tu n’es pas non plus hyper bien quand tu ne te souviens de rien, ni de personne alors qu’au contraire, c’est presque les autres qui te connaît mieux que toi.

Je n’eus pas vraiment le temps de reprendre que Peter s’approcha de moi avec détermination et commença à poser un ultimatum. Il retourna la situation en se demandant si j’étais vraiment honnête avec lui. Il se demandait si je lui disais toute la vérité. Sérieusement ? Je voulais bien croire son inquiétude vis-à-vis de ces proches, mais jusqu’à maintenant, je jouais franc jeu avec lui. Bon ok, je ne lui avais peut-être pas dit exactement qui était ma source par exemple, mais même moi, je ne me rappelai pas ! Mais son interrogation me remis en question. C’est vrai, qu’est-ce que je savais au final ? Et bien pas grande chose… C’était bien là le problème. Je n’avais aucune idée de ce qui pouvait se tramer juste sous mon nez, car il devait se passer quelque chose, c’était obligé pour arriver au point qu’une personne fasse disparaître une élève et la faire de nouveau réapparaître, mais amnésique. Ce qui me faisait le plus mal, c’est qu’Oriana, ma meilleure amie, a dû apprendre quelque chose, mais me l’avait caché… Et aujourd’hui, je me retrouve dans cette situation, a essayé de connaître la vérité.

Je me redressai pour me rapprocher de lui et répondre :

- Il est bien là le problème, je sais rien de plus !

Je m’éloignai de lui pour commencer à faire les cent pas dans la pièce.

- Je n’en sais pas plus ! Et c’est ce qui m’agace énormément ! J’ai comme l’impression d’avoir loupé un épisode, qu’il se tramait quelque chose sous mon nez, mais je n’ai rien vu ! Comme tu l’as dis, elle a dû apprendre une chose, qui devait être trop importante pour que ça se sache… Et moi, je n’ai rien vu ! Et aujourd’hui, ma meilleure amie et amnésique et ne se souvient de rien. Elle était en danger, et peut être qu’elle l’est toujours d’ailleurs, et je n’ai rien su faire..

Je m’arrêtai et me retournai pour le regarder en face.

- Donc oui, pour le moment, tu es ma seule piste. Tu as été confronté à ce même lieu, alors j’espérais un peu que tu puisses m’éclairer un peu plus… Mais apparemment, c’était une perte de temps.

Est-ce qu’un jour, j’allais vraiment découvrir la vérité ? Même si ça faisait seulement quelques semaines que j’avais commencé mon enquête, je sentais que ça allait être très difficile…
Je repris avec une dernière question :

- Au fait, c’était pour quelle raison déjà que vous vous êtes tous retrouvé dans ce tombeau ?

Je connaissais vaguement la réponse, j’avais entendu parler d’une boite, après je n’en savais pas plus, mais étant donnée qu’il s’était retrouvé là-bas, il devait forcément connaître la raison de leur aventure. Étant donné que je connaissais à moitié la réponse, ça me permettait de savoir si Peter comptait dire la vérité à ce sujet…      
Codage par Libella sur Graphiorum



Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32478
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptyDim 22 Mar - 20:21
Peter
&
Samuel
Forever cursed in love are the observant
Forever a slave to the detail
Jeunesse dorée et si naïve. Il incarnait le rôle à merveille pour l’avoir façonné à son image lorsque celui-ci n’en était pas encore un. Avant le Changement avec un grand C, celui qui l’avait transcendé, Peter se rappelait vivre et rire aux grés et humeurs de son entourage ; il se rappelait sourire sans raison et croire dur comme fer qu’il vivait la vie la plus tendre et la plus joyeuse qu’on puisse avoir sur Terre ; un rien pouvait lui rapporter gros et un clin d’œil lui donner toute la chaleur qu’il cherchait alors pour consoler ses froides nuits d’hiver - car le froid semblait éternel dans ces couloirs en pierres taillées. Il lui avait fallu tout abandonner, jusqu’à son dernier souffle, pour combler enfin ses désirs. Cette transformation était accompagnée de quelque chose de plus précieux encore que la beauté surnaturelle dont il avait été doté : un but. La lumière éclairait à présent le bout du tunnel et il pensait que mourir aujourd’hui serait moins terrifiant qu’alors, puisqu'il mourrait pour une cause qu’il estimait juste.

Sous les yeux d’une audience unique et anxieuse, Peter déambulait dans les toilettes du deuxième étage en lui contant sa version des faits ; une histoire qu’il avait répété plusieurs fois avec la Reine de cœur, la championne toute catégorie du faux-semblant et de l’entourloupe. Il avait foiré sa vie la veille ; il n’allait pas en plus rater une occasion de mettre en pratique tout ce que les siens lui avait enseigné. Caché de son plus beau masque - celui de l’innocence - Peter se faisait passer pour la victime à grands renforts de vérité diluées dans une potion infâme de non-dits. Il expliqua s’être réveillé comme tout le monde et d’avoir perdu tout souvenir de son arrivée dans le tombeau. Une bagarre et rien d’autre. Avec une bouille pareille, on lui aurait sûrement donné la baguette de Sureau sans confession. Ses beaux yeux brillaient comme s’il revivait les traumas d’un passé pourtant inexistant ; cette nuit-là était sûrement une des plus belles pour les deux garçons. Bien que la raison soit très différente, ils avaient chacun trouvé quelque chose d’inestimable : Samuel avait retrouvé son Oriana et Peter avait trouvé son destin. Le sportif ne pouvait-il pas s’estimer heureux d’avoir retrouvé sa douce amie ? Peter, sans doute rendu amer par un sortilège impardonnable d’oubli prononcé la veille, ne croyait pas une seconde à leur amitié. Oh, qu’on s’entende ! Le Serdaigle croyait dur comme fer à l’amitié entre hommes et femmes. Quelque chose ne collait simplement pas dans l’attitude protectrice du garçon ; il ne s’en rendait sûrement pas compte mais son corps parlait pour lui. Toujours appuyé sur la porte pour en barrer le passage, Monsieur Beau Gosse Quidditch Junior précisa quelque chose que Peter savait évidemment déjà, mais qu’il s’était bien gardé de dire. Tiens tiens… Il a l’air d’en savoir un peu plus que ce qu’il veut bien en dire. Un échange de bons procédés : aide-moi et je t’aiderai.

“Ah ouais ?! C’était pas une rumeur alors… ?”, demanda-t-il avec juste ce qu’il fallait de surprise.

Il ne connaissait pas personnellement la défunte ressuscitée mais l’avait croisé plusieurs fois dans des soirées organisées par les étudiants de Poudlard. Son corps mince et ses longs cheveux dorés avaient attiré plus d’une fois l’œil du garçon qui alors ne cherchait qu’à s’amuser et à profiter de l’instant présent. L’excès dans la voix de Samuel informa Peter qu’il disait vrai ; sa frustration parlait plus que tous les mots articulés à cet instant là. Le Nimbus 6000 aux bras dessinés entama une danse de cent pas et menaça un peu plus d'érafler les dalles sous ses pas insatisfaits. Le garçon s’arrêta net et lui cracha presque qu’il était son seul espoir. N’en êtes vous pas tous et toutes là ? Peter refréna un sourire et se plaça plutôt en bon ami devant lui pour le saisir par les épaules et jouer les protecteurs.

“Hey… Dubois ! Calme-toi. J’vais t’aider okay ? Je sais pas comment mais je vais t’aider. L’important c’est qu’elle aille bien maintenant. Pas hier, maintenant.Et puis si t’es là, c’est sûrement parce que t’es un vrai ami.”

Le caressa-t-il dans le sens du poil, un regard faussement touché par la tempête qui faisait rage dans sa tête brune. Le lionceau sortit finalement les griffes pour lui poser une question piégeuse.

“Pourquoi on… ?”, répéta-t-il comme s’il ne comprenait pas où il voulait en venir. “Il s’est passé un truc pas cool à la Garden Party en France et une amie… Bref. J’ai voulu savoir ce qui allait lui arriver alors j’ai suivi un petit groupe qui disait devoir trouver une boîte avant que d’autres ne la trouve. Et puis les choses se sont enchaînées à une vitesse de dingue et… Sans trop savoir comment, j’ai suivi tout le monde. Ça m’apprendra à fourrer mon nez dans les histoires des autres - c’est pas pour rien que je me mêle de rien d’habitude, tu vois ?”

Il relâcha les épaules de Samuel et fit mine de trouver la situation comique.

“Pourquoi ? Tu crois qu’il y a un lien avec Oriana et la boîte ?”

Bien sûr qu’il devait y en avoir un ! Mais lequel… Pourquoi n’y avait-il pas songé plus tôt ?

“La prof de Potions était avec nous… Tu crois qu’elle en sait plus ?”

