Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] Anneau10
-37%
Le deal à ne pas rater :
Montre connectée HONOR Band 5 Sport
16.99 € 26.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Audrey BallessaimHistoria PactumAudrey Ballessaim
Lutin de Cornouaille
Exp : 1031
Points de vie (HP) : 100
Baguette : 23,7cm, bois de Hêtre, poil de Troll.
Célébrité : Willa Holland
Parchemins : 105
J'aime : 10
Date d'inscription : 24/03/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] Empty
MessageSujet: Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois]   Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] EmptyVen 24 Avr - 14:30
Audrey avait passé toute la matinée à peindre chez elle. Si bien que l’après midi était déjà bien entamée lorsqu’elle reçut un courrier de la part de son frère Etienne, professeur à Beauxbatons. Il lui demandait (si elle le voulait bien), d’aller chercher un livre qu’il avait commandé à la bibliothèque de Poudlard. Elle avait sourit en lisant son parchemin car il savait très bien qu’elle allait accepter. Elle avait du mal à dire non à son aîné.
Heureusement que ce hibou avait toqué à sa fenêtre sinon, elle aurait passé sa journée à peindre, ne prêtant plus attention au temps qui passe.
Elle contempla un instant son œuvre qui commençait à prendre forme. Son tableau représentait une femme africaine marchant sous le soleil couchant, portant l’eau précieuse sur sa tête, son enfant bercé par ses pas bien à l’abri dans l’écharpe qui le maintenait sur son dos . La jeune artiste avait un grand besoin de nettoyer ses pensées ces derniers temps. Elle avait voyagé pendant un long moment et avait vu tellement de choses. Elle ressentait le besoin de retranscrire ce qu’elle avait vu en peinture. Cette femme, elle s’en rappelait comme si c’était hier. Sa famille l’avait accueilli le temps de quelques jours, ayant le privilège de suivre leur quotidien. Bien évidemment, il s’agissait d’une famille de sorciers mais cette jeune femme était cracmol. Elle avait eu de la compassion pour cette jeune mère qui vivait difficilement sa situation. Alors elle avait décidé de lui rendre hommage en lui dédiant ce tableau.

Avant de se rendre à Poudlard, Audrey prit le temps de se doucher et de se vêtir un peu mieux. Pas question d’aller dans cette école prestigieuse en salopette toute tâchée de peinture.
Elle enfila alors un jean slim, un haut à manche longue bleu épousant parfaitement ses formes et agrémentée d’une fine dentelle.
Une petite touche de maquillage, une pointe de parfum, un collier pour parfaire sa tenue, des bottines, sa veste en cuir et la voilà prête à se rendre en Ecosse.

Son père devait justement se déplacer aussi en Ecosse alors ils transplanèrent ensemble à Pré-au-lard. Leurs chemins se séparèrent et en passant devant la vitrine de Honeydukes, Audrey fut plus que tentée d’entrer. Comment résister à la tentation des sucreries ? Et Honeydukes était vraiment l’une des meilleures confiseries en Europe. Et puis, elle avait encore le temps avant que Poudlard ne ferme ses portes.
Elle fit alors le plein de plumes en sucre, fil dentaire à la menthe et de dragées surprises de Bertie Crochu.
Une fois chose faite, elle prit le chemin vers l’école. Etienne avait bien fait de lui demander d’aller à Poudlard !

Une fois dans l’enceinte de l’école, elle prit direction vers la bibliothèque. Les couloirs étaient calmes, les élèves devaient être en cours. La jeune Ballessaim avait beau connaître le chemin afin de se rendre à la bibliothèque, elle maudissait à chaque fois les escaliers qui n’en faisaient qu’à leur tête.
Elle échangea quelques discussions avec Ariana McGonagall qu’elle avait apprit à connaître car ce n’était pas la première fois qu’Etienne lui demandait ce genre de requête. Elle n’avait même plus besoin d’autorisation écrite, étant maintenant connue par le personnel de l’école.
Au bout d’un certain temps, elle entendit un brouhaha dans le couloir. Ce devait être l’heure de la pause, les élèves sortaient des salles de classe, pour en rejoindre d’autres ou vaquer à leurs occupations. Certains entraient dans la bibliothèque, alors Audrey décida qu’il était temps pour elle de quitter la salle, laissant la bibliothécaire à ses fonctions.

