Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Anneau10
Le Deal du moment : -49%
4ème maillot Jordan x Paris Saint-Germain ...
Voir le deal
46 €

Partagez
 

 Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxime LeroyHistoria PactumMaxime Leroy
Oiseau-Tonnerre
Exp : 27637
Points de vie (HP) : 4650
Baguette : 29 cm, bois d'Erable et épine du monstre du Fleuve Blanc.
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] 52108_s
Âge IRL : 27
Célébrité : Maxence Danet-Fauvel
Parchemins : 6146
J'aime : 271
Date d'inscription : 21/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptyDim 3 Mai - 21:20

Les inspecteurs Derrick 2.0 | Samuel & Maxime
Le réveil fut des plus déconcertants. Imaginez-vous ouvrir les yeux, ne pas savoir où vous êtes et ce qui vous est arrivés les 24 dernières heures pour que vous en soyiez là… c’est un peu ce qui lui est arrivé, la veille. Et désormais, Maxime comprend un peu mieux les effets d’une cuite chez les moldus. Se réveiller et ne pas savoir qui on est, où on est… c’est très étrange. Il se souvient parfaitement de cette sensation qui l’a pris, cette peur viscérale de ne rien comprendre à ce qui se produit autour de lui. Les murs de Poudlard, le lit d’infirmerie, cette tenace migraine… il n’avait rien compris. Ne comprends toujours pas, d’ailleurs. Il ne se souvient de rien entre le moment où il a embrassé Peter et son réveil à l’infirmerie de l’école. Comme s’il y avait eu un trou noir. Un saut dans le temps. Et il a beau se concentrer de toutes ses forces, il est incapable de faire remonter le moindre souvenir. Alors, depuis le matin-même, il a pris la décision de partir à la recherche d’informations. Il sait, pour y avoir été lui aussi, qu’il y avait du passage dans le couloir à ce moment-là, quand il se disputait avec le Serdaigle. Certains ont forcément dû savoir ce qu’il s’est passé. L’infirmière, elle, lui a juste affirmé qu’on l’avait apporté, inconscient, préconisant une forte fièvre. Mais pourquoi ? Il ne s’était pas senti mal les jours précédents. Et aujourd’hui, tout va bien aussi. Est-ce qu’une simple fièvre expliquerait cet évanouissement et ce trou de 24 heures ? Sûrement pas. Maxime, peut-être un peu parano, est persuadé qu’on lui cache quelque chose d’important et depuis, il n’arrête pas d’y penser. Il veut retrouver ces personnes. Bien sûr, le plus simple serait de demander directement au principal concerné ce qui s’est produit ce jour-là, mais quelque chose lui dit qu’il n’y est pas pour rien. Et que Peter mentira. Il se souvient encore de certains de ses propos mesquins lors de cette dispute et l’envie de le voir n’est pas réellement présente, pour le moment. Il doit faire son enquête seul, car il est persuadé que quelque chose cloche. Il le sent au fond de lui. Comme si on lui avait… retiré quelque chose ? Ce trou étrange dans sa mémoire n’est pas là au hasard. Ces 24 heures à dormir non plus.

Maxime profite donc de ses cours à Poudlard pour enquêter sur le sujet. Il ne se souvient pas avoir vu un Beauxbâtons ce jour-là dans les couloirs, alors il se concentre essentiellement sur les anglophones du château. Mais c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin… surtout qu’il ne se rappelle pas vraiment des visages des personnes présentes. L’infirmière lui a juste donné quelques prénoms, sans plus. Sauf que le français ne désespère pas de trouver ce qu’il cherche. Il en va de sa santé mentale, en réalité. Ce sujet commence réellement à l’obséder, au point qu’il se concentre à peine sur ses cours, lui, le bon élève d’ordinaire. C’est le cas pendant ce cours de métamorphose. Il n’écoute pas du tout, ou à peine. Et par deux fois déjà, le professeur a dû prononcer son nom pour le faire revenir parmi eux. Mais Maxime n’y peut rien. Son cerveau et ses pensées sont occupés à toute autre chose que de transformer une chaise en cheval. Et puis, pour quoi faire même ? Il compte sur ses camarades pour leur filer leurs cours à la fin de la séance et il se rattrapera bien plus tard. Alors que ses yeux parcourent la salle, comme absents, il finit par tomber sur un visage familier. Celui de Samuel, qu’il a rencontré à sa soirée d’anniversaire. Est-ce qu’il était là, ce jour-là ? Non, il s’en serait souvenu. Il ne sait pas si ce dernier l’a vu mais il finit par reporter son attention sur le professeur et oublie l’anglais pour le reste du cours.
Alors que ce dernier arrive à sa fin, Maxime sort le premier et profite que les autres lui passent ensuite devant pour essayer de grapiller quelques informations sur ce fameux jour du 14 septembre. Mais beaucoup semblent soit agacés, soit peu réceptifs. Et les autres ne savent rien du tout. C’est très frustrant pour le jeune français, qui désespère de plus en plus de trouver les informations qu’il souhaite, et qui voit ses souvenirs s’effacer de minute en minute pour ne laisser place qu’à un flou. Il aurait aimé profiter de cette précision pour avoir son lot de réponses. Plus il va attendre, et moins il aura de souvenirs de cette fameuse dispute. Or, il le sait, elle est truffée d’indices. Est-ce que personne ne peut l’aider, en fin de compte ?
Samuel finit par passer devant lui, peut-être pour aller à un autre cours. Maxime se mordille la lèvre et décide de sauter sur l’occasion. Qui sait… peut-être qu’il a eu connaissance de quelque chose ? Après tout, les rumeurs courent très vite à Poudlard et Maxime en est l’un des sujets depuis quelques temps d’ailleurs. Le dernier accident n’aura fait peut-être que raviver les ragots déjà existant ? Pour une fois, il l’espère bien. Cela lui permettra peut-être d’apprendre quelque chose.

“Hey ! Salut Samuel, je ne sais pas si tu te souviens de moi. Maxime, tu étais à mon anniversaire en mars dernier, à Paris. Je t’ai fait des pâtes au beurre demi-sel et tu t’es brûlé… comment va ta main d’ailleurs ? Et ton pote hum… Jack ?” Il ne doit pas l’agresser si vite avec ses questions, alors le français choisit de commencer par les politesses d’usage. Avant que Samuel ne l’envoie balader, s’il décide de le faire. Mais il doit bien voir à son air concerné qu’il a quelque chose derrière la tête…  
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr | @Samuel Dubois




Love isn’t who you can see yourself with.
It’s who you can’t see yourself without.
T1p5X25.gif T1p5X25.gif 03DHt1D.gif DQq52U3.gif
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4794-maxime-leroy https://www.historia-pactum.com/t4796-maxime-leroy#104719 https://www.historia-pactum.com/t4795-maxime-leroy#104718 https://www.historia-pactum.com/t4797-maxime-leroy#104721
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 7326
Points de vie (HP) : 1550
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2488
J'aime : 146
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptyDim 3 Mai - 23:10
Les inspecteurs Derrick 2.0
@Maxime Leroy & @Samuel Dubois
16 septembre 2024
Les cours s’enchaînaient. J’arrivais, pour le moment, à suivre le rythme, mais ce n’était pas évident. J’avais pas mal de retard à rattraper, même si c’était un redoublement, je ne pouvais clairement pas m’aider de ma précédente 7ème année pour m’aider. C’était un peu comme si je repartais de zéro, ce qui était complètement le cas, que ce soit au niveau des cours, mais aussi mentalement. Entre mes insomnies à répétition, certains cours que je séchais, les soirées qui se suivaient… Bref, il n’y avait rien de bon à garder de l’année passée. Au final, avec Oriana et son amnésie, on essayait de s’entraider comme nous le pouvions, nous étions même plutôt complémentaire. Me concernant, je l’aidais dès que je pouvais pour essayer de lui rappeler des souvenirs, des moments passés ensemble, de la guider le mieux possible dans ce château qui pouvait être un vrai labyrinthe quand on y venait pour la première fois… Ce qu’elle m’apportait, c’était sa facilité qu’elle avait de suivre justement les différents cours, et d’apprendre facilement. Avant même son amnésie, c’était déjà le cas, dès que j’avais la moindre question, elle avait toujours une réponse. J’avais d’autant plus d’aide quand Maya était présente aussi ! J’étais entouré de deux amies hyper intelligente et moi ? J’étais le gars sportif quoi… Contrairement à moi, Maya avait réussi son année, malgré qu’elle fut tout aussi difficile pour elle que pour moi. Finalement, je n’étais pas aussi fort qu’elle… Parfois, je repensais à elle justement. Oriana l’avait déjà revu, mais moi, je n’avais pas encore cette chance… Quand je vous disais que je voulais repartir de zéro, cela en faisait partie aussi. J’ai été vraiment insupportable parfois, et notamment avec Maya. Elle avait voulu me soutenir, être présent, mais moi, je l’avais rejeté bêtement. Durant cette période, ça me faisait encore plus de mal de devoir en parler, d’autant plus avec la cousine d’Oriana, nous étions vraiment un trio et forcément, voir Maya sans Oriana, c’était difficile. Mais aujourd’hui, je regrette. Déjà dès la fin de ma première 7éme année, mais j’étais beaucoup trop fier d’aller la voir et de m’excuser. Maintenant, j’avais encore moins la possibilité de le faire, j’avais cru comprendre qu’elle était partie à l’étranger. J’osais espérer la revoir prochainement…

Une nouvelle journée débuta. La veille, en soirée, je m’étais remémoré la discussion que j’avais eu avec Peter. Finalement, cette conservation fut plutôt utile. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre de cet entretien. Bien sûr, j’avais espéré avoir des réponses et en savoir un peu plus sur cette escapade en Égypte, j’en avais eu une partie. Déjà, j’avais une idée de qui était présent, en plus du Serdaigle. Nous avions donc convenu de discuter, ensemble, avec une de ses camarades de maison, Roxane, pour connaître son point de vue. Je devais aussi me renseigner sur ce professeur de Beauxbâtons, par rapport à ça, je devais contacter une veille connaissance, Maxime. Je ne l’avais pas vu depuis mars dernier, ce qui datait un peu, et cette période était un peu critique pour moi. Je n’étais pas sous mon meilleur jour, et d’ailleurs, le Français en avait un peu fait les frais. Je me souvenais qu’il avait été très avenant, et à l’écoute. Je ne pouvais que le remercier pour ça. J’avais limite gâcher sa soirée d’anniversaire, mais ça n’avait pas l’air de lui avoir posé problème. Je n’avais donc, pas eu l’occasion de le recroiser depuis. Il fallait que je le recontacte, déjà, pour le revoir, mais aussi, j’espérais qu’il puisse me renseigner un peu plus sur ce fameux professeur, étant donné qu’il était scolarisé dans l’école de sorcellerie française.

Mais pour le moment, je devais me concentrer sur ma journée qui venait de commencer. Je devais essayer de dissocier mon enquête, mais aussi de réussir cette deuxième et j’espère dernière 7ème année. Mes parents comptaient sur moi, mais aussi l’école. J’avais tout de même eu de la chance qu’ils acceptent de me reprendre malgré mon année épouvantable. Je n’avais pas le droit à l’erreur, mais ce n’était pas pour autant que je devais abandonner cette enquête, je voulais connaître la vérité !

Cette journée commença durement. J’avais comme premier cours, métamorphose. Je trouvais ce cours intéressant, mais il était très compliqué, et il fallait vraiment bien écouter en cours pour ne pas se perdre. C’est un peu comme si vous regardiez une série hyper complexe et que vous vous endormiez devant un épisode… En vous réveillant, vous n’y comprenez plus rien.
Je terminai mon petit-déjeuner, dans la grande salle, en compagnie de ma meilleure amie et me dirigeai alors vers la salle de classe. J’avais mon manuel de métamorphose avancée sous le bras, j’étais prêt pour bien débuter cette journée. Je rejoignis rapidement des camarades de maison qui suivait le même cours. Je m’installai alors et attendit le professeur. Le cours débuta normalement, le sujet parlait de la métamorphose humaine, un thème assez complexe, dont certains élèves avaient du mal à suivre, dont un certain Maxime…. Maxime ? Est-ce que c’était vraiment mon jour de chance ? Moi qui compter le contacter, le voilà ici, dans la même pièce à suivre le même cours que le mien ! Moi qui disais de vouloir dissocier mon enquête des cours…
Je décidai tout de même de me concentrer à nouveau sur la matière et attendre la fin du cours pour essayer de parler avec le français.

Justement, voilà qu’arriva la fin du cours. Je rangeai le plus rapidement mes affaires et levai la tête pour essayer d’apercevoir Maxime, mais il n’était déjà plus dans la salle. J’étais donc persuadé que j’allais devoir trouver un autre moyen pour le contacter. Je sortis alors, avec les autres élèves, j’étais prêt à me diriger vers la bibliothèque, quand j’entendis mon prénom. C’était Maxime ! Je ne pensais pas qu’il se souvenait de moi, ou du moins, pas en bien. Je ne pensais pas qu’il viendrait me parler en premier. C’était plutôt ironique, car il me demandait si je me souvenais de lui. Il venait de résumer plutôt bien cette fameuse soirée : Pâtes au beurre et ma main brûlée. Encore un super exploit que j’avais fait…

Je me mis alors à lui répondre :

- Maxime ! Bien sûr que je me souviens de toi ! C’est vrai que ça fait un moment, mais je me souviens très bien de cette soirée… Même si j’avoue, j’aurais aimé oublier une partie… Disais-je en rigolant, mais un rire plutôt nerveux. Attends, ça te dit de te poser deux minutes là-bas ?

Nous étions en plein milieu du couloir et c’était l’heure des sorties de cours. Il y avait donc pas mal de monde. Je l’invitai alors à se diriger vers un petit muret. De l’autre côté se trouvait une petite cour où on pouvait se détendre quand il faisait beau.
Une fois posé sur le fameux muret, je repris :

- Si ma main va bien ? Oui, t’inquiètes, ce n’était vraiment pas grand-chose au final. Finalement, la méthode moldus à plutôt fonctionné ! Disais-je avec un clin d’œil. Concernant Jack, je ne l’ai pas revu depuis un moment. Tu sais, c’était un compagnon de soirée, je l’appréciais beaucoup, ce n’était pas le problème, mais j’essaye d’éviter de reproduire les mêmes erreurs que j’ai pu faire l’année passée. Donc, depuis que je me suis calmé, plus vraiment eu de nouvelle de sa part. Après, comme on dit, pas de nouvelle, bonne nouvelle non ?

Quand j’avais expliqué à Jack que j’essayais de me remettre sur le droit chemin, et donc de limiter mes sorties, je n’avais bizarrement plus eu de nouvelle de sa part. Je ne regrettais pas de l’avoir rencontré, mais fallait croire qu’on devait juste se croiser.

- Mais toi alors, ça va ? Depuis le temps. Tu sais que je comptais d’écrire justement. Avoir un peu de tes nouvelles, et j’avoue aussi, pour m’excuser pour le comportement que j’ai pu avoir à ta soirée. Sérieusement, ça craint un peu et je m’en veux de mettre comporter de la sorte… Bref. Désolé..

