RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le Deal du moment : -47%
-47% sur SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo ...
Voir le deal
22.99 €

Partagez
 

 La fin du Q-Ulte [la fin d'Historia Pactum, le renouveau sur Vulnera Sanentur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Albus P. W. B. DumbledoreHistoria PactumAlbus P. W. B. Dumbledore
Albus
Exp : 4030
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : La fin du Q-Ulte [la fin d'Historia Pactum, le renouveau sur Vulnera Sanentur] Source
Âge IRL : 139
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6705
J'aime : 47
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

La fin du Q-Ulte [la fin d'Historia Pactum, le renouveau sur Vulnera Sanentur] Empty
MessageSujet: La fin du Q-Ulte [la fin d'Historia Pactum, le renouveau sur Vulnera Sanentur]   La fin du Q-Ulte [la fin d'Historia Pactum, le renouveau sur Vulnera Sanentur] EmptyMar 24 Nov - 1:28
Quelques jours après les évènements qui ont suivis la Garden Party de Coqueline Chasnel, la trace du Q-Ulte et principalement de leurs « chef » à été retrouvé… Dans une ultime bataille, les personnes présentent tentent alors d’éviter le pire et de venir à bout de cette menace…

Quel était le plus dur à regarder dans l’état actuel des choses ? Ces corps, recouvrant le sol de positions macabres teintées de pourpre. Ou cet homme, les yeux luisants, se tenant devant une petite boite qui pouvait à jamais changer la face du monde ? @Melissandre Vablatsky regardait la scène avec effroi alors que l’homme s’apprêtait à commettre l’irréparable. Mais cet homme était-il seulement humain ? Rien n’était moins sûr à voir les flammes de la folie danser dans la prunelle de ses yeux. Et alors que de ses longs doigts fins il s’apprêtait enfin, après tant d’années de recherche, à ouvrir Pandore, trois ombres fendirent l’air dans sa direction.

On vit d’abord une chevelure d’un noir de jais un peu broussailleuse, @Iwao Masaaki porter un coup de katana dirigé vers les ligaments de l’arrière des genoux de l’homme, une première giclée de sang suivie par l’attaque furtive de sa jeune sœur, @Kaneko Masaaki qui s’attaqua, elle, à la poitrine de l’homme fendant l’air dans un geste précis pour asséner un coup qui traversa le torse du mal incarné qu’était Chronos. S’en vint le troisième, @Eiji N. K. Masaaki qui après avoir laisser apparaître une fraction de seconde un sourire en coin pour accompagner un regard aussi froid que le gel éternel termina par la carotide du Chef du Q-Ulte.

Une seconde qui sembla s’éterniser, le temps d’un battement de cœur où le temps semblait s’être arrêté. Et Chronos posa un genou à terre, puis le second une main plaquée sur son cou, peinant à faire sortir le supplice que l’on pouvait pourtant très bien comprendre dans son regard. Une chevelure d’un rouge flamboyant apparut à ses côtés, toute affolée qu’elle était, Héra sa compagne s’agenouilla pour tenter un dernier quelque chose, n’importe quoi. Suivie de près par ses fille Athéna (Alice) et Artémis (Zoé). Mais les trois femmes bien incapables de quoi que ce soit furent coupées dans leurs élan par l’apparition de blessures semblables à celles de Chronos.

L’homme cependant, voyant que le visage de celle qu’il avait prétendument aimé n’était plus qu’à quelques centimètres s’empara de sa chevelure pour forcer un baisé. Tout n’était que brouillard mais pourtant, l’instant d’après Athéna et Héra étaient inanimées au sol alors que Chronos se relevait en regardant sa dernière enfant d’un regard malsain. Comme des mouches, les partisans du Q-Ulte tombaient un à un ne laissant plus qu’une poignée d’entre eux encore vivants, si l’on peut dire. Car à regarder @"Kai Moana Shinoda" se vider de son sang sous le regard impuissant d’@Emily Skeeter, on ne pouvait plus douter de l’extinction certaine de leur race.

Artémis se releva, reculant d’abord en crabe avant de tenter de prendre ses jambes à son cou, jetant un regard désespéré à ceux qui l’avaient connu sous le nom de @Zoé A. De Mieville, championne de Beaubâtons au tournois des trois sorciers, ami pour d’autre, amante pour certain. C’est vers l’un des trois ninja, Iwao, qu’elle tendit une main suppliante. Mais il la regarda d'un visage dénué d'expression, avant d'articuler un "Désolé, Judith" qu'il ne pensait pas une seconde. La réaction du Nippon restera un mystère pour la rousse cependant, car Chronos déjà l’avait attrapée par la nuque. La soulevant légèrement du sol comme on l’avait vu faire avec la Gaunt quelques jours plus tôt. C’est avec effroi que toute teinte de vie abandonna la demoiselle. Qui de joues rosies et teint halé, passa à un gris laissant apparaître les veines de son visage. Jusqu’à ce que le dernier éclat dans son regard ne disparaisse à son tour.

