RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) Anneau10

Partagez
 

 J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) Empty
MessageSujet: J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus)   J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) EmptyMer 28 Déc - 13:28

❝ J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? ❞
- Lyra & Albus -
La vie parfaite n'existe pas. On cache toujours quelque chose au fond de nous, que l'on ne se sent pas prêt à assumer ou que l'on ne veut pas assumer. Mais pour découvrir cela, il faut creuser et non pas s'arrêter à la façade.
Décembre ... Comme le temps était passé vite ! Demain, déjà, nous serons en vacances. Je m'étais levée tôt ce matin, car ma nuit avait été assez agitée. Une certaine culpabilité me hantait depuis plusieurs jours, même depuis plusieurs semaines. J'avais certes avoué à Jonathan ce qui avait changé en moi depuis cet été, mais plusieurs personnes dont j'étais proche ignorait toujours que j'avais découvert mon homosexualité. Pire, je m'étais éloignée de certains, sachant pertinemment que je ne saurais leur cacher plus longtemps ce que je ressentais. C'est ce qu'il s'était passé non seulement avec Oriana, mais aussi avec Albus. Je savais que je verrais Oriana durant les vacances, comme toujours, et je pensais discuter avec elle tranquillement de tout ça. J'avais besoin de connaitre son avis, de savoir ce qu'elle en pensait et de la rassurer. Je n'étais pas amoureuse d'elle. Mais pour Albus, je devais prendre mon courage à deux mains et l'affronter avant les vacances. Cela lui laisserait donc le temps de digérer la nouvelle.

J'avais donc envoyé un hibou, la veille au soir, au serpentard de mon année, afin de lui donner rendez-vous à l'heure du midi au lac noir. Je savais qu'à cette heure, nous serions assez tranquilles puisque les élèves seront en train de faire leurs valises pour reprendre le Poudlard Express dans la soirée. Pour ma part, elles étaient déjà prêtes. J'espérais que le fils d'Harry allait donc anticiper la préparation des siennes pour que nous puissions réellement discuter. Je ne savais pas du tout comment lui annoncer tout ça. Je ne savais pas comment il allait le prendre. Mais je ne voulais plus lui cacher et l'éviter. Mon meilleur ami me manquait réellement, et comme il n'était pas du genre à me juger, je ne voyais pas pourquoi cela tournerait mal.

C'est donc après avoir mangé rapidement un petit morceau que je me dirigeais vers le lac. La neige était bien tombée et j'aimais sentir les flocons tomber sur mon visage. Vêtue d'un long manteau rouge, de bottes fourrées noires et d'une bonne paire de gants, je m'assis sous un arbre près du lac, mon regard se perdant dans l'étendue d'eau, cherchant les strangulots et autres créatures des yeux. C'est alors que des bruits de pas attirèrent mon attention. Me tournant vers ce dernier, j'aperçus Albus. Me levant, un doux sourire sur les lèvres, je vins à sa rencontre, le serrant doucement dans mes bras, les larmes aux yeux. J'étais si heureuse de le retrouver !

"Tu m'as tellement manqué, Albus, je suis désolée d'avoir été si distante. Comment vas-tu ?"

Je desserrais mon étreinte, puis, lui attrapant la main, je l'entrainais sous l'arbre qui m'abritais quelques minutes plus tôt. Je m'asseyais, et, un léger sourire aux lèvres, je lui demandais:

"Comment vas-tu ? Tu rentres chez tes parents ce soir ?"
 
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 505 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) Empty
MessageSujet: Re: J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus)   J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) EmptyDim 1 Jan - 23:04
L'hiver. Il était bien installé sur le château. Il n'y avait pas de doute possible. Décembre s'écoulait tranquillement et Noël approchait à grands pas. D'ailleurs, c'était le dernier jour de cours aujourd'hui, et comme bien des élèves, j'avais hâte que la journée se termine. Je ne pouvais m'empêcher de penser que le début d'année était passé très vite, et pourtant, j'étais fatigué. Le froid peut-être... Pourtant, j'aimais cette saison. Du moins, j'aimais la neige, les matins blanchit par le givre. Certains auraient dit que nous n'avions plus l'âge pour ça, mais nous adorions, avec certains amis, se faire quelques batailles de boules de neige.