Je n’étais pas très doué pour les excuses, mais je le pensais sincèrement. J’osais espérer qu’il ne m’en voulait pas trop…
Codage par Libella sur Graphiorum



Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Maxime LeroyHistoria PactumMaxime Leroy
Oiseau-Tonnerre
Exp : 27637
Points de vie (HP) : 4650
Baguette : 29 cm, bois d'Erable et épine du monstre du Fleuve Blanc.
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] 52108_s
Âge IRL : 27
Célébrité : Maxence Danet-Fauvel
Parchemins : 6146
J'aime : 271
Date d'inscription : 21/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptyDim 3 Mai - 23:50

Les inspecteurs Derrick 2.0 | Samuel & Maxime
Alors qu’il aperçoit la silhouette de Samuel s’approcher et sortir de la classe, il a un bref moment d’hésitation. Dernièrement, il a surtout l’impression d’être le boulet de service, à demander à tout le monde ce qui a bien pu lui arriver au lieu de deviner tout seul. Et cela l’embête de profiter de connaître légèrement Samuel pour en savoir plus à ce sujet. Il aurait aimé le recontacter dans d’autres circonstances, plutôt que de lui demander un service alors que techniquement, l’anglais ne lui doit absolument rien. D’où la raison de son hésitation. Mais face à l’urgence de sa situation, Maxime prend son courage à deux mains et l’interpelle. Après tout, s’il veut des réponses, il doit se laisser pousser de l’audace ! Il n’ira pas bien loin sinon. Même si cela veut dire profiter de la gentillesse de quelqu’un d’autre. Pour une fois qu’on ne profite pas de la sienne, à la place !
Il aborde donc Samuel de la façon la plus douce et normale possible, utilisant leurs souvenirs communs pour recréer une certaine complicité quand à cette soirée de mars 2023, qui les a conduit à partager des secrets, dont une douleur commune. Mais comme Samuel avait plutôt beaucoup bu cette soirée-là, il n’est pas certain qu’il se souvienne de tout, alors il n’hésite pas à lui rappeler quelques détails qui pourront le faire revenir dans sa mémoire. Le pire serait de se voir rejeté car oublié. Mais ce n’est pas ce qui arrive, grand bien lui fasse. Samuel réagit même très bien à son interruption et lui propose même de s’installer sur le côté quelques minutes pour discuter. Du moins, c’est ainsi que le prend le français. Cela ne peut pas mieux tomber ! Peut-être qu’il est en veine, après tout ? Il l’espère grandement.

“Oui, allons-y !” Et puis, une petite pause entre les cours ne peut pas faire de mal non plus, surtout vu ce qu’ils viennent de se farcir en cours de Métamorphose. Enfin, Maxime ne peut pas vraiment dire quel en était le sujet, vu qu’il n’a quasiment rien écouté. Mais bon, il n’est pas vraiment là pour ça. Après s’être installé, par politesse, il laisse Samuel prendre la parole pour répondre à ses questions précédentes. Et, peut-être, engager la conversation sur un chemin qui l’arrangera. Si en plus de ça, il n’a pas besoin de forcer la conversation à aller dans une certaine direction… tant mieux ! Parce qu’une petite voix en lui trouve ça vraiment incorrect de profiter de la gentillesse de Samuel pour lui soutirer des informations. Encore une fois, Maxime est bien naïf de croire que l’anglais ne pourrait pas faire la même chose avec lui…

“Oui, on peut dire ça comme ça ! Content pour ta main dans ce cas. Je me suis posé la question depuis, mais j’avoue que je ne savais pas trop comment prendre de tes nouvelles, si tu te souvenais de moi et si ça n’aurait pas l’air trop… bizarre de le faire, en fait.” Avoue-t-il à demi-mots. Ce qui n’est pas un mensonge, pour le coup. Il s’est vraiment posé des questions sur Samuel, où est-ce qu’il en était, s’il allait bien, s’il avait réussi ses examens. La preuve aujourd’hui que non. Mais surtout, après l’annonce de la réapparition/résurrection de son amie, il a eu envie d’en savoir plus à ce sujet. Comme tout le monde, d’ailleurs. Il sait à quel point sa mort l’avait changé, voire détruit. Tout comme celle de son frère. Cette peine, ils la partageaient tous les deux mais au moins, l’anglais aura eu le bonheur de la voir disparaître alors que Maxime, lui, doit continuer de vivre avec. Mais bon, ce n’est peut-être pas le moment d’aborder ce sujet, bien que cela l’ait toujours démangé.

“Quoi, pour ça ? Non, tu dois pas t’en vouloir ! Déjà, ça fait un bail et en plus, je ne t’en ai jamais voulu ! Cela a fait un peu d’animation et puis, j’ai rencontré quelqu’un de nouveau, c’est le plus important. Je ne regrette pas ! Tu as l’air d’aller beaucoup mieux, en fait. Enfin, peut-être que ce n’est pas le cas donc j’aurais l’air totalement crétin de dire ça, mais j’sais pas… t’as l’air quand même plus… heureux ?” Surtout par rapport au souvenir qu’il a de lui, dans sa cuisine, à pleurer. C’est totalement un autre Samuel qui se tient à côté de lui, sur le muret. Maxime a bien conscience qu’il a tenté d’éluder comme il l’a pu la question du jeune homme, mais sait tout aussi bien qu’il devra y répondre de toute manière. Rien que pour le pousser à continuer la discussion avec lui. S’il n’a aucune information, aucun sujet à lui soumettre, Samuel voudra s’en aller et il aura bien raison. Pourquoi rester avec lui si c’est pour ne rien se dire ? Il balance ses longues jambes contre le muret, avant de reprendre la parole. Sans pour autant regarder son camarade dans les yeux. Il n’a pas envie de dire cela sur un ton triste, ou de passer pour quelqu’un qui ne va pas bien. Même si c’est le cas. Maxime n’a jamais aimé se plaindre et il ne va pas commencer à le faire maintenant !

“Écoute, moi, ça va. J’ai connu des jours meilleurs, c’est sûr, mais bon. J’ai eu des petits soucis dernièrement, je ne sais pas trop si tu en as entendu parler.” Il parle non seulement de la rumeur qui coure sur lui et Peter depuis plusieurs semaines maintenant, mais aussi de ce qui s’est passé l’avant-veille dans les couloirs de Poudlard. Est-ce que Samuel aurait entendu parler de ça ? “Et du coup… enfin, je ne sais pas trop si c’est correct de te demander ça mais… j’ai cru comprendre que ton amie était… comment dire ça de manière correcte… de retour ?” Plutôt que dire “plus morte”.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr | @Samuel Dubois




Love isn’t who you can see yourself with.
It’s who you can’t see yourself without.
T1p5X25.gif T1p5X25.gif 03DHt1D.gif DQq52U3.gif
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4794-maxime-leroy https://www.historia-pactum.com/t4796-maxime-leroy#104719 https://www.historia-pactum.com/t4795-maxime-leroy#104718 https://www.historia-pactum.com/t4797-maxime-leroy#104721
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 7326
Points de vie (HP) : 1550
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2488
J'aime : 146
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptyLun 4 Mai - 21:33
Les inspecteurs Derrick 2.0
@Maxime Leroy & @Samuel Dubois
16 septembre 2024
Maxime avait accepté de se poser sur le muret d’en face. Cela m’arrangeait bien, je voulais profiter un peu qu’on puisse discuter ensemble, d’autant plus que j’avais un peu de temps devant moi, l’heure suivante on était en autonomie, d’où mon idée d’aller à la bibliothèque par la suite. Et je suis d’autant plus ravie de le voir ici, et que ça soit lui qui est venu me voir en premier. A la base, je comptais lui écrire pour avoir de ses nouvelles et pour qu’on puisse convenir d’un moment pour se revoir. Mais justement, j’aurai mis du temps à savoir quoi mettre dans cette lettre. Cela faisait plusieurs mois qu’on ne s’était pas vu, et la dernière fois, je n’étais pas dans mon état normal. Je craignais d’avoir laissé une mauvaise image, ce que je pouvais comprendre vu mon comportement… Alors, le fait de le voir ici, à Poudlard, il fallait que j’en profite un maximum.

Une fois installé, j’avais commencé à lui répondre. Il était ravi de savoir que ma main allait bien ! Sa réponse me fit rire quand il m’avoua que lui-même pensait que je ne me souvenais pas de lui. Au final, nous pensions exactement la même chose, chacun de notre côté. Heureusement qu’on s’était croisé dans ce couloir et qu’on avait un cours en commun, sinon on aurait mis beaucoup de temps avant de se revoir.
Suite à mes excuses un peu gênantes, il me rassura en expliquant que ça faisait longtemps et qu’il été content de m’avoir rencontré, même s’il faut l’avouer, cette première rencontre fut particulière. Cette soirée, même si cela remontait et que j’avais pas mal bu, je m’en souvenais parfaitement. Ce qui était plutôt rare quand j’avais enchaîné les boissons alcoolisées. Et bien sûr, je ne pouvais pas oublier le moment où je lui avais raconté mon histoire, et surtout celle d’Oriana. C’était la première fois que j’en parlais avec un quasi-inconnu. Cela ne m’avait pas trop réussi d’ailleurs, j’avais complètement fondu en larmes. C’est d’ailleurs une des raisons où je me sentais un peu gêné d’être en face du français. Il m’avait vu vulnérable, et très peu de personne m’avait vu dans cet état. Mes parents bien sûr, notamment le lendemain de la mort de ma meilleure amie, tous les élèves ont été renvoyé chez eux. C’était d’ailleurs la seule fois où je m’étais laissé allé devant eux. Donc le fait de le retrouver à nouveau, c’était une sensation assez étrange…

Il remarqua que j’étais beaucoup plus en forme qu’à notre première rencontre. En même temps, ça ne pouvait pas être compliqué, en mars dernier, j’étais vraiment au plus bas, au point de m’effondrer devant une personne que je connaissais à peine. Je ne pouvais que remonter la pente. Ça n’avait pas été évident, il y a eu des hauts et beaucoup de bas aussi. C’était vraiment à la fin de l’année scolaire où je me suis rendu compte que je devais me reprendre en main. J’avais réussi à foirer mon année, et je ne voulais pas plus décevoir mes parents. Le passage dans les vignes cet été m’a fait aussi beaucoup de bien. Cela m’avait permis de me changer les idées, sortir un peu de mon train-train quotidien et d’avoir une première idée d’avoir un travail, même si bien sûr, ce que je souhaitais faire, c’était de jouer au Quidditch. Maxime avait hésité en se demandant si je l’étais vraiment, heureux. Je lui répondis alors :

- Non, tu as raison, je le suis ! Enfin, il y a toujours des hauts et des bas, mais oui, si tu compares à mon état au mois de mars, oui je vais beaucoup mieux ! D’ailleurs, ce que tu m’avais dit, sur ton expérience, cela m’avait beaucoup aidé. Ça n’a pas été évident tout de suite après, forcément, mais j’y avais repensé plusieurs à tes propos, ils étaient très pertinents ! Finis-je avec un sourire.

Mais Maxime avait raison, j’allais mieux, surtout depuis le retour de ma meilleure amie, ça ne pouvait qu’aller. Au début, ça été très perturbant, revoir sa meilleure amie ressuscitée, c’était très bizarre, tant qu’on ne l’a pas vécu, c’est inexplicable… Mais à présent, je me sentais mieux, et j’essayais de corriger les erreurs que j’ai pu faire dans le passé.

C’est au tour du français de répondre à ma question, et en savoir un peu plus sur son état général depuis la dernière fois. Il me parla vaguement qu’il avait eu quelques problèmes dernièrement, et surtout que j’en avais sûrement entendu parler. Comment ça entendu parler ? Je ne voyais pas du tout de quoi il parlait. S’il faisait allusion à des possibles rumeurs, il s’adressait à la mauvaise personne. Même si, bien sûr, certains de mes camarades pouvaient me rapporter certains ragots, j’y prêtais le moins possible à ce genre de chose. Surtout quand je savais que pour la plupart, elles étaient complètement infondées. Je pouvais clairement prendre comme exemple ces rumeurs qui tournaient suite à l’entretien que j’avais eu avec Peter dans les toilettes. Je savais très bien ce qu’on avait fait, et ce n’était clairement pas tout ce qu’on pouvait entendre. Mais je n’avais pas eu le temps de réagir à sa phrase qu’il avait déjà enchaîné sur autre chose… Oriana.

Bien sûr, il était au courant, qui ne l’était pas en vrai ? Une élève de Poudlard qui revient d’entre les morts, ça c’était le genre de rumeur qui circulait très vite, mais cette fois-ci, elle était vraie.

- Ne t’inquiète pas, ça ne me dérange pas que tu demandes, bien au contraire ! Tu as été tout de même d’un grand soutien, je ne peux que te remercier pour ça, donc ça me paraît normal que tu poses la question ! Finis-je avec un clin d’œil. Mais oui, c’est bien vrai. Ce qui est complètement fou quand on y pense ! C’est d’ailleurs un peu un grand mystère encore aujourd’hui. Pour tout te dire, elle est revenue, mais amnésique. Elle ne se souvient de rien, que ce soit toute l’année de sa disparition, mais aussi bien en amont…

J’eus un moment de pause. Je me rappelai alors du moment où je l’avais retrouvé, un peu par hasard, au Chaudron Baveur cet été. La manière dont j’avais réagi face à elle au début, la colère et l’incompréhension dans un premier temps, puis, au fur et à mesure, la joie de pouvoir la serrer à nouveau dans mes bras.
Je repris alors :

- En gros, dans ma tête, c’était un bordel monstre. Je commençais à réussir à faire le deuil et finalement, la revoilà. Mais j’ai toujours cette interrogation, pourquoi ? Où était-elle durant toute une année, qu’est-ce qu’on lui a fait exactement ? Bref… J’essaye d’y voir plus clair…

Je regardai alors autour de moi, et me rapprochai doucement de Maxime. Je lui faisais confiance, et il avait le droit de savoir que j’essayais d’enquêter de mon côté. Je voulais être sûr de ne pas avoir des oreilles indiscrètes avant d’en parler.

- Pour tout te dire, j’essaye vraiment de comprendre ce qui lui a bien pu lui arriver. En gros, pour faire simple, elle a été retrouvé dans un temple bizarre en Egypte et il se trouve que plusieurs personnes étaient présentes lorsqu’elle a été retrouvé là bas. Notamment des élèves de Poudlard aussi ! Ouai, je sais, c’est dingue ! J’ai déjà commencé à discuter avec l’un d’entre eux…

Je mis un temps d’arrêt et je venais de me rappeler que Maxime le connaissais aussi ! En tout cas, c’est ce que m’avait dit le Serdaigle ! Il m’avait d’ailleurs conseillé que ça soit moi qui aille le voir, puisqu’apparemment, entres eux, c’était un peu tendu. Est-ce que c’était une bonne idée que je lui en parle justement ? Maxime devait m’aider à en savoir plus sur un professeur de son école, si je commence à le braquer, je ne risquais pas d’avoir beaucoup plus d’informations.