Est-ce qu’il proposait de se faufiler chez Miss Vablatsky ? Bien sûr. Est-ce qu’il rejetterait la faute sur Samuel s’ils se faisaient choper ? Très certainement. Il ne pourrait pas user de ses charmes avec elle…
CODAGE PAR AMIANTE
IMAGES PAR GIPHY & zacharylevis
LYRICS PAR HALSEY
927 words



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 14101
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2674
J'aime : 150
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptyVen 27 Mar - 16:00
Début de réponse... ?
Suite à ma tirade où j’expliquai à Peter mon désarroi face à mon manque d’information concernant la vérité sur la disparition et réapparition de ma meilleure amie, le jeune Serdaigle posa ses mains sur mes épaules. Il avait bien senti que je commençais à m’emporter et ce geste était une manière comme une autre pour essayer de me détendre. Est-ce que ça avait marché ? Un peu, oui, il fallait l’avouer. C’était une manière pour lui de montrer qu’il comptait me soutenir, en tout cas, je l’espérais. A pars Miss McGonagall, je n’avais pas vraiment de personne dans mon entourage auxquels je pouvais parler librement de cette histoire et de mon enquête que j’étais en train de mener. Bien sûr, j’en avais discuté avec des amis, mais vaguement. Ce qui changeait avec Peter, c’était que lui avait vécu une partie de l’histoire, donc je pouvais parler librement avec lui, il pouvait comprendre le sujet.

En plus du geste, il me confirma qu’il était prêt à m’aider. Je ne pouvais que le remercier. Ça faisait plaisir de voir une personne me prendre au sérieux, et qu’il était prêt à me soutenir, sans broncher. Après, est-ce que ce soutien allait durer dans le temps, je n’en avais aucune idée, mais là maintenant, j’avais vraiment besoin de quelqu’un pour m’aider à avancer. Je savais que j’avais la bibliothécaire, mais ce n’était sûrement pas avec elle que je risquais d’aller dans des endroits qui, de base, étaient peut-être interdits. Je commençais à avoir un partenaire adéquat pour ça !
Il me répéta qu’Oriana allait bien, aujourd’hui. Il n’avait pas tort sur ce point, malgré le fait qu’il y avait cette amnésie, elle était vivante et en pleine santé. Jamais je n’aurai cru revoir ma meilleure amie de la sorte. Après, de la à dire que j’étais un vrai ami… Peut-être, mais un vrai ami aurait sûrement remarqué quelque chose, quoi que ce soit, qui aurait alors expliqué cette disparition. Alors, est-ce que j’en étais un étant donné que je n’avais absolument rien remarqué ?

J’attendis avec impatience sa réponse concernant ma question piège. C’était là que j’allais savoir, est-ce que Peter MacArthur était digne de confiance ou non. Je connaissais une partie de la réponse. Si je savais toute la réponse, je ne saurais probablement pas ici à lui demander de l’aide… Il énonça la fameuse boite. Tout n’était pas encore très clair pour moi concernant cette mystérieuse boite. Pourquoi elle était tant convoitée ? Pour quelle raison ?  Quelle était son utilité ? Est-ce qu’on devait avoir peur de sa disparition d’elle aussi ? Encore trop de questions auxquelles je n’avais encore aucune réponse… Comme si je n’en avais pas assez comme ça..
Il termina sur une petite touche d’humeur, sur le fait qu’il n’était pas spécialement du genre à se mêler dans ces histoires, et que jusqu’à maintenant, ça lui avait bien réussi.

- Tu sais, j’aurai certainement eu la même réaction que toi, et je serai rentré dans le tas aussi ! Finis-je par dire en souriant.

Peter souleva une question qui était sûrement la clé de toute cette histoire. Est-ce qu’il y avait un lien entre Oriana et la boite ? Je mettais déjà posé cette question et le fait que Peter pensait la même chose, ça m’indiquait qu’on était plutôt sur la même longueur d’onde.

- Je crois qu’est bien là toute la question. Il doit probablement y avoir un lien quelconque. Est-ce qu’elle a entendu parler de la boite avant tout le monde et cela la mît en danger ? Je n’en sais trop rien, mais il doit y avoir une explication… Et malheureusement, ce ne sera pas auprès d’elle qu’on va le découvrir…

Et oui, il était bien là le problème, l’amnésie de ma meilleure amie. Cela serait beaucoup trop facile sinon. La personne qui a lancé de sort avait très bien compris lui aussi et il avait plutôt bien réussi son coup…

Peter mentionna la professeur de potion. Elle était présente dans ce temple, elle aussi. Étant donné que c’était une professeur, il était quasiment évident qu’elle en savait plus que nous. Elle devait peut-être enquêter de son côté, et le fait qu’elle était une adulte, cela devait grandement l’aider pour avoir des réponses. Et bien oui, un jeune étudiant sorcier, on ne devait rien lui dire, sa priorité était, bien sûr, les études et rien ne devait perturber cela. Combien de fois j’avais pu entendre ce type de phrase : « Concentrez-vous sur vos études ». Est-ce vraiment important de réussir ses ASPICS quand quelque chose se tramait sous nos yeux ? C’était la grande question l’année passée.

- Certainement ! Ils doivent forcément nous cacher des choses pour qu’on puisse se concentrer sur nos études. Ce n’est, soit disant, pas notre rôle. Mais est-ce que jusqu’à maintenant j’ai respecté à la lettre les directives des professeurs ? Pas toujours !Finis-je par dire avec un clin d'oeil

Je m’arrêtai un instant pour reprendre :

- Tu as une idée précise de comment l’aborder ? Moi personnellement, je ne suis plus ses cours. Après, elle me connaît, comme j’ai côtoyé l’une de ses meilleures élèves ! Et elle doit se souvenir de moi, mais pas forcément en bien, je n’étais pas très doué en potion, c’est bien pour cette raison que je n’ai pas continué ce cours !

Je m’éloignai de Peter pour pouvoir réfléchir de mon côté un cours instant et repris :

- Au fait, tu aurais moyen de me lister les personnes présentes au temple ? Non mais les rumeurs c’est bien deux minutes, d’ailleurs j’ai eu de la chance car pour ton cas, c’est bien vrai mais j’ai un peu entendu de tout. Comme toi, tu étais bien présent, je me dis que c’est une source plutôt sûr pour ça ! Autant essayer de voir un maximum de personne, il y a peut-être quelqu’un qui se souvient de quelque chose en particulier ! Tu ne crois pas ?

Est-ce que Peter allait devenir mon acolyte dans mon enquête ? Peut-être. Pour le moment, je le faisais confiance, après ce n’était pas pour autant que je ne devais pas me méfier un minimum de lui. Je ne le connaissais pas particulièrement, juste son côté un peu volage et fêtard durant une période. Je l’avais déjà croisé à certaines soirées, l’année passée, mais nous n’avions jamais pris le temps de discuter ensemble, jusqu’à maintenant.       
Codage par Libella sur Graphiorum



Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32478
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptyDim 29 Mar - 17:05
Peter
&
Samuel
Forever cursed in love are the observant
Forever a slave to the detail
Se désavouer sans se dénoncer, un jeu malin pour lequel tant d’autres avaient été oscarisés, récompensés et reconnus pour leur talents incontestables. Le comédien  conscrit apprenait de son enseignement fantastique ; l’homme aux deux visages - car il s’agissait bien de faire volte-face - dégainait sa meilleure arme, l’innocence. Son but ? Le même que le sien : connaître la vérité pour déchiffrer petit à petit le mystère de la boîte enchantée. Si les siens avaient remué ciel et terre pour obtenir cet artefact, Peter se devait de donner son corps et son âme à la cause ; ne l’avait-il pas déjà fait ? Comme depuis sa transformation, le garçon s’oubliait dans le travail. Lorsqu’il était encore simple sorcier mortel, le Serdaigle faisait déjà honneur à leur réputation en se réfugiant dans les livres ; c’était cette capacité à étudier pendant des heures qui lui avait permis de retracer pied par pied le chemin qui l’avait finalement mené jusqu’au Culte. Sa besogne s’en était vue sensiblement changée et les livres avaient fait place aux secrets qu’il lui fallait découvrir pour le bien du Q-Ulte. Samuel, du haut de tous ses muscles et de son appétit pour l’aventure, ne savait pas encore sur quel navire et pour quel naufrage il s’engageait.

Chaque mot, chaque syllabe réveillait les souvenirs de son ascension qui, ironiquement, avait pris place ce jour-là. Le preux chevalier s’imagina foncer dans le tas. Le jeune monstre, lui, se rappela de son premier repas : il se remémora les lèvres tièdes de la descendante des Quatre Maisons, de son goût sucré et délicieux lorsque ses forces s’échappèrent en volutes pour venir apaiser la faim qui le dévorait de l’intérieur ; ce corps, presque fumant, qu’il avait fait pivoter pour qu’il tombe de son perchoir et qu’il s’écrase aux pieds du petit groupe qu’il prétendait maintenant avoir suivi. Peter sourit : pour avoir foncé dans le tas, il avait foncé dans le tas ! Le garçon s’émerveilla des rouages de la mémoire : il ne se rappelait plus des nombreuses douleurs que lui avaient causées tour à tour la porte du temple, les strangulots et les différents pièges du tombeau. Une prodigieuse chose que la mémoire ! Il la voyait, comme expulsé de son corps, cette enveloppe corporelle, être écrasée par la porte, transpercée par le trident, griffée par les serres incisifs d’un maître chien hors de lui ; il la voyait mais s’en sentait sectionné, complètement mis à l’écart.

Un valeureux gars comme toi…, cela ne l’étonnait guère. Samuel aurait peut-être pris la place de cette Gryffondor au goût si sucré qui avait tant fait pleurer la princesse naïve, Emily, dont il se garderait bien de mentionner la présence. La mémoire sélective, que voulez-vous !

“Tu crois qu’elle… Wow… Et… J’imagine que je ne suis pas le seul à la mentionner mais, tu crois pas qu’une potion de mémoire lui rendrait ses souvenirs ? J’ai lu qu’elle était le seul remède connu au sortilège d’Oubli. Je veux dire, peut-être que même si ce n’est pas ça, le filtre pourrait peut-être aider ?”