Elle arriva à l’entrée du château après avoir redescendu les escaliers non sans mal parmi la foule d’élèves. Certains étaient intrigués de croiser un visage inconnu, d’autres n’en avaient strictement rien à faire. Quelques élèves avaient même manqué lui rentrer dedans tellement ils étaient dans les nuages, ou ne regardaient pas devant eux.

C’est une fois dans le parc qu’elle reconnu un jeune homme qui avait passé une partie de l’été dernier dans le domaine familial pour les vendanges.

-Hey Samuel !

Spontanée qu’elle était, elle osa héler son prénom alors que le jeune homme se trouvait à une centaine de mètres d’elle, balai en main.
Est-ce qu’il allait la reconnaître ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4908-audrey-p-p-ballessaim https://www.historia-pactum.com/t4963-audrey-ballessaim-o-pas-encore-de-classe https://www.historia-pactum.com/t4962-audrey-ballessaim
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 6751
Points de vie (HP) : 1400
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2271
J'aime : 144
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois]   Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] EmptySam 25 Avr - 12:53
Retourvailles Sucrées
Le réveil fut difficile ce matin. Nous étions à la mi-septembre, les cours avaient déjà bien repris. Ce fut difficile de me réveiller ce matin, car cette nuit fut assez courte. J’avais très mal dormi. Cela faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé, mais j’avais encore eu des cauchemars. Encore une fois, je voyais le corps sans vie d’Oriana. Je ne pensais pas que j’allais en avoir de nouveau. Cela m’arrivait souvent l’année passée, ce qui d’ailleurs fut l’une des raisons de ma première 7ème année foiré. Maintenant que ma meilleure amie était de nouveau à nos côtés, j’étais persuadé que je n’allais plus avoir ces nuits d’insomnies. Il faut croire que j’avais tort. Est-ce que c’était le fait que je pensais énormément à cette enquête que j’étais en train de mener ? Peut-être, cela me travaillait beaucoup en ce moment. J’avais un peu avancé, suite à ma discussion avec Peter, un élève chez Serdaigle, qui était présent lorsqu’Oriana a été retrouvée dans ce temple. Je ne savais pas trop quoi m’attendre de cet entretien, mais finalement, ça m’a permis d’avoir un allié dans ces recherches.
Pour le moment, j’acceptais son aide avec plaisir, mais je ne savais pas trop si je devais lui faire confiance à cent pour cent. Je ne le connaissais pas particulièrement, et il y avait quelques rumeurs qui tournaient autour de lui. Après… Les rumeurs, il y avait de tout… Justement, suite à notre échange passé dans les toilettes, les ragots étaient bien présents. Tout le monde avait imaginé tout et n’importe quoi. J’avais dû m’expliquer avec des camarades de classes que, bien sûr, tout ce qu’ils avaient pu entendre était faux. Heureusement pour moi, ils me croyaient plus que ces « on-dit ». J’avais aussi de la chance, car, pour le moment, ces potins n’avaient pas atterri jusqu’aux oreilles d’Oriana. Je n’avais pas eu besoin de lui expliquer. Cela m’arrangeait bien, car je ne voulais pas trop qu’elle sache que j’étais en train d’enquêter sur sa disparition/réapparition. Je voulais l’épargner et je préférais qu’elle se concentre sur ces études et de pouvoir jouir d’une vie plutôt normale suite à son trauma. Peut-être que je devrais en faire autant, vu la nuit que j’avais passé, cela me ferait du bien… Mais j’étais trop obnubilé à connaître la vérité.

La mâtinée fut donc plutôt normale, j’avais retrouvé Oriana dans la grande salle pour le petit-déjeuner, je ne lui ai jamais raconté mes nuits d’insomnie que je pouvais avoir et donc d’avoir son image d’elle décédée qui parfois me tourmenter. Encore une fois, je ne voulais pas la tracasser avec ça… J’avais donc essayé de cacher le plus possible ma tête de fatiguer. Elle avait tout de même remarqué mon teint blafard, mais je lui avais tout simplement expliqué que c’était le temps de reprendre le rythme des cours, que ça allait passer donc.