- Enfin, je ne voudrais pas t’embêter avec tous ça. Tu as sûrement d’autre soucis à gérer ! D’ailleurs, pour revenir à tes propos de tout à l’heure, de quoi tu parlais quand tu disais que j’en avais probablement entendu parler ?  
Codage par Libella sur Graphiorum



Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Maxime LeroyHistoria PactumMaxime Leroy
Oiseau-Tonnerre
Exp : 27637
Points de vie (HP) : 4650
Baguette : 29 cm, bois d'Erable et épine du monstre du Fleuve Blanc.
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] 52108_s
Âge IRL : 27
Célébrité : Maxence Danet-Fauvel
Parchemins : 6146
J'aime : 271
Date d'inscription : 21/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptyMar 5 Mai - 13:36

Les inspecteurs Derrick 2.0 | Samuel & Maxime
Il est toujours compliqué de complimenter quelqu’un sur ce “qu’il a l’air”, car on peut très bien se tromper et avoir l’air ridicule. Ou plonger l’autre dans une profonde détresse. S’il dit à Samuel qu’il a l’air heureux alors que ce n’est pas le cas, que risque-t-il de se produire ? Il ne sait pas trop s’il a envie de le savoir. Voilà la raison de son hésitation, alors qu’il lui pose cette question. Mais il n’y peut rien si en effet, le garçon a meilleure mine et semble plus… ouvert ? Donc quel ne fut pas son soulagement lorsque celui-ci lui confirma qu’en effet, il allait beaucoup mieux que le soir de leur rencontre. En même temps, ce n’était pas très compliqué, non ? Il semblait au trente-sixième dessous ce jour-là mais Maxime ne lui en a jamais voulu. Tout le monde a ses périodes. La preuve. À l’époque, Maxime était très heureux, avec cette nouvelle idylle qui naissait pour lui. Et aujourd’hui… aujourd’hui c’est tout le contraire. Il n’a jamais été aussi bas et perdu depuis des années. Comme quoi, tout peut changer très vite. Il se demande si cette détresse se ressent en lui, par les autres. Si cela se lit sur son visage, qu’il est à la dérive. À se poser toutes ces questions, à ne plus savoir que faire…

“Cela me fait plaisir que mes mots aient pu t’aider, sincèrement. Ce n’est pas toujours évident de réconforter quelqu’un, de savoir quoi dire ou d’avoir des mots percutants, qui aident vraiment.” Il est réellement content d’avoir pu être un soutien pour Samuel, quand bien même ils ne se connaissaient pas à l’époque. Se dire que ses propos ont pu l’aider à se relever, d’une manière ou d’une autre, lui apporte un peu d’apaisement. Comme quoi, il n’est pas totalement à la dérive ? Il arrive encore à s’occuper de son prochain, à défaut de s’occuper de lui-même.
Samuel ne semble pas savoir de quelles rumeurs il parle et le français ne sait pas s’il doit en être ravi ou pas. Le fait d’être si peu intéressant pour les autres est-il une bonne chose ? Enfin, l’anglais ne pourra sûrement pas l’aider s’il n’a eu vent d’aucune de ses histoires avec Peter… décidément, il ne fait pas les bons choix ! Alors voyant l’incompréhension sur son visage, il décide de changer de conversation et d’aborder… eh bien, ce qui a fait ‘le buzz’ dernièrement. Le retour de l’élève sensée être morte. Maxime n’avait pas tout suivi, honnêtement, trop accaparé par ses propres soucis, mais il avait bien compris qu’il s’agissait là de l’amie chère dont lui parlait Samuel à sa soirée. C’est l’occasion d’en savoir plus à ce sujet, de connaître son ressenti. Pour sa part, même si ça aurait été étrange bien sûr, il aurait bien aimé que son frère aîné revienne à la vie. Mais bon… ce n’est clairement pas quelque chose qu’on choisi. Quel choc ça a dû être pour Samuel ! Il se demande si ce n’est pas trop indiscret de lui poser la question mais l’anglais le rassure.

“Oh merde, ça craint…” Dit-il en apprenant qu’en plus d’être revenue, son amie est amnésique. “Ce doit être très difficile à vivre…” Autant pour elle que pour lui, à sous-entendu. Et Maxime, pour en expérimenter une partie actuellement, sait de quoi il parle. Avoir ce pan de sa mémoire qui semble vide, alors qu’on sait qu’il s’y trouve quelque chose d’important… c’est tellement frustrant ! Mais au moins lui, il se souvient de son prénom et de sa famille… “Oui, tu m’étonnes que ça a dû être perturbant.” Maxime ne s’est jamais posé toutes ces questions, il l’aurait fait s’il n’avait pas eu la tête ailleurs en fait. Mais les questions que soulève Samuel sont pertinentes et le font froncer les sourcils. C’est vrai ça, qu’a-t-il pu arriver à cette jeune fille pour qu’elle en soit là aujourd’hui ? Il comprend que son camarade soit sur le pied de guerre, prêt à enquêter pour en savoir plus. Comme il le fait pour sa propre mémoire actuellement. Quel stress ce doit être… Il le voit alors se rapprocher de lui, comme pour lui faire une confidence et le français se met à écouter attentivement. Il fronce les sourcils au fur et à mesure des explications légèrement alambiquées de Samuel. Ce serait un peu tiré par les cheveux s’ils n’étaient pas des sorciers. Mais bon… vu tout ce qu’ils sont susceptibles de vivre, il essaye de ne pas s’étonner. Mais n’empêche, que faisaient-ils là-bas, dans ce temple égyptien ? Des vacances de complaisance ? C’est un peu étrange, il veut bien l’admettre.

“Tu ne m’embêtes pas, c’est vraiment intriguant en fait… C’est à se demander ce qui a bien pu se passer là-bas… Et les autres élèves n’ont rien eu, eux ?” Il ne sait pas encore, bien sûr, que Peter en fait partie. Peut-être que cela aurait pu l’éclairer un peu sur son comportement de l’avant-veille… “Oh rien, euh…” Il hésite franchement à en parler, bizarrement. Alors qu’à la base, il est venu pour ça. Mais Samuel semble étranger à toute cette histoire et il est très occupé avec sa propre amie. Peut-il lui imposer ce fardeau ? “En fait, je me suis réveillé à l’infirmerie de Poudlard hier et depuis, j’arrive pas à me souvenir de ce qui s’est passé pour que j’en arrive là. C’est comme… totalement vide. Je sais que je me disputais avec quelqu’un juste avant que ce soit… le trou noir. L’infirmière dit que je me suis évanoui mais… enfin je sais pas, c’est bizarre. Je dois être complètement fou. J’ai l’impression que je sais quelque chose et en même temps, je ne sais pas ce que c’est ! Enfin, c’est moins dérangeant que ton amie, même si ça reste du même domaine…” Il hausse des épaules et soupire légèrement. Cherchant encore dans les tréfonds de sa mémoire un indice, quelque chose… Mais si Samuel ne sait rien des rumeurs qui circulent, il ne sera certainement pas en mesure de l’aider, il s’en rend bien compte. Quelle déception… Il ferait mieux d’oublier cette histoire, certainement, mais Maxime n’y arrive pas. Quelque chose lui manque. Même son corps ne semble plus lui appartenir, lui fait mal. Des bleus qu'il n'explique pas. Des traces qui n'ont pas de source. Un vrai mystère.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr | @Samuel Dubois




Love isn’t who you can see yourself with.
It’s who you can’t see yourself without.
T1p5X25.gif T1p5X25.gif 03DHt1D.gif DQq52U3.gif
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4794-maxime-leroy https://www.historia-pactum.com/t4796-maxime-leroy#104719 https://www.historia-pactum.com/t4795-maxime-leroy#104718 https://www.historia-pactum.com/t4797-maxime-leroy#104721
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 7326
Points de vie (HP) : 1550
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2488
J'aime : 146
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptyVen 8 Mai - 12:11
Les inspecteurs Derrick 2.0
@Maxime Leroy & @Samuel Dubois
16 septembre 2024
Maxime était heureux de savoir que ces mots avaient eu un impacte sur moi et m’avaient aidé à aller mieux. Il n’avait pas tord sur un point, il était difficile d’avoir les mots justes et d’essayer de réconforter une personne. Si j’avais été à ça place, je ne savais même pas si j’aurai réussi à sortir quoi que ce soit de réconfortant. Ce n’était pas mon fort. Ce que je savais faire, c’était écouté, d’être présent, mais de devoir trouver les mots, c’était plus compliqué. Comment on pouvait être sûr de ne pas dire de bêtise ou de ne pas vexer son interlocuteur ? Parfois, il ne valait mieux rien dire, ce qui était souvent mon cas. Ma technique aussi, quand je voyais l’un de mes amis malheureux, c’était d’essayer de lui retrouver le sourire ou bien de lui faire penser à autre chose plutôt que de le rassurer et de le réconforter.

Concernant la réapparition de ma meilleure amie, le jeune Français avait l’air surpris de savoir qu’elle était revenue amnésique. Il avait donc eu écho que d’une infirme partie de son retour. En même temps, il était inscrit dans l’école de sorcellerie française, je trouvais ça déjà assez fou de voir que les ragots pouvaient circuler aussi loin, donc le fait qu’il ne sache pas tout, ça me paraissait normal. Il compatissait face à cette nouvelle, que cela devait être très difficile. Cette phrase, je la prenais plus pour Oriana que pour moi. Bien sûr, ça l’a été, au début, me concernant, mais elle, c’était tous les jours qu’elle devait vivre avec, enfin, plutôt sans ses souvenirs. J’essayais de l’aider le mieux que je pouvais, mais je sentais parfois qu’elle se sentait perdue, ailleurs. Dans ces moments là, je faisais en sorte de lui changer les idées. En y repensant à toute cette histoire et en prenant du recul, je me disais que j’avais tout de même de la chance au fond. Chaque jour, différentes personnes perdaient un être cher, ce qui avait été le cas pour Miss McGonagall mais aussi le cas de Maxime, il m’avait parlé de son expérience et ce qu’il ressentait vis-à-vis de cette disparition, je devais être une des rares personne à avoir la chance de revoir mon amie. Bien sûr, ce n’était pas comme avant, mais je pouvais à nouveau lui parler, la serrer dans mes bras… C’est d’ailleurs ce qui me pousse à connaître la vérité et de comprendre toute cette histoire !

J’avais donc décidé de parler de mon enquête au Français. Il avait une chance de pouvoir m’aider, notamment en savoir un peu plus sur ce fameux professeur de Beauxbâtons. Je voulais donc d’abord lui en parler vaguement avant d’attaquer le vif du sujet. Je ne voulais pas être trop brute, et je voulais aussi prendre le temps de pouvoir discuter avec lui. En tout cas, cela avait l’air de l’intéresser, il trouvait ça aussi très surprenant comme histoire. En même temps, en écoutant en détail, qui ne pouvait pas être intrigué par ça ? Quand j’avais mentionné les autres élèves présents au temple, il se demandait s’ils avaient eu des séquelles. Je lui répondis alors :

- Et bien, ils en ont eu, enfin, pas aussi grave qu’Oriana. En gros, tous n’ont aucune idée de comment ils ont réussi à sortir du temple. Ils se sont réveillés à Saint Mangouste sans trop comprendre comment ils ont atterri dans l’hôpital. C’est qui est clairement étrange non ?

Et ces pertes de mémoire ne m’arrangeaient pas trop, évidemment. Pour le moment, je n’avais eu qu’un témoignage, ce qui n’était pas suffisant pour le moment. J’avais donc hâte d’avoir la version de Roxane, la deuxième élève présente ce jour là.

Pour le moment, je ne voulais pas trop m’étaler sur mon enquête, c’est pourquoi j’avais préféré en savoir un peu plus sur cette histoire de rumeur qui tournait autour de Maxime. Il m’expliqua alors une drôle d’histoire. En l’écoutant, j’avais un mauvais pressentiment. Ce qu’il me racontait, le fait qu’il ne se souvenait pas d’une partie de sa journée, qu’il se retrouva à l’infirmerie sans trop comprendre comment… J’avais l’impression d’entendre le même genre d’expérience qu’avait eu ma meilleure amie, ou bien même les personnes qui avaient réussi à sortir du temple sans explication. Mais je me faisais probablement trop de film, étant donné qu’il s’était évanoui, peut-être que sa tête à cogner un peu trop fort le sol, et d’où cette amnésie partielle. Ça serait quand même dingue que lui aussi ait pu subir le sort d’oubliette ? Non ? Et pour quelle raison ? Je ne voyais pas Maxime dans une histoire tumultueuse au point qu’il reçoit ce sortilège… Après, je ne le connaissais pas tant que ça finalement…
Je décidai quand même d’y voir un peu plus clair dans son récit, d’essayer de l’aider comme je le pouvais :

- C’est étrange ce que tu me racontes quand même. Attends, si je résume, tu te disputes avec une personne, tu t’évanouis, et tu te retrouves à l’infirmerie ? Et tu ne te rappelles pas comment t’as atterri là bas ?

Je me mis à réfléchir quelques instants. Cela m’embêtait de voir Maxime dans cet état, il m’avait aidé auparavant, et aujourd’hui, c’était lui qui avait besoin d’aide. Même si je n’avais rien vu de cette dispute, ni d’éventuelle rumeur à son sujet, je voulais lui venir en aide du mieux que je pouvais.

- Alors, déjà, tu n’es pas fou ! Il doit certainement avoir une explication ! Il y en a toujours une ! Par hasard, quand tu t’es évanoui, tu t’es cogné la tête ? C’est peut-être ce qui a pu créer ton trou de mémoire…

J’essayais de trouver une idée qui paraissait la plus évidente, mais dans ma tête, j’avais une autre idée, qui était beaucoup plus folle, mais nous vivions dans une monde magique, pas dans celui des moldus, et on pouvait imaginer autre chose qui pouvait être « normale » dans notre monde.

- Écoute… Je ne vais pas te mentir, j’ai autre chose en tête, mais, comment dire… ça serait étrange. Cette personne avec qui tu t’es disputé, tu penses qu’elle te voudrait du mal ? Ou voudrait te cacher quelque chose ? Tu l’as dis toi même, même si ce n’est pas du même niveau que mon amie, ça reste du même domaine. Tout ce que tu viens de me décrire, cette impression de savoir quelque chose, comme un écho lointain. Ce sont exactement les mêmes sensations qu’à pu me décrire Oriana…

Je lui laissai un instant pour essayer de digérer ces informations avant de reprendre :

- Donc, je réitère ma question, la personne avec qui tu t’es disputé, avait-elle besoin que tu oublies un souvenir ? En tout cas, j’ai l’impression qu’on a utilisée le sort oubliette sur toi.

Et clairement, ça ne me plaisait pas trop. Je commençais un peu en avoir marre de ce sort, voir mes proches le subir. Déjà Oriana, maintenant Maxime. C’était quoi le délire avec ce sortilège ? Cela me faisait de la peine de le voir comme ça. Pour moi, Maxime, c’était le gars le plus sympa que je connaissais à présent. Je ne comprenais pas pourquoi on lui avait fait subir ça. Si je connaissais la personne…
Après, peut-être que j’avais beaucoup trop d’imagination et qu’il avait eu cette perte de mémoire en tombant.. Mais je ne comprenais pas pourquoi cette idée n’arrivait pas à me convaincre.

