RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le Deal du moment : -31%
JBL Flip Essential – Enceinte Bluetooth portable ...
Voir le deal
68.99 €

Partagez
 

 Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya) Empty
MessageSujet: Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya)   Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya) EmptyJeu 19 Jan - 21:14

   

     

   

Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée

Lyra & Freya
Insomnie, quand tu nous tiens …. Nous étions la veille de la rentrée, et tous les élèves avaient rejoint le château. Nous étions encore tous bouleversés par les évènements du réveillon, si bien que certains élèves avaient décidé de faire un hommage à l’ancien directeur de serpentard. Je m’étais jointe à eux pour cette soirée, où étaient surtout réunis des serpentards mais aussi d’autres élèves et enseignants qui portaient le professeur dans leur cœur. L’histoire de la magie avait beau ne pas être ma matière favorite, nous avions tout de même perdu l’un des nôtres. J’avais le cœur gros, d’autant plus que j’étais présente ce soir-là, comme beaucoup d’autres élèves.

Nous étions allés nous coucher un peu plus tard, avec l’autorisation de la directrice. Mais voilà, impossible de fermer l’œil pour ma part. Lorsque je cessais de ressasser cet horrible réveillon, c’était la vision de ma mère faisait comme si elle ne comprenait pas ce que j’essayais de lui dire qui me revenait en tête. A chaque fois que je fermais les yeux, je revivais soit le premier évènement, soit l’autre. Et je n’arrivais vraiment pas à me vider la tête. Seulement, je ne pouvais rien faire d’autres. Je m’étais donc installée en tailleur et j’avais sortie de ma valise un livre de fantasy moldu. Il n’y a rien à faire, j’adore cela. C’était un livre sur la mythologie, qui concernait des dieux et des demi-dieux. J’en avais acheté trois tomes différents durant les vacances et je n’avais pas encore eu le temps de les lire.

C’est vers six heures du matin que je sortis de ma lecture. Je venais de finir les trois tomes. Oui, je suis livrophage. Ca ne se dit pas ? Tant pis ! Je jetais un coup d’œil à l’heure et je fus ravie de constater que j’avais le droit de me lever. Je fonçais tout droit à la salle de bain où je ressortis toute pimpante. Attrapant mes livres à la volée, ainsi que mon nécessaire pour aller en cours. A cette heure-ci, j’aurais pu descendre manger un morceau, mais je n’en avais pas envie. Je savais que la bibliothécaire pouvait ouvrir dès 6 heures, et j’espérais de tout cœur que la nouvelle bibliothécaire soit aussi matinale. Arrivant devant la grande porte, je la trouvais close. J’hésitais alors quelques secondes, puis, me tournant vers la petite sonnette laissée là à cet effet, j’appuyais dessus. J’attendis alors de voir le visage de notre nouvelle bibliothécaire.

J’entendis alors des pas rapides. Je commençais alors à stresser. Peut-être ne voulait-elle pas être dérangée ? Madame Pince était une vieille femme habituée à se lever aux aurores, mais elle peut-être pas ? Je sentis soudainement une boule naître dans mon ventre, et tandis que je la vis arriver, je lui présentais d’entrée mes excuses.

« Je suis désolée, je … j’avais oublié que ce n’était plus Madame Pince. Je ne viendrais plus vous déranger d’aussi bonne heure. Je vous présente mes excuses, Madame. »

Le rouge aux joues, je regardais toujours le sol tandis que j’attendais que le couperet tombe.

   MAY - 513 mots


     
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya) Empty
MessageSujet: Re: Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya)   Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya) EmptyVen 20 Jan - 18:25

RYAN
Freya

PATIL-GOLDSTEIN
Lyra

Un réveil aux aurores, Ft Lyra

Freya dormait du sommeil du juste. Elle était totalement emmitouflée dans sa couette, en proie à un rêve des plus agréables dont nous tairons la teneur, tout en ne donnant qu’un seul indice... Cora... Oh, c’était dans ses rêves qu’elle osait parfois s’imaginer avec elle, comme si elle n’était jamais partie. Depuis ce qu’elles s’étaient dit au Chemin de Traverse, Freya se sentait mal dans sa peau, avait des regrets de dingue. Elle se fustigeait d’avoir fui, d’être partie alors qu’elle avait la recette du bonheur sur place. Mais c’était la jeunesse, on voulait partir à l’aventure, et c’était bien beau de dire « j’aurais dû » après coup.