Par la suite, nous avions rejoint chacun de notre côté nos cours respectifs. J’avais du mal à me concentrer, déjà, dû à la nuit passée, mais je n’avais qu’une chose en tête, c’est d’être cette après-midi ! Depuis la reprise des cours, je n’avais pas encore repris le Quidditch et j’avoue que j’étais très impatient de me retrouver sur mon balai ! Je crois bien que j’avais besoin de ça pour décompresser et penser à autre chose ! Ce qui était dommage, c’est que ma meilleure amie, qui était batteuse dans l’équipe de Gryffondor, n’allait pas pouvoir participer à l’entraînement. J’étais devenue Capitaine de l’équipe quand elle avait disparu, mais maintenant que je possédais le badge, que j’attendais depuis toujours, je n’avais qu’une envie, qu’elle le reprenne. C’était son badge après tout. Il fallait que je sois patient, nous avions toute l’année devant nous pour reprendre les matchs ensemble.

L’après midi arriva, j’avais revêtu mon uniforme pour le jeu, aux couleurs de ma maison. Je possédais donc la cape, mais aussi surtout les gants et accessoires de protection, très utile contre les cognards ! J’avais donc mon balai en main ainsi que mon casque. Je me dirigeai donc, en compagnie de mes camarades de jeu, vers le terrain d’entraînement. Nous étions dans le parc lorsque j’entendis mon nom crié au loin. Je ne savais pas trop qui ça pouvait être alors je me retournai et vis Audrey Ballessaim ! Mais ? Que faisait-elle ici ? Je la connaissais car cet été j’avais travaillé dans le vignoble de sa famille, nous nous étions plutôt bien entendus ! C’est fou de la retrouver là, et ça tombait plutôt bien à vrai dire… Suite aux informations que m’avait données Peter sur les personnes présentes dans le temple, il m’avait parlé d’un professeur qui exerçait à Beauxbâtons. Sur le moment, je ne voyais pas trop qui ça pouvait être, et je me demandais comment j’allais pouvoir l’aborder. Mais, après quelques recherches, il se trouvait que c’était le frère d’Audrey justement ! J’avais donc une nouvelle piste et je ne pensais pas la voir ici, à Poudlard, aussi vite ! J’étais donc très ravie de la voir, mais d’un autre côté, je n’avais pas vraiment eu le temps de me préparer sur les éventuelles questions à lui poser…. J’allais encore devoir faire en improvisant…

Je lui fis signe de la main en répondant :

- Hey ! Bonjour !

Je me retournai vers mes camarades en leur disant :

- Passé devant les gars, je vous retrouve en bas ! Finis-je en souriant.

Je me rapprochai alors d’Audrey pour pouvoir discuter avec elle. Une fois face à elle, nous pouvions remarquer une différence de taille entre nous… J’avais quasiment une tête de plus qu’elle !

- Bonjour Miss Ballessaim, comment allez-vous ? Mais, qu’est-ce que vous faites ici ? Je suis content de vous voir, ce n’est pas le problème, mais c’est étonnant de vous voir ici ! Disais-je en souriant.

Je savais quand l’appelant par son nom de famille et aussi de la vouvoyer, ce n’était pas ce qu’elle préférait. J’avais pris l’habitude de lui parler de la sorte, car, elle était tout de même plus âgé que moi, mais aussi parce qu’elle appartenait à une famille assez importante. Mais je me rappelais qu’à chaque fois, elle me rappelait à l’ordre d’arrêter d’utiliser ces manières avec elle ! Au fond, j’aimais bien la taquiner avec ça aussi !

J’étais tout de même intrigué par sa venue ici, après, je n’allais pas me plaindre, si je pouvais réussir à avoir des informations complémentaires sur son frère…
Codage par Libella sur Graphiorum



Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Audrey BallessaimHistoria PactumAudrey Ballessaim
Lutin de Cornouaille
Exp : 1031
Points de vie (HP) : 100
Baguette : 23,7cm, bois de Hêtre, poil de Troll.
Célébrité : Willa Holland
Parchemins : 105
J'aime : 10
Date d'inscription : 24/03/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois]   Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] EmptySam 2 Mai - 13:41
Finalement Samuel l’avait reconnu puisqu’il la rejoignit. Elle en fut soulagée. Elle ne s’était ainsi pas tapé l’affiche devant tout le monde en se prenant un gros vent, bien qu’appeler Samuel en poussant de la voix n’était pas passé inaperçu. Certains élèves regardaient dans leur direction, intrigués par cette entrevue fortuite.
Elle avait oublié comme il était grand. Avait-il encore grandit ? Remarque Audrey était une petite femme, il n’était pas difficile de la dépasser, surtout pour les hommes !

-Pas si étonnant que ça en fait. Ce n’est pas la première fois que je viens à Poudlard, lui répondit-elle en souriant.