- Après, je m’emballe peut-être. Comme en ce moment, je n’arrête pas de penser à mon enquête, je vois le mal un peu partout. Disais-je en souriant. Après, je peux essayer de t’aider à en savoir un peu plus. Je connais pas mal de monde à Poudlard, les avantages d’être un joueur de l’équipe de Gryffondor, je peux me renseigner. Après, il faudrait que j’en sache un peu plus… Genre, savoir avec qui tu te disputais..

Je ne savais pas si c’était une bonne idée d’avoir une enquête en plus, sans compter les cours qui prenaient aussi pas mal de temps. Est-ce j’allais pouvoir gérer tout ça ? Mais je ne pouvais pas laisser Maxime sans réponse...
Codage par Libella sur Graphiorum



Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Maxime LeroyHistoria PactumMaxime Leroy
Oiseau-Tonnerre
Exp : 27637
Points de vie (HP) : 4650
Baguette : 29 cm, bois d'Erable et épine du monstre du Fleuve Blanc.
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] 52108_s
Âge IRL : 27
Célébrité : Maxence Danet-Fauvel
Parchemins : 6146
J'aime : 271
Date d'inscription : 21/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptyVen 8 Mai - 15:22

Les inspecteurs Derrick 2.0 | Samuel & Maxime
Il a vaguement entendu parler de cette histoire de temple, mais n’y a jamais vraiment fait attention, bien trop occupé par autre chose. Mais il se doute que c’est autrement pour Samuel, qui doit se sentir directement concerné à cause de son amie. Et de ce fait, Maxime s’intéresse petit à petit à cet affaire, se demandant si les autres élèves de Poudlard présents ce jour-là ont subi les mêmes choses. Il ne sait même pas qui y était ni pourquoi… Simplement, l’histoire que lui raconte Samuel est réellement perturbante. Elle pousse à réfléchir, à se poser des questions.

“Étrange, oui…” Répond-il alors que l’anglais lui raconte ce qu’il sait à ce sujet. Ce qui fait étrangement écho à sa propre situation. Pure coïncidence ? En magie, on peut rarement utiliser ce genre de mot. Enfin, c’est son avis. Et il trouve étrange de ressentir aujourd’hui ce qu’apparemment, ces personnes ont ressenties à leur réveil à Ste-Mangouste, après cette visite du temple. Il ne pense pas réellement que son histoire soit liée à celle de ces élèves, néanmoins… la ressemblance des conséquences est frappante. Bien que la période pour lui soit plus “courte”, l’effet est le même. Un trou sans fonds, des souvenirs inaccessibles. Et Maxime ne sait pas à quoi imputer ça. Enfin si, il a quelques idées mais n’ose pas encore les prononcer à voix haute. Par peur, peut-être, de leur impact sur sa vie, sur ses relations… sur ce qu’il se cache à lui-même depuis tous ces mois. Il attend l’avis de Samuel avant de se prononcer lui-même, lui racontant alors ce qu’il ressent, comment il le ressent.

“Non, je n’en ai vraiment aucun souvenir. Pas même une bribe. Vingt-quatre heures de trou noir. J’ai commencé à interroger des élèves présents, et leur discours est à peu près le même…” Évanoui, amené à l’infirmerie par Peter. Mais pourquoi ? Comment ? Il ne comprend pas. Il n’était pas malade, c’est une certitude. Maxime n’est pas du genre à tomber malade si vite, il a plutôt une bonne santé en général. Samuel lui confirme sa pensée. Celle qu’il n’est pas fou, qu’il y a forcément une explication à tout ce mystère. Lui aussi a ce chemin de pensée, de croire que tout a un fondement. Tout comme des conséquences. L’anglais met le doigt sur un détail auquel lui aussi avait pensé. “J’ai interrogé l’infirmière à ce sujet. Aucun bleu, aucune blessure. Je ne me suis pas cogné. Ou si je l’ai fait, ça ne transparaît pas sur mon corps. Ce qui est encore plus bizarre…” Il désespère de trouver les réponses à ses questions mais dans un sens, il a aussi un peu peur de découvrir la vérité. Car, d’une façon ou d’une autre, il a la sensation que Peter est lié à ça et cela le fatigue d’avance de se battre. Même s’il sait qu’il va le faire, peu importe comment. Quelque chose le force toujours plus à le faire. Ses principes, peut-être. Cet idéal qu’on appelle l’amour, en lequel il a de plus en plus de mal à se fier. Car depuis qu’il a l’impression d’éprouver ce sentiment, tout va de travers dans sa vie. Il accumule les erreurs, ce qui l’a mené à ce trou noir de vingt-quatre heures.

Samuel vient alors lui confirmer que son amie, Oriana, a pu ressentir la même chose. Les mêmes effets. Et quand on sait ce qu’elle a pu vivre, ça fait peur. Maxime ne sait pas s’il est prêt à savoir la vérité, mais il se le doit à lui-même. Et ce que lui dit l’anglais ne le rassure pas, bien au contraire. Tout porte à croire que, ce jour-là, il s’est passé quelque chose d’inhabituel, lié au bel écossais. Ce qui romprait un peu plus le lien qui les unie, que Maxime cherche à renforcer malgré les épreuves. Assez naïvement, d’ailleurs. Il se mord la lèvre en écoutant les interrogations du jeune homme, ne sachant s’il peut se permettre d’y répondre sans détour. Après tout, il ne sait même plus en qui il peut faire confiance actuellement…

“La personne avec qui j’étais…” Commence-t-il, la gorge sèche. “Honnêtement, je ne sais plus qui elle est. Si elle me veut du mal, ou non. Mais il y a une certitude, c’est que…” Il inspire profondément avant de dire cela. “ … elle veut cacher quelque chose.” Maintenant qu’il en a un peu discuté avec Samuel, l’évidence lui saute aux yeux. Peter a fait ou dit quelque chose ce jour-là qui l’a poussé, peut-être, à se sentir mal ? Il tente de se remémorer leur dispute, sans trouver de réelle raison. Ce qui est assez étrange. Ils ont beau s’être pris le bec… Dans le silence le plus complet, le français fronce les sourcils et tente de fouiller dans ses souvenirs les plus enfouis. Il croit se remémorer cette intense sentiment d’attirance qu’il a ressenti à un moment donné, juste avant que tout ne parte en fumée. Et puis… cette lueur qui lui revient subitement en mémoire. Comme un sursaut. Il dirige son regard vers Samuel.

“J’ose imaginer que tu garderas ça pour toi, n’est-ce pas ?” Commence-t-il, se souciant non pas de la sécurité de Peter, mais de la sienne. Après tout, quoi qu’il ait fait ce jour-là, il est en position de se défendre. Le français, beaucoup moins. Il veut s’assurer également que ses révélations ne seront pas le sujet de prochaines rumeurs, ce qui le mettrait encore plus dans l’embarras et la disgrâce. Finalement, le français prend son courage à deux mains et se racle la gorge. “Tu te souviens du garçon à ma fête ? Cet… ami que j’ai à peine voulu évoquer quand on l’a croisé. C’était avec lui que je me disputais. Peter MacArthur, un Serdaigle de septième année.”
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr | @Samuel Dubois




Love isn’t who you can see yourself with.
It’s who you can’t see yourself without.
T1p5X25.gif T1p5X25.gif 03DHt1D.gif DQq52U3.gif
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4794-maxime-leroy https://www.historia-pactum.com/t4796-maxime-leroy#104719 https://www.historia-pactum.com/t4795-maxime-leroy#104718 https://www.historia-pactum.com/t4797-maxime-leroy#104721
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 7326
Points de vie (HP) : 1550
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2488
J'aime : 146
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptyVen 8 Mai - 19:49
Les inspecteurs Derrick 2.0
@Maxime Leroy & @Samuel Dubois
16 septembre 2024
Plus on avançait dans la conversation, plus son histoire se précisait. Tout d’abord, c’était 24h de sa mémoire qui s’était envolée. Cela faisait quand même beaucoup. Je pensais que c’était seulement quelques heures, pourquoi effacer autant ? Je recommençais à me poser plein de questions, comme j’avais pu faire avec Oriana. Bien sûr, encore aujourd’hui, je n’avais pas toutes les réponses, loin de là, mais j’espérais que les réponses, concernant le récit de Maxime, allaient venir beaucoup plus rapidement. Il y avait moins de temps à résoudre et comprendre ce qu’il avait bien pu oublier durant cette période. Ce n’était pas toute une année, ni au-delà. Mais je prenais toute de même son histoire au sérieux, cela m’attristait qu’il avait pu subir ça, même si ce n’était que 24h.
Il avait commencé de son côté les interrogations via des élèves qui avaient pu être présent. Jusqu’à maintenant, il était revenu bredouille. Pour une fois qu’on demandait à des élèves s’ils avaient pu remarquer quelque chose, comme par hasard, pour cette fois, ils n’avaient rien vu.

Je voulais en connaître un peu plus sur le lieu exact et à quel moment il y avait eu cette dispute, c’était clairement le point de départ. Je n’avais pas souvenir qu’il m’avait précisé ce détail, qui avait son importance, j’aurai une idée par où commencer.

- Au fait, cette dispute, où est-ce qu’elle s’est déroulé ? Et c’était quand exactement ? Ça peut me donner une idée des personnes qui pouvaient être présente à ce moment là.

En tout cas, j’étais à fond avec lui pour chercher la vérité. Je pouvais mettre de côté, un instant, mon enquête. Il avait besoin de moi, en tout cas d’une personne qui pouvait le soutenir et je savais ce que ça faisait quand on trouvait ce soutien. Ce fut un peu mon cas quand j’ai commencé à interroger Peter. Il m’avait éclairci sur certains points, et ce qui me faisait plaisir, c’était de sentir qu’il était prêt à m’aider lui aussi pour aller au bout de mes recherches. Je ne pouvais pas dire que je lui faisais confiance à cent pour cent, mais je ne pouvais pas négliger cette aide. Et c’était toujours mieux d’avoir deux cerveaux plutôt qu’un pour réfléchir.

Mon hypothèse concernant sa chute et peut-être la cause de son traumatisme devenait de plus en plus mince suite aux détails supplémentaires que m’avait fourni le Français. Il n’avait quasiment aucune séquelle physique suite à cet évanouissement. Donc, ma deuxième hypothèse sur la possibilité d’un sort oubliette devenait plus importante. Je sentais doucement la colère montait en moi, pourquoi faire une chose pareille ? Même si je ne l’avais pas vécu, c’était tout comme, via ma meilleure amie. Je voyais très bien les dégâts ce que pouvait causer un tel sortilège donc je comprenais parfaitement la souffrance de Maxime d’avoir perdu une partie de sa mémoire. Mais je devais rester concentré et de ne pas m’emporter, pour tout de suite en tout cas. Si je pouvais avoir une idée de la personne avec qui il s’était disputé…

Justement, on en venait aux faits, et de cette fameuse personne. Dans un premier temps, Maxime m’avoua qu’il ne se souvenait plus trop… Forcément, cela aurait été trop facile sinon. Cet inconnu avait bien maîtrisé son sort, ce qui nous aidait pas à y voir plus clair. En même temps, c’était son but. Mais quand je venais à insister d’en savoir un peu plus sur cette personne mystérieuse, et notamment que j’avais des contacts qui pouvaient faciliter nos recherches, Maxime pointa son doigt très rapidement sur moi. Je ne comprenais pas où il voulait en venir, jusqu’au moment où il me demanda de garder un secret ? Je ne savais pas trop ce qu’il allait me dévoiler, mais bien sûr que je n’allais pas répéter sur tous les toits ce qu’il allait me confier. Je n’étais pas du tout ce genre de personne, pas comme d’autres élèves qui pouvaient, sans hésitation, faire diffuser une rumeur, ou bien même en inventé une pour se sentir important. Cela pouvait m’horripiler énormément.
Je pris alors la parole pour le rassurer :

- Bien sûr ! Tu peux avoir confiance en moi ! Disais-je en levant ma main droite.

Je n’avais aucune idée de ce qu’il allait me raconter, mais ça avait l’air important pour lui. J’étais ravie de voir qu’il me faisait confiance, ce qui était le cas, bien sûr. C’est alors qu’il commença à s’expliquer… Un homme à sa fête…Je commençais à craindre la suite et de comprendre. L’homme mystérieux qui était à sa fête, l’homme dont il n’avait pas osé m’en parler à cette soirée. C’était une blague… C’est alors qu’il vint prononcer son nom :

- Peter ?

Je ne m’étais pas rendu compte, mais je venais de prononcer, à voix haute, son nom en même temps que Maxime. On parlait bien du même Peter ? Ce même Peter avec qui j’avais eu une longue conversation dans les toilettes la veille ? Celui qui comptait m’aider dans mon enquête ? Je ne m’attendais pas à ça. J’étais perdu aussi. Serait-ce le Serdaigle qui aurait pu faire subir ça à Maxime ? Je n’y comprenais plus rien, pour quelle raison ? Je devais louper un chapitre. Ce qui me paraissait étrange, c’est justement que durant notre conversation dans les toilettes, la veille donc, il m’avait expliqué que ce n’était pas la grande entente entre eux, au point que ça devait être mon rôle de revoir Maxime et essayait d’avoir des informations concernant le professeur de son école. Mais je ne pensais pas que c’était à ce point une dispute. En tout cas, Peter n’avait pas l’air aussi chamboulé que Maxime à l’heure actuelle.

- Tu te demandes certainement comment je connais son nom, n’est-ce pas ?

Je m’arrêtai un instant, j’essayais de remettre en ordre mes idées et d’essayer de lui expliquer mon point de vue du mieux que je pouvais. Mais si c’était vraiment Peter l’auteur de sa perte de mémoire ? Cela pouvait que me confirmer que je ne pouvais pas lui faire confiance ! Pourtant, il avait été si avenant avec moi… J’étais confus, et je devais me ressaisir pour expliquer au mieux à Maxime qui devait ne rien comprendre.

- Écoutes, je suis plutôt surpris d’entendre son prénom et savoir que c’est avec lui que tu t’es disputais. Pour ne rien te cacher, j’ai discuté avec lui, hier. Pourquoi ? Tu sais, quand je te disais que certains élèves de Poudlard étaient présents au temple où a été retrouvé Oriana, et bien, Peter était l’un deux. J’ai donc discuté avec lui, pour en savoir un peu plus de son escapade. Et… Comment dire… Il avait l’air bien. Enfin, ce que je veux dire, c’est qu’il n’avait pas l’air chamboulé d’avoir eu une dispute avec toi. On est venu à parler de toi…

Je craignais de devoir lui raconter la suite, mais je n’avais pas le choix, il devait avoir toute l’histoire et ce qui était prévu par la suite.

- En gros, c’était prévu que, prochainement, je vienne à ta rencontre. Toujours pour mon enquête, il y avait aussi un professeur qui était présent au temple, il se trouve qu’il exerce dans ton école. J’espérais donc avoir un peu plus d’information grâce à toi. Peter m’a alors conseillé que ça soit plutôt moi que lui qui aille te voir. Je n’avais pas très bien compris sur le moment, et je n’avais pas cherché à comprendre non plus… Mais maintenant, c’est un peu plus clair.