Que personne ne l’ait encore mentionnée paraissait suspect ! Il savait d’expérience que les guérisseurs et les guérisseuses, tous et toutes vêtu.e.s de vert étaient prodigieusement qualifié.e.s ! Peter avait fait la connaissance du personnel de Ste Mangouste lorsqu’il s’était éveillé dans un lit d’hôpital sans la moindre réminiscence de son arrivée. Il regarda le garçon faire des allers et venus sans broncher et sans jamais trahir une certaine inquiétude factice. Le petit futé mentionna rapidement la présence de leur professeure dans le tombeau. Peut-être serait-il capable d’aider ? Comment n’avait-elle pas, elle, pensé à un tel filtre ? Samuel ignorait peut-être tout des différents remèdes expérimentées sur la pauvre petite blondinette. Uhm… sur son amie !, se corrigea-t-il. Il devait avoir l’air touché par leur histoire s’il voulait que ce petit jeu perdure.

“C’est pas faux... ”, sourit-il légèrement.

Le Mage s’était lui-même découvert une passion toute récente pour enfreindre le règlement. Il faut dire que Lily avait été une pédagogue hors-pair en la matière !

“J’avoue que j’y ai pas tellement réfléchi, tu me prends un peu au dépourvu là…”, dit-il pour renforcer son innocence. “J’ai arrêté les cours de potions aussi… Peut-être qu’on pourrait tout simplement lui dire que tu t’inquiètes ? Lui soumettre l’idée du filtre, même si j’imagine qu’ils y ont déjà pensé ?! Et puis… si elle ne veut toujours pas, on peut toujours… Trouver une autre façon.”

Entrer dans son bureau par effraction. Oui. Fouiller dans ses affaires. Oui. Samuel ne voyait-il pas l'auréole qui s’illuminait au-dessus de sa tête ? Un vrai petit ange ! Il jouait à merveille les garçons mal à l’aise.

“J’étais pas mauvais… Je sais pas si elle m’aimait bien mais elle me détestait pas. C’est déjà ça ?!”

Qui aurait pu l’oublier ? Franchement ! Il gloussa en entendant sa question :

“Wow… Uhm… I guess… Il y avait Professor Vablatsky, Mr Hagrid, … oh! et Roxane, tu sais elle est de ma Maison. Et uhm… Ça remonte un peu…”

Il s’en rappelait comme si c’était hier mais mieux valait ignorer idéalement quelques noms.

“Et Sybil ! Elle était… Bah en fait je sais pas. Je l’ai croisée à une ou deux fêtes mais j’avoue que je sais pas trop ce qu’elle fait de sa vie... Et un professeur de Beauxbâtons, mais je ne connais pas son nom. Un beau gosse, grand, musclé, blond. Désolé mec… Je vois pas trop qui d’autre.”

Il soupira.
CODAGE PAR AMIANTE
IMAGES PAR GIPHY & zacharylevis
LYRICS PAR HALSEY
908 words



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 14101
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2674
J'aime : 150
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptyVen 3 Avr - 14:35
Début de réponse... ?
Plus la conversation avançait, plus Peter avait l’air de s’y intéresser de plus en plus à cette histoire et l’enquête que j’essayais, tant bien que mal, de résoudre. Notamment, lorsque je lui avais mentionné le fait qu’Oriana avait probablement un lien quelconque avec cette boite et malheureusement, cela l’avait sûrement emmener dans cette situation, la perte de mémoire. Ce qui était bien dommage, car c’était certainement la personne la plus à même à nous raconter ce qu’il s’était passé. C’est donc à ce moment là que mon interlocuteur me parla d’une potion qui pourrait lui permettre de retrouver ses souvenirs. A dire vrai, c’était le seul, pour le moment, à évoquer cette potion. Moi même, je n’y avais pas pensé. En même temps, moi et les potions, ça faisait deux. Ce n’était clairement pas mon domaine de prédilection, c’était plutôt celui de ma meilleure amie donc c’était toujours vers elle que j’allais quand je n’y comprenais rien. L’idée me paraissait bonne, mais fallait se faire à l’idée que les différents médicomages qui ont soignés Oriana, avaient probablement tenter cette méthode, voir même plusieurs pour essayer de faire remonter ses différents souvenirs. Cela n’avait pas été d’une très grande réussite, puisqu’encore aujourd’hui, elle n’avait pas retrouver sa mémoire.

- Tu sais, une fille qui revient d’entre les morts, et qui perd la mémoire, les différents médicomages ont dû tout essayer pour qu’elle puisse retrouver un soupçon de souvenir. Elle a probablement testé différentes potions et autre filtre… Après, cela n’empêche pas qu’on pourrait réessayer, qui sait … ?

Bien sûr, c’était sans grande conviction que je disais cela. Il était évident qu’à l’hôpital Saint Mangouste, ils ont dû faire différents test pour combler ce vide. Cela me faisait presque mal d’imaginer Oriana dans une chambre à l’hôpital avec tous ces médicomages faisaient tout plein de prélèvement et autres examens pour essayer de comprendre son amnésie. Elle devait être toute chamboulée à n’y rien comprendre… Et je m’en voulais encore plus de n’avoir pas eu de nouvelle plus tôt, et donc d’aller la retrouver dans cette chambre, et non au Chaudron Baveur, par inadvertance.

Concernant la professeur de Potion, Mme Vablastky, l’idée d’aller à sa rencontre pour avoir des informations complémentaires allait être compliquée. Tout d’abord, le jeune homme de Serdaigle ne suivait plus ses cours non plus. Lui aussi n’était donc pas aussi intéressé par les potions ? Il envisageait la simple idée d’aller la voir et donc lui poser quelques questions, comme ce que je pouvais faire à Peter actuellement. Ça pouvait être une solution, mais j’étais persuadé que ça allait vite se terminer, car, comme tout professeur, et ce qui a été le cas au départ avec Mme McGonagall, je craignais qu’on commence à me dire que je n’avais pas de raison à chercher plus loin étant donnée qu’Oriana était de nouveau avec nous et saine et sauve. Je crois, qu’au final, tout ceux avec qui j’en avais parlé, m’avaient plus ou moins dit la même chose, pourquoi essayer de comprendre ? C’était le genre de chose qui pouvait très vite m’agacer, pourquoi on n’essayait pas de comprendre justement ? C’était tout à fait normal qu’une élève soit déclaré morte, mais finalement revient à la vie avec une amnésie ? Je ne pensais pas non. Alors oui, ça me touchais particulièrement, car c’était ma meilleure amie, mais j’aurai trouvé ça tout aussi intriguant si c’était arrivé sur une autre élève.

- Ça peut toujours être une solution… Après, je sens que si j’y vais de cette manière, je ne vais pas avoir beaucoup de réponses. Tu as déjà vu un professeur balancer plein d’informations à un élève, surtout sur ce genre d’affaire ? A part me dire de me concentrer sur mes études, je pense que je vais repartir bredouille. Je pense qu’on va devoir réfléchir à une autre méthode…

Je ne me sentais pas tout de suite prêt à enfreindre le règlement, j’avais promis à mes parents de mieux me comporter cette année, qui normalement, devrait être la dernière pour moi. Mais si je n’avais pas d’autre solution pour réussir à avoir des réponses… Je sentais que j’allais forcément passer par là, même si ce n’était pas avec plaisir. Il va juste falloir bien y réfléchir en amont et donc éviter de se faire prendre… Et tout devrait bien se passer !

Suite à ma demande, il commença à me lister le nom des personnes présentes au temple. Il y avait donc le professeur de potion, mais aussi des élèves de Poudlard, tout comme Peter. Mais apparemment, le temps avait fait des ravages à sa mémoire aussi, et il avait quelques difficultés à se rappeler parfaitement qui était là.

Je connaissais seulement de nom la plupart qu’il venait de m’énoncer. Finalement, je n’allais pas avoir beaucoup plus de personne à interroger. Au final, il y avait seulement qu’une élève encore présente à Poudlard, après c’était des professeurs et même jusqu’à Beauxbâtons. Je n’avais aucun cours dans cette école, et je connaissais juste une personne scolarisé là bas, mais cela faisait un moment que je ne lui avais pas parlé et faut dire, que notre première rencontre était… Particulière. Ce serait peut-être l’occasion de le revoir et notamment de m’excuser vis à vis de mon comportement que j’avais eu à sa soirée. Je savais juste qu’il s’appelait Maxime…

- C’est déjà un début… Après, c’est sûr que je vais faire vite le tour pour le coup ! Tu t’entends bien avec Roxanne, celle qui est dans ta Maison ? Vous en avez discuté entre vous de cette sortie ? Tu sais si elle se souvient de quelque chose en particularité ?

Je m’arrêtai un instant, je me rendais compte que je posais encore beaucoup trop de question…

- Désolé, je m’emballe, encore… ! Concernant le professeur de Beauxbâtons, je connais une personne qui est scolarisé là bas, cela fait un moment que je ne l’ai pas vu, et au final, je le connais vaguement… Je sais juste qu’il s’appelle Maxime, j’étais à une de ses soirées. Ça date un peu, mais toute aide est bonne à prendre n’est-ce pas ?