Mais le jeune homme malgré le fait qu’il soit en dernière année d’étude n’avait pas fait attention à elle jusqu’ici puisqu’il ne la connaissait pas. D’ailleurs la plupart des élèves de cette école ignoraient qui était Audrey. Seul les membres du personnel la connaissaient, pour certains très bien comme son cousin Nicolas de Castille qui était professeur cette année à Poudlard, et d’autres juste de vue, sachant simplement qu’il s’agissait de la sœur du directeur adjoint de Beauxbatons.

-Je suis venue chercher un livre pour mon frère, dit elle en montrant l’ouvrage enveloppé d’un tissu.
Tu dois savoir qu’il s’agit du directeur adjoint de Beauxbatons et professeur de MST, ajouta-t-elle en se penchant vers lui comme si elle lui confiant un secret.

Audrey avait gardé son âme d’enfant malgré son âge. Elle aimait en jouer dans certains cas. Cela pouvait paraître antagoniste pour une femme issue de l’aristocratie française. Or cela s’expliquait parfaiment bien. Elle savait faire la part des choses et au sein de sa famille, du moins avec ses parents, ou avec d’autres sangs purs nobles, elle se comportait comme le dictait la bienséance. Mais or de ce contexte elle pouvait être elle même.

Il devait forcément le savoir puisqu’il avait fait les vendanges dans le domaine de la famille Ballessaim et comme il devait aller à Beauxbatons, il avait dû faire le rapprochement.

-Dis donc, je ne savais pas que tu jouais au Quidditch ? Tu as quel poste ? Et arrête de me vouvoyer, que ce soit chez moi ou ici, je suis toujours la même Audrey.

Pendant les vendanges ils avaient pu discuter mais elle ignorait réellement qui il était. Elle se souvenait juste qu’il gardait une grande tristesse en lui. Un soir, il lui avait expliqué. Évidement, Audrey en avait entendu parlé de cette Oriana qui avait été tué le même soir que Minerva McGonagall, mais il lui avait alors apprit qu’il était ami avec elle. La jeune femme avait été émue par le jeune garçon et avait tout fait pour qu’il puisse passer un séjour agréable et joyeux chez elle.
Cependant, Oriana était de retour. Son frère lui en avait parlé en sortant de l’hôpital après son séjour en Egypte. A priori, elle était amnésique. Comment Samuel vivait-il ce retour ?
Mais elle n’allait pas l’assaillir de questions maintenant, ce serait déplacé. Si un jour il lui prendrait l’envie de lui en parler, elle serait là pour l’écouter.

-Oh mais tu dois aller sur le terrain non ? Si tu veux je veux bien t’accompagner ainsi ça nous laisse du temps pour papoter.

Elle ne voulait pas le retarder s’il avait autre chose à faire. Et s’il jouait dans une équipe, les autres joueurs allaient certainement l’attendre. Audrey n’avait aucune intention de le mettre dans une position inconfortable.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4908-audrey-p-p-ballessaim https://www.historia-pactum.com/t4963-audrey-ballessaim-o-pas-encore-de-classe https://www.historia-pactum.com/t4962-audrey-ballessaim
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 6751
Points de vie (HP) : 1400
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2271
J'aime : 144
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois]   Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] EmptyDim 3 Mai - 11:31
Retourvailles Sucrées
Pour Miss Ballessaim, ce n’était pas anodin qu’elle se balade dans l’enceinte du château. En tout cas, elle y était déjà passée plusieurs fois et ça ne risquait pas d’être la dernière, je pense. Jusqu’à maintenant, je ne l’avais jamais croisé dans les couloirs de Poudlard. En même temps, est-ce que j’y avais prêté attention ? Je la connaissais que depuis l’été dernier, il était donc fort probable de l’avoir déjà vu auparavant, mais je ne m’en souvenais pas, car je ne l’avais pas encore rencontré. Elle m’expliqua tout de même la raison de sa venue ici. Elle venait tout simplement récupérer un livre pour son frère. Je ne pensais pas qu’elle allait le mentionner si vite ! Moi qui avais besoin d’information supplémentaire dans mon enquête pour découvrir la vérité sur la disparition/réapparition de ma meilleure amie, le fait de croiser Audrey était vraiment un coup de chance. Je savais que son frère était dans ce temple, en Égypte, où a été retrouvé Oriana. J’avais déjà questionné Peter, qui lui aussi était présent, mais je voulais avoir différents avis et donc d’avoir, si possible, les éléments de chaque personne présente à cet endroit. Je n’étais pas sûr de pouvoir voir tout le monde, mais si je pouvais en voir un maximum, ça serait déjà bien.
En tout cas, je n’avais plus de doute possible, puisqu’elle me confirma que son frère était bien directeur adjoint dans l’école de sorcellerie française, mais aussi, très important, professeur de MST ! La manière dont elle me l’énonça me fit rire. Comme si, il ne fallait pas trop le crier sur tous les toits !