J’espérais que Maxime ne m’en voulait pas trop d’avoir eu l’idée de me servir de lui pour avancer dans mon enquête. Mais, à présent, je me posais de plus en plus de question concernant les vraies intentions de Peter. Est-ce qu’il voulait vraiment m’aider ? Est-ce que ça serait lui le responsable de la perte de mémoire du Français ? En tout cas, j’étais prêt à le découvrir !
Codage par Libella sur Graphiorum



Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Maxime LeroyHistoria PactumMaxime Leroy
Oiseau-Tonnerre
Exp : 27637
Points de vie (HP) : 4650
Baguette : 29 cm, bois d'Erable et épine du monstre du Fleuve Blanc.
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] 52108_s
Âge IRL : 27
Célébrité : Maxence Danet-Fauvel
Parchemins : 6146
J'aime : 271
Date d'inscription : 21/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptySam 9 Mai - 17:48

Les inspecteurs Derrick 2.0 | Samuel & Maxime
Il s’attend à ce que Samuel pose des questions, c’est normal. Il lui demande son aide, après tout, donc il doit bien lui donner les éléments dont il dispose. Même si Maxime n’est pas certain de pouvoir donner tous les détails de son altercation avec Peter. Par peur, peut-être, d’avoir à faire à quelqu’un qui ne lui veut pas du bien. Après tout, il ne connaît pas si bien l’anglais que ça. Et il croyait avoir confiance en Peter, avant que ce trou noir de vingt-quatre heures n’apparaisse. Preuve qu’on ne peut se fier à personne d’autre que soi-même. Et c’est une réalité qui fait plus mal à Maxime qu’à quelqu’un d’autre, car il a toujours eu la naïveté de croire que tout le monde avait quelque chose de bon en lui. Il commence à réviser, petit à petit, cette façon de penser un peu simpliste.

“Alors, c’était avant hier, hum… début d’après-midi, environ. C’était à Poudlard, dans l’aile… Ouest, il me semble, septième étage. C’est là qu’on s’est un peu… intercepté et que l’altercation est arrivée. Pas loin des escaliers, en fait, vu qu’il en descendait.” Un nouveau détail qui lui revient, d’ailleurs. La façon dont ils se sont rentrés dedans, puis toisés l’un l’autre. Et puis, tout le reste survient aussi. La façon dont Peter lui a parlé, avec tout ce mépris dans la voix, dans ses phrases… qui n’étaient destinées qu’à lui faire du mal. Pour lui faire savoir qu’il n’avait jamais voulu coucher avec lui et qu’il ne le ferait pas, parce qu’il n’était pas homme à ‘se forcer’. C’était ce mot qui, il le souvient, l’avait fait entrer dans une colère monstre. Lui qui, d’ordinaire, est toujours si calme et posé. Comme s’il l’avait forcé à venir chez lui pour organiser sa soirée. Comme s’il l’avait forcé à rester jusqu’au bout ! Comme s’il l’avait forcé à se déshabiller, alors qu’il n’en était rien. En y repensant, ses yeux se voilent d’une tristesse infinie. Pourquoi avait-il fallu qu’il ait des sentiments pour CETTE personne en particulier… Pourquoi pas quelqu’un de gentil hein ? Il ne demandait pas grand chose. Juste un peu de respect.

Il en vient, petit à petit, à devoir dévoiler le nom de Peter à Samuel, pour que ce dernier puisse savoir à qui il a eu affaire. Pour l’aider dans ses recherches. Et dévoiler ce nom n’est pas simple pour Maxime car au fond, il craint toujours qu’on puisse lui faire du mal. Il est un tout petit peu plus rassuré quand l’anglais lui promet une totale confiance, mais une parole n’est qu’une parole… et pour certains, ça ne veut pas dire grand-chose. Qu’en est-il pour Samuel ? Il ne tardera pas à le découvrir, sans doute. Alors il lâche la bombe. Mais le plus surprenant n’est pas le nom qui s’échappe de ses lèvres, mais celui qui sort de celles du sorcier à ses côtés. Comme s’il savait. Comme s’il avait toujours su. Et Maxime tourne un visage presque choqué vers lui parce qu’il comprend, tout à coup, que Samuel connaît Peter. Il ne peut en être autrement. Et cette réalité l’inquiète sûrement plus que de raison. Qu’est-ce que cela veut dire ? Qu’ils sont amis ? Amants ? Plus encore ? Il se retourne le cerveau à imaginer dix milles réponses possibles, sans réussir à poser la question. Pour l’instant, le silence est son meilleur allié.

“Oui en effet…” Lâche-t-il à sa question, craignant de connaître la réponse. Il n’ose même pas vraiment le regarder. Attend juste la sentence qui va s’abattre sur lui. La réalité est la sentence. La pire, même. Il fixe le sol, écoute, patiemment. Et Samuel a beaucoup de choses à lui dire, beaucoup à lui apprendre. Mais étrangement, dans tout ce qu’il dit, il n’y a pas ce qu’il craignait. Non, il y a pire encore. L’indifférence de Peter à son égard. Comme s’il n’était rien. Mais qu’imaginait-il au juste ? Il a été très clair avec lui sur ce point. Il n’est rien.

“Honnêtement, ça ne me surprend pas plus que ça. Faut croire que tout a toujours été dans mon imagination, avec lui. Il en a réellement rien à foutre de moi tu vois. Ou de qui que ce soit, d’ailleurs. C’est un putain d’individualiste qui ne pense qu’à sa gueule et dont la souffrance des autres n’est qu’un dessert parmi tant d’autres.” Il ne s’est pas rendu compte tout de suite que ses propos reflétaient l’amertume de ses sentiments, mais tel est le cas. D’apprendre que Peter “allait bien” et ne semblait pas avoir subi les conséquences de leur dispute le mettait six pieds sous terre. La colère devient un peu plus grande chez le français, qui ne finit pas de réaliser à quel point il s’est trompé sur le Serdaigle, dont il a toujours tenté de défendre la personnalité jusqu’à présent. Et à son anniversaire, il avait cru percevoir chez lui quelque chose de bien plus beau que ce qu’on pouvait imaginer. Mais ce n’était que le reflet de ses propres désirs, en fin de compte. Il n’a vu chez Peter, au départ, que ce qu’il voulait bien voir ou inventer. Cette réalité le fait soupirer.

“Ouai, ça ne m’étonne pas vraiment, à vrai dire. À mon avis, il n’a fait que prendre notre dispute comme excuse hein. Je pense que comme avec tout le monde, il a tenté de te berner. J’ai été trop con en fait, je suis là à chercher des réponses chez des élèves mais… en fait, c’est lui qui m’a fait ça. J’en suis certain, maintenant. Je ne sais pas quoi, mais c’est lui qui l’a fait. Il a… il a vraiment aucun cœur. Donc, quoi que tu fasses, Samuel, prends garde à toi okay ? Parce que je crois qu’on est loin de vraiment savoir ce dont Peter McArthur est capable en réalité.” Lâche-t-il, comme une menace qui pèse sur eux. Mais n’est-ce pas vrai ? C’est ce qu’il ressent, en tout cas. Mais malgré cela, il ne va pas s’empêcher de chercher des réponses. Même, peut-être cherchera-t-il vengeance, au passage…
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr | @Samuel Dubois




Love isn’t who you can see yourself with.
It’s who you can’t see yourself without.
T1p5X25.gif T1p5X25.gif 03DHt1D.gif DQq52U3.gif
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4794-maxime-leroy https://www.historia-pactum.com/t4796-maxime-leroy#104719 https://www.historia-pactum.com/t4795-maxime-leroy#104718 https://www.historia-pactum.com/t4797-maxime-leroy#104721
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 7326
Points de vie (HP) : 1550
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2488
J'aime : 146
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptyMar 12 Mai - 19:06
Les inspecteurs Derrick 2.0
@Maxime Leroy & @Samuel Dubois
16 septembre 2024
J’en savais un peu plus sur le lieu exact de la dispute et à quel moment elle s’était déroulée. Dans cette partie du château, il y avait toujours un peu de monde, surtout que c’était un lieu de passage. Je ne comprenais pas pourquoi Maxime n’avait eu encore aucune piste. Il était impossible qu’une altercation comme celle-ci avait pu passer inaperçue. Surtout une dispute entre élève, c’était le genre de chose dont certains camarades en étaient friands.
Enfin, est-ce que cette information m’était toujours utile maintenant que je connaissais l’autre personne qui avait prit à ce conflit ? Maxime m’avait dévoilé que c’était tout simplement Peter MacArthur, élève de Serdaigle, mais aussi, et surtout, l’élève qui m’aidait à en savoir un peu plus au sujet d’Oriana. Je fus assez surpris dans un premier temps, je ne m’attendais pas trop à entendre ce nom. Mais, finalement, en y réfléchissant, ça paraissait presque évident. Hier, j’avais appris que les deux hommes se connaissaient plutôt bien. Même si Peter m’avait signalé que c’était une simple connaissance, les regards qu’ils avaient pu s’échanger durant la soirée d’anniversaire, il y avait plus que ça. Je ne connaissais pas toute leur histoire, mais pour venir à se disputer ensemble, c’était forcément plus qu’une simple connaissance. Après, je ne voulais pas chercher à comprendre plus, après, si Maxime venait à m’en parler, je serais prêt à l’écouter, mais je ne voulais pas le forcer à m’en dire plus.

En tout cas, suite à mon explication et faire comprendre au Français comment je connaissais le Serdaigle, Maxime avait l’air dépité, déçu, mais aussi en colère. Pour lui, j’avais bien compris que c’était plus qu’une simple connaissance, et je m’en voulais presque de lui avoir dit la vérité et donc de le retrouver dans cet état. Au fond, j’avais discuté qu’une fois avec Peter, et c’était hier dans les toilettes. La manière dont il me décrivait l’élève de Poudlard ne correspondait pas à la personne que j’avais en face la veille. « Individualiste », « pense qu’à sa gueule »… Hier, j’avais une personne qui était plutôt compatissante, qui me soutenait et qui essayait de m’aider. J’étais alors un peu perdu, est-ce que Peter jouait un double jeu ? Mais pour quelle raison ? Qu’est-ce que ça pouvait lui apporter d’avoir des informations complémentaires sur ma meilleure amie si ce n’était pas pour m’aider ? Qui est-ce que je devais croire ? Dans tous les cas, les deux personnes, que ce soit Maxime ou Peter, étaient des connaissances pour moi. Je n’avais pas eu beaucoup d’occasions de discuter régulièrement avec l’un des deux. Après, il fallait l’avouer, avec le Français, j’avais un peu plus d’affinité avec lui, nous avions vécu un même traumatisme et il m’avait vraiment soutenu à sa soirée. C’était à mon tour de l’aider du mieux que je pouvais et essayer d’éclaircir un peu plus cette histoire.

Je posai alors une main sur son épaule et répondis :

- Écoute, je t’ai dit ce qu’il m’a raconté. Après, il est possible qu’il ait tout simplement voulu cacher ses sentiments. Tu sais, je ne le connais pas spécialement, c’est plus une connaissance pour moi. Ça paraît normal qu’il n’ait pas tout dévoilé de cette dispute. Genre, un peu comme toi à ta soirée d’anniversaire quand je t’avais demandé s’il n’y avait pas un truc entres vous deux ! Tu vois ce que je veux dire n’est-ce pas ?

J’étais en train d’essayer de rassurer mon camarade, mais est-ce que c’était juste ? Est-ce que Maxime n’avait pas raison à son sujet ? Si c’était le cas, j’avais deux trois choses à dire ce Serdaigle, d’autant plus s’il était à l’origine de son trou de mémoire ! Si toute cette histoire s’avérait vraie, cela risquait d’être compliqué pour moi de contenir ma colère. Si Peter était capable de lancer le sort oubliette sur une personne qui, normalement, lui était proche, qu’est-ce qu’il était capable de faire à un quasi-inconnu ?

Le discours qui suivit ne me rassurait pas plus puisque Maxime venait à me dire qu’il fallait que je me méfie de lui. Maintenant, l’élève de Beauxbâtons était persuadé que c’était bien Peter le responsable de sa courte amnésie. Plus ça allait, plus il me faisait douter du Serdaigle. Je ne m’attendais pas du tout à ça en discutant avec Maxime. Pour moi, j’étais persuadé qu’à la fin de cette discussion, j’allais repartir avec des informations complémentaires sur un professeur de son école, et que ces informations, j’allais pouvoir les partager avec Peter justement. Mais, est-ce que je devais lui faire confiance ? Moi qui pensais avoir trouvé un compère dans mon enquête, je n’étais plus sûr…

Je posai alors mes coudes sur mes jambes et mis mes mains dans mes cheveux, j’avais besoin de réfléchir quelques instants et de digérer ce que venait de me dire le Français.

- Me faire berner ? Mais… Je ne comprends pas ! Pour quelle raison ? Qu’est-ce que ça peut bien lui servir d’avoir des informations supplémentaires sur l’histoire de ma meilleure si ce n’est pas pour m’aider ? Ce n’est pas que je ne veux pas te croire, bien au contraire, cela me chamboule un peu, et je ne sais plus trop quoi faire… Mais la personne que tu décris ne ressemble pas du tout à celle que j’avais en face de moi hier…

Je me tournai alors vers le jeune homme et repris :

- Normalement, je dois le revoir prochainement pour parler un peu de nos avancées commune et aussi discuter avec une autre élève qui était présente au temple aussi. Je vais prendre en compte ce que tu viens de me raconter, et clairement, je vais essayer d’en savoir un peu plus. Ça me rendrait dingue de savoir qu’il ait pu réellement utiliser un sortilège contre toi ! Et ça me rendrait fou aussi de voir qu’il cherche à m’utiliser pour une toute raison !

Je sentais la colère en moi, mais ce n’était pas le moment. Je devais rester concentré, et je l’utiliserai au moment venu...Même si ce n’était pas le meilleur moment, je devais en savoir plus sur ce professeur, c’était une chance que je puisse croiser Maxime ici, je ne pouvais pas la gâcher…

- En tout cas, je te promets que je vais faire le maximum pour en savoir plus sur ton histoire ! Tu ne mérites pas à ce qu’on t’a retiré une partie de tes souvenirs ! Personne d’ailleurs…
Mais, j’avais aussi quelques questions à te poser. Après, je peux comprendre que tu ne sois pas forcément d’humeur à y répondre, et, si tu le souhaites, on pourra en discuter une autre fois ?