Pourtant, ce n'était pas l'impatience des vacances qui m'avait tenue éveillé cette nuit. Non. J'avais reçu, la veille au soir, la visite de Belenos. J'aimais beaucoup cet animal et j'adorais sa propriétaire. J'avais fait la connaissance de miss Patil-Goldstein dès ma première année et sa douceur, sa timidité m'avaient frappé. D'ailleurs, en y réfléchissant, en nous voyant, les gens ne devaient pas forcément trop comprendre le lien qui nous unissait... Elle, si réservée, si douce et moi, un tantinet casse-cou, parfois cinglant... Mais bon, c'était comme cela et je devais bien avouer que je me moquais pas mal du regard des autres. Bref, pour en revenir à Belenos, il m'avait fait parvenir une lettre de la belle Lyra dans laquelle elle me donnait rendez-vous au Lac noir le lendemain, donc aujourd'hui -vous me suivez ?- à l'heure de midi. J'en connais certains qui seront étonnés de ne pas me voir au repas, moi qui suis si gourmand. Mais je ne voulais en aucun cas manquer ce rendez-vous.

Il y avait bien longtemps que je n'avais pas eu de nouvelles de ma meilleure amie et je devais avouer que cette lettre qui ne me donnait aucune explication m'intriguait beaucoup. L'heure et le lieu m'indiquait clairement qu'elle voulait que l'on soit tranquille... Mais pourquoi ? Et puis, cette lettre me faisait culpabiliser. Nous nous voyions très régulièrement durant les cours, nous sommes de la même année, et pourtant, il est vrai que depuis quelques temps, nous ne nous parlions plus beaucoup. Il était vrai aussi que depuis le début d'année, je m'étais fait assez discret... Même Scorpius me voyait beaucoup moins qu'avant. Je ne savais pas vraiment pourquoi j'avais eu besoin de m'éloigner ainsi des gens qui comptaient pour moi. Il y avait des périodes comme ça... C'est aussi cela qui faisait mon côté mystérieux comme le disaient certains...

Après les cours, j'étais rapidement repassé par la salle commune afin de ranger mes affaires, et sans prendre le temps de me rendre à la Grande Salle où se tenait habituellement le repas, je m'étais dirigé vers le Lac Noir. J'étais vêtu de ma cape verte et de mon uniforme noir. J'avais aussi enfilé une écharpe et de grosses chaussures afin de ne pas avoir froid aux pieds à cause de la neige. Tomber malade à la veille des vacances, avouez que ce serait bête... Les mains dans les poches, je vis ma belle amie assise au pied d'un arbre et tandis que je m'avançais vers elle, elle se tourna, se leva et vint à ma rencontre, me serrant dans ses bras. Je profitais pour lui déposer un bisou sur le front, chose que je ne faisais qu'à elle, signe de toute la tendresse que j'avais pour elle... Elle s'excusa alors d'avoir été distante et me demanda comment j'allais, mais sans me laisser le temps de répondre, elle m'entraîna sous l'arbre et se posa. Je me mis à ses côtés, la regarda, sourire aux lèvres et fini par répondre...


- Ca va très bien ma Lyra. Et... Tu n'as pas être désolée... Je n'ai pas été très présent moi non plus ces derniers temps. Je tiens à m'en excuser... D'ailleurs, j'ai été ravi de voir Belenos.

Soufflant dans mes mains afin de les réchauffer, je continuais...

- Oui, oui, je retourne dans la famille pour les vacances. D'ailleurs, j'ai fini mes valises cette nuit... Mais bon... Tu sais, j'espère pouvoir m'échapper pour profiter de toi, si tu es disponible durant cette période... Il faut que nous rattrapions le temps perdu...

Je n'étais pas très loquace en ce qui concernait mon histoire mais Lyra savait que Serpentard n'était pas mon premier choix. Elle savait aussi que j'en voulais à mon père pour ce que je considérais être comme un mensonge, une trahison. Mais elle avait aussi vu mon acceptation et finalement, le fait que j'avais fini par apprécier cette maison.