Le fait de la retrouver me rappela de bons souvenirs. Finalement, mes parents avaient eu une bonne idée en m’envoyant travailler dans les vignes de la famille Ballessaim. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, c’était, en quelque sorte, mon premier job mais ce fut une très bonne expérience. J’avais rencontré différentes personnes là-bas, j’étais un des plus jeunes mais ce n’était pas pour autant qu’on m’avait « cajolé ». Ce que j’avais apprécié, je n’aurais pas aimé être chouchouté parce que j’étais le plus jeune, je voulais être au même niveau que les autres. Parfois, c’était difficile, il est vrai, mais ça m’avait permis de me changer les idées. Après, ça n’empêchait pas mes collègues de travail de me charrier ou de me trouver des petits surnoms étant donné que j’étais jeune. Mais je prenais ça à la rigolade, je savais très bien que ce n’était pas de la moquerie, juste de la taquinerie. Nous avions eu l’occasion de discuter plusieurs fois ensemble. Un soir, j’avais même raconté mon histoire et donc aussi celle d’Oriana, et sa disparition. C’était d’ailleurs la première fois que j’en parlais, sans m’effondrer de tristesse ou bien sentir la colère monter en moi. J’avais donc réussi à l’intégrer, et presque l’accepter. C’était sans compter, quelques semaines après, où je découvris ma meilleure amie finalement bien vivante au Chaudron Baveur… Il m’avait fallu 1 an pour réussir à l’accepter pour, au final, retrouver Oriana en vie. Autant vous dire que dans ma tête, ce fut un peu le bordel…

A l’aide de ma tenue, Audrey remarqua que j’étais joueur de Quidditch, ce qu’elle ignorait. C’est vrai que je ne lui avais pas parlé de ça. Ce qui était plutôt étonnant, étant donné que ça faisait partie d’une bonne partie de ma vie, notamment avec mon père.

- C’est vrai ? Je ne vous … euh pardon, je ne t’en avais pas parlé ? C’est un peu mon sport favori ! Et ça fait aussi partie de la famille surtout ! Je suis Gardien, comme l’a été mon père quand il faisait partie de l’équipe de Gryffondor quand il était plus jeune. Tu dois, peut-être, être l’une des rares personnes à ne pas reconnaître mon nom de famille, Dubois. Mais, ça ne me pose pas de problème, au contraire, ça change un peu, c’est plutôt agréable même… Finis-je avec un sourire.

En même temps, est-ce qu’elle connaissait mon nom de famille ? Je ne l’avais jamais mentionné auparavant, en revanche, il y avait peut-être une chance qu’elle avait dû l’entendre, soit par mes parents ou sur un contrat ou autre.. ? Après, puisqu’elle était de nationalité Française, je pouvais comprendre qu’elle ne connaisse pas mon nom de famille. Même si mon père faisait partie d’un très grand club de Quidditch, il fallait un minimum s’y intéresser.

Audrey proposa qu’elle m’accompagne jusqu’au terrain d’entraînement, effectivement, il était prévu que j’aille retrouver mes camarades de jeu…

- Oui, effectivement, on a un entraînement de prévu. Le premier depuis le début de la rentrée ! Ça sera avec plaisir que tu m’accompagnes oui, ça serait dommage de se voir s’y brièvement !

Je l’invitai alors à rejoindre le terrain qu’il se trouvait en contre-bas. Nous avions environ 10 min devant nous, si nous prenions le temps de marcher. Avec mon casque et mon balai sous le bras, nous marchions alors côte à côte. Je repris alors la conversation :

- Et du coup, en ce moment, ce sont encore les vendanges non ? Ça se passe bien ? La récolte est plutôt bonne ? J’espère qu’il fait meilleur temps chez vous qu’ici… Aujourd’hui, il fait beau, mais tu aurais vu ces derniers jours, HO-RRI-BLE ! Tu nous as ramené le beau temps en fait, c’est ça ?! Disais-je avec un clin d’œil.