Même si j’avais vraiment besoin d’avoir ces informations, je ne voulais pas le gêner avec ça. Il venait probablement d’apprendre que l’un de ses amis (?) lui avait peut-être lancé un sort.. Ça pouvait mettre du temps à digérer cette nouvelle. Après, j’espérais fortement au fond de moi que ça ne lui pose pas de soucis…
Codage par Libella sur Graphiorum



Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Maxime LeroyHistoria PactumMaxime Leroy
Oiseau-Tonnerre
Exp : 27637
Points de vie (HP) : 4650
Baguette : 29 cm, bois d'Erable et épine du monstre du Fleuve Blanc.
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] 52108_s
Âge IRL : 27
Célébrité : Maxence Danet-Fauvel
Parchemins : 6146
J'aime : 271
Date d'inscription : 21/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptyMar 12 Mai - 23:39

Les inspecteurs Derrick 2.0 | Samuel & Maxime
Le retour à la réalité est brutal. Surtout quand, comme Maxime, on a cette tendance à la naïveté, à croire ce que tout le monde dit. Par simple principe de donner sa chance à tout le monde, justement. Mais peut-être qu’à Peter, il a donné bien trop de chances justement. Il s’est laissé rouler dans la farine et d’apprendre qu’en fin de compte, il agit comme si sa vie n’avait pas changé, comme si leur dispute de l’avant-veille ne comptait pas, ça lui fait réaliser à quel point il a eu tort au sujet du Serdaigle. Et à entendre les propos de Samuel, lui aussi est en train de se faire berner à grande vitesse. Mais il faut dire que l’écossais a ce charme bien à lui qui fait que, qu’on soit hétéro, bi, gay… on ne résiste pas. On se laisse amadouer par ses beaux sourires, sa franche camaraderie et cette apparence de gars bien qui veut aider. Sauf que ce n’est que la surface, tout ça. Maxime s’en persuade de plus en plus. Comment a pu-t-il croire un jour que Peter était plus que ça ? Il n’en a aucune idée désormais. Tout ce qu’il voit, c’est qu’il s’est fait avoir. En beauté, même. Mais surtout, il craint pour l’anglais à ses côtés, qui semble tomber dans le même piège.

“Tu vois, c’est ça le truc avec Peter. Quand tu l’as en face de toi, il a pas l’air… méchant, bien au contraire. Il a ses travers visibles, mais il cache bien le reste. Alors tu baisses tes gardes, tu lui fais confiance. Et c’est là qu’il te coince. À l’instant même où tu te montres sous ta facette la plus vulnérable, il frappe. Sans aucune hésitation. Sans aucun remord. Je ne sais pas ce qu’il pourrait tirer de cette histoire avec ton amie, mais penses-y. Il était aussi là-bas. Tu ne crois pas qu’il pourrait avoir quelque chose à cacher ? Qu’il pourrait SAVOIR quelque chose et que justement, il fait le gentil avec toi, il fait semblant de t’aider pour mieux brouiller tes pistes ? J’en sais rien, je veux pas spéculer ou tomber dans la parano mais t’as vraiment aucune idée de ce dont il est capable. Et moi non plus d’ailleurs, faut croire…” Il n’arrive pas à croire que tout ce temps, il ait pu lui trouver des excuses. Elle est loin, cette attirance qu’il ressentait il y a plusieurs mois. Ce garçon simple et naïf qui regardait avec envie et admiration son camarade écossais depuis son bureau d’écolier. Il faut dire que Peter l’a toujours fasciné et il faut croire qu’après tout, Maxime est attiré par les ennuis. Ou le danger ? L’un ne va pas sans l’autre. Mais il était loin d’imaginer que ce garçon en particulier lui ferait tant de peine.

“Je me rends compte que j’ai été très fort dans mes propos. Il faut que tu saches que… ce qui se passe me touche personnellement, dans ma vie privée. Dans… mes sentiments. Alors peut-être… peut-être que je dis n’importe quoi, peut-être que je suis perdu et que je suis juste en train de faire sortir ma frustration en la propulsant injustement sur Peter. J’en sais rien. Je suis très en colère contre lui et je le juge peut-être très négativement alors qu’il ne te veut aucun mal ! Mais… mais il y a une part de moi convaincue que tout ça est trop… trop bizarre pour que ce soit une pure coïncidence. Ton amie, puis moi… Peter dans les deux cas… aux deux endroits… N’importe qui trouverait ça étrange, non ? Juste… fais attention, c’est tout. T’es pas obligé de me croire, t’es pas obligé de LE croire. Fis-toi juste à ton instinct. Si j’avais suivi le mien, j’en serais pas là.” Parce que son instinct de base lui disait de se tenir le plus éloigné possible du Serdaigle. À l’époque, c’était à cause de sa réputation sulfureuse mais peut-être qu’il ressentait déjà à l’époque tous les problèmes que Peter allait lui causer s’il se permettait de lui céder d’une quelconque manière. Et voilà où il en est aujourd’hui. Le cœur brisé, la mémoire en morceaux et une rage telle qu’il n’a plus connue depuis la mort de son frère aîné. Et il n’aime pas être dans cet état. Oui, il aurait dû écouter son instinct et ne pas rentrer en contact avec le sorcier la première fois. Il a hésité un court instant, ce jour-là, dans la salle de cours, avant de lui demander de venir à soirée d’anniversaire. Pendant une seconde, il s’est demandé si ça valait le coup, s’il ne faisait pas une erreur. Oui, il en a fait une.

Samuel le sort de ses pensées en lui demandant s’il peut lui poser d’autres questions et Maxime le regarde, certes éreinté, mais hoche de la tête tout de même. Après tout, l’anglais a bien voulu l’écouter un peu auparavant donc il lui doit bien ça. Même s’il n’est pas certain de pouvoir l’aider. Parce qu’il est presque certain que cela va porter sur son amie et Maxime ne pense pas avoir une quelconque information à ce sujet !

“Bien sûr, vas-y. Si je peux t’aider d’une quelconque manière à mon tour, ce sera avec plaisir ! Mais je te préviens, je n’ai pas trop suivi les derniers ragots ou événements donc je ne risque pas d’être d’un grand secours si tes questions portent là-dessus… ou sur le dernier cours de métamorphose. Je n’ai rien écouté du tout !” Rajoute-t-il dans un sourire, pour tenter de détendre l’atmosphère.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr | @Samuel Dubois




Love isn’t who you can see yourself with.
It’s who you can’t see yourself without.
T1p5X25.gif T1p5X25.gif 03DHt1D.gif DQq52U3.gif
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4794-maxime-leroy https://www.historia-pactum.com/t4796-maxime-leroy#104719 https://www.historia-pactum.com/t4795-maxime-leroy#104718 https://www.historia-pactum.com/t4797-maxime-leroy#104721
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 7326
Points de vie (HP) : 1550
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2488
J'aime : 146
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptySam 16 Mai - 17:25
Les inspecteurs Derrick 2.0
@Maxime Leroy & @Samuel Dubois
16 septembre 2024
Clairement, Maxime en voulait grandement à Peter. En même temps, je ne pouvais pas lui reprocher ça, bien au contraire, je pouvais même le comprendre ! Je pense que j’aurai pu réagir de la même façon, si ce n’est pire… Je ne savais pas à quel point ils étaient proche, est-ce que c’était des amis proches ou plus que ça ? Mais j’essayais de me mettre à sa place. Si c’était l’un de mes amis qui m’aurait lancé un sort, si c’était Oriana ou bien même Maya ? Comment j’aurai réagi ? Bien sûr, au départ, ce serait de l’incompréhension, pour quelle raison faire ça et ensuite de la colère. Ce n’était pas bien compliqué, la colère et moi ça ne faisait qu’un. J’avais tout de même fait des progrès depuis cet été. Je n’avais pas encore eu d’altercation envers un autre camarade, pas d’insulte. Bon après, cela ne faisait même pas un mois que nous avions repris les cours… Heureusement qu’il ne s’était encore rien passé ! Malgré tout, je sentais que j’étais un peu plus apaisé. Probablement le retour de ma meilleure amie qui a dû aidé, mais j’arrivais de plus en plus à contrôler cette colère. Maintenant, venant d’apprendre que Peter était peut-être une personne qui manipulait les gens, cela n’allait pas aider…

Maxime me décrivait le caractère du Serdaigle selon lui. Ce n’était pas des plus jolies. Après, qui est-ce que je devais croire ? Le Français avait l’air de connaître depuis plus longtemps que moi mon camarade d’école. Est-ce que c’était une raison valable pour le croire à 100 % ? Ça pouvait l’être. Il attira ma curiosité quand il s’interrogea sur le fait que Peter s’intéressait un peu trop à mon enquête. Il n’avait pas tord sur un point, pour quelle vraie raison MacArthur était-il présent au temple ? Il m’avait expliqué vaguement qu’il s’était retrouvé un peu par hasard dans cette histoire, je n’avais pas plus relevé sur le moment, mais ce n’était pas très clair. Comme le disait Maxime, est-ce que Peter m’avait réellement tout raconté ? Je ne pouvais pas vraiment lui faire cracher le morceau, car moi-même je ne connaissais pas toute l’histoire, et c’était la première personne vers qui je m’étais renseigné. Il avait tout de même pu me fournir quelques informations, comme les personnes qui étaient présentes avec lui. J’étais donc très impatient de connaître la version d’une autre camarade d’école : Roxane. Est-ce que les deux versions allaient coller, ou bien au contraire, j’en allais en apprendre d’avantage ? Après, ils étaient tous les deux de la même maison, peut-être qu’ils étaient de mèche ? Peter m’avait expliqué que c’était plus une connaissance qu’une très grande amie, mais est-ce qu’il m’avait dit la vérité, encore une fois ? Cette fois-ci, c’était moi qui commençais à devenir parano. Suite aux propos lancés par Maxime, il y avait de quoi.

- Effectivement, je n’ai aucune idée de quoi il est capable. Mais merci d’avoir dit ton ressenti. Il est vrai que je ne me suis pas forcément posé toutes ces questions, et si tout ce que tu viens de dire s’avère vrai, il a vraiment super bien joué un rôle ! Disais-je en souriant légèrement. Après, si c’est vraiment le cas, il risque de très fortement le regretter aussi ..

Bizarrement, mon sourire s’était vite effacé. Si j’apprenais que je m’étais fait berner, je risquais de le prendre très mal. Mais j’avais appris une chose dans tous les cas, que je devais être plus prudent à l’avenir. Je pouvais continuer de me renseigner, mais je devais un peu plus garder mes distances et ne pas faire confiance trop vite.

Maxime commençait à se justifier sur ses propos qui pouvaient être assez violents concernant le Serdaigle. Quelque chose n’allait pas chez lui, déjà cette histoire de perte de mémoire, mais je sentais qu’il y avait autre chose et ça me faisait de la peine. J’avais cette drôle d’impression que les rôles étaient inversés par rapport à notre première rencontre. Mais je craignais de ne pas être à la hauteur pour essayer de le réconforter comme il avait pu essayer de faire à sa soirée. Je n’étais pas très doué pour ça, même si c’était avec un ami proche. Je devais faire au mieux, je ne pouvais pas le laisser comme ça. En tout cas, il avait raison sur un point, c’était une drôle de coïncidence de retrouver Peter sur deux affaires différentes, mais qui, dans les deux cas, n’étaient pas très joyeuse.

- Tu n’as pas à te justifier. C’est tout à fait normal que tu sois en colère, je le serais aussi très probablement ! Je serais même déjà en face de lui pour lui en coller une… Enfin, je ne suis pas le meilleur exemple.. ! Disais-je en rigolant. En tout cas, j’ai une autre vision de lui, et je ferai attention ! Jusqu’à maintenant, tu as été de plutôt bon conseil, je devrais continuer de t’écouter plus souvent ! Finis-je par dire avec un clin d’oeil.

Dans les prochains jours, j’allais revoir le Serdaigle. Est-ce que j’allais réussir à contenir ma colère ? Maintenant que je connaissais une autre version de lui. Il fallait que je reste le même Samuel qu’il avait rencontré dans les toilettes, sinon, cela allait paraître trop suspect, et je n’aurai pas plus d’informations.

Finalement, c’est avec une grande surprise que le Français accepta de répondre à mes questions. J’étais persuadé qu’il aurait préféré se retrouver seul, digérer ces dernières nouvelles qui étaient loin d’être plaisantes. Il me fit sourire quand il signala qu’il n’avait absolument rien suivi du cours qu’on avait en commun et qu’il espérait que mes questions n’allaient pas être sur ce sujet.

- Non, ne t’inquiète pas ! J’ai un peu près réussi à suivre le cours, ça devrait aller ! Disais-je en souriant.

Cela me faisait plaisir qu’il essayait de détendre l’atmosphère, cela me gênait un peu de devoir lui soutirer des informations alors qu’il n’était pas au top de sa forme.

- Alors voilà, j’avais quelques questions concernant un éventuel professeur qui exercerait dans ton école. J’ai appris qu’il était présent lui aussi au temple. Comme tu as dû le comprendre, j’essaye de connaître toutes les personnes qui étaient présentes et d’aller les rencontrer pour en savoir un peu plus. Grâce à… Enfin tu vois, il m’a dit qu’un professeur de Beauxbâtons s’y trouvait. Alors, à qui il ressemble, apparemment, il serait, je cite, « beau gosse, grand, musclé et blond ».

En disant ces derniers mots, je me rendis compte que je venais de citer, Peter. Ce même Peter qui avait un lien particulier avec Maxime. Est-ce que c’était vraiment une bonne idée que Maxime apprenne que ce professeur soit « beau gosse » aux yeux du Serdaigle ? Pas sûr… Enfin, c’était dit, je ne pouvais pas faire marche arrière.
Je repris assez rapidement pour être sûr qu’il ne prêta pas plus attention :

- En gros, je voulais savoir si ça te disait quelque chose ? Si tu avais un nom, éventuellement ? Peut-être que tu as cours avec lui ? Est-ce qu’il y avait possibilité de le rencontrer ? Enfin, tu vois quoi… ! Finis-je en souriant.
Codage par Libella sur Graphiorum



Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Maxime LeroyHistoria PactumMaxime Leroy
Oiseau-Tonnerre
Exp : 27637
Points de vie (HP) : 4650
Baguette : 29 cm, bois d'Erable et épine du monstre du Fleuve Blanc.
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] 52108_s
Âge IRL : 27
Célébrité : Maxence Danet-Fauvel
Parchemins : 6146
J'aime : 271
Date d'inscription : 21/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptyMer 20 Mai - 13:09

Ks8fSV8.gifpwScnXZ.gif
Les inspecteurs Derrick 2.0 | Samuel & Maxime
Il ne sait pas vraiment d’où lui vient toute cette animosité. Enfin si, il a son idée… une succession d’événements, de déception, d’attentes trop grandes pour être satisfaites… Il ne sait pas s’il en veut plus à Peter qu’à lui-même. Il savait pertinemment qu’il ne pouvait pas attendre grand chose de ce garçon mais pourtant, il y a cru. Dur comme fer. Alors que, pourtant, au début, il était plus qu’hésitant à se jeter à l’eau. La preuve qu’il aurait dû écouter son instinct, au lieu de se laisser amadouer par un beau sourire et des jolies paroles, lancées en l’air comme un frisbee. Est-ce que MacArthur joue vraiment un rôle au quotidien ? Depuis quelques mois, il se le demande. Enfin, surtout depuis la rentrée, en fait. Il parait si… différent. Toujours naturel, certes, mais bien différent tout de même. Et cela ne tient pas qu’à une coupe de cheveux ou une peau blanche et douce ! Non, il y a autre chose. Cette chose qui paraît si dangereuse et attractive à la fois. Au fond, il est sûrement plus perdu qu’en colère. En entendant la sorte de menace de Samuel à l’encontre du Serdaigle, si ce dernier s’amusait à le mener en bateau, il a le cœur qui palpite. Sans raison. Ou peut-être que si ? Au final, il se rend compte qu’il restera toujours attaché au beau jeune homme, d’une manière ou d’une autre. Les sentiments, ça ne s’efface pas comme ça…

Il essaye alors de justifier son animosité comme il le peut, pour ne pas non plus passer pour un type rancunier qui n’a d’autres idées en tête que la vengeance, à n’importe quel prix. Non, cela ne lui ressemble pas. Et pourtant… pourtant oui, il y a pensé. Fort, même. Il s’est imaginé voir Peter souffrir et ça lui a fait du bien, autant que de la peine. Il a toujours eu pour vocation, plutôt, d’être celui qui guérit les blessures, qui apaise les âmes meurtries… et Samuel est la preuve qu’il est plutôt bon à ça. Quand ce dernier était dans la détresse, il a su l’écouter et lui parler. Alors se venger ? Impunément ? Peut-on changer à ce point ?