- Tu ne restes pas non plus au château je suppose... Mais sinon, toi, comment vas-tu ?


Dernière édition par Albus S. Potter le Sam 7 Jan - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) Empty
MessageSujet: Re: J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus)   J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) EmptyJeu 5 Jan - 19:45

❝ J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? ❞
- Lyra & Albus -
La vie parfaite n'existe pas. On cache toujours quelque chose au fond de nous, que l'on ne se sent pas prêt à assumer ou que l'on ne veut pas assumer. Mais pour découvrir cela, il faut creuser et non pas s'arrêter à la façade.
Comme cela me faisait du bien de revoir mon meilleur ami seul à seul ! J'étais vraiment contente de le retrouver et je m'en voulais d'avoir passer ce premier trimestre à l'éviter. Il faut dire que j'étais totalement incapable de mentir à Albus, et je savais bien que je n'aurais pas pu lui cacher ce que j'avais découvert, ce qui faisait de moi, aujourd'hui, une femme un peu différente. Disons que j'étais peut-être enfin moi-même. J'allais pouvoir m'épanouir mais pour cela, il fallait que j'assume ma sexualité. J'en avais déjà parlé à Jonathan qui m'avait conseillé de ne pas garder cela pour moi si je voulais vraiment me sentir bien. Et cela commençait forcément par Albus, et par Oriana. Etrangement, je craignais moins la réaction de cette dernière.

Je souris tendrement en sentant le baiser posé sur mon front, et, doucement, j'entrainais Albus sous l'arbre où je pris place, à ses côtés. Il m'expliqua alors qu'il rentrait dans sa famille durant les vacances et que sa valise était déjà prête. J'hochais alors la tête lorsqu'il me proposa de nous voir pour rattraper un peu tout ce temps perdu:

" Pas de souci, tu sais bien que je suis toujours partante pour qu'on se voit, mais il faut aussi que tu profites de ta famille. Tu t'entends mieux avec ton père ? Je sais que ce n'était pas la grande entente ..."

Il me retourna alors la question, et je pris quelques secondes avant de lui répondre:

"Je rentre chez mes parents, j'ai ... une discussion à avoir avec eux. Mais j'aimerais d'abord l'avoir avec toi."

Je pris alors les deux mains de mon ami, et je plongeais mon regard océan dans celui émeraude d'Albus:

"Si je fuis un peu les discussions en tête à tête en ce moment, c'est ... j'ai découvert cet été quelque chose par rapport à moi. Je ... J'aime les femmes, voilà. A part le fait que je crains la réaction de mes proches, tout va bien ..."

Je cherchais alors dans ses yeux une quelconque réaction, un signe qui me permettrait de voir si Albus allait me rejeter. J'avais vraiment cette appréhension, cette peur qu'Albus se lève et parte. Je savais que si lui réagissait ainsi, je ne pourrais plus me regarder en face et je ne pourrais plus en parler à mes parents. Oriana était certes celle qui me connaissait le mieux mais Albus était celui qui était toujours bienveillant et tendre à mon encontre.

"Je suis toujours Lyra, je suis toujours la même. C'est juste que j'ai compris que ... Si un jour, je devais faire ma vie avec quelqu'un, ce serait forcément avec une femme. Mais je n'ai pas envie que cela change quelque chose avec toi. Au contraire ..."

Oui, au moins, personne ne pourrait dire que derrière nos gestes se trouvait autre chose que de l'amitié.
 
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 510 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) Empty
MessageSujet: Re: J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus)   J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) EmptyMer 11 Jan - 22:19
Comme j'étais ravi de voir ma belle Lyra. Elle était sans aucun doute la jeune femme dont j'étais le plus proche. De là à dire que j'en étais tombé amoureux lorsque je l'avais vu... Hum... Non... Peut-être... Je ne m'étais jamais vraiment posé la question en fait. Non, j'avais très vite considéré Lyra comme une petite soeur, ma petite protégée. Nous avions fait connaissance dès les premiers jours de notre première année. C'était peut-être son côté effacé, mystérieux, un peu comme moi finalement, qui m'avait attiré vers elle. Et bien qu'elle ne parlait pas à grand monde, elle sembla me faire confiance assez rapidement et nous passions de plus en plus de temps ensemble à papoter de tout et de rien, mais surtout de bouquins, des cours et nous passions même des après-midi à nous balader sans même se parler.

