RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le Deal du moment :
Smartphone Samsung Galaxy Note 10 Lite en promotion
Voir le deal
349.99 €

Partagez
 

 [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lancelot SmithHistoria PactumLancelot Smith
Basilic
Exp : 24590
Points de vie (HP) : 4700
Baguette : 27,3 cm - bois de noisetier et coeur en corail - épaisseur et flexibilité moyennes
Photomaton : So cute, so good.
Familier : [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? 3335220522_1_7_8RkjSAhV
Âge IRL : 23
Célébrité : K. J. Apa
Parchemins : 1168
J'aime : 130
Date d'inscription : 31/05/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

[06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? Empty
MessageSujet: [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ?   [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? EmptyMar 27 Oct - 1:47

Tu te souviens de l'été sur le Lac ?


06.08.2024


feat. @Viviane F. Smith



Cette nuit la avait encore été mouvementée. Les cauchemars avaient réveillé l'aîné de la famille Smith par trois fois, et même la potion calmante de sa mère n'avait servi à rien. Il soupçonnait d'ailleurs que ce ne soit qu'une tisane infusée dans une fiole en crystal, un genre de placébo sorcier dirons nous... Il aurait bien fait la grasse matinée, mais une langue venant de façon pour le moins impromptu lui lécher les narines le fit sursauter, et ouvrir grand les yeux. Dans le gestes, ses mains se refermèrent sur le corps frêle de Crapal, le clabbert qu'il avait trouvé l'an dernier et qui avait désormais bien grandit. Lancelot ne s'occupait plus vraiment de la bestiole, qui de toute façon lui préférait Galaad, et avait élu domicile dans les branches du vieil arbre au fond du jardin familial. En bref, la créature verte n'avait rien à faire dans son lit à lui lécher le nez. Après un échange de regards incrédules, Lancelot soupira, et tourna les yeux vers sa fenêtre, ses bras toujours tendus droits au dessus de lui pour tenir l'intrus éloigné. Le rouquin avait prit l'habitude de laisser ses volets ouverts depuis son retour d'Egypte. Ne pas être dans le noir l'aidait un peu. Visiblement c'était le matin, mais très tôt. Peut-être cinq, ou six heure. Personne ne devait être levé. Son regard revint sur le clabbert, qui attendait docilement qu'on le repose sans couiner.

- Je suppose que je peux me lever...

Lancelot laissa retomber ses bras, posant Crapal sur son torse un instant, mais le petit singe-crapaud disparut bien vite sous le lit, faisant du bruit avec les caisses qu'il déplaçait. Après avoir une dernière fois pesé le pour et le contre de rester sous la couette, il se leva, et fila tout droit dans sa salle de bain.

L'eau chaude sur sa nuque l'aida à chasser les mauvais rêves de la nuit. Pour une fois, il ne s'éternisa pas sous le jet, et s'empressa d'aller enfiler un jogging moutarde rayé de deux bandes noires sur le côté de chaque jambe, un T-shirt blanc à manches courtes, et par-dessus une veste noire floquée à l'arrière d'un blaireau stylisé. Pantoufles aux pieds, il passa la porte de sa chambre, prit l'escalier, et s'apprêtait à rejoindre le premier étage quand il s'aperçût que la porte de la chambre de sa petite soeur était entrouverte. Il hésita une seconde, mais finalement curieux, il s'approcha et poussa contre le battant. Le lit de Viviane n'était pas encore refait, mais elle ne s'y trouvait pas.

- Viv' ? Viviane ?

Mais personne ne répondit. Il referma alors la porte, et descendit dans la cuisine. Le mystère de la disparition de la serpentard était résolu. Par la baie vitrée, il pouvait voir de dos sa soeur, appliquée à travailler un morceau sur son violon. Il esquissa un sourire attendrit. Alors c'était comme ça que Crapal s'était faufilé dans la maison... Quelques pas, il alla enclenché le bouton pour allumer la cafetière. Il chercha des yeux le pot à thé, mais il était introuvable. A la place, il vit que la baguette de Galaad trainait sur le comptoir. Il l'attrapa et d'un mouvement de poignet appela :

- Accio pot-à-thé.