Franchement, on avait beaucoup de chance d’avoir ce temps pour notre premier entraînement de l’année. C’était plutôt encourageant et motivant. Faire du Quidditch sous la pluie, c’est un autre niveau ! Après, n’importe quel temps, j’étais toujours présent et j’adorais ça, mais sous le soleil, c’était tout de même plus agréable !

La plupart des personnes qu’on croisait me saluer ou même m’encourager. Je ne les connaissaient pas pour autant, mais comme j’étais un joueur de l’équipe de Gryffondor, cela pouvait aider. Après c’était sympa de se sentir soutenu. C’était aussi pour ça que nous jouions, pour rendre fier nos camarades de maison !
Codage par Libella sur Graphiorum



Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Audrey BallessaimHistoria PactumAudrey Ballessaim
Lutin de Cornouaille
Exp : 1031
Points de vie (HP) : 100
Baguette : 23,7cm, bois de Hêtre, poil de Troll.
Célébrité : Willa Holland
Parchemins : 105
J'aime : 10
Date d'inscription : 24/03/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois]   Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] EmptySam 16 Mai - 13:57
Audrey se demanda pourquoi est ce qu’elle devrait connaître le nom de famille de son interlocuteur. Elle se trouva bien bête devant lui. Avait-elle manqué un épisode ? Pourtant le nom de « Dubois » ne lui disait rien si ce n’était qu’elle lui trouvait une sonorité française.
Si son père était un joueur reconnu de Quidditch, normal qu’elle ne connaissait pas ce nom car elle ne suivait rien de ce sport. Ce n’est pas qu’elle ne l’appréciait pas, au contraire, elle trouvait que tous ces joueurs avaient du courage pour se lancer dans un tel sport. Cependant, elle ne trouvait pas d’intérêt particulier à suivre de près cette discipline sportive. D’autant plus quand on sait qu’elle est mauvaise sur un balai ! C’était un comble pour une sorcière, mais Audrey ne s’était jamais senti à l’aise sur le bout de bois. Elle avait été ravie lorsqu’elle avait pu transplaner. Depuis, elle utilisait très rarement le balai pour se déplacer, usant la méthode de transplanage ou la poudre de cheminette.

-Je sens que je devrai en effet connaître ce nom mais je m’en excuse il n’en est rien. Ton père est un joueur de Quidditch ?

Autant lever le voile sur le mystère de ce nom reconnu ! Au moins, cela lui permettait d’en savoir plus sur la famille de Samuel et d’où il venait. Si son père était un joueur, Sam avait prit goût aussi pour ce sport. La jeune Ballessaim trouvait qu’il s’agissait là d’un sport plutôt brutal avec les cognards qui cherchaient à mettre ko les joueurs.
Ce n’était pas du tout son truc. Elle préférait des disciplines plus calmes, où il y avait moins de risque de se faire mal, comme la course à pieds ou la danse.

Le jeune homme accepta qu’elle l’accompagne jusqu’au terrain. Cela permettait d’échanger un peu plus longuement avant qu’il ne commence son entraînement. Elle était curieuse de savoir comment il allait alors elle n’allait pas le quitter tout de suite.
Elle se mit à rire lorsqu’il mentionna le fait qu’elle ait apporté le soleil.

Faut croire en effet, répondit-elle en souriant. Et de rien, c’est avec plaisir !

Il est vrai qu’à cette période, il y avait du monde sur le domaine pour la récolte des raisins mûrs.
Mais Audrey était moins présente, dévouée à exercer sa passion du moment : la peinture.

-A priori cela se passe bien oui. Je ne suis pas vraiment sur les lieux en ce moment, j’ai d’autres projets. En tout cas, le temps est avec eux.

Généralement pendant la saison des vendanges ils n’avaient pas à se plaindre en terme de météo. Dans le sud de la France, le temps était encore chaud et clément en cette période.
Tandis qu’ils marchaient, elle se rappela qu’elle avait son sac de confiseries.

-Avant de venir ici je n’ai pas résisté à passer chez Honeydukes. J’ai trop envie de prendre une petite friandise.

A cela elle joignit le geste à la parole et prit une plume en sucre. Et autant partager le plaisir !

-Tu veux une sucrerie ? Dit elle en lui tendant le sac. Fais toi plaisir.

