RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le Deal du moment : -33%
Antivol en U pour vélo avec câble [Vente ...
Voir le deal
13.05 €

Partagez
 

 Un rêve au bout des doigts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Viviane F. SmithHistoria PactumViviane F. Smith
Niffleur
Exp : 5914
Points de vie (HP) : 800
Baguette : 24 cm d'Aubépine coeur en aile de Bylliwigg, plutôt rigide.
Photomaton : Un rêve au bout des doigts Tenor
Familier : Un rêve au bout des doigts Croup10
Célébrité : Angourie Rice (by Nimeria)
Parchemins : 339
J'aime : 24
Date d'inscription : 16/08/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Un rêve au bout des doigts Empty
MessageSujet: Un rêve au bout des doigts   Un rêve au bout des doigts EmptyJeu 16 Avr - 12:02
Un rêve au bout des doigts 2278512-bigthumbnail

Un rêve au bout des doigts
Samedi 07 Septembre 2024, le matin

De la petite cour extérieure de l’école française nous parvenait quelques notes, poussant dans les aiguës, s’écoulant d’un flux alternant entre des soubresauts et des écoulements nostalgiques dont l’écho se réverbérant dans les vieilles pierres de l’école de sorcellerie française faisait en sorte que la mélodie semble lointaine, comme si les notes avaient traversées les âges autant qu’elles traversent les couloirs. Certaines d’entre elles étant gobées par la distance, d’autre atténuées par le jeu de l’artiste, l’écoulement bien que très suave semble un peu tari, pour les élèves passant auprès de la porte donnant sur les extérieurs, ce qui donnait d’autant plus envie de remonter à sa source.

Une fois encore en début d’année Viviane n’avait pas dormi. Elle avait beau s’être tournée et retournée et encore reretournée dans tous les sens dans son lit, elle avait beau avoir essayé de s’assommer avec les cours contenus dans son livre d’HDLM à la lueur d’une bougie, impossible de fermer l'oeil. Hier soir encore la cadette Smith avait parcourue les couloirs du château de poudlard à la recherche de sa défunte cousine Evelyn qui n’avait pas donné de signe de vie depuis la fin de l’année dernières, en vain. Frustrée, énervée et inquiète, la Smith s’était levé ce Samedi matin dès l’heure où on autorise à prendre le petit déjeuner, c’est à dire vers 7h et demi. Elle s’était directement vêtue chaudement, enfilant une salopette en jean par dessus un chemisier crème et azur fait d’un tissus très fin, et d’une paire de bottines en cuir d’un gris très clair, et s’était saisie de son violon et de rien d’autre. La Serpentard ne s’était pas attardée longtemps auprès des mets de la grande salle et avait rapidement rejoint le portail pour Beauxbâtons. Elle avait vraiment besoin d’air frai et de se vider la tête, exploser la tête de cette peste d’Evelyn à la batte de Baseball c’est ce qu’elle avait vraiment envie de faire actuellement. Au fond d’elle-même elle espérait que sa cousine soit juste en train de leur faire une blague, comme elle avait si souvent l’habitude de le faire, mais Viviane pensait qu’elle aurait quand même été se manifester auprès de Belleféegore après deux mois de vacances.

Jouer du violon et s’acharner à progresser, il n’y avait que ça qui pouvait laisser fluctuer la colère de Viviane Smith et l’adolescente le savait très bien. Comme il était tôt vers 8h 20 à peu près ( elle pouvait bien s’en foutre de l’heure qu’il était !) elle ne voulait pas déranger les élèves et le personnel, la jeune Viviane était allée s’installer dans le jardin de l’école à l’abri d’arches de style antique, typique de la renaissance qui cherchait à recopier la perfection de l’architecture grecquo-romaine.
Nan ! Nan et nan ! ça ne va pas.” s’exclama alors la jeune fille en coupant net la musique.
Elle se dégourdit un peu les bras, avant de repositionner l’instrument sur son épaule et de reprendre le motif qu’elle essayait, depuis le début.
Viviane aussi cherche à recopier la perfection, mais plutôt la perfection de Two Steps From Hell, sur un morceau sur lequel elle s’entraîne depuis cet été, et que la mini-Smith avait peut-être envie de présenter en arts magiques. De nouveau les notes partent sur des suites crescendo à alternance poussant sur les ré les plus cristallins avant de rechuter sur une autre suite crescendo résonnant dans les colonnes de marbre. Tout d’un coup, suite à une imperceptible anfractuosité dans le flux musical, Viviane poussa une grimace en gonflant une joue et clignant de l’œil, elle continua sur trois autres notes avant de couper net le morceau.