Il eut l'impression que la baguette lui envoya une décharge électrique dans la main, ce qui était très désagréable et lui fit aussitôt lâcher la branche en poussant un juron. Sa baguette était une peste, mais celle de Galaad était pire ! Cela dit, le pot à thé avait bel et bien était accio, et le roux se le prit en plein face, ne faisant pas attention au moment de le rattraper. C'est de justesse qu'il ne se renversa pas partout par terre. Cela fait, il mit également la bouilloire en marche pour le thé, et sortit du placard une boîte de céréales, le panier d'oeufs, et une brique de lait neuve. A nouveau, son regard se releva vers Viviane. Il se sentait fier d'elle. Mais d'un seul coup, une pensée traversa son esprit, creusant une ride entre ses sourcils froncé. Pourquoi était-elle debout si tôt ? Avait-elle fait un cauchemar elle aussi ? Laissant là ses préparations pour le petit-déjeuner, Lancelot s'approcha de la baie vitrée et tira sur la poignée pour l'ouvrir. Aussitôt, le chant du violon résonna, les cordes de l'archer griffant et mordant celles de l'instrument. Le sortilège placé sur le jardin évitait que les voisins n'entendent quoi que ce soit, et pareil pour les habitants de la maison, tant que la porte était fermée. Alors Lancelot passa rapidement dans le jardin et referma derrière lui tout aussi vite. Il n'avait pas voulu la couper, mais peut-être qu'elle allait s'arrêter en l'entendant venir. Peut-être pas. Il voulait juste s'assurer qu'elle aille bien.

- Salut Viv'. il lança par dessus les notes de la mélodie.




Halloween


Lancelot Smith
images?q=tbn%3AANd9GcTaB1ZQBSHb5PPd3LcYBunic1OtxXPv4u300w&usqp=CAU
Call this the end
Of the fucking world
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3023-lancelot-smith?highlight=lancelot+smith https://www.historia-pactum.com/t2806-lancelot-smith-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2782-lancelot-smith https://www.historia-pactum.com/t5326-lancelot-smith-o-fee-nom#135880 https://www.historia-pactum.com/t2201-lancelot-smith-la-legende-racontee#33802
Viviane F. SmithHistoria PactumViviane F. Smith
Niffleur
Exp : 5913
Points de vie (HP) : 800
Baguette : 24 cm d'Aubépine coeur en aile de Bylliwigg, plutôt rigide.
Photomaton : [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? Tenor
Familier : [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? Croup10
Célébrité : Angourie Rice (by Nimeria)
Parchemins : 339
J'aime : 24
Date d'inscription : 16/08/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

[06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? Empty
MessageSujet: Re: [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ?   [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? EmptySam 31 Oct - 12:54
[06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? Tumblr_p0zgqsup0U1vt7nfxo7_250[06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? 8660e749027f81c13b7c23ffe66f28cc6dc03c30

Tu te souviens l'été sur le lac ?
Mardi 06 Aout 2024, le matin

Le ciel étoilé perçait au travers de la vitre, et les lampadaires de la capitale Anglaise accompagnaient pour venir éclairer la pièce. Viviane poussa un long soupir languit lorsqu’elle leva les yeux à sa fenêtre, cette nuit encore elle n’avait pas réussi à trouver le sommeil. Trop d'interrogations l’interpellaient, trop de regrets la tiraillaient, trop de curiosité l’éveillait…. prise dans ces spirales de pensée, la jeune blonde n’arrivait pas à aller plus loin que de fermer les yeux, à croire que Morphée l'avais oubliée cette nuit là, et aussitôt elle les rouvrait en s’agitant sur une pensée qui traverse son esprit. Ce n’est pas le première nuit que ça lui arrive, et comme chaque été, ça avait tendance à être assez redondant. Agacée, Viviane sorti  de son lit enfila un pantalon et des chaussures et se saisit de son violon.  

Le violon avait toujours été l'exutoire préférée de la mini-Smith, son apprentissage difficile, la rigueur qu’il nécessite, et la pénibilité de la position qu’il réclame pour être joué, permettait à Viviane de consommer toutes ses haines, toutes ses colères, toutes ses rancoeurs sans qu’il n’y ait trop de casse et sans qu’elle ne se tourne au ridicule, écouter Viviane choisir un morceau à interpréter et passer des heures à s’entraîner dessus est une expérience enrichissante, car c'était souvent une manière d’en apprendre plus sur la britannique que n’importe quelle conversation que l’on pouvait entretenir avec elle… Et même si parfois cela pouvait tourner au calvaire auditif, on pouvait au moin féliciter Viviane pour la persévérance à laquelle elle faisait preuve lors de ses entraînements. Depuis qu’elle s’est décidée à parfois user de son instruments pour ses cours d’Arts Magiques à Beauxbâtons, Viviane redoublait d’efforts dans ses entraînements, de manière à maîtriser parfaitement le morceau qu’elle jouerait devant les autres élèves… Si d’aucuns pensaient que la jeune fille avait un don inné pour cet instrument c’est qu’ils n’ont probablement jamais eut l’occasion de voir Viviane durant ses séances “de défouloir” clandestine, et c’est tant mieux ! Viviane a toujours préféré que l’on la prenne pour une virtuose où une petite fille exceptionelle. Portant simplement un pantalon et ses chaussures par-dessus sa chemise de nuit, le violon dans une main, l’archet entre les doigts de la même main, Viviane descendit les escaliers de sa maison en faisant le moins de bruit possible, aussi délicate qu’un insecte qui marche, en laissant la porte de la chambre entrouverte sans le moindre éclairage. Une foi en bas, la blondinette se dirigea vers la cuisine et se servit un grand verre d’eau… comme pour chasser de sa gorge toutes les craintes qui se nouent en elle. En reposant le verre dans l’évier, elle posa un regard nostalgique sur une photographie représentant Zacharias et Ginger, et resta fixe une seconde ou deux avant de faire volte-face et de se ressaisir de son instrument pour se diriger vers la baie vitrée.