“De la chance pour lui que je ne sois pas pour la violence, en fait. Sinon il aurait aussi eu mon poing dans la figure. Malheureusement, ce genre d’acte ne me ressemble pas et ce n’est pas vraiment qui j’ai envie d’être. Qu’il ait pu me faire souffrir ou pas, ça ne justifie pas ce genre de blessure. Si vraiment je devais attaquer quelqu’un, ce serait plus sur le… mental. Sur les sentiments. Même si ce n’est pas beaucoup plus glorieux, je te l’accorde.” Dit-il dans un haussement d’épaules, feignant un sourire. Cependant, la confiance que lui accorde l’anglais lui fait chaud au cœur. Au moins, cela prouve qu’il est plutôt une bonne personne ou que, du moins, il est sur la bonne voie. Il ne sait pas si c’est une bonne chose de suivre ses conseils, bien sûr, mais savoir qu’il pourrait le faire le réconforte un petit peu. Le fait se sentir mieux, en tout cas. C’est donc un sourire purement sincère qu’il accorde à son camarade, lui signifiant ainsi sa reconnaissance.

Ce dernier en profite d’ailleurs pour lui demander un service, ou plutôt lui poser une question supplémentaire. Il aurait pu dire non, mais les dernières minutes lui ont prouvé que Samuel méritait du soutien dans son entreprise et il est prêt à faire cela. Alors il accepte, trouvant l’occasion opportune pour glisser une petite vanne, histoire de détendre l’atmosphère. Comme il est réputé savoir le faire. Dernièrement, on ne peut pas dire qu’il ait bien tenu son rôle de clown… et c’est sûrement l’occasion de prouver à n’importe qui qui passerait par là ou les verrait de loin qu’il n’a pas perdu de son panache ! Certes, il n’est pas au mieux de sa forme mais il n’est pas totalement changé pour autant.

La question porte sur un des professeurs de Beauxbâtons et son identité. Et Maxime aurait pu répondre tranquillement à la question si la description dudit professeur ne l’avait pas mis plus bas que terre. Ce ne sont pas tant les mots qui lui font du mal que leur expéditeur… Il sait Peter charmeur, joueur et enclin à reconnaître et identifier les belles choses. Qu’elles soient vivantes ou non. Mais savoir qu’il a qualifié l’un de ses professeurs de la sorte le fait serrer les dents. Il tente de se rappeler que Samuel n’y est pour rien, qu’il n’est pas celui à blâmer dans l’histoire.

“Alors si je ne me trompe pas - parce qu’il est sûrement évident que MacArthur et moi n’avons pas les mêmes goûts mais je vais me référer aux siens - il doit s’agir de Mr. Ballessaim, je ne vois vraiment que lui pour le côté… grand et blond, en fait. Il n’y en a pas trente-six des comme ça. C’est le directeur adjoint de Beauxbâtons et il me semble qu’il s’occupe d’enseigner le duel. J’imagine que pour le rencontrer, tu peux simplement profiter d’un de tes passages à Beauxbâtons - si tu y as des cours - pour prendre rendez-vous avec lui et il te l’accordera ! Mais je ne sais pas trop comment il est personnellement niveau caractère et s’il acceptera de répondre à tes questions. Est-ce que tu voudras que je tâte un peu le terrain pour toi ?” Propose-t-il gentiment, même s’il n’a aucune idée de comment il pourrait faire pour ne pas brusquer le professeur ou le faire se renfermer… surtout si vraiment, il a été dans ce temple et a vu des choses. Les adultes peuvent être si compliqués parfois, surtout dans des situations exceptionnelles comme celles-ci.

“Et tu comptes lui demander quoi exactement ? Par curiosité. T’es pas obligé de répondre !”
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr | @Samuel Dubois




Love isn’t who you can see yourself with.
It’s who you can’t see yourself without.
T1p5X25.gif T1p5X25.gif 03DHt1D.gif DQq52U3.gif
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4794-maxime-leroy https://www.historia-pactum.com/t4796-maxime-leroy#104719 https://www.historia-pactum.com/t4795-maxime-leroy#104718 https://www.historia-pactum.com/t4797-maxime-leroy#104721
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 7326
Points de vie (HP) : 1550
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2488
J'aime : 146
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptyVen 19 Juin - 11:39
Les inspecteurs Derrick 2.0
@Maxime Leroy & @Samuel Dubois
16 septembre 2024
Cela me rassurait d’entendre Maxime dire qu’il n’était pas une personne violente. Je ne le voyais pas de la sorte non plus. En gros, je ne le voyais pas comme moi, je l’étais. Ces derniers temps, j’étais beaucoup plus calme, moins colérique, même si les mauvaises habitudes pouvaient revenir assez facilement… Mais depuis ce début de rentrer, je ne m’étais pas encore battu, ce qui était plutôt bon signe. En comparaison à l’année passée, à cette même période, je m’étais déjà embrouillé avec plusieurs personnes… Faut dire que l’année dernière était l’une des pires, il était difficile de faire pire. Forcément, le retour d’Oriana avait beaucoup aidé, mais cette histoire avec Peter et Maxime ainsi que la possibilité d’une entourloupe venant du Serdaigle risquait de changer mon comportement. Je n’appréciais absolument pas ce type de personne qui pouvait se servir des autres pour leur propre intérêt. Je ne comprenais toujours pas pourquoi l’élève de Poudlard comptait m’utiliser pour avoir des informations concernant ma meilleure amie, mais un jour ou l’autre, j’allais le découvrir.

- Ce n’est pas plus mal que tu ne sois pas de ce genre-là, à être violent. Ce n’est clairement pas la meilleure des solutions, même si j’avoue, c’est pourtant l’une des solutions que j’utilise… Mais, comme j’ai dit, je suis loin d’être le meilleur exemple ! Finis-je par dire en souriant. Après, est-ce que jouais sur les sentiments est mieux ? Je n’en sais trop rien. En tout cas, te dire que tu devrais ne rien faire, ce serait te mentir, et me mentir aussi, car clairement, je me serai vengé… Ce qui n’est pas très glorieux, n’est-ce pas ? Disais-je en terminant par un clin d’œil.

Par la suite, je m’étais lancé à le questionner concernant des informations qui pouvaient mettre utile dans mon enquête. Enquête dans laquelle s’était greffé Peter… La prochaine fois qu’on allait se retrouver, il fallait que je me méfie de lui, sans pour autant que cela se remarque… Je sentais que cette histoire commençait à se complexifier.
Maxime avait accepté qu’on parle de ce sujet, et il accepta de répondre à ma question concernant l’un de ses professeurs. Selon la description du Serdaigle, le Français ne voyait qu’une éventuelle personne qui était finalement le directeur adjoint. Il prononça son nom, « Mr. Ballessaim ». C’était une blague ? Quelle était la probabilité pour que ce « dit » professeur soit très probablement lié à la Famille Ballessaim pour laquelle j’ai travaillé cet été dans les vignes en France ? Il était évident qu’il n’existait pas trente-six famille pourtant le nom de Ballessaim et qui plus est, Française… D’un autre côté, cela pouvait être à mon avantage, je m’étais plutôt bien entendu avec un membre de cette famille, Audrey Ballessaim. Nous avions bien discuté durant mon séjour, peut-être qu’elle allait pouvoir m’aider à se rapprocher de ce directeur adjoint. Si mes souvenirs étaient bons, elle m’avait parlé de son frère, s’agissait-il de lui ? Elle ne m’avait pas parlé de sa profession, mais plutôt de ses voyages qu’il avait pu faire. Comme quoi, le monde des sorciers était plutôt petit.

- Mr. Ballessaim, tu dis ? Tu en es sûr ? C’est assez dingue si c’est bien cette famille, j’ai travaillé dans leur vignoble cet été, en France. Enfin, je présume qu’on parle de la même famille, je ne pense pas qu’il en existe plusieurs des familles Françaises portant le nom Ballessaim.

Je continuai alors de lui répondre, concernant la manière de pouvoir le rencontrer.

- Ça peut-être une solution, le problème, c’est que je n’ai aucun cours dans ton école. Ce qui risque d’être compliqué de débarquer là-bas, et vouloir rencontrer le directeur adjoint. Il faudrait que j’ai une très bonne raison d’aller lui parler. Non parce que, d’aller le voir et direct lui parler du temple où ils ont retrouvé Oriana… Je ne suis pas sûr qu’il puisse me fournir toutes les informations qu’il possède ! Disais-je en ricanant.

Maxime proposa de venir m’aider en allant lui-même faire une approche via ce directeur. Je ne savais pas si c’était une très bonne idée de l’embarquer dans cette histoire. Ce n’était pas une question de lui faire confiance ou non, mais c’était plus dans l’idée de l’épargner et éventuellement le protéger. Même moi je ne savais pas trop dans quoi je m’embarquais, mais pour que les professeurs soient aussi silencieux concernant cette histoire, et que même des élèves ne jouaient pas franc-jeux, cette enquête risquait d’être plus complexe que je ne le pensais…

Je décidai alors de lui répondre franchement :

- Écoute, je te remercie vraiment de m’aider à y voir plus clair et d’avoir répondu à ma question, mais je ne voudrais pas t’embarquer dans cette histoire. Non pas que je ne te fais pas confiance, mais plus parce que je voudrais t’épargner et éviter tous problème par la suite. Même moi, à l’heure actuelle, je n’ai aucune idée dans quoi je me lance, mais j’assume et au pire, il n’y aura que moi qui risque d’avoir des soucis… J’espère que tu comprends ?

Je ne voulais pas le brusquer ou le vexer, ce n’était pas mon but. Je voulais juste lui dire ce que je pensais et lui éviter des problèmes alors que cela ne le concerne pas vraiment…

Il me demanda tout de même ce que je comptais demander à son directeur adjoint. J’acceptai de lui répondre, je n’étais pas obligé de détailler mes questions que je comptais poser, en même temps, je n’y avais pas encore vraiment réfléchi, mais je pouvais lui dire les grandes lignes.

- Qu’est-ce que je compte lui dire ? Je n’ai pas encore les questions exactes, mais en gros juste qu’il me raconte sa version quand il s’est retrouvé dans ce temple et ce qu’il s’est exactement passé. Pour le moment, je n’ai qu’une version et c’est celle de Peter. Vu ce que tu m’as raconté plus tôt, je suis encore moins convaincu de ce qu’il a pu me dire… Donc, le mieux, c’est de pouvoir avoir la version de chaque personne qui était présente et voir s’il y a des cohérences ou même des incohérences entres chaque version, et peut-être voir qui a pu mentir ou autre… Je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire ? Dans ma tête, c’est plutôt clair ! Pour le moment, je n’en suis qu’au début, et on peut dire que c’est ma première piste.

Est-ce que Maxime pouvait réellement m’aider dans cette enquête même s’il n’avait aucun lien avec celle-ci. Enfin, le seul lien possible, c’est cette liaison qu’il a avec Peter. Est-ce que cela pouvait mettre utile ? Je n’en avais aucune idée.
Codage par Libella sur Graphiorum



Désolé pour cette longue attente ... cache


Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Maxime LeroyHistoria PactumMaxime Leroy
Oiseau-Tonnerre
Exp : 27637
Points de vie (HP) : 4650
Baguette : 29 cm, bois d'Erable et épine du monstre du Fleuve Blanc.
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] 52108_s
Âge IRL : 27
Célébrité : Maxence Danet-Fauvel
Parchemins : 6146
J'aime : 271
Date d'inscription : 21/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptySam 20 Juin - 17:11

Ks8fSV8.gifpwScnXZ.gif
Les inspecteurs Derrick 2.0 | Samuel & Maxime
“De toute façon il est rare de trouver une personne totalement exemplaire dans la vie. Tout le monde fait des erreurs et je veux bien prendre mon joker connerie, si c’est pour rendre à Peter tout ce qu’il m’a fait.” Son frère se retournerait dans sa tombe s’il pouvait entendre ce qu’il est en train de dire. Mais Maxime est au bout du rouleau, actuellement. Tous ces mois n’ont fait qu’effriter ses nerfs petit à petit et il est au bord de la rupture. Et s’il ne peut pas pleurer comme il aimerait tant le faire, que peut-il accomplir d’autre pour se soigner ? Se consoler ? À plein d’égards, la vengeance semble être une terriblement excise solution à son problème. Et même si cela peut faire de lui une personne peut recommandable ou qui “aurait changé”, tant pis. Il reste néanmoins soulagé d’entendre Samuel lui confirmer qu’à sa place, il ne ferait pas mieux que lui. Peut-être même pire, qui sait. Et il a fortement conscience que si les rôles étaient inversés entre lui et Peter, ce dernier userait de moyens bien plus abominables pour lui en faire voir de toutes les couleurs ! Non, il est soft, pour le coup. Du moins, il se rassure par cette pensée.

Maxime aurait aimé que la discussion au sujet dudit professeur n'inclut pas le Serdaigle mais malheureusement pour lui, la vie est vache et le sera toujours. Donc il doit supporter l’idée que l’Ecossais ait pu baver comme un chien sur le directeur adjoint de son école, et il n’y a rien de plus éprouvant sur le moment. Mais il tente comme il peut de passer au-dessus de ça et d’apporter à Samuel une réponse des plus complètes. Allant même jusqu’à, potentiellement, lui offrir son aide. Le nom qu’il indique au jeune sorcier semble le surprendre sur l’instant.

“Je ne pense pas non plus qu’ils soient très nombreux ! Je ne connais pas vraiment la famille du directeur adjoint donc à ce sujet, je ne peux pas trop te répondre… mais c’est vrai que si en plus tu n’as pas de cours à Beauxbâtons, il va être compliqué pour toi d’expliquer la chose. Comme je te l’ai dit, je t’aiderais bien mais le terrain risque d’être glissant, si j’ai bien compris ce dont tu me parles.” Cela n’a pas l’air d’être un sujet très commode à aborder et Maxime ne veut pas s’apporter de problèmes avec sa hiérarchie. Pas en ce moment. Pas quand il est déjà à bout de souffle dans sa vie personnelle. Ses bonnes notes et ses cours, c’est tout ce qui lui reste pour se maintenir la tête hors de l’eau et dieu sait qu’il en a besoin.