C’était aussi l’occasion pour moi d’aller de nouveau en France, la dernière fois, c’était à cette soirée, et on peut dire que je n’étais pas au top de ma forme…        
Codage par Libella sur Graphiorum



Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32478
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptyVen 10 Avr - 19:48
Peter
&
Samuel
Forever cursed in love are the observant
Forever a slave to the detail
Si les rumeurs le couchaient volontiers dans les draps de nombreux et nombreuses élèves des écoles de magie et vantaient son honnêteté, elles oubliaient fréquemment de flatter à la fois son intelligence et son ingéniosité. La potion de mémoire ne flottait pas quelque part dans l’immensité dense de la tête du bon samaritain sans raison : il n’avait pas beaucoup dormi, regrettant déjà péniblement le geste fatidique qui avait mis fin à une - sans doute la seule et unique - belle histoire avant même qu’on ait eu le temps d’en rédiger l’incipit. Le jeune homme acquiesça lorsque Sam reprit ses arguments pour démonter sa théorie ; le garçon se satisfaisait de voir que son camarade buvait ses paroles et se les appropriait pour leur donner du sens. Son œil brilla d’une lueur suffisante tandis qu’il détournait les yeux pour faire les étonnés et avouer que son idée n’était peut-être pas la bonne et que le pauvre élève sans importance qu’il était n’y connaissait décidément rien. Tous les deux assis dans le même bateau, ils se regardaient comme deux connaissances en qui la fleur de l’amitié fut sur le point d’éclore.

“T’as raison, c’est débile comme raisonnement…”, il ria, faussement gêné. “J’ai bien fait de pas prendre d’option en médicomagie on dirait !”

Ah ah ah, silly Peter ! Attaquer sa propre crédulité s’avéra très utile pour mieux faire penser qu’il ne savait pas de quoi il parlait. Le garçon se gratta le bas de la nuque en sondant son âme à la recherches d’idées plausibles. Samuel voulut sans doute ne pas le blesser - pauvre petite chose que le petit Peter - et fit marche-arrière en déclarant que c’était quand même une idée à garder en tête. C’était l’occasion rêvée de surenchérir :

“C’est juste que je me suis dit qu’en général on utilisait surtout cette potion pour essayer de soigner du sortilège de l’oubli. Peut-être qu’ils estiment que ce n’est pas à ça qu’on a affaire avec Oriana et qu’ils n’ont pas jugé bon de tenter le traitement ? De toute façon, le filtre est pas sûr à cent pour cent.”

Un parfait petit étudiant capable de réciter ses leçons et qui, franchement, avait l’air de vouloir bien faire. Zoé avait vraiment été la meilleure des coachs ! Son art de l’usurpation, elle le peaufinait depuis des années ; le novice n’arrivait toujours pas à croire qu’elle avait fait toute sa scolarité à l’Académie de Beauxbâtons sans jamais se faire pincer une seule fois. Du grand art ! Peter secoua la tête en revenant à ses esprits ; bien sûr que les professeurs ne leur disaient jamais rien. Il y allait de la survie des écoles qui, très franchement, quand on se penchait un peu sur la question, étaient très dangereuses. Alors, les directeurs se cachaient derrière la réussite absolument importante et essentielle de leurs examens ; comme si les A.S.P.I.C.s avaient déjà empêché quiconque de se faire laver le cerveau à Poudlard !

“Une… autre méthode ? Genre quoi ? Entrer par effraction dans son bureau ?”, plaisanta-t-il avant de faire mine d’avoir une révélation. “Attends… Entrer par effraction dans son bureau ! Mais t’as raison, c’est ça qu’il faut qu’on fasse ! Elle doit bien garder des notes de ce qu’il se passe et de ses théories si elle enquête sur Oriana !”

Samuel, quel champion, quel génie ! Peter sourit, feintant parfaitement l’enthousiasme jusqu'à faire briller ses yeux. Sans cette magie qu’il avait tant convoitée, de larges marques de fatigue et de pleurs auraient sans doute souligné le dessous de ses yeux sombres ; il rayonnait comme s’il avait dormi douze heures et était la progéniture d’une Vélane et d’un sorcier. Prodigieuse magie ; à défaut de se sentir bien, il pouvait toujours le prétendre.

Peter observait les réactions de son interlocuteur tandis que les noms s’ajoutaient à une liste hasardeuse et d’apparence brumeuse. Samuel parut se satisfaire du catalogue tout juste dressé et le remercia à sa manière. Le garçon étira ses lèvres fugacement pour lui renvoyer la pareille et écouta attentivement le Gryffondor l’interroger sur sa relation avec Roxane. Le garçon fit la moue en repensant à leur amitié insaisissable : ils avaient davantage l’habitude de traîner ensemble que la présence d’esprit de le faire encore et toujours. Leurs relations ne s’étaient pas pour autant dégradées, à ce qu’il sache en tout cas.

“J’t’avoue qu’on en a même pas discuté… Je sais pas pourquoi mais j’avais pas pensé qu’elle était là, elle aussi. C’est toi, quand tu m’as posé la question. Tu crois qu’on devrait aller lui en parler ?”

Connaissant la demoiselle, elle ne serait peut-être pas tout à fait disposée à leur répondre, même si elle se rappelait de quoi que ce soit. C’était une chose de berner un jeune homme qu’on connaissait peu, c’en était une toute autre de tromper une amitié, aussi vaporeuse fut-elle.

“Mais j’imagine qu’elle m’aurait sûrement dit quelque chose si elle s’était rappelée, elle. M’enfin, on peut toujours essayer de la trouver. Au pire je t’envoie un hibou dès que je l’ai vue.”

Il ne fallait pas que Samuel pense qu’il n’était pas prêt à tout mettre en œuvre pour l’aider à trouver les réponses qu’il désirait tant trouver ; il devait passer pour le meilleur ami qu’il n’ait jamais eu, se rapprocher de lui pour apprendre tout ce qu’il savait de l’événement et tout ce dont Oriana serait capable de se souvenir.

“Non, mais t’inquiète je comprends. Je ferais pareil.”

Pour la bonne personne… il en serait sûrement capable. N’avait-il pas recouru au pire des châtiments pour essayer de protéger celui qu’il aimait ? Pour sauver… Maxime ? Bien sûr ! Il l’avait vu à cette fameuse soirée. Les souvenirs l’assaillaient et il les voyait discuter dans la cuisine ; les deux garçons avaient l’air plus amis que Samuel ne voulait bien le confesser. Jaloux, le Peter ?

“Oh, oui, Maxime ! Je me disais bien qu’on s’était déjà vu en soirée. T’étais la soirée de Leroy !”, fit-il mine de réaliser avec excitation.

La pire cruauté qu’on puisse alors lui infliger ! Le simple fait de prononcer son prénom lui tordait l’estomac et lui donnait envie de vomir.

“Ouais, non c’est clair. Mais je suis pas sûr qu’il connaisse bien le prof en question.”

Plutôt crever que laisser Maxime s’approcher de près ou de loin à cette histoire douteuse ; il n’avait pas tout sacrifié pour le voir quand même se jeter tête la première dans la mêlée !

“Enfin, tu peux toujours lui demander hein ?”

Peter ne devait pas non plus avoir l’air d’être trop contre l’idée s’il ne souhaitait pas éveiller les soupçons qu’il était parvenu à endormir jusque-là. Il espérait fortement que Samuel ait eu vent des rumeurs qui entouraient Maxime et lui et qu’il aurait l’impression de mettre les pieds dans des sables mouvants.

“C’est marrant d’ailleurs, je me rappelais pas que tu suivais des options à Beauxbâtons ? Tu l’as connu là-bas ?”
CODAGE PAR AMIANTE
IMAGES PAR GIPHY & zacharylevis
LYRICS PAR HALSEY
1129 words



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 14101
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2674
J'aime : 150
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptySam 11 Avr - 15:13
Début de réponse... ?
Peter avait très vite compris où je voulais en venir lorsque je lui avais mentionné qu’on allait devoir utiliser une autre méthode pour récolter des informations via la professeur de potion. L’entendre dire qu’on allait probablement devoir rentrer par effraction dans son bureau pour trouver des indices concernant l’enquête sur Oriana, c’était un peu le fond de ma pensée, il fallait l’avouer… Mais le fait qu’il le dit à haute voix, est-ce que c’était réellement une bonne idée ? Normalement, cette année, je dois clairement me tenir à carreau… Normalement. Dans quoi est-ce que je me lançais en vrai ? Et, pour ne pas aider, j’avais bien l’impression d’avoir un partenaire pour qui ça ne posait pas trop de problème d’enfreindre un peu le règlement… Bon, on avait le temps d’y réfléchir, on allait peut-être trouver une autre solution plus soft.

Concernant sa camarade de maison, Roxanne, il m’expliqua qu’ils n’en avaient même pas discuté entre eux… Sérieusement ? Genre un truc aussi peu probable qui arrive dans ta vie, ce genre d’aventure, ça ne viendrait pas à l’idée d’en discuter par la suite ? Soit, ils n’étaient clairement pas très proche et donc, oui, ça ne viendrait peut-être pas l’idée d’en parler, soit, il ne me disait pas toute la vérité, et là, c’était un autre problème. Comment est-ce que je pouvais être sûr que le jeune Serdaigle me disait vraiment toute la vérité ? Pour le moment, je ne pouvais pas le savoir, et je devais faire avec. Malgré ça, il me paraissait enthousiaste de participer à cette enquête et de découvrir les mystères de cette disparition/réapparition. Donc, je devais déjà me contenter de ça, c’était déjà un bon début. Il me demanda si on devait aller lui parler, c’était une question sérieuse ?