Sans ciller elle reprend son motif depuis le début, en faisant crier les cordes de son archet sur l’instrument d’un son clair et poétique alors que ses mouvements bien que gracieux, sont rapides et très énergiques, l’apprentissage du violon est une discipline qui nécessite de la patience mais aussi de la volonté, car il faut être énergique pour pousser les corde dans ce type de tempo à fluctuation, parfois très dynamique, mais cette énergie que l’instrument lui demande, Viviane la puise dans sa colère et sa frustration qui ce matin là semblent une source aussi intarissable que le flot de notes résonnant dans le joli jardin de l’école.

[ Hors RP : Pour que vous puissiez visualiser la mélodie sur laquelle travaille Viviane Smith, il s'agit de "Never Give Up On Your Dreams" de Two Steps From Hell un groupe de musique électronique qui fait de l'Epic Choir. ]


Viviane Smith — Do not fears the monsters in the lake, fears the monsters in you.  my little song : Fear not this night

ton ancien avatar:
 


Dernière édition par Viviane F. Smith le Sam 31 Oct - 12:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4099-viviane-faery-smith#75101 https://www.historia-pactum.com/t4136-viviane-f-smith-o-pas-encore-de-classe#76215 https://www.historia-pactum.com/t4137-viviane-f-smith#76217 https://www.historia-pactum.com/t5328-viviane-f-smith-o-croups-o-nom#135882
Emeraude Della RoverreHistoria PactumEmeraude Della Roverre
Oiseau-Tonnerre
Exp : 34687
Points de vie (HP) : 6000
Baguette : Bois de châtaignier, cœur en épine de monstre du Fleuve Blanc, 22 centimètres, flexible et ni trop fine ni trop épaisse
Photomaton : Mais père considérait qu on n apprend qu avec l expérience. Enfant brûlé craint la flamme. Et il avait raison. - Pourquoi j'ai mangé mon père (Roy Lewis)
Âge IRL : 24
Célébrité : Kerry Ingram
Parchemins : 6897
J'aime : 59
Date d'inscription : 12/10/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Un rêve au bout des doigts Empty
MessageSujet: Re: Un rêve au bout des doigts   Un rêve au bout des doigts EmptyDim 19 Avr - 20:40
Un rêve au bout des doigts J'étais, comme tous mes camarades, de retour à Beauxbâtons depuis une semaine. Comme tous les ans et ce, pour la quatrième fois, j'y retournais avec Kira, ma jeune sœur, dans mon sillage, et depuis toujours Nero, mon chat blanc (oui, c'est très logique pour une minette blanche de s'appeler littéralement Noire, je sais, mais no comment, voulez-vous?). Avec la reprise des cours, indépendamment des reprises des cours entre l'école de sorcellerie anglaise Poudlard, l'Académie de magie française Beauxbâtons et l'Institut de magie bulgare Durmstrang, il y avait également les retrouvailles avec Colombe et Celeste. Celeste qui, à la fin de l'année scolaire, quitterait officiellement et définitivement les murs de l'école. Et ça, rien que d'y penser, ça me faisait déjà chelou. Il y avait encore une année, avant qu'il ne soit plus là, il n'y avait donc pas de raison pour que ça m'angoisse déjà plus que ça mais... Mais c'était plus fort que moi. Avec Colombe, Celeste m'avait servi de béquille, de bouée de sauvetage, de mur de protection, face aux moqueries de tous, lors de mes premiers mois au sein de Beauxbâtons. S'il n'avait pas été là - s'ils n'avaient pas tous les deux été là et si je ne m'étais pas pris la tête avec ma sœur, avant ma première rentrée, me permettant d'ouvrir les yeux sur certaines choses -, je me serais sans doute foutue le tour il y a longtemps et je n'aurais pas appris à passer au-dessus - quoi que, au-dessous, plutôt, au vu de ma petite taille - des moqueries, des insultes et des regards de pitié ou amusés des autres. Je savais qu'il allait devoir quitter l'Académie, un jour, et qu'il la quitterait avant moi, mais, jusqu'à il y a quelques jours, la fin de scolarité de Celeste me semblait tellement lointaine... Pour le coup, on dira que c'est parce que je suis encore trop naïve et trop innocente, pour certaines choses.