Elle apprécia grandement cette friandise qui était d’une grande douceur et qui semblait fondre sur la langue.

-Alors comment se passe cette nouvelle année ? En tout cas tu as meilleure mine !

Audrey savait qu’il redoublait sa septième année et cela ne devait pas être forcément évident de devoir refaire les mêmes cours sans avec les mêmes amis. Au moins, il avait un avantage d’avoir une longueur d’avance sur les autres.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4908-audrey-p-p-ballessaim https://www.historia-pactum.com/t4963-audrey-ballessaim-o-pas-encore-de-classe https://www.historia-pactum.com/t4962-audrey-ballessaim
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 6751
Points de vie (HP) : 1400
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2271
J'aime : 144
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois]   Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] EmptySam 30 Mai - 16:23
Retourvailles Sucrées
Visiblement, Audrey devait être une des rares personnes à ne pas reconnaître mon nom ! Je n’avais pas forcément l’habitude. La plupart du temps, je prononçais à peine mon nom qu’on commençait déjà à m’idolâtrer, mais seulement grâce à mon père… J’étais fier de porter ce nom de famille, ce n’était pas le problème, mais parfois, je me mettais beaucoup trop la pression, surtout depuis que j’avais intégré l’équipe de Gryffondor. Je suivais en quelques sortes les traces qu’avaient pu déjà faire mon père auparavant. Je ne voulais pas le décevoir, ni personne d’autre d’ailleurs. Qu’allait-on penser de moi si je n’étais pas à la hauteur ?
Alors, de voir Miss Ballessaim ne pas connaître mon père, cela me libérer un peu d’un poids. Et, pour une fois, je pouvais raconter moi-même toute l’histoire, c’était plutôt plaisant !

D’ailleurs, elle me demanda, tout simplement, si mon père jouait lui aussi à ce sport ! J’eus un léger sourire, bien la première fois qu’on me posait cette question !

- Effectivement ! Enfin, il l’a été oui ! Ce fut un très grand joueur de Quidditch ! Lui aussi faisait partie de l’équipe de Gryffondor quand il était scolarisé. Il était gardien, exactement ce que je suis aussi ! Par la suite, il a pu rentrer dans un très grand club, il a fait une carrière professionnelle.

Je marquais un temps d’arrêt, le fait de repenser à son accident n’était jamais plaisant. Aujourd’hui, je sais qu’il le vit plutôt bien, en tout cas, c’est ce qu’il essaye de montrer. Mais je me demandais toujours s’il ne regrettait pas son ancienne vie, quand il était encore un joueur pro. Je repris ma réponse assez rapidement, pour ne pas paraître trop suspect.

- Malheureusement, un jour, il a eu un grave accident… Je m’en souviens vaguement, j’étais encore assez jeune. Bref, aujourd’hui, il est devenu entraîneur, donc il est toujours dans le milieu ! Et on peut dire qu’il m’a légué sa passion pour ce sport !

Suite à ma réponse, nous commencions à nous diriger vers le terrain d’entraînement, là où mes camarades devaient certainement m’attendre. Encore aujourd’hui, j’étais le capitaine de l’équipe. Même si Oriana était revenu, elle n’avait toujours pas repris les entraînements, elle avait d’autres priorités… Ce que je pouvais comprendre. Déjà, elle devait reprendre ses repères dans l’école, y aller progressivement. Même si j’avais toujours voulu ce badge, à présent, il était lourd pour moi d’endosser ce rôle. Je l’avais récupéré suite à la disparition de ma meilleure amie, je ne me sentais pas légitime de l’avoir remporté… Malgré tout, je devais faire bonne figure et essayer de faire au mieux pour éventuellement remporter des victoires ! On comptait sur moi, je n’avais pas trop le choix. Alors, j’espérais, qu’une fois arrivé sur le terrain, j’allais les voir en train de s’échauffer et non pas glander ! Qu’ils soient un minimum motivé ! Surtout que, prochainement, il y allait avoir des sélections, même s’ils faisaient partie de l’équipe actuellement, cela ne les garantissaient pas une place pour autant !

Quand je fis la remarque que c’était sûrement grâce à Audrey qu’on pouvait enfin avoir un beau temps, elle semblait ravie !

- Et bien, dans ce cas, tu devrais venir plus souvent alors ! Finis-je par dire en souriant.