- Si on doit aller la voir ? Je pense oui, bien évidemment ! Plus je peux interroger le plus de personne, mieux c’est. Chacun aura sa vision des choses, tout le monde n’aura pas eu le même vécu, donc, mis bout à bout, on peut essayer de rassembler les pièces du puzzle. D’autant plus que pour Roxanne, ça risque d’être la personne la plus facile à interroger, un peu comme toi, sans vouloir te vexer hein ?! Finis-je avec un large sourire.

Il est vrai que ça été assez facile d’aborder Peter, juste lui donner un petit papier pour savoir s’il acceptait de me parler, et nous voilà qu’on se retrouve dans les toilettes du 1er étage. J’étais plutôt satisfait d’avoir pu engager la conversation avec lui. Même si, pour le moment, je n’avais pas appris grand-chose, au moins, je me sentais moins seul à présent dans cette quête qui risquait d’être complexe.
Il proposa tout simplement de m’envoyer un hibou dès qu’on aura la possibilité d’aller la voir, ensemble.

- Ça me va, on peut faire ça.

Lorsqu’on était arrivé au moment où je lui mentionnais le fait que je connaissais un élève de Beauxbâtons qui allait peut-être m’aider à me rapprocher du professeur qui était aussi présent au temple, apparemment, Peter avait l’air de connaître ce même Maxime. Il me parla de la fameuse soirée où j’avais rencontré le jeune Français. J’eus un temps d’arrêt, comment ça, lui aussi présent à cette soirée là ? Très rapidement, j’étais en train de me rappeler le mieux possible ce soir là, même si ce n’était pas ce que je souhaitais, je n’étais pas au mieux à cette période là, et je regrettais certaines choses que j’avais pu faire. J’étais en train de scruter Peter pour essayer de me rappeler de ce visage que j’avais pu voir cette soirée d’anniversaire… Oh mais oui ! Bien sûr, qui l’aurait cru que Peter était « l’homme mystérieux » de la soirée ! En même temps, il avait pas mal changé, déjà sa coupe de cheveux n’était pas du tout la même et puis, on pourrait presque dire qu’il s’est embelli ? Clairement, je ne l’aurai jamais reconnu sans son aide, d’autant plus que j’avais pas mal abusé de l’alcool cette nuit là, donc quelques passages étaient un peu flou pour moi, encore aujourd’hui.

- Mais oui, c’est vrai que tu étais présent aussi à cette soirée, finalement, tu le connais plutôt bien Maxime alors, non ?! C’est fou, je ne t’avais pas du tout reconnu, ne m’en veux pas… ! Bon après, on n’a pas vraiment eu l’occasion de se parler à cette soirée…

Non, j’avais eu l’occasion d’envoyer valser un mec, embrasser un autre gars, et fille aussi bien sûr, et enfin de me confier, un peu trop à Maxime, justement. Je lui étais tout de même reconnaissant d’avoir été aussi sympa avec moi à sa soirée d’anniversaire, alors que clairement, je ne le méritais pas. Si j’arrivais à le revoir, ça serait une possibilité pour moi de le remercier pour ça, et d’avoir un peu de ses nouvelles, ça fait un moment que je ne l’avais pas revu.

- Oui, j’irai probablement le voir, même s’il ne connaît pas très bien ce professeur, ça sera une bonne raison pour rediscuter avec lui !

Peter se demandait comment est-ce que j’avais pu atterrir à sa soirée alors que je ne suivais aucun cours dans son école en France. Je ne savais pas que mon interlocuteur connaissait aussi bien mon emploi du temps ? En tout cas, me concernant, je connaissais juste les cours qu’on pouvait avoir en commun, mais je n’allais pas au-delà, savoir quel cours il pouvait suivre en dehors. Je répondis tout de même à sa question, car oui, on peut se la poser…

- Non effectivement, je ne l’ai pas connu à Beauxbâtons… On peut dire que c’est un peu par hasard. Je l’ai vraiment vu pour la première fois, à cette soirée d’anniversaire. Disais-je avec un léger rire, qui était plutôt nerveux, car clairement, je n’étais pas super fier de ce que j’avais pu faire l’année passée. Très rapidement, l’année dernière, j’avais tendance à aller à des soirées sans vraiment connaître l’auteur… Histoire de me changer les idées, si tu vois ce que je veux dire… Et donc, ça été le cas pour Maxime. Bref, je n’en suis pas super fier de cette année-là ! Et donc, si je pouvais le revoir pour, un peu m’excuser à nouveau, ça serait top aussi.

Cette année, j’essayais de corriger les erreurs que j’avais pu faire, et clairement, cette soirée en faisait partie. D’ailleurs, au fil de la conversation, certains souvenirs remontaient doucement à la surface, et il me semblait bien qu’il y avait comme une tension, que je n’aurai pas su expliquer ce soir là entre Peter et Maxime. J’avais essayé d’en savoir un peu plus via l’hôte de la soirée, mais ce n’était pas d’un très grand succès. Après, ce n’étaient pas vraiment mes affaires, et j’avais été un peu lourd la dessus… Mais si Peter pouvait me permettre de pouvoir recontacter facilement Maxime, il fallait que j’en profite non ?

- Mais du coup, toi, tu le connais plutôt bien non ? T’arriverais certainement plus facilement à le contacter que moi ? Il doit peut-être se souvenir de moi… Mais pas forcément en bien… Disais-je en rigolant. Tu l’as revu toi depuis la soirée ? Il est bien toujours scolarisé à Beauxbâtons ?

Est-ce que Maxime pouvait nous aider et être une troisième personne pour essayer de résoudre cette enquête ? Pour le moment, je n’en avais aucune idée. A part le fait qu’il pouvait m’aider à m’approcher du professeur en question, je ne pensais pas qu’il soit lié d’une quelconque manière à cette histoire. Après, est-ce que toute cette affaire concernée vraiment que Poudlard ? Au final, ça s’est déroulé durant la coupe des 3 sorciers, et les trois écoles étaient présentes ce soir là…         
Codage par Libella sur Graphiorum



Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32478
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptyJeu 16 Avr - 12:09
Peter
&
Samuel
Forever cursed in love are the observant
Forever a slave to the detail
Une poignée de mois seulement le séparaient de sa première vraie infraction au règlement de Poudlard. Le garçon aux yeux aussi ténébreux que le noir de ses yeux sourit en se remémorant avec nostalgie et amusement du garçon qu’il avait longtemps été ; Peter était alors un étudiant modèle dont seules les frasques amoureuses pouvaient fournir à ses détracteurs de quoi parler. Il se rappelait avec exactitude la lumière de la lune sur le beau visage de son amie Lily la tigresse tandis qu’ils échafaudaient le meilleur des plans pour s’emparer d’un objet dans la bibliothèque de l’école. La supercherie promptement montée faisait honneur au génie de son amie Gryffondor et ils s’étaient mis dans un certain pétrin en découvrant que le livre en question n’habitait plus dans ces murs. C’est fou ce que les choses changent vite. Le petit garçon à l’image si lisse ne voyait plus aucun problème à d’aussi minimes infractions au règlement. Le goût sucré des lèvres de sa toute première victime hantaient encore ses sens et l’enivrait d’un spiritueux que seul son groupuscule était en mesure de savourer. Bien sûr, le fantôme de la jeune fille lui rendait parfois visite en songe mais Peter se réconfortait chaque fois de son évanouissement au petit matin. Quelque chose, comme un interrupteur, avait été actionné dans sa tête et les remords avaient aussitôt commencé à sombrer dans l’océan agité de son subconscient. Ils ne s’étaient pas encore complètement noyés et la créature devait simplement se montrer patient pour les voir définitivement disparaître. L’entraînement particulier auquel il avait assisté et participé cet été avait terminé de le convaincre que son choix avait été le bon. Toute résipiscence aurait été absolument annihilée si son chemin ne l’avait pas de nouveau conduit face à Maxime - son doute grand d’au moins un mètre quatre-vingt-dix. N’y pense pas, essaya-t-il de se secouer, en vain. Samuel-belle-gueule-de-sportif lui ramenait un arrière-goût si désagréable et si acide qu’il aurait été pris d’une nausée incontrôlable si son repas de la veille n’avait pas calmé le démon en lui pour au moins quelques jours. Ils ont installé un chauffage moldu là-dedans ou quoi ? Peter fit mine de vouloir se gratter le cou pour soulever légèrement l’encolure de sa chemise et libérer le trop plein de chaleur qui rendait sa peau moite. La directrice n’avait certainement pas opté pour un chauffage d’appoint et le sorcier avoua très vite pour lui-même que le souvenir de son corps contre celui de Maxime était le seul et unique responsable de cette vague de chaleur. Bordel… qu’est-ce que tu m’as fait, Maxime ? Le garçon fit mine d’écouter les dires du garçon qu’il s’amusait déjà à berner depuis une dizaine de minutes (les rumeurs iraient bon train !) dans les toilettes du premier étage. Il sourit et hocha la tête l’air de dire “bah tu sais, j’ai rien à me reprocher en même temps” ou “si je peux aider, hein ?!”. Si tu savais… Derrière son sourire amical se cachait un autre sourire bien moins honnête.

“Tu veux qu’on essaie de la trouver maintenant ? Elle devrait être dans les parages. Je ne sais pas trop quels cours elle suit, je t’avoue. Tu veux que je tente la Salle Commune ?”