En ce premier samedi de ma sixième année, comme je cogitais beaucoup trop, je m'étais réveillée aux aurores. Je m'étais quelque peu avancée dans mes lectures, avant de me décider à quitter le pavillon de mon Ordre pour le Grand Réfectoire... Jusqu'à ce que Nero la minette qui n'est pas noire comme la nuit, mais blanche comme la farine décide de se précipiter dans un coin des jardins! Jardins dans lesquels l'on pouvait entendre le bruit d'un violon. Tiens, Signorina Kolvalovic c'est mise à la musique? Mais en arrivant dans la petite cour extérieure, je ne pus que constater que ce n'était pas la jardinière à l'accent des Balkans mais une blonde de Poudlard - Viviane, je crois, pour avoir eu quelques cours de potions en commun avec elle, lors d'une absence ou d'un accord quelconque entre nos professeurs enseignant la matière de chaque côté de la Manche - qui jouait. Je ne m'étais jamais vraiment attaquée à l'apprentissage d'un instrument de musique, donc je trouvais ça beau. Le dos contre le mur, en oubliant complètement que je venais récupérer ma minette, j'écoutais donc la verte et argent, presque subjuguée...

[H.S.: Si je peux me permettre, en septembre 2024, le 4 tombe un mercredi. Le 1ier samedi du mois, c'est le 7 Arrow .]
:copyright:️️ 2981 12289 0


Un rêve au bout des doigts 1vc3

Si tu confonds la monarchie/Avec la tyrannie
Vive la république/Adieu l'Afrique/Je ferme la boutique
Ah prends garde Lion/Ne te trompe pas de voie


Risque d'absence réduite, voir totale, jusqu'au 31.12.2020
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4306-emeraude-sorenza-cecilia-della-roverre-delai-jusqu-au-15-11-2016 https://www.historia-pactum.com/t4561-emeraude-della-roverre-o-pas-encore-de-classe#94113 https://www.historia-pactum.com/t4563-emeraude-della-roverre#94115 https://www.historia-pactum.com/t4569-emeraude-sorenza-cecilia-della-roverre-4-4-libres#94196
Viviane F. SmithHistoria PactumViviane F. Smith
Niffleur
Exp : 5914
Points de vie (HP) : 800
Baguette : 24 cm d'Aubépine coeur en aile de Bylliwigg, plutôt rigide.
Photomaton : Un rêve au bout des doigts Tenor
Familier : Un rêve au bout des doigts Croup10
Célébrité : Angourie Rice (by Nimeria)
Parchemins : 339
J'aime : 24
Date d'inscription : 16/08/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Un rêve au bout des doigts Empty
MessageSujet: Re: Un rêve au bout des doigts   Un rêve au bout des doigts EmptyDim 26 Avr - 23:06
Un rêve au bout des doigts 2278512-bigthumbnail

Un rêve au bout des doigts
Samedi 07 Septembre 2024, le matin

L’esprit flottant dans les vagues de notes de la jeune blonde ne lui permit pas de s’apercevoir de la venue de la jeune femme, ni même de la petite boule de poils féline qui la précédait. les doigts sautants d’une corde à l’autre de son instrument tels de petits singes passant de branche en branche, ou son coude poussant l’archet de rythmes saccadés parfois rapides et cours, parfois plus longs, parfois plus lents évoquent une jeune femme qui serait en train de scier une matière invisible particulièrement résistante. Les cordes ainsi sciées permettent aux notes de se dégager un chemin, une voie toute tracée qui leur permettent de se répandre tel un flot invisible autour de la britannique et d’inonder la petite cour d’une mélodie travaillée.

