RSS
RSS

Historique du Forum

15/01/2020 — Saison 2 sur l'année 2024/2025
15/09/2018 — Saison 1 sur l'année 2023/2024
10/01/2018 — Saison 0 reboot du forum, sur l'année 2022/2023
30/10/2016 — Ouverture du forum
14/10/2016 — création du forum

Teaser

à adopter de toute urgence !

Top sites

©️linus pour Epicode
En bref



 
Partagez
 

 Oublie-moi si tu le peux {Privé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Peter J. MacArthur
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Peter J. MacArthur
Exp : 23705
Points de vie (HP) : 4400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : Oublie-moi si tu le peux {Privé} Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi)
Parchemins : 3640
J'aime : 194
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Oublie-moi si tu le peux {Privé} Empty
MessageSujet: Oublie-moi si tu le peux {Privé}  Oublie-moi si tu le peux {Privé} EmptyMer 25 Mar - 13:26
Peter's

Wishes
And I woke up to the beauty of the world and fell in love with a key.
Une potion d’oubli, voilà ce qu’il voulait - purement et simplement. Peut-être qu’avec elle, Peter serait en mesure de se pardonner et d’abandonner derrière lui les fantômes de sa culpabilité. Exorciser les souvenirs de l’intimité partagée avec Maxime n’était pas une mince affaire. Le garçon avait d’abord tenté d’agir comme si rien n’était jamais arrivé ; cela n’avait pas été un franc succès. Il avait par la suite avoué à demi-mots son méfait pour obtenir l’absolution ; il n’avait réussi qu’à grandir la colère noire dans l’océan déchaîné sur son visage obscurci par une déception cruelle et douloureuse. Maxime ne lui pardonnerait jamais. N’était-ce pas ce qu’il avait justement cherché tout ce temps ? Ne voulait-il que cette colère immense ne morcelle à jamais leur relation nocive et dangereuse ? Il n’avait que ce qu’il méritait ; on récolte ce que l’on sème. Seule la magie qu’il volait aux autres était en mesure de cacher ses traits fatigués et angoissés ; Peter ne dormait pas beaucoup. Dans ses rêves, il était incapable d’enchaîner les souvenirs qui, libres, l’envahissaient tout entier et le laissait se réveiller dans la sueur de tous ses torts. Maintenant, le sorcier rouge ne pouvait compter que sur l’intelligence de Maxime pour le protéger ; si le garçon savait ce qui était bon pour lui, il ne vagabonderait plus sans surveillance, se méfierait des autres et ne laisserait personne l’approcher de trop près. C’était une piètre vie à laquelle il l’avait condamné. Si tous ses efforts payaient un jour, Peter aurait plusieurs dizaines - peut-être des centaines - d’années pour le regretter. Ce qui était fait était fait, on ne revenait pas sur le passé. Avec toute la magie dont le Serdaigle disposait, il se trouvait bien incapable d’alterer le passé pour améliorer son futur. Alors mieux valait oublier. Pas ces souvenirs envahissants, non ; il les chérissait comme on dorlote une poupée, enfant ; ils étaient le vestige d’une relation qui aurait pu - qui aurait dû. Mieux valait oublier ses sentiments, les extirper pour mieux vivre cette vie de pénitence qui serait à présent la sienne. Tout bon élève qu’il était, Peter n’était pas capable de réaliser un tel breuvage. Son équipement basique allié aux besoins de discrétion dont il avait désespérément besoin ne lui permettraient pas de confectionner un filtre pareil. Le corbeau avait d’abord songé à refermer ses serres sur une proie fragile et manipulable qui serait plus à même de réaliser la décoction pour lui mais il avait rapidement décidé que l’affaire de coeur était bien trop importante pour y mêler un débutant hasardeux. Il tenait, malgré tout, à ces souvenirs comme à la prunelle de ses yeux bleus.

Décidé à en finir avec les pieux qui s’enfonçaient dans son coeur chaque fois qu’il croyait voir le maudit élu au détour d’un couloir, Peter profita d’un cours pris en option l’Académie de Beauxbâtons pour se rendre au village aux Millefeuilles. Il avait choisi avec beaucoup de minutie le jour de son départ pour qu’il coïncide avec un jour de sortie autorisée de l’école française. Se faufilant parmi les élèves tous vêtus de bleu, le jeune homme parvint à se faire un chemin dans le convoi qui partait pour le village français. Il accéléra le pas pour saisir l’occasion de se s’insinuer dans une ruelle en contrebas. Là, Peter ajusta la cape sur ses épaules et se précipita dans les milles couches du petit village pour trouver la salle qu’il connaissait de sa mère. S’efforçant de respecter le secret des lieux, le Mage s’assura de ne pas avoir été vu ni suivi avant de s’introduire dans l’antichambre.

La somptuosité des lieux apaisa son esprit torturé et Peter s’imprégna un instant de l’esthétisme de la pièce pour s’apaiser et retrouver son souffle. Il lui fallait procéder avec méthode et concentration pour que l’objet de ses rêves prenne forme dans la majestueuse salle. Si par inadvertance sa pensée venait à fluctuer, le garçon se trouverait incapable de façonner l’objet convoité, même avec la plus grande des magies. Il dessinait silencieusement les courbes de la fiole dans sa tête : elle était fine, le verre tournoyait sur lui-même et se voyait bouchonné par une petite fermeture en verre, striée à la verticale et d’un bleu pâle. Pour en peindre le contenu, Peter s’avança au centre de la salle et ferma les yeux. Seul avec son esprit, le sorcier imagina les vertus d’une potion qui avait tout à voir avec un filtre d’amour mais qui en produirait justement tout l’inverse. Il allait jusqu’à s’en représenter le goût, savourant déjà la texture du liquide sur ses papilles. Il y était presque. Il s’avançait prudemment de l’autel dressé sur lequel la somptueuse antichambre faisait apparaître les désirs les plus profonds de ses invités lorsqu’il s’égara dans la contemplation de celui qu’il voulait justement faire disparaître. Maxime.

Lorsqu’il ouvrit les yeux, un pot de Mimbulus Mimbletonia se tenait dressé devant lui.

“Bloody hell!”

C’était cruel de la part de la caverne aux merveilles de faire apparaître l’objet qu’il lui avait offert quelques temps auparavant. Très cruel. Rempli d’aigreur, Peter attrapa la baguette qui dépassait de sa poche de sorcier, incanta un Evanesco pour faire disparaître le pot. Il userait d’un sortilège d’apparition pour faire surgir l’objet momentanément placé dans le néant sur sa table de chevet - ou pas. Jetant un dernier regard à la salle qui l’avait trahi - ou bien était-ce lui ? - Peter franchit la porte de sortie, s’assura qu’elle était bien scellée et retourna dans au village profiter d’un jour d’automne naissant encore incroyablement clément.
CODAGE PAR AMIANTE
IMAGES PAR ezramillerfaces & fireworkofdec
Nombre de mots : 920 words
Objets délivrés :


  • MIMBULUS MIMBLETONIA - Nv 2



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
 

Oublie-moi si tu le peux {Privé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: La France :: Village aux Millefeuilles :: Salle aux mille souhaits-