Je n'étais pas particulièrement coureur de jupons. A dire vrai, certains pourraient croire que j'étais même du style à fuir l'Amour. Pourquoi ? En voilà une bonne question. Je n'avais jamais eu de vraie relation. Oh, bien quelques amourettes ici ou là, mais rien de très sérieux. En fait, mon problème, c'est que dès qu'une relation commençait à devenir plus sérieuse, je ne pouvais m'empêcher de la détruire. Peut-être avais-je peur... Je l'ignorais en fait. C'était aussi peut-être pour cela que je préférais ne pas me poser de question en ce qui concernait Miss Patil-Goldstein. Je n'avais aucune envie de la perdre, et je savais pertinemment que si quelque chose devait se passer entre nous, je finirais par inévitablement tout gâcher. Mais à bien y réfléchir, je ne lui connaissais aucun petit ami. Et cela était particulièrement étonnant. Enfin... De mon point de vue. La jeune femme était d'une grande beauté, particulièrement gentille et douce, très intéressante et intelligente... Peut-être faisait-elle peur à la bande d'ignorants qui servait d'élèves à cette école.


- Mouais... Si on veut... Disons qu'on s'évite le plus souvent possible. Après, tu sais qu'on essaie de faire bonne figure devant ma mère. Plus encore durant les fêtes...

Je laissais ensuite la belle Lyra me répondre. Elle me signala alors qu'elle rentrait dans sa famille, chose dont je ne doutais pas, mais elle attisa ma curiosité en m'expliquant qu'elle devait avoir une discussion avec eux. Je ne voulais pas faire preuve de curiosité déplacée, mais avant même que je pu dire quoi que ce soit, elle attrapa mes mains et plongea ses beaux yeux bleus dans mes yeux verts-amandes, vous savez, ceux de ma grand-mère... Et ce qu'elle m'annonça me laissa coi. Oui, il fallait l'avouer, celle-là, je ne m'y attendait pas du tout... Euh... Du coup, que dire ? Que faire ? Mince alors... J'étais pris de court là. Finalement, cela expliquait le fait qu'elle n'ait pas de petit-ami... Remarquez, elle ne devait pas avoir de petite amie non plus. Son comportement ne laissait absolument pas présager de son homosexualité... Ah, j'étais sur le cul... Il fallait que je réagisse.

Ma belle Lyra semblait même chercher à s'en expliquer... Lorsqu'elle me signala être toujours la même, j'esquissais un petit sourire. Elle me faisait clairement comprendre que ma réaction lui était importante et je dois bien dire que cela me faisait plaisir. Personnellement, son orientation sexuel, c'était son problème. Je veux dire par là que je n'avais certainement pas à la juger. Et puis, au moins, je n'aurai pas à jouer le grand frère un peu trop protecteur qui se devait de détester tout prétendant...


- Mais que veux-tu que cela change ma Lyra ? Tu ne m'as jamais jugé contrairement à bien des gens... Je ne te ferai pas cet affront. Par contre, laisse-moi te dire que tu risques de faire bien des déçus au sein de la gente masculine !

Je serrais ses petites mains dans les mains et éclatais de rire. Puis je déposais un petit bisou sur sa joue toute froide. Il n'y avait qu'avec elle que j'étais si doux... J'espérais que ma réponse était celle qu'elle attendait. D'ailleurs, comment pouvait-il en être autrement ? Par contre, me vint en tête une foule de questions toutes plus saugrenues les unes que les autres, mais des questions, j'imaginais, assez naturelles... Mais pouvais-je lui poser ? Comment le prendrait-elle ?

Observant son joli petit visage, je me risquais à lui demander...


- Mais, je peux faire preuve d'indiscrétion ? C'est une jeune femme qui t'a fait prendre conscience de ton homosexualité ?