Lorsque la petite chatte blanche déboula à la vue de Viviane, la jeune fille sursauta brièvement, ce qui glissa une note mal placée, mais elle se mit à sourire tout de suite après.
Salut, toi.” dit alors la jeune blonde d’une voix plutôt douce et apaisée malgré les émotions négatives qui la submergent. Elle profite de sa pose improvisée pour tendre les bras vers le sol pour se les dégourdir encore un fois, histoire d’évacuer cette douleur prenante qui s’immisce dans ses articulations.
Après un bref instant dans ses pensées, à ruminer sa colère et son inquiétude, la petite Serpentard réarme son violon sur l’épaule et tente de reprendre le morceau par ses trois premiers motifs, depuis le début. L’effort qui était rude de tout le temps répéter le morceau jusqu’à obtenir une fluidité parfaite dans la musique jouée demande plus d’efforts et de concentration que ça en a l’air, mais elle avait suffisamment de détermination aujourd’hui pour le tenter, et le retenter jusqu’à ce qu’elle soit lasse.

Ainsi donc l'archet se remit à voguer d'un côté et de l'autre des cordes tendues, et le flux reparti des mêmes airs résonnants une ou deux minutes à peine avant. Dans sa salopette, la jeune fille tapote du talon droit pour battre  le rythme qui lui permet de jauger ses notes sans même se douter qu'une jeune française est en train de l'observer dans son dos.


Viviane Smith — Do not fears the monsters in the lake, fears the monsters in you.  my little song : Fear not this night

ton ancien avatar:
 


Dernière édition par Viviane F. Smith le Mar 6 Oct - 18:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4099-viviane-faery-smith#75101 https://www.historia-pactum.com/t4136-viviane-f-smith-o-pas-encore-de-classe#76215 https://www.historia-pactum.com/t4137-viviane-f-smith#76217 https://www.historia-pactum.com/t5328-viviane-f-smith-o-croups-o-nom#135882
Albus P. W. B. DumbledoreHistoria PactumAlbus P. W. B. Dumbledore
Albus
Exp : 3832
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : Un rêve au bout des doigts Source
Âge IRL : 139
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6705
J'aime : 47
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Un rêve au bout des doigts Empty
MessageSujet: Re: Un rêve au bout des doigts   Un rêve au bout des doigts EmptyDim 26 Avr - 23:06
Le membre 'Viviane F. Smith' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Échec / Réussite' :
Un rêve au bout des doigts Dzoech10