C’était l’une de ces nuits où quoi que l’on fasse, quoi que l’on pense, on était persuadé que le sommeil ne viendrait pas, comme s’il était écrit que cette nuit serait une mauvaise nuit. Il y a aussi ces journées où l’on pense que le karma est contre soi, où il nous arrive que des misères, que l’on ne fait que traverser des galères. les karma days quoi… Viviane se conforta dans cette idée lorsqu’en ouvrant la porte, une créature en profita pour lui glisser entre les pieds et se faufiler dans la maison, elle sursauta de panique avant de jeter un regard noir au clabert. Laissant la porte ouverte, elle déposa son violon avant de se lancer à la poursuite du petit soldat, mais la créature était joueuse et très alerte, après avoir fait un tour de canapé et tentée de sauter par dessus la table basse, la mini-Smith se résigna dans sa poursuite. Après tout c’était le clabbert de Lancelot, si Ginger devait punir qu’elle pour les bêtises de la bestiole, ce serait lui. Elle reprit donc le chemin du jardin et prit bien soin de fermer la porte derrière elle. Qui sait quelle créature de Galaad pourrait encore profiter de l’ouverture pour semer la pagaille ? Elle se remémora brièvement l’histoire que lui avait raconté Lancelot à propos de bébés niffleurs que Galaad avait reçus et qui avaient foutu un beau bazare dans l’école de sorcellerie.

Viviane leva les yeux sur ce ciel étoilé, qui semblait bien plus beau depuis l'extérieur et resta ainsi contemplative un long moment avant d’armer son violon sur l’épaule. Elle savait qu’un sortilège protégeait la maison des bruits extérieurs, mais aussi atténuait les bruits de la maison, depuis l’extérieur. Et quand bien même quelqu’un l’entendrait-il jouer à cette heure-ci, de toutes façons ce ne sont que des moldus. Tant pis pour eux. Levant l’autre bras et l'entraînant dans un moulinet hypnotique, Viviane fit courir l’archet sur les cordes dans un mouvement vertueux histoire de s’échauffer. Elle émit un léger souffle avant d’agiter légèrement sa jambe gauche et se lança dans un premier sanglot instrumental, puis un second, plus dans les graves, un troisième identique au premier, et un quatrième plus aigüe… cette introduction était culte, et associait vite le nom du morceau, ou au moins de l’artiste à la mélodie qui emplissait le jardin telle une rosée matinale déposant ses larmes sur les plantes de Ginger. Le registre choisi était plutôt mélancolique il est vrai, mais si les sanglots venaient du violon, ils étaient aussi égalements présents dans l’esprit de la jeune Smith, et les larmes de buée s’écoulant le long des feuilles se retrouveraient sur les joues de l’adolescente si elle était restée avec ses pensées. La musique sortant de l’instrument était les paroles qui ne sortaient pas de l’Anglaise, et quelques sacato vinrent rompre l’enchaînement de motifs basés sur les singhiozzi . Ils étaient prévus, ils étaient dans le morceau qu’entraînait Viviane dans son jeu de bras fluide et gracieux, à vrai dire ils faisaient beaucoup dans la musicalité du morceau, de manière à le rendre si entraînant vers la fin. Qu’on ne s’y méprenne pas, même s’il porte le nom de comptine, il s’agit bien là d’une complainte, ce morceau triste, joué à l’origine pour un film poétique, garde toujours son souffle nostalgique entre les cordes de la britannique, il en semble même imprégné par les pensées noires qui l’habite, le rendant par là presque solennel. Du moins c’est ce qu’elle se disait la mini-Smith, elle n’était pas en mesure d'entendre objectivement son morceau depuis l'extérieur, et ça ne fait que deux ou trois jours qu’elle s’entraîne dessus. Toujours perdue dans la noirceur burtonienne de ses idées, et dans les sanglots de son instrument, une voix familière résonna. Ce qui fit sursauter l’adolescente qui ne s'attendait pas à voir débouler quelqu’un dans le jardin à cette heure-ci, elle se retourna vers Lancelot et regarda à travers là vitre pour y trouver l’horloge. 6h déjà. Cela devait faire un moment que la jeune fille devait répéter encore et encore les motifs de ce morceau…

Salut Lancelot. Déjà debout ?”        
Demanda-t-elle en fronçant un sourcil.
Je m’entraîne un peu sur ce morceau.” dit-elle une fois que son frère lui eut répondu.
Cette phrase était plutôt formelle, elle se doutait bien que Lancelot avait comprit ce qu’elle faisait, et ces parole n'indiquaient en rien pourquoi de si bon matin.  