Oui, bref, autrement dit, était-elle amoureuse ? J'espérais ne pas la mettre mal à l'aise. Si elle me connaissait si bien que ça, elle saurait que ce n'était pas mon intention. J'étais simplement curieux, même si je réalisais que cela ne me regardait peut-être pas...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) Empty
MessageSujet: Re: J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus)   J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) EmptyDim 15 Jan - 2:37

❝ J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? ❞
- Lyra & Albus -
La vie parfaite n'existe pas. On cache toujours quelque chose au fond de nous, que l'on ne se sent pas prêt à assumer ou que l'on ne veut pas assumer. Mais pour découvrir cela, il faut creuser et non pas s'arrêter à la façade.
C'est dans ces moments-là que je me rendais compte de la chance que j'avais dans ma vie familiale. Mes parents étaient encore ensemble, ils s'aimaient comme au premier jour et sincèrement, ma soeur et moi étions des enfants choyés. C'était peut-être aussi cette situation idyllique qui me faisait peur.  Depuis la fin de la guerre, tout allait pour le mieux chez les Patil-Goldstein, alors qu'est-ce que cela provoquerait l'annonce de l'homosexualité de leur fille aînée ? Vous comprenez mieux mon dilemme maintenant ? Je n'avais pas envie d'être celle qui gâcherait le bonheur, celle qui viendrait mettre des problèmes dans cette vie parfaite. J'avais peur du nouveau regard de ma mère, elle qui me demandait à chaque vacance qui était mon petit ami. A chaque fois, j'esquivais la question. Et aujourd'hui, je ne savais pas si j'aurais encore la force de l'esquiver.

"Tu sais, tu devrais parler avec ton père. Je sais que tu as été déçu, qu'il t'avait promis que le choixpeau t'écouterait mais sans cela, tu n'aurais pas été si proche de Scorpius. Ton père a simplement pensé que si cela avait marché pour lui, cela aurait marché pour toi aussi. Tu ne devrais pas être rancunier Albus, ce n'est pas une qualité. Tu vaux bien mieux que cela."

Oui, j'étais parfois un peu moralisatrice, mais uniquement avec les personnes très proches de moi: ma soeur, Oriana et Albus. Ils étaient les seules personnes à qui je m'autorisais ce genre de choses, car je savais que l'inverse était vrai aussi.

Le grand moment était arrivé et j'étais terrifiée à l'idée que mon meilleur ami réagirait peut-être mal à l'annonce que j'allais lui faire. Je l'imaginais déjà se lever et faire demi-tour, me tournant le dos. Parfois, je suis un peu paranoïaque, je l'avoue. Ce n'est que lorsque je sentis ses mains se resserrer sur les miennes que je compris qu'il ne partirait pas. Son rire et le baiser qu'il posa sur ma joue me rendirent immédiatement le sourire, et je ne pus m'empêcher de rire légèrement lorsqu'il me lança que je ferai des déçus chez les garçons.

"Que tu es bête ! Je n'intéresse pas grand monde. Je ne suis que la timide poufsouffle qui étonnamment, parvient à se transformer en attrapeuse de quidditch pendant quelques matchs."

Je n'avais jamais eu une grande confiance en moi, c'était certain. Et jusque là, je m'étais totalement désintéressée de ce que l'on pouvait penser de moi. Alors bien sûr, aujourd'hui, je me disais que dans le fond, j'avais peut-être envie d'une romance, mais la fille que j'aimais n'était certainement pas du même avis.

C'est alors que vint la question. Ben oui, comment m'en étais-je rendue compte ? Je bougeais légèrement les lèvres, réfléchissant à la manière d'expliquer cela.

"C'est un peu compliqué à expliquer mais disons que cet été, un garçon a tenté un rapprochement. Nous nous entendions bien mais pour moi, ce n'était que de l'amitié. Un soir, il a tenté de m'embrasser. Sur le coup, je me suis dit pourquoi pas ... Mais j'ai vu l'image de Patience lorsqu'il a posé ses lèvres sur les miennes. Tu vas me dire que je suis peut-être bi ... Mais je sais très bien qu'un homme ne me donnera pas envie. Tu vois, j'ai plus de facilité à trouver une fille mignonne qu'un garçon. Je ne sais pas si je m'exprime bien à vrai dire. Et toi ? Ta vie amoureuse ? Quelqu'un fait battre le coeur du rebelle Albus ?"