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Emeraude Della RoverreHistoria PactumEmeraude Della Roverre
Oiseau-Tonnerre
Exp : 34687
Points de vie (HP) : 6000
Baguette : Bois de châtaignier, cœur en épine de monstre du Fleuve Blanc, 22 centimètres, flexible et ni trop fine ni trop épaisse
Photomaton : Mais père considérait qu on n apprend qu avec l expérience. Enfant brûlé craint la flamme. Et il avait raison. - Pourquoi j'ai mangé mon père (Roy Lewis)
Âge IRL : 24
Célébrité : Kerry Ingram
Parchemins : 6897
J'aime : 59
Date d'inscription : 12/10/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Un rêve au bout des doigts Empty
MessageSujet: Re: Un rêve au bout des doigts   Un rêve au bout des doigts EmptyMar 19 Mai - 18:31
Un rêve au bout des doigts L'archet court sur les cordes de cet instrument cousin de l'alto, du violoncelle, de la contrebasse et de l'octobasse. La verte et argent ne semble pas réaliser que je suis là mais, dans un sens, ce n'est peut-être pas plus mal vu que ça me permettra sans doute aucun de m’éclipser sans qu'elle me voie et la laisser ainsi continuer de s'entraîner sur sa partition en paix. Mais c'était sans compter le fait que je devais récupérer ma boule de poils et ça, très clairement!, c'était pas gagner: j'étais à l'arrière, sous la protection du mur, Nero était devant, un peu plus loin, assise tranquillement qu'elle était à se gratter derrière l'une de ses oreilles, et, entre nous deux, il y avait ma compagna - si je pouvais utiliser ce terme - de l'école anglaise. Aller récupérer mon animal de compagnie, aussi poilu et ronronnant qu'il pouvait l'être, sans se faire repérer était donc mission impossible. Et puis, ma minette, l'english l'avait vue, de toute façon. Quand cette dernière la salua - parce que bon, on allait pas se mentir mais un chat, c'est beau, c'est mignon et c'est chou, donc qui résisterait à le saluer? -, Nero s'arrêta une fraction de seconde son moment de toilette pour la regarder, avant de reprendre ce qu'elle faisait, l'air de rien, comme si Viviane ne lui avait jamais adressé la parole. Ça, c'était le comportement typique d'un chat, malgré son côté si beau, si mignon et si chou: parle à mon cul, ma tête est malade! Maudite bête que l'on ne pouvait pas s'empêcher d'aimer tout de même! Mais après ce court instant de pause, la Serpentard reprit son entraînement au violon. L'archet reprit sa course sur les cordes qui se mirent à grincer comme une porte mal huilée, à l'image de celles que l'on trouve dans les vieux châteaux hantés des films d'horreur ou de fantastique fantasy. Ce genre de portes grinçantes et de vieux châteaux que l'on trouve dans La famille Addams, par exemple, à la différence près que ce n'était pas la Chose qui faisait courir l'archet pour faire sortir les notes du boîtier à cordes mais belle et bien une véritable main rattachée à un véritable humain bien vivant et fait de chair et de sang. Quoi que, pour le coup, ça, je n'avais pas vérifié, mais comme la verte et argent avait l'air bien vivante, donc qu'elle soit faite de chair et de sang, c'était tout ce que je lui souhaitais...!

Je réajuste quelques mèches de cheveux sur la partie gauche de mon visage. Depuis une année que les portails avaient été ouverts entre l'école Poudlard, l'Académie Beauxbâtons et l'Institut Durmstrang, les anglais et les bulgares - et autres apparentés - avaient également eu bien le temps de se payer la tête de mon visage défiguré, comme lorsque j'étais arrivée à l'école française. Mais même si tout le monde avait jasé comme il pouvait et que ça risquait de continuer pour encore un temps, j'allais évité de surprendre plus qu'il n'en fallait Viviane. Déjà qu'elle ne semblait pas m'avoir vu...
Scusate, m'annonçais-je, c'était très joli, mais Nero n'en fait qu'à sa tête et si elle t'a déconcentré, c'était pas volontaire...
:copyright:️️ 2981 12289 0


Un rêve au bout des doigts 1vc3

Si tu confonds la monarchie/Avec la tyrannie
Vive la république/Adieu l'Afrique/Je ferme la boutique
Ah prends garde Lion/Ne te trompe pas de voie