Il semblait pressé de l’aider - ou était-ce de se dépêtrer des sables mouvants, maintenant que Samuel avait partagé toutes ses pistes avec lui. Et tiens, comme par hasard, elle n’y sera pas et je prendrai juste le temps de savoir ce qu’elle sait. Qu’est-ce que t’en penses, pas mal pour un faible ? Le sportif avait sûrement sous estimé l’eau qui dormait, là, sous ses yeux. Son sourire, sa peau lumineuse et le charme qui émanait de sa posture toute entière étaient des armes subtiles mais ô combien efficaces - c’était là toute la force des Mages Rouges : on leur donnait le bon Dieu sans confession ! Pour la défense du joueur de balais, il n’était pas le premier et ne serait assurément pas le dernier à se faire avoir par un joli minois - surtout quand celui-ci était enchanté.

“Hey, t’en fais pas, mate. Ça m’arrive tout le temps depuis que j’ai changé de coupe. Ça te change un homme ! Une vraie magie de moldu, si tu veux mon avis !”, il rit, souhaitant le rassurer. “C’est drôle quand t’y penses. On suit des cours en commun et on s’est jamais parlé, finalement. Bon, allez, je t’emmène manger un truc à Pré-au-Lard après notre petite enquête. C’était mon anniversaire hier et j’ai eu un”, son cœur se serra, “... empêchement, j’ai pas pu le fêter. Ça nous donnera l’occasion de faire connaissance. Et puis, pour une fois, tu pourras te pointer à une ‘fête’ à laquelle t’étais vraiment invité.”

Lui faire porter le chapeau pour esquiver les questions indiscrètes - un plan en béton ! Le sorcier sourit et lui donna une tape amicale sur l’épaule.

“T’inquiète, c’est pas moi qui vais te juger. J’pense qu’au début je faisais un peu la même et puis j’ai rencontré des gens super. Et sans trop le voir venir, j’étais invité un peu partout. Les gens sont cool ici. Je n’pense pas que Leroy t’en tiendra rigueur.”

Pas à toi en tout cas… Pour son propre cas, c’était complètement différent. Son visage se figea dans une expression à mi-chemin entre la bienveillance et l’effroi - avec toutes ses tentatives, Peter n’était pas parvenu à esquiver le sujet. Parfait.

“Uh? Oh ouais. On se connait vite fait. Je l’ai aidé à préparer sa petite fête d’anniversaire. On a des options en commun à Beauxbâtons. Mais je sais pas, je pense qu’il…”

Ne fais pas ça Peter, ne te fais pas ça. De toute façon, Maxime ne se rappelait de rien. C’était l’occasion de contrôler ces rumeurs, une bonne fois pour toute.

“Je pense qu’il a entendu des trucs sur moi et qu’il s’était fait une idée. Je suis pas sûr qu’il m’apprécie beaucoup non plus. Il m’évite depuis sa soirée. Il vaut peut-être mieux que tu tentes par toi-même, sinon on risque de se prendre un mur.”

C’est ça, étire tes lèvres, souris, mens-toi à toi-même et ça passe.

“Tu vois le genre, je pense. Mais c’est un type bien.”

Il ne supportait tout simplement pas de cracher sur Maxime dans son dos alors que tout le poussait vers lui.

CODAGE PAR AMIANTE
IMAGES PAR GIPHY & zacharylevis
LYRICS PAR HALSEY
1140 words



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 14101
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2674
J'aime : 150
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptySam 18 Avr - 12:43
Début de réponse... ?
Peter était plus que motivéj car il était déjà partant pour essayer de retrouver sa camarade de maison, Roxanne, pour commencer son « interrogatoire » concernant sa petite escapade au temple. Est-ce qu’il fallait dès à présent la voir et donc se précipiter ? Je n’en étais pas sûr. Il fallait que je réfléchisse un peu en amont des questions que j’allais pouvoir lui poser. Avec le jeune MacArthur, je m’y étais préparé un peu, pas beaucoup, mais suffisamment. En soit, avec Roxanne, ça allait être un peu près les mêmes questions, mais je voulais être sûr de ne rien oublier avant de la rencontrer. Jusqu’à maintenant, j’avais toujours tendance à agir avant de réfléchir, et clairement, parfois ça ne m’a pas vraiment aidé. Dans cette enquête, il fallait que je sois minutieux. Je sentais que c’était du sérieux, et je ne pouvais pas faire de faux pas… Après, est-ce que j’allais vraiment respecter cette méthode ? Ça, c’était autre chose… En tout cas, j’étais ravie de voir mon interlocuteur aussi motivé et aussi déterminé que moi ! Je lui répondis tout de même :

- Peut-être pas tout de suite dans l’immédiat ! Déjà, j’ai encore un cours à suivre avant la pause déjeuner. Je ne peux pas l’éviter, tu dois te douter que j’ai redoublé mon année, donc si je pouvais éviter de la foirer celle là, ça serait bien ! Disais-je en souriant.

Cette année risquait d’être bien chargée, j’allais devoir jouer sur deux tableaux, réussir mon année scolaire, mais aussi l’enquête autour de ma meilleure amie. J’allais sûrement avoir des moments de fatigue pour réaliser au mieux ces deux challenges, mais j’espérais avoir du soutien de chaque côté, comme peut-être celle de Peter concernant cette énigme. Est-il possible que Roxanne soit aussi de la partie une fois qu’on l’aura questionné, serait-elle aussi motivée que son camarade de maison ? Comme on dit, plus on est de fou… Bon après, je n’allais pas rameuter trente-six personnes. Il fallait que ça soit au moins des personnes qui étaient tout aussi concerné par cette histoire.

Peter me rassura sur le fait que je ne l’avais pas tout de suite reconnu. C’est clair qu’une coupe de cheveux pouvait tout changer ! Concernant la mienne, c’était toujours une misère, je n’arrivais absolument pas à gérer ma tignasse, donc parfois, je pouvais aussi passer par la case « cheveux plus court », mais je n’étais jamais vraiment satisfait. Aujourd’hui, j’avais d’autre préoccupation, donc ils commençaient à s’imposer sur mon crâne, donc j’étais très souvent en train d’essayer de les replacer au mieux.
Il est vrai que nous avions des cours en commun cette année, mais nous n’avions pas encore eu l’occasion de discuter ensemble. En même temps, cela faisait que quelques semaines que nous avions repris les cours, et c’était vraiment que cette année que nous étions tous les deux en 7ème année. Merci le redoublement ? Après, il y a certains cours où nous pouvions nous retrouver avec des 6ème années, mais oui, nous n’avions jamais pris le temps de se connaître. Il me proposa alors de se retrouver à Pré-au-lard pour manger un bout ensemble pour justement discuter un peu ensemble. C’était plutôt une bonne idée, s’il devenait mon partenaire dans cette enquête, autant que j’apprenne un peu plus à le connaître, cela pouvait être que bénéfique. D’autant plus, qu’hier, c’était son anniversaire ! Et sa dernière phrase… Aie. Un joli petit pique concernant mes frasques de mon année précédente. Après, je l’avais bien mérité…

- Avec plaisir pour se retrouver à Pré-au-lard ! Et bien… Joyeux anniversaire en retard ! Disais-je en faisant une petite tape sur son épaule. Et ouai, merci pour l’invitation… Finis-je en rigolant.

Soudainement, une idée me vint. Et si nous invitions aussi Roxanne ? C’était l’occasion d’apprendre à se connaître mutuellement, mais aussi d’en profiter de la questionner, et franchement, ça pouvait être que plus agréable comme endroit que de se retrouver dans des toilettes non ? Cela pouvait paraître… moins suspect aussi ! Encore une fois, je n’avais pas trop réfléchi, et c’était quasiment sûr que des rumeurs allaient circuler, ce qui n’était pas super si je voulais rester discret sur mon enquête.

- Mais dis moi, il n’y aurait pas moyen d’inviter aussi Roxanne ? Ça peut-être l’occasion de se retrouver tous les trois, et d’être dans un cadre un peu plus sympa… En mangeant, elle sera peut-être plus ouverte ? Bon après, je ne veux pas te forcer à inviter des personnes que tu ne voulais peut-être pas pour ton anniversaire ! Finis-je en souriant.

Après, comme il l’expliquait si bien, même si à la base nous n’étions pas prévu à une soirée, et qu’on squattait, on pouvait effectivement faire de jolie rencontre, comme ce qui a été le cas pour ma part avec Maxime. Même si je craignais d’avoir laissé une mauvaise image aux yeux du Français.
Justement, concernant l’élève de Beauxbâtons, Peter et Maxime se connaissaient rapidement, selon les dires de mon interlocuteur. Pourtant, si mes souvenirs sont bons, à cette soirée, et du côté de Maxime, il y avait une sorte de connexion, et clairement, c’était plus qu’une simple connaissance. Bon après, je n’allais pas plus m’étaler dessus… Si je venais à revoir Maxime, je verrais bien sa réaction quand je lui parlerai de Peter. D’un autre côté, ça me permettrait de savoir si je pouvais avoir confiance à mon futur partenaire. En tout cas, Peter jouait franc-jeu, et m’expliquait que le Français ne l’appréciait pas forcément suite à des fausses idées. Cela n’allait pas vraiment m’aider à savoir si je pouvais avoir confiance au Serdaigle. Je verrais bien ce que ça donne…

- Bon et bien, je le verrais seul alors. En espérant qu’il n’a pas trop de mauvais souvenir me concernant, sinon, comme tu dis, on va se prendre un mur…

Le temps avançait à une vitesse, et très vite, j’allais devoir assister à mon prochain cours… Je devais donc résumé un peu notre entrevue, et commençait à mettre en place les actions à venir.
Je me calai sur le bord des éviers et croisai mes bras pour commencer mon résumé :

- Bon, si je reprends, première étape, parler avec Roxanne. Du coup, ça te va qu’on se voit tous ensemble en dehors de l’école ? C’est pas mal non ? On verra bien ce qu’elle nous raconte et si on peut avoir des informations supplémentaires. Ensuite, c’est d’aller voir Maxime, essayer de voir s’il connaît un peu ce professeur et s’il peut être abordable. Après, va falloir réfléchir à l’approche concernant à la professeur de potion, est-ce qu’on y va naïvement et qu’on lui pose directement les questions, ou bien, on recherche nous même mais d’une manière moins réglo… Qu’en dis tu ?