Chronos vivait, debout sur ses deux jambes comme si de rien n’était sous les regards horrifiés de @Melissandre Vablatsky, son apprentie Diana et @Perceval Hagrid qui en avait oublié que le charme qui les avait rendus prisonnier ne fonctionnait plus du fait de la mort des sorcières qui l’avaient lancé. Un demi-tour, une seconde et Chronos avait ouvert la boite dans un rire qui raisonna en écho à travers la grande salle du temple.

Une seconde de trop dans la tête d’Eiji qui pourtant s’était élancé une nouvelle fois avec sa cousine à l’assaut du mage rouge pour cette fois dans un mouvement semblable à une danse macabre, faire perdre la tête à l’homme dans un sens littéral. Le morceau de corps roula sur le sol mais le mal était fait et l’on put voir une fumée épaisse, noire, déjà se libérer de l’écrin. C’est l’horreur qui fit lâcher un hurlement à la voyante, Melissandre, qui leurs ordonnait à tous de sortir au plus vite. Se tournant vers son vieil ami, Perceval, elle lui attrapa les mains et fixa de ses prunelle azurées le regard sombre du demi-géant.

« Pars, avec tout le monde. Et ne laisse pas la porte s’ouvrir derrière nous quoi qu’il arrive. »

Les derniers mots qu’elle prononcerait, du moins c’était ce qu’elle pensait quand elle attrapa la main se son apprentie, elle en avait déjà perdue une, Iris, voilà que maintenant elle allait devoir perdre la petite sœur de celle-ci. Pourtant la jeune fille d’à peine seize ans semblait avoir compris et s’être résiliée à ce qui allait suivre. Les deux ensemble main dans la main comme enveloppées dans un halo de lumière avancèrent vers la fumée. Le dernier à les voir aura été @Perceval Hagrid avant qu’elles ne disparaissent dans les ténèbres qui gagnaient du terrain dans la pièce. Se souvenant cependant de la dernière requête de Melissandre, Perceval ferma les imposantes portes de la salle du temple, un exploit qui, même à lui dont la force était herculéenne, arracha une grimace. Mais le pire sans doute était de parvenir à la maintenir fermée alors que la brume à l’intérieur semblait vouloir en sortir à tout prix. Combien de temps ? Combien de temps le demi-géant et ceux encore présents avaient-ils tout donné pour tenir bon jusqu’à l’épuisement ? Entendant les cris, voyant les mélanges de lumière passer à travers le marbre épais car la magie qui frappait dans cette salle était de celles que nul sorcier n’avait jamais vu de mémoire d’homme.

Le silence finit pourtant par revenir, la porte par arrêter de se battre contre celui qui tentait, dernier homme debout, de la maintenir close. Mais le demi-géant était aussi un ami fidèle et un homme bon. Croyant à la fin d’une bataille, comment résister à ouvrir ces mêmes portes pour trouver trace d’une amie qu’on avait laissé derrière ? Était-ce inconscient ? Probablement.

Une lumière aveuglante le frappa au moment ou l’ouverture se faisait, la lumière si pure et si brillante lui fit presque fermer les yeux tant elle était intense. S’évanouissant bientôt et alors que l’homme se protégeait les yeux comme on se protège du soleil, il ne découvrit plus qu’une pièce vide, vide de tout. Et en son centre une petite boite noire close sur laquelle, inconsciente, reposait Melissandre. Elle respirait encore, soulagement. Mais aucune trace de l’apprentie, Diana, aucune même après qu’il eut regarder dans tous les recoins. C’est avec une douceur dont on n’imagine pas un demi-géant doté qu’il souleva son amie pour la sortir des décombres. Jetant un dernier regard noir à Pandore, crachant de dégoût en direction de l’objet de malheur.

C’était la fin du Q-Ulte, la fin d’un chapitre bien trop long de leurs vies. La fin aussi de la boite de Pandore ? Car quand la dernière âme encore en vie sortit de ce maudit temple, les tremblements se firent sentir. Comme si la terre elle-même refusait de voir un tel danger réapparaitre. En quelques minutes seulement, le temple de Karnak se fit enfouir sous terre et la boite de Pandore avec lui. Là ou nulle âme mortelle ne pourrait jamais plus la dérober.

La suite de nos aventures auront lieu ;

→ ICI ←

L'ouverture est prévu pour le 1er décembre 2020.

J'invite ceux qui le souhaite à s'y inscrire, vous pouvez simplement reprendre votre fiche (copier coller les infos). Nous nous occuperons de transférer vos inventaires, profils & co'.


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
 

La fin du Q-Ulte [la fin d'Historia Pactum, le renouveau sur Vulnera Sanentur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: RP Atypiques :: Le reste du monde-