Dans tous les cas, Freya dormait. Elle faisait de très beaux rêves, profitant de ces moments de douceur et de tendresse. De toute façon, techniquement, ce n’était pas l’heure de travailler. Ou du moins, elle le croyait, jusqu’à ce qu’elle entende l’alarme qui signalait qu’un élève avait besoin de la bibliothèque.

A peine entendit-elle l’alarme qu’elle sauta du lit. Hébétée, pas encore habituée à ce bruit, elle se demanda d’abord ce que c’était. Puis, elle percuta et se jeta hors du lit. Hébétée, elle restera sans bouger quelques secondes avant de finalement se décider à bouger. Elle n’avait pas une longue distance à parcourir jusqu’à la bibliothèque mais il fallait qu’elle soit un minimum présentable.

Elle enfila alors à la hâte un pull, puis un pantalon bleu – sa couleur fétiche. Par-dessus, elle mit un sweat à capuche gris foncé. Et enfin, pas coiffée, pas douchée, les yeux encore collés, elle attrapa les clés ainsi que sa baguette. Pour finir par sprinter sur les dix mètres qui la séparait de la maudite sonnette.

*Mais non, Freya, c’est ton travail, ne maudit pas cette sonnette. En plus, c’est toi qui a modifié le sortilège pour que le bruit soit encore plus strident, tu ne voulais pas risquer de le rater...*

Lorsqu’elle put enfin voir l’élève qui avait besoin d’elle, elle eut la surprise de voir une jeune fille de 6ème année. Elle la reconnaissait pour en avoir entendu parler, il s’agit d’une des filles des sœurs Patil. Son cerveau n’était pas assez réveillé pour lui donner plus d’informations... Mais elle entendit tout d’un coup la voix de la jeune élève, qui baissait les yeux.

« Je suis désolée, je … j’avais oublié que ce n’était plus Madame Pince. Je ne viendrais plus vous déranger d’aussi bonne heure. Je vous présente mes excuses, Madame.

_Bah... Pourquoi ? »

Freya ne comprenait vraiment pas pourquoi la jeune fille présentait ses excuses. Bon d’accord, il était tôt, mais il était stipulé dans son contrat que la bibliothèque pouvait être ouverte à tout moment par la bibliothécaire à la demande des élèves, sauf en cas d’abus qui devaient être reportés à la directrice... En clair, certes Freya avait autant de vie d’un médecin urgentiste, mais au moins, une alarme pouvait la prévenir.

« Non, mais, ne vous excusez pas et venez à chaque fois que vous en aurez besoin, ou envie. Attendez, j’ouvre la porte. »

Freya ouvrit la porte, pénétra dans son antre et agita la baguette pour déclencher les sortilèges d’éclairage. Une fois cela fait, elle se dirigea vers la cheminée afin d’appeler un des Elfes de Poudlard. Elle commanda une tasse de café noir sans sucre, qu’elle emmena avec elle sur une table réservée aux élèves qui avait l’avantage d’être illuminée par le soleil.
Une fois un peu mieux réveillée, elle se tourna vers la jeune élève, et tilta que la plus jeune  avait ce qu’on appelle communément une salle tête. Elle se demanda si elle devait s’inquiéter, surtout avec le drame qui venait d’arriver... Elle décida que oui. Elle se dirigea donc vers la jeune fille, se posa de façon nonchalante et commença à parler :

« Bonjour ! Désolée, je n’étais pas très bien réveillée tout à l’heure. Je me présente, Freya Ryan, la bibliothécaire. Je ne suis pas encore aussi matinale que Madame Pince, mais ne vous en faites pas, je réponds toujours quand on appelle, alors n’hésitez pas. Et vous ? »



Dernière édition par Freya Ryan le Lun 6 Fév - 10:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya) Empty
MessageSujet: Re: Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya)   Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya) EmptyMer 1 Fév - 22:14

   

     

   

Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée

Lyra & Freya
Oui, quand je vis arriver Miss Ryan, je ne pus m’empêcher de me sentir quelque peu gênée. De toute évidence, je l’avais réveillée. Oh, attention, je ne critique pas son allure, loin de moi cette idée, je ne suis pas ce genre de filles qui ne pensent qu’à l’apparence. Pour moi, c’est secondaire. Mais bon, voir une bibliothécaire vêtue d’un sweet à capuche et d’un jean, avec l’air clairement encore endormi, ça ne laisse pas trop de suspense, vous ne pensez pas ? Oui, on est d’accord, j’avais peut-être abusé puisqu’à cette heure-ci, la plupart des gens normaux dorment ! Ben oui !