Risque d'absence réduite, voir totale, jusqu'au 31.12.2020
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4306-emeraude-sorenza-cecilia-della-roverre-delai-jusqu-au-15-11-2016 https://www.historia-pactum.com/t4561-emeraude-della-roverre-o-pas-encore-de-classe#94113 https://www.historia-pactum.com/t4563-emeraude-della-roverre#94115 https://www.historia-pactum.com/t4569-emeraude-sorenza-cecilia-della-roverre-4-4-libres#94196
Viviane F. SmithHistoria PactumViviane F. Smith
Niffleur
Exp : 5914
Points de vie (HP) : 800
Baguette : 24 cm d'Aubépine coeur en aile de Bylliwigg, plutôt rigide.
Photomaton : Un rêve au bout des doigts Tenor
Familier : Un rêve au bout des doigts Croup10
Célébrité : Angourie Rice (by Nimeria)
Parchemins : 339
J'aime : 24
Date d'inscription : 16/08/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Un rêve au bout des doigts Empty
MessageSujet: Re: Un rêve au bout des doigts   Un rêve au bout des doigts EmptyMar 6 Oct - 18:40
Un rêve au bout des doigts 2278512-bigthumbnail

Un rêve au bout des doigts
Samedi 07 Septembre 2024, le matin

Aïe ! tout était pourtant si bien parti, mais au bout de quelques accords la mélopée s’est saccadée et est partie dans les aigües dans ce qui aux oreilles de Viviane ne semble être qu’un dérapage dans les aigües mais de loin ressemble plus au cri d’agonie de son instrument. Viviane enchaîne ses motifs sur les trois suivants avant de s’arrêter, de descendre son archet et d’émettre un long soupir agacé. Elle s'adressa alors à la petite boule de poils occupée à se léchouiller les pattes : “Ouais, t’as vu il y a encore du boulot.” La londonienne se ressaisit et s'apprête à reprendre son morceau depuis le début lorsqu’une voix lui parvint dans son dos. Un “Scusate” poussé poliment et discrètement, sorti Viviane de sa concentration, pas suffisamment pour qu’elle eut sursauté, mais tout de même un léger frisson parcourut son échine et son épaule portant l’instrument. La blondinette se retourna et vit apparaître une élève française, ou du moins étudiant en France, qu’elle mit un temps à reconnaître, il s'agit de cette élève au visage à moitié brûlé par on ne sait quelle raison dont Viviane s’était moquée en début d’année. ça n’avait rien eut de personnel ce jour là, et Viviane ne se sent vraiment pas l’humeur d’en rajouter une couche, pour elle cette française n’est autre qu’une personne insignifiante comme l’on peut en trouver tant dans les trois écoles. Elle lui répond donc d’un ton doux et bienveillant, accompagné d’un sourire maussade un peu forcé car elle avait bien du mal à chasser tout ce qui la tracasse, de son esprit : “T’inquiètes, tu n’as pas en lui vouloir. Cette adorable minette serait bien la dernière chose à me déconcentrer aujourd’hui.” sans vouloir s’étendre sur le sujet, le regard de la verte et argent se perd dans le vague, au loin derrière la française. Puis, comme si elle réalisait que c’était une façon un peu abrupte de mettre fin à une conversation, elle repris après un silence froid comme les coups de vents de ce matin là.
Alors comme ça, cette petit boubouille s’apelle Nero ? Comme pour l’empereur Romain ?” elle laisse s’écouler une seconde ou deux, histoire de lui laisser le temps de répondre, avant de surenchérir “Passionnée d’histoire apparement ?

Le temps que la française lui réponde, elle retourne son attention vers le pôtit chat qui fait toujours sa toilette, avant de se reconcentrer sur le violon, elle lève un peu son bras tenant l’instrument comme si elle cherche à attirer l’attention de son homologue francophone dessus.
De toutes façons, si rien qu’un chat est capable de détourner mon attention, qu’est-ce que ça sera lorsque je jouerai devant tout le monde. Non vraiment ce morceau est dur, il faut juste que je m’entraîne plus, pour pouvoir m’améliorer.” Viviane affirma ça d’un ton monotone et même plutôt froid, qui traduit bien là son pragmatisme sur la vision qu’elle a des choses : de toute évidence elle allait avoir besoin de s’améliorer. Et pour cela il faut s’entraîner. Mais la jeune fille est de nature persévérante, ça ne lui pose pas plus de problème de poursuivre ce pourquoi elle était venue à Beauxbâtons ce matin, à l’abri des regards de ses camarades britanniques.