Justement, en observant ce temps, cela me rappelait les vendanges que j’avais pu faire dans le domaine de sa famille. Elle répondit à ma question. Tant mieux pour eux si tout se passait pour le mieux ! Après, je ne m’inquiétais pas trop pour eux, je pense qu’ils avaient suffisamment de réserve pour ne pas être endetté si une de leur récolte n’était pas rentable. Justement, je craignais de devoir travailler pour une grande famille reconnue pour sa richesse. De ne pas forcément m’entendre avec ces personnes qui, parfois, pouvaient vraiment vivre dans un autre monde ! Vivant dans une famille plutôt modeste, je me méfiais toujours de ces gens. J’avais déjà eu un avant-goût avec la famille d’Oriana. Elle aussi était dans une famille de ce genre, et fort heureusement, ma meilleure amie n’était pas du tout dans le même esprit que sa mère par exemple ! Au final, après avoir discuté avec Audrey, je me rendis compte que je devais arrêter avec ces a priori ! Après, je ne connaissais pas vraiment le reste de la famille Ballessaim, peut-être qu’Audrey était un peu comme Oriana finalement ?

Ma camarade de route me signala qu’elle avait d’autres projets, je me demandais bien ce que ça pouvait être… ? Est-ce que c’était poli de demander et d’être curieux ?

- Ah oui ? D’autres projets ? Que fais-tu justement en ce moment ? A part récupérer un livre pour ton frère ! Disais-je en rigolant.

Nous étions toujours en chemin quand Audrey m’indiqua qu’elle était passée chez Honeydukes avant de venir à Poudlard ! Elle me proposa même une friandise ! Était-ce vraiment raisonnable de manger un bonbon avant de commencer un entraînement ? Bon, après, si ce n’était qu’un seul… Ça n’allait pas faire grand mal !

- Tu me prends par les sentiments là ! Comment je pourrais résister à une friandise de chez Honeydukes ! On va dire que ça me booster pour l’entraînement ! Finis-je par dire en rigolant.

Je mis alors la main dans le sac et pris ce qui s’y trouvait pour le mettre directement en bouche !

- Hummm ! Il n’y a pas à dire, c’est trop bon ! Finis-je par dire en me léchant les doigts.

Par la suite, Audrey commença à me questionner sur ma nouvelle rentrée scolaire. Elle était déjà au courant que c’était un redoublement. Elle avait remarqué aussi que j’allais mieux, physiquement du moins ! Elle avait bien raison, j’allais mieux. En même temps, le retour de ma meilleure amie avait aidé grandement ! D’ailleurs, est-ce qu’elle était au courant ? Est-ce que son frère lui en avait parlé ? Avaient-ils discutés ensemble du temple, là où ils avaient retrouvé Oriana ? C’était peut-être le moment de lui en parler, en douceur bien sûr…

- Ça va bien ! J’ai vite repris mes marques, assez facilement ! J’essaye de me rattraper au mieux par rapport à mon année précédente qui était… Plutôt catastrophique ! Et oui, je vais mieux aussi, en tout cas depuis la dernière fois qu’on s’est vu, il y a eu un événement assez important…

Je m’arrêtai alors pour me tourner vers Audrey. Elle devait peut-être déjà être au courant, mais si ce n’était pas le cas, je préférais lui dire en face..

- Alors voilà, je ne sais pas si tu te rappelles quand nous avions discutés ensemble cet été ? Je t’avais parlé de ma meilleure amie qui avait disparu. Comment dire… Finalement, elle n’est pas morte. Je sais, ça paraît dingue et insensé, mais, peut de temps après les vendanges, je l’ai revu, au Chaudron Baveur. C’est encore un peu flou pour moi toute cette histoire, mais elle est bien vivante, et aussi de retour à Poudlard pour cette année aussi ! C’est complètement fou ! J’ai comme l’impression de faire justement l’année qu’on aurait dû faire l’année passée ! Donc oui, ça va mieux ! Aujourd’hui, j’essaye donc de réussir au mieux mon année scolaire… Mais aussi d’y voir un peu plus clair sur le retour de ma meilleure amie. Sans compter les entraînements de Quidditch qui reprennent, je suis pas mal occupé ! Finis-je par dire en rigolant.

J’espérai un peu, au fond de moi, qu’Audrey vienne à parler de son frère…
Codage par Libella sur Graphiorum



Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois]   Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles sucrées [avec Samuel Dubois]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: L'Angleterre :: Le collège Poudlard :: Les extérieurs :: Le parc paysager-