Je ris doucement, ébouriffant légèrement ses cheveux avec ma main.
 
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 647 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 1097
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 5052
J'aime : 111
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) Empty
MessageSujet: Re: J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus)   J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) EmptyMer 1 Fév - 16:13

Mise en danger du rp
Je t'en pris répond moi ?
«Mise en danger pour cause d’inactivité »

Attention ce rp n'a pas reçu de réponse depuis 15 jours , si la personne concerné ne répond pas, le sujet sera archivé d'ici une semaine.

En cas de problème ou d'absence veuillez a prévenir le STAFF dans la rubrique concerné et vos/votre partenaire de Rp par mp.



100x100

délai

15 jours pour répondre à un sujet.
100x100

Inactivité.

1 rp demander par quinzaine, ne pas laisser un sujet délaissée plus de 15 jours.
100x100

Absence

merci de signalé toute absence dans la section prévue à cet effet.

© Narja - Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) Empty
MessageSujet: Re: J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus)   J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) EmptySam 4 Fév - 20:25
La jeune femme connaissait mon histoire. Je lui avais raconté pas mal de choses me concernant, et notamment le fait que j'en voulais beaucoup à mon père de m'avoir menti quant à la possibilité de choisir sa maison lors de la répartition. Il était clair que ma première année avait été totalement gâchée à cause de cela. Pourtant, je savais que Lyra avait raison. J'avais su accepter ce choix du choixpeau et j'avais su me faire accepter au sein de la maison verte. Mais je lui en voulait toujours... Nous faisions bonne figure devant les gens, mais il savait. C'était cette sensation d'avoir été trahi... Et puis, je ne m'y attendais vraiment pas. Je pense, avec du recul, que je rejettais toute ma frustration sur lui. Il n'aurait pas du promettre alors que, manifestement, il ne savait pas.

Elle m'expliqua qu'il fallait que je lui parle... Mais je n'avais vraiment pas grand chose à lui dire. Pourquoi le choixpeau l'avait écouté et avait refusé de prendre ma demande en compte ? Etait-ce moi qui avait un problème ? Le choixpeau pouvait-il se tromper ? Aujourd'hui, il était clair que le serpent m'allait plutôt bien, mais je savais, au fond de moi, que je n'aurais jamais du faire partie de cette maison. Pourtant, je me reconnaissais à présent parmi les serpentards. Ce n'était pas le problème. Non, c'était vraiment le pourquoi ce choix du chapeau magique... Pourquoi mon père avait-il pu choisir ? Mon futur était-il déjà écrit ? Le choixpeau savait-il des choses et nous répartissait en fonction de notre futur ? Bien sûr, j'en voulais aussi à cet objet de malheur... Enfin, si l'on peut dire... Comment en vouloir à un chapeau ?


- Si je vaux mieux ? Oui, peut-être... Non, le problème c'est que je ne comprends pas. Pourquoi il a eu le choix lui ? Pourquoi le choixpeau ne m'a pas écouté ? Tu sais... C'est ça en fait le problème... Mais je ne pense pas avoir de réponses. Même mon père ne doit pas l'avoir...

La belle Lyra m'avoua ensuite ce qu'elle avait sur le coeur. Et quelle annonce ! Je fus surpris... Ca, c'est le moins que je puisse dire. Mais j'acceptais, et je ne voyais même pas quelle autre réaction j'aurais pu avoir. J'adorais Lyra et l'orientation sexuelle des gens, c'est leur problème si je puis dire... Je n'allais certainement pas lui dire que c'était mal ou je ne sais quoi d'autre dans ce genre. Bref, voyant que cela la gênait, chose que je pouvais comprendre, je décidais de lui lancer une boutade. Cela lui redonna le sourire ce qui eu le don de me réchauffer. Voir ma Lyra triste, très peu pour moi...