J’attendais d’avoir la réponse de Peter pour savoir si pour le moment, le plan était pas trop mal.         
Codage par Libella sur Graphiorum



Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32478
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptyMer 22 Avr - 11:49
Peter
&
Samuel
Forever cursed in love are the observant
Forever a slave to the detail
La commissure de ses lèvres se creusa tandis que Samuel mentionnait son redoublement ; il lui fournissait les munitions dont il avait besoin pour mieux maîtriser la situation et se rapprocher de lui en toute impunité. Sur son torse contenu dans un tissu de coton blanc, l’amulette semblait chauffer constamment. Un fabuleux instrument que Peter, dans toute sa superbe, ne retirait jamais, ne serait-ce que pour prendre une douche le matin ; l’objet était bien trop important et pulsait sur sa peau pâle et étincelante de vie. Toute l’horreur de la veille ne pouvait déprécier l’énergie qui s’était précipitée dans ses poumons, ses organes et son corps tout entier alors même qu’elle était extraite en grandes volutes du corps de son amant amnésique ; l’énergie dérobée avait durablement figé son âge sorti de justesse d’une adolescence déjà flatteuse. Ses cheveux scintillaient de vitalité et ses cils noirs avaient poussé de quelques millimètres pour mieux capturer le regard de ses proies. Une onde s’était répandu ce jour-là sur sa peau pour la rendre souverainement pulpeuse et lisse. Ses lèvres, son désir étaient le meilleur soin, le plus beau des miracles qu’on ait jamais inventés ! Il n’y avait que ce goût, amer, qui venait salir ce succulent souvenir. Ses doigts se portèrent machinalement à son torse qu’il fit mine de gratter pour pouvoir effleurer de la main l’instrument qu’il voulait digne de toutes les souffrances.

“Oui, non mais t’as raison Dubois ! Tu as pris quoi comme options ? Je peux peut-être te filer un coup de main un de ces quatre. Je me débrouille bien en général.”

Sa réputation et celle prêtée à sa maison donneraient tout le poids nécessaire à la proposition de tutorat. Peter gloussa pour parachever la manœuvre ingénieuse ; s’il était amené à passer du temps avec un proche d’Oriana, il n’aurait même pas à se rapprocher de la charmante petite blonde. Trop évident, l’approche éveillerait sûrement trop la méfiance des guetteurs ; le septième année aux yeux de ténèbres enterrait tout soupçon en s’assimilant à un chaînon moins observé et pourtant au cœur de l’action. Poursuivant sur sa lancée, le jeune homme mentionna son anniversaire manqué de peu et en profita pour l’inviter à manger un bout ; de son expérience, les hommes parlaient souvent davantage lorsqu’ils avaient la bouche pleine et l’estomac rassasié. Le sportif accepta volontiers son invitation en lui tapant gentiment sur l’épaule. La toile d’araignée commença à vibrer, réveillant les sens de l’araignée, prête à bondir sur le frelon englué.

Thanks, mate!, répondit-il avec les mêmes codes masculins. “Ça me fait plaisir, t’inquiète. C’est toi qui me tire une épine du pied, je me voyais pas fêter mon anniversaire tout seul et les gens ont pas l’air d’avoir l’esprit à faire la fête… Je peux comprendre, avec tout ce qui se passe ces derniers temps…”

Une empathie hors-pair, n’est-ce pas ? Il se fichait de l’ambiance comme de son tout premier devoir de Botanique ! Souverain sur sa toile de soie mortelle, la veuve noire épiait le frelon s’engluer plus à chaque battement d’aile quand la température de son corps sembla perdre quelques degrés. Inviter Roxane ? L’idée n’était pas mauvaise mais modifiait ses plans et la discrétion dont il voulait faire preuve. S’il vient, je ne serai pas seul avec elle… Et puis, elle fait partie de Serdaigle ! Rien de très choquant là-dedans. La fameuse signature de Peter s’étira sur ses lèvres avant qu’il ne déclare trouver l’idée séduisante.

“Très bonne idée, Dubois ! Elle est cool en plus. T’as raison, je vais l’inviter. Si on ne se voit pas d’ici là, je t’envoie un hibou quand c’est fait. Ça marche pour toi ?”

Les ténèbres dans ses yeux s’évaporèrent pour s’accrocher à l’encolure de la robe de sorcier de Samuel alors que celui-ci lui parlait de Maxime. Trop tôt…Beaucoup trop tôt.  Toute l’énergie salvatrice du monde ne pourrait justifier ce qu’il avait fait endurer au Français la veille, peu importe son goût le plus exquis ! Son corps se tendait chaque fois qu’il entendait son prénom et il concentrait toute son énergie pour ne pas trahir son attitude ; leur secret, bien trop terrible, et bien trop sombre, ne devait pas être dévoilé. Le garçon devrait redoubler d’ingéniosité pour que Dubois ne le mentionne pas chaque fois qu’ils se verraient. Il me regarde bizarrement… Il sait ? Impossible, calme-toi. Il ne peut pas savoir un truc comme ça ! Déjà, la paranoïa pointait le bout de son vilain nez ; elle n’était pas au goût de l’esthète créature qui la chassa à grands coups de fourche.

“Ouais, voilà…”, l’encouragea-t-il d’une voix aussi détachée que possible.

Faisant taire les voix qui hurlaient dans sa tête, Peter s’interrogea sur l’existence d’une potion capable de calmer ses angoisses et ses sentiments. Peut-être qu’un filtre tue-l’amour était sur le point d’être découvert ? Il lui fallait mettre la main dessus, et vite !

“Non mais t’as raison, en dehors de l’école c’est mieux. Ça évitera d’attirer l’attention… des professeurs ! Je crois déjà moyen au fait que Miss Vablatsky nous réponde, tu vois, donc si en plus elle voit qu’on enquête, laisse tomber !”

Le cognard dangereux avait été repoussé de justesse, manquant de briser toute confiance entre les deux garçons qui se découvraient une amitié fabriquée de toute pièce mais qui pourtant aurait pu s’enraciner dans la vérité si le contexte avait été différent.

“On fait comme ça, Dubois. Je vais réfléchir à une façon d’en parler au professeur Vablatsky et j’essaie de trouver Roxane avant mon prochain cours. De toute façon, on va sûrement devoir attendre la prochaine sortie à Pré-au-Lard pour aller manger un bout.”

Des règles, toujours des règles… Il allait falloir en changer s’il voulait que leur plan tienne la route. Peter ne croyait pas une seule seconde que le corps enseignant leur réponde, même s’il était à présent préfet de sa maison. Davantage de temps lui serait nécessaire pour s’attirer leurs confidences et pour cultiver leur confiance.

“Tu devrais filer, pour sûr, le première année est allé raconté des trucs sur deux gars qui s’enferment dans les toilettes. T’inquiète, je suis un gentleman, je ne parle jamais de mes conquêtes !”

Il se moqua gentiment avant de lui désigner la porte.

“Il vaut mieux que tu sortes un peu avant moi. Je contrôle pas vraiment les racontars de nos chers camarades.”

CODAGE PAR AMIANTE
IMAGES PAR GIPHY & zacharylevis
LYRICS PAR HALSEY
1135 words



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 14101
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2674
J'aime : 150
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptyVen 24 Avr - 11:13
Début de réponse... ?
Peter acquiesça et comprenait parfaitement que je devais un minimum me concentrer sur mes cours cette année. Il rajouta même qu’il pouvait apporter son aide si je le souhaitais. C’était vraiment sympa de sa part, il fallait que je rattrape un peu mon année perdu de l’année passée. Déjà de base, j’étais plutôt un élève moyen, et le fait de n’avoir pas suivi grand-chose durant ma première 7ème année, cela n’avait pas aidé. Je n’étais pas comme certains élèves qui avaient quasiment besoin juste de bien écouter en cours et ça leur suffisait pour avoir une super note à leurs ASPICS. Je pouvais presque les envier. Mais, il fallait que je me fasse à l’idée que me concernant, il fallait que je révise plus que d’autre à côté. Les années précédentes, j’étais accompagné d’Oriana, elle avait plus de facilité, donc son aide était précieuse. Aujourd’hui, les rôles étaient presque inversés, à cause de son amnésie, elle avait du retard. Je me devais de l’épauler le mieux possible. Alors, le fait que Peter propose son aide, je n’étais pas contre. Je lui répondis alors :

- Et bien déjà, on a DCFM en commun, ensuite Sortilèges, Métamorphose, soins créatures magiques et enfin les arts martiaux, mais ça se passe à Durmstrang. Si t’as du temps pour m’aider, je ne dis pas non. Pour le moment, j’arrive un peu près à suivre, après, si cette enquête commence à prendre de l’ampleur… A voir donc ! En tout cas, je prends note, et je t’appelle si besoin ?