Elle adresse alors un second sourire préoccupé à la jeune femme qui était venue la déranger durant son exercice : “C’est un morceaux composé par des moldus, je le trouve très intéresssant car même s’il répète de nombreuses fois le même motif, la rythmique change progressivement dedans, et il faut y apporter des brisures qui sont un peu difficiles parce qu’il faut se souvenir où les placer. Tu veux écouter ?” Sans même savoir si la française allait lui répondre, Viviane fais un pas en arrière et réarme son violon sur l’épaule, avant de plier le genoux gauche en rythme en guise de métronome et de se relancer dans la réalisation de ce morceau qui lui donne du fil à retordre ce matin. Trop contente qu’elle est d’avoir trouvé un public qui ne peut pas se défiler, pour venir gonfler son égaux en mal de reconnaissance.

Hors RP:
 



Viviane Smith — Do not fears the monsters in the lake, fears the monsters in you.  my little song : Fear not this night

ton ancien avatar:
 


Dernière édition par Viviane F. Smith le Mar 6 Oct - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4099-viviane-faery-smith#75101 https://www.historia-pactum.com/t4136-viviane-f-smith-o-pas-encore-de-classe#76215 https://www.historia-pactum.com/t4137-viviane-f-smith#76217 https://www.historia-pactum.com/t5328-viviane-f-smith-o-croups-o-nom#135882
Albus P. W. B. DumbledoreHistoria PactumAlbus P. W. B. Dumbledore
Albus
Exp : 3832
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : Un rêve au bout des doigts Source
Âge IRL : 139
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6705
J'aime : 47
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Un rêve au bout des doigts Empty
MessageSujet: Re: Un rêve au bout des doigts   Un rêve au bout des doigts EmptyMar 6 Oct - 18:40
Le membre 'Viviane F. Smith' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Échec / Réussite' :
Un rêve au bout des doigts Dzorzo10


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Emeraude Della RoverreHistoria PactumEmeraude Della Roverre
Oiseau-Tonnerre
Exp : 34687
Points de vie (HP) : 6000
Baguette : Bois de châtaignier, cœur en épine de monstre du Fleuve Blanc, 22 centimètres, flexible et ni trop fine ni trop épaisse
Photomaton : Mais père considérait qu on n apprend qu avec l expérience. Enfant brûlé craint la flamme. Et il avait raison. - Pourquoi j'ai mangé mon père (Roy Lewis)
Âge IRL : 24
Célébrité : Kerry Ingram
Parchemins : 6897
J'aime : 59
Date d'inscription : 12/10/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Un rêve au bout des doigts Empty
MessageSujet: Re: Un rêve au bout des doigts   Un rêve au bout des doigts EmptySam 7 Nov - 0:27
Un rêve au bout des doigts Néron: Néron (latin: Imperator Nero Claudius Caesar Augustus Germanicus), né Lucius Domitius Ahenobarbus le 15 décembre 37 à Antium et mort le 9 juin 681 à Rome. Il est le cinquième et dernier empereur romain de la dynastie julio-claudienne; il régna de 54 à 68 (apr. J.-C.).

Il succède le 13 octobre 54 à son grand-oncle et père adoptif Claude. En 66, il ajoute le titre Imperator à son nom. Il est dépossédé de son pouvoir en 68 et se suicide assisté de son scribe Épaphrodite.

Bien que Sénèque ait été son précepteur, on se souvient de lui comme d'un despote cruel, notamment pour avoir assassiné sa mère Agrippine en 59, et pour ses persécutions des chrétiens. Il est célèbre pour avoir bâti la Domus Aurea, après l'incendie de Rome de juillet 64, et pour être un prince poète, chanteur et musicien, un grand organisateur de célébrations sportives et artistiques (les Neronia). Il est aussi un homme d'une ambition démesurée, ayant lutté de toutes ses forces contre l'immense conjuration politique dressée contre lui. Certains historiens débattent de la folie, réelle ou mise en scène, de Néron.