Elle insinua même qu'elle n'intéressait pas grand monde... Décidément, ce n'était pas la confiance en elle qui l'étouffait... Et quand elle fit référence au Quidditch, je ne pu m'empêcher de lui signaler...


- Oh oui alors !!! Et quelle attrapeuse ! Sans doute la meilleure de Poudlard... Tu ne le répètes pas à notre attrapeur hein...

J'éclatais de rire... J'adorais le quidditch. Je n'étais pas le plus grand joueur qui soit, par contre, j'étais un excellent gardien et un spectateur assidu. Quand à Lyra, c'était vrai que tout son côté timide disparaissait lors des matchs pour faire place à une joueuse admirée par son équipe et crainte par les autres...

- Et c'est peut-être parce que tu ne t'y intéressais pas que tu ne voyais pas que tu aurais pu avoir du succès auprès des garçons de l'Ecole... M'enfin bref, au moins, ça m'évitera de devoir transformer en rats ceux que je n'aime pas et qui t'approcheraient de trop près...

A nouveau, je riais... Ben oui. Finalement, je comprenais mieux pourquoi, jolie comme elle était, elle n'avait jamais eu de prétendant à son bras. Moi qui pensait que c'était simplement parce que les garçons de Poudlard étaient trop bêtes... Remarquez, l'un n'empêche pas l'autre... Puis elle m'expliqua ce qui lui avait fait prendre conscience de son homosexualité. J'imaginais que s'ouvrir à moi, ainsi, ne devais pas être facile pour ma Lyra. Je l'écoutais, sans un mot.

Elle me parla donc de ce garçon qui avait embrassé, du visage de... de Patience ? Ah ben tiens... Bref... Elle me devança aussi en expliquant être certaine de ne pas être bi. J'avoue que je n'y aurais peut-être même pas songé en fait... Puis, sans me laisser le temps de réagir, elle me demanda des précisions sur ma vie amoureuse... Dans ces cas là, je ne savais jamais trop quoi répondre. Je savais que je pouvais intéresser les demoiselles. Mais pour autant, je me méfiais de l'amour en général. Je ne savais pas trop pourquoi d'ailleurs. J'aurais pu avoir quelques histoires mais lorsque cela devenait un peu trop sérieux, je fuyais... Je devais peut-être attendre la perle rare. Mais comment savoir quand elle se présenterait à moi et si je saurais la reconnaître ? Oui, je sais, c'est très vieux jeu, mais bon...


- Toutes les filles font battre mon coeur ma Lyra ! Toi la première...

Je riais... J'avais beaucoup de mal avec ce sujet... Je préférais en rire, éviter la question... Même si je savais qu'elle reviendrait à la charge. Je connaissais ma meilleure amie.

- Mais tu ne m'as pas laisser réagir... Tu m'as bien parlé de Patience ? Elle sait ? Tu lui en as parlé ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) Empty
MessageSujet: Re: J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus)   J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) EmptyDim 19 Fév - 19:06

❝ J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? ❞
- Lyra & Albus -
La vie parfaite n'existe pas. On cache toujours quelque chose au fond de nous, que l'on ne se sent pas prêt à assumer ou que l'on ne veut pas assumer. Mais pour découvrir cela, il faut creuser et non pas s'arrêter à la façade.
Ce que je ressentais en ce moment était très difficile à expliquer. Néanmoins, je vais tout de même essayer de vous l’expliquer. J’étais soulagée d’avoir annoncé à mon meilleur ami mon homosexualité. Je n’aimais pas mentir et forcément, jusque là, je n’avais pas eu le courage de révéler tout cela à Albus. Mais quelque chose me perturbait tout de même. Maintenant que j’annonçais à mon entourage que j’aimais les femmes, j’allais devoir l’assumer, non ? Et devant tout le monde ! Or, j’étais tranquille dans mon petit coin, à faire croire que l’amour n’était pas important pour moi et que j’avais tout le temps de penser à cela. Ben oui, le prince charmant et tout cela, beaucoup pensaient que j’y croyais encore.