Concernant son anniversaire, il était plutôt heureux d’avoir trouvé une personne avec qui le fêter. J’étais ravie de pouvoir participer, mais je trouvais ça presque triste. Il n’avait donc personne qui lui était proche et qui pouvait participer à son anniversaire ? Il se retrouvait donc avec un gars qu’il venait à peine de discuter, qui plus est, dans des toilettes… Après, ça me convenait très bien pour ma part, cela allait me permettre de me changer un peu les idées. Même si je me doutais très bien que ça n’allait pas être la grosse soirée de l’année, cela faisait un moment que je n’avais pas été invité pour une quelconque raison. Les vacances estivales ont été très calmes me concernant. Je devais me recentrer. C’est d’ailleurs pour cette raison que mes parents avaient décidé de m’envoyer travailler dans un vignoble en France. Je n’avais pas travailler longtemps, 2 semaines pas plus, mais ça m’avait permis de voir autre chose, penser à autre chose, et éviter les déboires que j’avais pu faire toute l’année précédente. J’avais commencé à accepter la mort d’Oriana pour, qu’au final, plusieurs semaines plus tard, je la retrouve vivante… Comment voulez-vous ne pas péter un câble après tout ça ?

- Et bien, je suis ravie de pouvoir te faire cette faveur ! C’est le moindre que je puisse faire finalement, tu as accepté de me parler, et même de m’aider dans cette enquête !

En tout cas, il était d’accord d’inviter aussi Roxane et donc de pouvoir discuter avec elle, tous ensemble. L’idée de se retrouver en dehors de l’école lui convenait parfaitement. Il avait raison sur le fait qu’on devait éviter d’éveiller les soupçons sur notre enquête. J’en avais déjà parlé à Miss McGonagall, elle avait été présente pour me soutenir l’année passée, et je sentais que je pouvais lui faire confiance. Est-ce qu’elle allait en discuter avec les autres professeurs ? Peut-être. On avait convenu de se dire la vérité et que je devais lui raconter mes avancées. Est-ce que je devais tout lui dire ? Même si on allait devoir, parfois, ne pas respecter le règlement ? Ça, c’était moins sûr. Si c’était pour l’entendre dire de ne plus enquêter…

En tout cas, le plan pour les prochains jours commençait à se mettre en marche et chacun avait son rôle. Peter allait réfléchir de la manière dont on allait aborder la professeur de potion ainsi que d’aller voir Roxane pour lui proposer notre invitation. De mon côté, je devais essayer de retrouver Maxime, pour pouvoir discuter avec lui, mais aussi lui parler de ce fameux professeur à Beauxbâtons qui était présent au temple. Il fallait que je me renseigne un peu plus sur ce professeur et donc trouver une méthode pour l’aborder lui aussi. En tout cas, j’avais un peu de temps pour peaufiner le tout, car nous devions attendre la prochaine date de sortie pour aller à Pré-au-lard.

Il était presque temps pour moi de devoir m’en aller pour assister à mon prochain cours. Peter l’avait très bien compris lui aussi. Quand il m’expliqua que notre discussion dans les toilettes allait sûrement créer des rumeurs, je n’y avais pas pensé de suite. Certaines élèves étaient vraiment fans des ragots. Le genre de personne que j’évitais à tout prix. Et donc cet élève de première année que j’avais rembarré était déjà parti voir ses petits copains et faire diffuser une rumeur débile. En tout cas, Peter avait l’air de prendre ça avec humour. Tant mieux pour lui, si ça ne le dérangeait pas. Au final, c’était un peu à cause de moi qu’on s’était retrouvé ensemble dans les toilettes…

Il proposa que je sorte en premier. Pourquoi pas. De toute manière, peut importe la manière dont on allait sortir, les rumeurs devaient déjà être bien présente. Je me dirigeai alors vers la porte, mais avant de sortir, je me retournai vers mon interlocuteur :

- Merci en tout cas, pour ton aide. On se tient au courant pour la suite ! Aller, j’y vais !

J’ouvris alors la porte, et direct, je vis des regards se diriger vers moi, comme s’ils attendaient tous quelque chose, mais quoi au juste ? Qu’on sorte main dans la main avec Peter, sérieusement ? Je savais que mes amis proches n’allaient pas croire ses rumeurs, quand j’allais leur expliquer que c’était par rapport à Oriana, ils n’iront pas chercher plus loin et comprendront. Justement, ses ragots allaient aussi arriver jusqu’aux oreilles de ma meilleure amie. Est-ce que je devais lui raconter mon début d’enquête ? Je n’avais pas pensé à ça, je voulais que ça reste discret et qu’elle n’ait pas à gérer ça. Encore une fois, je n’avais pas réfléchi aux conséquences d’inviter un gars dans les toilettes… 

Je ne prêtais pas attention à ces regards et me dirigeai vers mon prochain cours. Le temps d’y aller, je me remémorai la discussion avec Peter. Finalement, ce fut assez « facile », presque trop facile… Est-ce que je devais avoir confiance avec le Serdaigle ? Je ne pouvais pas encore répondre à cette question, mais pour le moment, je ne pouvais pas dire non à son aide.         
Codage par Libella sur Graphiorum



Finis pour moi !


Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32478
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] EmptySam 2 Mai - 12:11
Peter
&
Samuel
Forever cursed in love are the observant
Forever a slave to the detail
Le tuteur autoproclamé regardait son futur élève avec les yeux du démon qui l’habitait et qui, tapis dans l’ombre de ses yeux ténébreux, voyait dans cet acte anodin et vertueux une manière habile de déconstruire l’équilibre et de pervertir un garçon aux idées pures. Le sorcier sourit en l’écoutant s’inquiéter de la place que prendrait cette enquête dans sa vie. Le pauvre Gryffon n’avait aucune idée des forces qui s’opposaient dans une lutte acharnée et invisible pour l’œil inexpérimenté.

“N’hésite pas en tout cas… J’adore la métamorphose. Peut-être que je saurai te motiver.”

Son visage angélique ne laissa pas une ombre trahir ses intentions réelles. Ses dents parfaitement alignées inspiraient la confiance et attiraient sa proie dans les méandres gluants et paralysants de sa toile. Le plan était simple : trouver Roxane, lui poser quelques questions habiles, jouer le faux pour devenir le vrai, l’inviter à déjeuner pour sceller le pacte et retrouver Samuel à Pré-au-Lard. Il ne lui restait plus qu’à trouver une manière de se rapprocher de leur professeure de potions pour essayer de lui arracher quelques indices. La femme aux cheveux d’or avait la réputation d’être difficile à faire plier ; il lui faudrait redoubler d’efforts et d’ingéniosité pour subtiliser la plus petite information digne d’intérêt pour le groupuscule.

Hey! don’t mention it! C’est normal. Je t’avoue que j’essayais de ne pas trop y réfléchir - mais c’est vrai que si je me poste deux minutes pour y réfléchir, je ne suis pas hyper à l’aise à l’idée de ne pas savoir ce qui m’est arrivé…”

L’angelot se mit à rire et ajouta dans cet élan de camaraderie :

“C’est toi qui me rends service, finalement… J’imagine que j’avais besoin d’un coup de pied au c*l !”


Peter le précipita vers la porte en lui indiquant que des rumeurs devaient dors-et-déjà courir dans les couloirs froids du château. Samuel ne sembla pas déstabilisé par ces éventuelles messes basses et prit la chose avec beaucoup d’humour. Dans une autre vie, ils auraient pu être amis sincères ; Peter aurait surveillé ses arrières et leurs éclats de rires auraient empli les couloirs, ne laissant plus de place aux ragots répugnants de leurs camarades. Dans une autre vie, Peter aurait sûrement vaincu sa peur de l’engagement avant de faire le grand pas et vivrait des jours heureux truffés de magie et de yeux bleus incendiés. Dans une autre vie, il n’aurait pas senti son cœur se serrer chaque fois que sa peau frissonnait d’avoir été touchée par Maxime. Un sourire figé sur les lèvres pour cacher son trouble, Peter observa Samuel se dépêtrer avec leur réalité, leur présent. Il allait s’en aller. Pourtant, avant de franchir le pas de la porte, le garçon se retourna pour le remercier une dernière fois. Le corbeau lui décocha un clin d’œil complice et se retourna une fois la porte refermée derrière lui.

S’approchant de la fenêtre, il porta sa main sur le médaillon qui chauffait sous ses vêtements et se mit à murmurer pour la Princesse des cœurs :

“Samuel Dubois enquête sur Oriana. Je vais me rapprocher de lui… Il pense que Roxane, la Serdaigle, pourrait en savoir un peu plus. Je vais trouver un moyen de me rapprocher de Mrs Vablatsky.”

Lâchant subitement le médaillon, il mit fin à la communication et caressa machinalement ses phalanges avec son pouce. Le temps était venu de regagner le monde réel.

CODAGE PAR AMIANTE
IMAGES PAR GIPHY & zacharylevis
LYRICS PAR HALSEY
603 words
Mention faite de @Zoé A. De Mieville.

HJ :
je le signale ; merci c'était coooool ! Allons manger des sushis ! sushi



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
MessageSujet: Re: Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]   Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Début de réponse.. ? [Feat Peter J. MacArthur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 2 [sept 2024 - juin 2025]-