— Ou comme la couleur noir... Ne puis-je qu'approuver à la question de la Serpentard quand à l'origine du nom de ma minette blanche. De la même manière, je ne pus qu'approuver d'un petit signe de tête affirmatif à sa question quand au fait que j'était passionnée d'histoire. C'était aussi une façon de ne pas avoir à admettre que ma joueuse n'avait encore jamais fait le lien entre Nero et l'empereur tyrannique de feu l'empire de Rome.
La situation aurait presque pu paraitre normale ou, tout du moins, banale, si, peu de temps auparavant, lors d'un cours de potions en commun que j'avais exceptionnellement suivi dans la classe de @Melissandre Vablatsky plutôt que dans celle du professeur de l'Académie de magie française, la blonde ne m'avait pas envoyé une pique à la tronche. D'une certaine manière, je m'étais habituée aux brimades, mais ça faisait toujours assez mal, dans un sens, de s'en ramasser inlassablement et continuellement. La situation était donc, de mon point de vu, plus cocasse, que simplement normal ou banal. Normalité et banalité que l'on retrouvait généralement dans les rencontres que l'on pouvait faire dans les jardins de l'Académie ou dans à peu près n'importe quel lieu extérieur de l'une ou l'aitre des trois écoles. Mais la verte et argent semblait plus préoccupé par la réussite de sa partition que par me chercher des mornilles ou à me tenir une quelconque rigueur de la perturbation causée par Nero. Et moi, de mon côté, j'avais depuis longtemps arrêté d'en vouloir à la terre entière et é tous ceux qui me regardaient de travers ou me faisaient une réflexion quand à mon faciès défiguré.

C'était marrant cette impression de fille sur confiante en ses capacités qu'il me semblait émané de ma comparse de pupitre. Bon, d'un côté, son morceau n'ayant pas l'air si simple que ça, selon ses dires, bien que sans doute aucun très joli à écouter si elle le réussissait correctement, ce n'était sans doute aucun pas plus mal, pour le coup, qu'elle est un semblant de vanité.
— Heu... Oui, volontiers... Lui répondis-je, un peu - pour ne pas dire beaucoup - prise au dépourvu.
Je ne m'étais pas attendue à ce qu'elle me propose de l'écouter tant qu'elle ne serait pas sûre que son morceau serait joué à la perfection par son archet. Mais pourquoi pas, après tout!? Pourtant, elle ne m'avait pas réellement la possibilité de répondre qu'elle avait déjà "réarmé" son instrument à cordes sur son épaule. Adossée contre le muret, tandis que le chat, un peu plus loin, avait arrêté sa toilette pour redressé la tête, les oreilles tendues comme pour mieux entendre, nous écoutèrent de concert le solo de violon. Celui-ci terminé et me semblant, somme toute, plutôt bien réussi, je me permis quelques applaudissements légers, ne sachant pas trop si me permettre de lancer un bravissima des plus joyeux serait des plus appropriés...
:copyright:️️ 2981 12289 0


Un rêve au bout des doigts 1vc3

Si tu confonds la monarchie/Avec la tyrannie
Vive la république/Adieu l'Afrique/Je ferme la boutique
Ah prends garde Lion/Ne te trompe pas de voie


Risque d'absence réduite, voir totale, jusqu'au 31.12.2020
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4306-emeraude-sorenza-cecilia-della-roverre-delai-jusqu-au-15-11-2016 https://www.historia-pactum.com/t4561-emeraude-della-roverre-o-pas-encore-de-classe#94113 https://www.historia-pactum.com/t4563-emeraude-della-roverre#94115 https://www.historia-pactum.com/t4569-emeraude-sorenza-cecilia-della-roverre-4-4-libres#94196
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Un rêve au bout des doigts Empty
MessageSujet: Re: Un rêve au bout des doigts   Un rêve au bout des doigts Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Un rêve au bout des doigts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: La France :: L'Académie Beauxbâtons :: Le Domaine :: Le jardin à la française-