Mais comme toujours, lorsque je dois aborder quelque chose qui me concerne, je trouve toujours le moyen de le tourner autrement. Alors bien sûr, on en vient à parler d’Albus et de sa frustration d’avoir été mis à Serpentard alors que son père lui avait promis qu’il pourrait choisir de ne pas y aller, comme il avait pu le faire lui. Je soupire doucement. Le jeune Potter est le seul à qui je me permets de faire quelques leçons de morale, avec Oriana parfois. Ce n’est vraiment pas dans mes habitudes mais ce sont deux personnes qui ne sont pas tout le monde. Bon, il y a ma petite sœur aussi, mais vous vous doutez que notre relation est loin d’être la même.

« Quand cesseras-tu de lui en vouloir pour si peu ? Il a cru que cela fonctionnerait pour toi comme cela l’avait été pour lui. Seulement, il a oublié que le destin était différent. Lui, s’il avait été envoyé à Serpentard, il n’aurait pas pu être proche de Ron et d’Hermione et il n’aurait pas pu sauver le monde. Toi, ailleurs, aurais-tu pu aider Scorpius comme tu l’aides constamment ? Ne crois-tu pas qu’il serait en totale dépression sans toi ? Il ne faut pas ressasser le passé, Albus. Ton père a fait une erreur, on en fait tous. Il est humain, cela devrait te rassurer. »

Je ne pus m’empêcher de rougir légèrement lorsque mon meilleur ami complimenta ma façon de jouer au quidditch. Oui, j’étais une bonne attrapeuse, mais j’étais du genre modeste et je ne me voyais pas au dessus des autres. Bon, il est vrai que certains pouvaient parfois être bêbête au point de tomber dans mes feintes, lorsque je faisais mine de voir le vif d’or quelque part alors que je l’avais repéré bien ailleurs.

« Promis, je ne dirai pas que tu trahis ta maison en complimentant mon jeu. »

Non, je ne m’intéressais pas aux garçons et ce n’était pas étonnant que je n’ai rien vu. D’ailleurs, j’ai du mal à y croire, je n’ai pas une grande confiance en moi. Que ce soit physique ou mentale, je ne voyais pas ce qui pouvait intéresser quelqu’un. Cependant, je ne pus m’empêcher de rire lorsqu’Albus m’annonça que cela l’empêcherait de transformer en rats ceux qui s’approcherai de moi.

« Et dois-je transformer en scroutt à pétard les filles qui se rapprochent de toi ? Non parce qu’il faut me le dire histoire que je ne te déçoive pas. »

Le tout dit bien sûr avec énormément d’humour.

« Non, mais sérieusement, personne n’attire ton attention ? Que ce soit physiquement ou au niveau de l’entente ? »

Mais bien sûr, il fallut qu’il en revienne à Patience et à moi. J’hochais alors doucement la tête, négativement.

« Comment veux-tu que je lui annonce cela ? Elle ne s’intéresse sûrement pas à moi et je finirais par perdre son amitié. Et je ne le veux pas … »

 
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 647 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 1097
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 5052
J'aime : 111
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) Empty
MessageSujet: Re: J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus)   J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) EmptyVen 24 Mar - 17:59
link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Berkshire+Swash|Playball&subset=latin,latin-ext' rel='stylesheet' type='text/css'>
 
Mise en danger du rp
Je t'en pris répond moi ?
 «Mise en danger pour cause d’inactivité »

Attention ce rp n'a pas reçu de réponse depuis 15 jours , si la personne concerné ne répond pas, le sujet sera archivé d'ici une semaine.

En cas de problème ou d'absence veuillez a prévenir le STAFF dans la rubrique concerné et vos/votre partenaire de Rp par mp.

 


 
100x100

délai

15 jours pour répondre à un sujet.
100x100

Inactivité.

1 rp demander par quinzaine, ne pas laisser un sujet délaissée plus de 15 jours.
100x100

Absence

merci de signalé toute absence dans la section prévue à cet effet.

© Narja - Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) Empty
MessageSujet: Re: J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus)   J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

J'ai compris quelque chose, me comprendras-tu ? (Albus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-