Samuel vient alors lui annoncer qu’il ne prendra pas son aide et sur le coup, Maxime cache son soupire de soulagement. Non pas qu’il ne voudrait pas aider Samuel et lui rendre la pareille, mais c’est tout de même une situation très compliquée… Alors il s’empresse de lui sourire pour le rassurer sur son sentiment. “Bien sûr que je comprends ! C’est tout à fait normal, en plus. Y’a pas de souci.” Il ne s’attarde pas plus là-dessus, ne préfère pas lui dire que s’il a proposé son aide en tout premier lieu, il a aussi prié pour qu’il ne l’accepte pas. Il y a des affaires dans lesquelles le français ne veut pas se mêler, surtout que celle-ci semble - encore une fois - inclure Peter et c’est trop pour lui. Surtout en ce moment. Il cherche des réponses, certes, mais pas en se mettant encore plus la tête dans le sable.
Samuel lui explique alors ce qu’il compte, plus ou moins, demander à son professeur de duel et cela le fait aussitôt tiquer. Et alors même qu’il termine sa phrase, il s’empresse d’y répondre avec toute son honnêteté.

“Oui, je vois tout à fait ce que tu recherches à faire mais si tu veux mon avis… tu n’auras pas ce que tu voudras. Comment dire ça… Soit ils se sont déjà tous mis d’accord au préalable pour raconter la même fausse histoire, soit ils vont tous séparément inventer n’importe quoi pour couvrir les pistes… soit ils vont t’envoyer bouler et à mon avis, c’est ce qui risque de t’arriver. Peter t’as répondu et à mon avis, il a choisi la seconde option. Il a pris une vérité qui l’arrangeait - ou un mensonge bien construit d’avance. Je veux dire… apparemment, ce qui s’est passé là-bas est très grave, si j’ai bien compris. Et quand on a un secret si lourd à porter, on ne lâche pas le morceau après deux ou trois questions. Et je ne suis pas sûr que tu sois prêt non plus à leur forcer la main… Pour Peter, il faudrait carrément lui faire boire du Verita Serum pour obtenir la vérité de lui, rien que pour des histoires plus minimes que celle-là ! Enfin je sais pas… c’est peut-être mon état d’esprit un peu lugubre en ce moment qui me fait voir les choses de façon si négatives. Il est possible après tout qu’ils te répondent, pour certains, honnêtement… Par peur ou… par envie de se soulager d’un poids bien trop lourd à porter. J’en sais rien. Tu vois, je ne sais même pas de quoi je parle !” Ajoute-t-il en riant, mais avec peu de bon cœur. Quand il pense à la façon dont lui tient ses secrets, avec une force impressionnante alors que pourtant, ils ne sont pas vraiment vitaux ou dangereux, quand est-il de ces personnes ? Ce doit être encore pire. Il aimerait bien que tout se passe bien pour Samuel mais il a un mauvais pressentiment à ce sujet.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr | @Samuel Dubois




Love isn’t who you can see yourself with.
It’s who you can’t see yourself without.
T1p5X25.gif T1p5X25.gif 03DHt1D.gif DQq52U3.gif
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4794-maxime-leroy https://www.historia-pactum.com/t4796-maxime-leroy#104719 https://www.historia-pactum.com/t4795-maxime-leroy#104718 https://www.historia-pactum.com/t4797-maxime-leroy#104721
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 7326
Points de vie (HP) : 1550
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 2488
J'aime : 146
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptySam 25 Juil - 11:58
Les inspecteurs Derrick 2.0
@Maxime Leroy & @Samuel Dubois
16 septembre 2024
Je réfléchissais quelques instants à la phrase que venais de dire Maxime. « Il est rare de trouver une personne totalement exemplaire dans la vie ». Est-ce vrai ? Probablement, après, il y avait différent degré d’erreur qu’on pouvait commettre. Entre une personne qui venait à mentir une seule fois à ses parents et une autre qui avait raté complètement son année scolaire en sortant régulièrement, s’était battu plusieurs fois, rentrant avec plusieurs ecchymoses, le tout, en étant alcoolisé…  D’ailleurs, ce type de personne pouvait être pardonné par la suite ? J’osais l’espérer.

Bref, ce n’était pas le moment de penser à tous ça, j’essayais de me remettre sur le droit chemin. Il est vrai que le retour d’Oriana m’avait aidé aussi énormément, même si, avant ça, j’avais quasiment réussi à faire le deuil de sa disparition. Il est fort possible aussi, que cette enquête, me permettait de me concentrer sur une tâche et un peu d’avoir un but. Je m’étais sentie coupable de la mort de la meilleure amie, aujourd’hui, je veux mettre les choses aux claires, et comprendre ce qui a bien pu se passer et comment j’ai pu ne rien remarquer auparavant…

Maxime me confirmait bien qu’on parlait de la même personne et surtout de la même famille : Les Ballessaim. Cela m’arrangeait un peu. Le fait de m’être plutôt bien entendu avec sa sœur, Audrey, pouvait être une approche. En tout cas, cela allait être sûrement plus simple que de débarquer dans l’école de sorcellerie française, et d’y rencontrer le directeur adjoint en personne, tout en sachant que je n’avais aucun cours là-bas. J’avais déjà pu découvrir cette école, cela devait être très agréable d’y travailler, mais aucun de leur cours qu’ils proposaient ne m’intéressait vraiment. Pourtant, j’appréciais aussi la culture française ainsi que leur langue. Je connaissais quelques mots, mais de là à pouvoir la parler correctement, c’était autre chose. En tout cas, j’avais un peu plus de maîtrise que  la langue bulgare…

Le jeune Français comprenait le fait que je ne puisse accepter son aide pour cette enquête. Cela me soulageait un peu. Je ne voulais en aucun cas qu’il le prenne mal, surtout que j’avais accepté l’aide de Peter et non la sienne. Après, est-ce que c’était la meilleure des idées ? Vu ce que je venais d’apprendre sur le sujet du Serdaigle, je n’en étais plus trop sûr… Mais cela m’intriguait, pourquoi ce type de comportement à mon égard, pourquoi vouloir m’aider ? Est-ce une manière pour lui d’en savoir plus sur ma meilleure amie et de sa disparition ? Mais pourquoi ? Qu’est-ce que ça pouvait lui apporter ? Il ne me semblait pas les savoir proche eux deux… Je pense que je m’en souviendrais…
Je me méfiais toujours quand un homme essayait de faire des avances à Oriana, ou bien même à Maya. Non pas que j’étais jaloux, j’étais juste… Trop protecteur, on peut dire ça comme ça. Je savais de quoi était capable certain, et je ne voulais pas qu’elle soit triste ou malheureuse juste à cause d’un mec. Au final, je m’inquiétais toujours pour rien, Oriana était du genre à ne voir aucun signaux envoyer pour la séduire. Donc, non, j’étais quasiment certain que ce Peter n’avait pas essayé de faire une approche avec Oriana, ou même Maya.

Quand Maxime m’avait demandé par curiosité ce que je comptais demander à Mr. Ballessaim, je lui avais répondu sans trop de retenu. Par la suite, il donna lui aussi son avis. Ce que j’appréciais chez lui, c’était son honnêteté. Après, est-ce qu’elle était plaisante à l’entendre, c’était autre chose… Il se demandait tout simplement si cette enquête n’était pas plus complexe que cela, surtout vu l’ampleur  de celle-ci. Bien sûr que j’avais pensé à ça aussi, qu’il pouvait y avoir un complot entre eux, ou pire, que je puisse me mettre en danger, car je m’exposais beaucoup trop pour en savoir plus. Mais je n’avais pas d’autre piste pour le moment, et je ne voyais pas d’autre moyen pour avoir des réponses.

- Je vois tout à fait ce que tu veux dire, et non, ce n’est pas qu’à cause de ton état d’esprit lugubre qui te fait dire ça ! Disais-je en souriant. Même si j’avoue, je préférerais quand même voir plus ton côté positif ! Finis-je en rigolant. Mais au moins, tu es honnête, et ça, j’apprécie ! Et oui, j’y ai pensé aussi bien sûr… Mais pour le moment, je ne vois pas d’autre solution pour en savoir plus. Clairement, oui, c’est risqué et j’ai conscience de ça. C’est d’ailleurs aussi pour cette raison que j’ai refusé ton aide, je sais très bien dans quoi je me lance, et je ne souhaite personne d’autre se mettre en danger pour moi. Concernant Peter… Il s’est déjà embarqué dans cette histoire avant moi, le fait qu’il s’est retrouvé dans ce temple. Même si bien sûr, je vais me méfier de lui, je peux accepter son aide pour mon enquête. En tout cas, ça m’arrangerait bien que certains me répondent, après, je m’en fiche pas mal pour quelle raison, est-ce que c’est par peur ou autre !

Soudainement, j’entendis mon prénom criait au loin, je me retournai et vis plusieurs de mes camarades de classe me faire signe de venir. Apparemment, ils m’attendaient pour se diriger vers la bibliothèque, on devait réviser ensemble durant cette dernière heure avant l’heure du déjeuner.

- Ouai, j’arrive ! Passer devant, je vous rejoins !

De toute manière, dans peu de temps, les couloirs allaient se vider de ses élèves et bientôt nous allions nous retrouver seul sur le muret, et erraient dans les couloirs pendant des heures de cours n’était pas très recommandé… Surtout si on ne voulait pas perdre des points pour notre maison.

- Je crois qu’on va devoir bientôt se quitter. Nous ici, on ne peut pas trop traîner dans les couloirs pendant des heures de cours… ! Bon après, ce ne serait pas la première fois que ça m’arrive, mais idéalement, c’est de ne pas se faire prendre ! Finis-je en rigolant. Tu vas dans quel cours après ? Tu veux que je t’accompagne ? Moi, je dois me diriger vers la bibliothèque.

Je commençai alors à me lever et me tournai vers Maxime.

- En tout cas, merci pour ton aide et aussi pour ton avis sur cette affaire. J’en prends compte ! Et concernant ton histoire, si tu le souhaites, je peux essayer d’avoir des informations complémentaires pour être certains de ce qu’il s’est réellement passé. J’allais bientôt revoir Peter, va falloir que je travaille un maximum mon self-contrôle quand j’irai lui parler, en tout cas, je vais me méfier de lui. Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais fait gaffe à toi, ne commence pas trop à vouloir chercher absolument à te venger. Et oui, c’est moi qui dis ça… Mais justement, souvent, ça ne m’a pas trop réussi… En tout cas, prends soin de toi ! Et maintenant que je sais qu’on a un cours en commun, on aura l’occasion de se revoir plus souvent ! Ravie, n’est-ce pas ? Disais-je en rigolant.
Codage par Libella sur Graphiorum



Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Maxime LeroyHistoria PactumMaxime Leroy
Oiseau-Tonnerre
Exp : 27637
Points de vie (HP) : 4650
Baguette : 29 cm, bois d'Erable et épine du monstre du Fleuve Blanc.
Photomaton : Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] 52108_s
Âge IRL : 27
Célébrité : Maxence Danet-Fauvel
Parchemins : 6146
J'aime : 271
Date d'inscription : 21/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] EmptySam 25 Juil - 15:40

Ks8fSV8.gifpwScnXZ.gif
Les inspecteurs Derrick 2.0 | Samuel & Maxime
Les mots sortent à la suite les uns des autres et forment une opinion et une vision bien lugubre de la situation. Mais il faut dire que la naïveté de Maxime a vite été remplacée par une méfiance aiguë. Il n’est même plus en mesure de savoir qui dit la vérité de qui ment, et cela le dérange. Non pas qu’il soit lui-même une personne irréprochable à ce sujet, il en a bien conscience, mais il n’a jamais cherché à faire du tort en cachant des choses. Il aurait pu, à cet instant, mentir à Samuel sur ce qu’il pense vraiment et ainsi le mener sur une mauvaise piste, ou le rendre plus confiant sur une initiative très dangereuse... S’il avait fait ça, il s’en voudrait si d’aventure, il lui arrivait quelque chose lors de son «enquête» ! Au moins, maintenant, il l’a prévenu sur le caractère dangereux de cette expédition. Car après tout, Peter n’est peut-être pas le plus offensif de toute cette bande de menteurs...

Mais il a bien conscience que son avis n’a pas beaucoup plus de valeur que celui d’un autre. Ce n’est qu’un pur miroir de son esprit à cet instant. Et si Samuel lui apprend quelque chose par la suite, c’est qu’il ne compte pas changer de direction et mettre son plan à exécution. S’il comprend son discours et le caractère dangereux de cette situation, il ne compte pas faire machine arrière... ce qui peut inquiéter le français. Car si Samuel se met dans une position compromettante, il n’est pas sûr de pouvoir l’y en sortir si aisément. Il ne sait même pas où se situe leur amitié, à vrai dire...

«Oui, je vois.» Hoche-t-il de la tête, surtout concernant le fait qu’il refuse son aide. Cela l’arrange, certes, car il a bien d’autres chats à fouetter de son côté. Mais le fait qu’il s’engage seul là-dedans, sans plan B, reste préoccupant pour le français aux sourcils froncés. Malheureusement, ils sont interrompus par des camarades du garçon, dont ce dernier s’empresse d’exprimer son départ imminent. Maxime comprend sans peine que c’est là la fin de leur discussion et après lui, se redresse du muret où ils s’étaient assis.

«Oh non, t’en fais pas, je vais rejoindre le Portail et retourner à Beauxbâtons. Je préfère étudier là-bas.» C’est plus sécurisant pour lui. Il a moins de chance d’y croiser Peter, surtout en cette période plus que perturbée pour son petit cœur. «Je vais voir ce que je peux faire, pour la vengeance.» Répond-il dans un sourire même si, tout comme Samuel, il sait très bien quelle est sa décision à ce sujet. Pas des plus sécurisantes... «Fais attention à toi également. Merci pour l’écoute et ce sera avec plaisir que je te recroiserai dans ces couloirs ou en cours ! Pour une fois, peut-être, on pourra se faire une sortie ou une discussion autre que dramatique ! Et tu me présenteras Oriana.» Rajoute-t-il dans un petit rire, pour une fois peu feint. Après un dernier signe de la main, il regarde Samuel rejoindre ses amis et après un court moment de solitude - nécessaire cela dit - il prend la direction du Portail magique qui lie les écoles entre elles.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr | @Samuel Dubois




RP TERMINÉ


Love isn’t who you can see yourself with.
It’s who you can’t see yourself without.
T1p5X25.gif T1p5X25.gif 03DHt1D.gif DQq52U3.gif
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4794-maxime-leroy https://www.historia-pactum.com/t4796-maxime-leroy#104719 https://www.historia-pactum.com/t4795-maxime-leroy#104718 https://www.historia-pactum.com/t4797-maxime-leroy#104721
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
MessageSujet: Re: Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]   Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Les inspecteurs Derrick 2.0 [Samuel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: L'Angleterre :: Le collège Poudlard :: 5è & 6è étages :: Salles de classes :: Métamorphoses-