Viviane Smith — Do not fears the monsters in the lake, fears the monsters in you.  my little song : Fear not this night

ton ancien avatar:
 


Dernière édition par Viviane F. Smith le Sam 31 Oct - 13:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4099-viviane-faery-smith#75101 https://www.historia-pactum.com/t4136-viviane-f-smith-o-pas-encore-de-classe#76215 https://www.historia-pactum.com/t4137-viviane-f-smith#76217 https://www.historia-pactum.com/t5328-viviane-f-smith-o-croups-o-nom#135882
Albus P. W. B. DumbledoreHistoria PactumAlbus P. W. B. Dumbledore
Albus
Exp : 3806
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? Source
Âge IRL : 139
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6704
J'aime : 47
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

[06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? Empty
MessageSujet: Re: [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ?   [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? EmptySam 31 Oct - 12:54
Le membre 'Viviane F. Smith' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Échec / Réussite' :
[06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? Dzoech10


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot SmithHistoria PactumLancelot Smith
Basilic
Exp : 24590
Points de vie (HP) : 4700
Baguette : 27,3 cm - bois de noisetier et coeur en corail - épaisseur et flexibilité moyennes
Photomaton : So cute, so good.
Familier : [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? 3335220522_1_7_8RkjSAhV
Âge IRL : 23
Célébrité : K. J. Apa
Parchemins : 1168
J'aime : 130
Date d'inscription : 31/05/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

[06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? Empty
MessageSujet: Re: [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ?   [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? EmptyMer 4 Nov - 2:50

Tu te souviens de l'été sur le Lac ?


06.08.2024


feat. @Viviane F. Smith



Le rouquin avait toujours aimé écouter sa sœur jouer. Et d'ailleurs, Galaad aussi, même si le plus jeune des deux garçons ne l'aurait jamais avoué même sous Véritasérum (enfin, euh). Les deux garçons avait passé de longues heures assis dans le couloir du deuxième étage, à écouter les exercices de Viviane. Lancelot trouvait qu'il entendait dans sa musique des choses qu'elle ne disait pas avec des mots. Il ne lui en avait jamais vraiment parlé cela dit, parce qu'il pensait que c'était un peu comme lui demander de lire son journal intime. Il ne valait mieux pas.

Visiblement, l'adolescente ne l'avait pas entendu arriver. Son ton était un peu froid, mais Lancelot ne fut pas décontenancé plus que ça. Après tout, il avait l'habitude. Il savait que ça ne voulait pas forcément dire quoi que ce soit.

- Ouais, j'arrivais pas à dormir. dit-il, demi mensonge qu'il préférait à la vérité. Il n'avait pas envie spécialement d'embêter Viviane avec ses cauchemars... Bien qu'elle sache parfaitement qu'il en avait. Après tout, ses terreurs nocturnes avaient réveillé la maison complète plus d'une fois depuis son retour d’Égypte... La blonde indiqua à son frère qu'elle était venue travailler. Il l'avait bien constaté, et ça ne l'aidait pas vraiment à savoir pourquoi elle même était debout si tôt.

- Je prépare le petit dej, si tu veux quelque chose... Mais dis, ça fait longtemps que t'es debout ?

Voilà, il avait demandé. Il espérait qu'elle s'ouvre un peu. Leurs moments à deux se faisaient plus rares récemment, et ça manquait terriblement à Lancelot. Il aimait parler avec Galaad, mais Viviane... Viviane, c'était différent. C'était un peu sa préférée, même s'il n'aimait pas penser qu'il préférait l'un à l'autre de la fratrie. Sa petite sœur, il l'aimait plus que tout. Il voulait seulement qu'elle soit heureuse.

- Tout va bien au moins ?




Halloween


Lancelot Smith
images?q=tbn%3AANd9GcTaB1ZQBSHb5PPd3LcYBunic1OtxXPv4u300w&usqp=CAU
Call this the end
Of the fucking world
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3023-lancelot-smith?highlight=lancelot+smith https://www.historia-pactum.com/t2806-lancelot-smith-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2782-lancelot-smith https://www.historia-pactum.com/t5326-lancelot-smith-o-fee-nom#135880 https://www.historia-pactum.com/t2201-lancelot-smith-la-legende-racontee#33802
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

[06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? Empty
MessageSujet: Re: [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ?   [06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

[06.08.2024] Tu te souviens de l'été sur le Lac ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: L'Angleterre :: La Grande-Bretagne :: Londres :: Habitations-