Puis autant le dire, j’avais totalement zappé que Madame Pince n’était plus la bibliothécaire de cet antre. J’essayais tellement d’oublier le réveillon qu’au final, j’avais même ôté de mon esprit le départ précipité de celle que je côtoyais au quotidien. Car oui, cet endroit était certainement celui où je passais le plus de temps. Bon, certes, il y avait aussi le terrain de quidditch, mais je ne pouvais pas passer ma vie sur mon balai … Quoique … Non, décidément, je ne le peux pas. On ne peut pas se nourrir sur un balai ! Puis bon, quand il fait froid, au bout d’un moment, il faut bien rentrer. Avec la bibliothèque, j’avais tout ça. Bon, Madame Pince n’aimait pas vraiment quand je croquais dans une pomme en lisant, même si elle avait bien remarqué que jamais je ne salirai ces trésors.

« Je vois bien que je vous réveille. A l’avenir, je serai moins matinale. Je vous avoue que j’avais totalement oublié le fait que Madame Pince ait quitté son poste. Je devrais faire davantage attention à ce genre de choses. »

Et oui, je n’échappais pas à la légendaire gentillesse des Poufsouffle. Le moins que l’on puisse dire, c’était que j’étais une jeune fille adorable. Timide, certes, mais qui pensait toujours aux autres avant de penser à soi-même. Madame Ryan ouvrit alors la porte de la bibliothèque, et, la suivant, j’eus un grand sourire aux lèvres. Je ne pouvais m’empêcher de me sentir chez moi lorsque j’entrais dans cette pièce. Cela me faisait un bien fou. La jeune femme se présenta alors. Elle avait l’air vraiment gentille.

* En même temps, tu trouves tout le monde gentil ma pauvre petite Lyra *

C’est pas faux. Mais bon, c’est une qualité, non ? Qu’entends-je, de la naïveté ? Oui, je l’avoue aussi, et c’est un sacré défaut.

« Je suis Lyra. Lyra Patil-Goldstein. Nous allons nous voir très souvent. Je suis dans cet endroit la plupart de mon temps libre, quand je ne suis pas sur le terrain de quidditch. Si jamais vous cherchez quelque chose, que vous ne savez pas où Mme Pince le rangeait, je pourrais vous aider. J’adore les livres. Que faisiez-vous avant d’arriver ici ? Oh, je suis peut-être trop curieuse, je suis désolée. C’est juste que … J’admire beaucoup les personnes qui prennent soin des livres et des animaux, alors en quelque sorte, vous êtes un exemple pour moi. »

Eh bien, cela me ressemblait peu de parler autant !


   MAY - 521 mots


     
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya) Empty
MessageSujet: Re: Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya)   Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya) EmptyVen 3 Fév - 7:26

RYAN
Freya

PATIL-GOLDSTEIN
Lyra

Un réveil aux aurores, Ft Lyra

« Je suis Lyra. Lyra Patil-Goldstein. Nous allons nous voir très souvent. Je suis dans cet endroit la plupart de mon temps libre, quand je ne suis pas sur le terrain de quidditch. Si jamais vous cherchez quelque chose, que vous ne savez pas où Mme Pince le rangeait, je pourrais vous aider. J’adore les livres. Que faisiez-vous avant d’arriver ici ? Oh, je suis peut-être trop curieuse, je suis désolée. C’est juste que … J’admire beaucoup les personnes qui prennent soin des livres et des animaux, alors en quelque sorte, vous êtes un exemple pour moi. »

Freya eut d’abord quelques secondes de blocage : elle s’était fait immerger par toutes ces paroles. C’était quand même beaucoup d’un coup, n’est-ce pas ?

*Oh, une bavarde ! Ca promet, j'espère qu'on se croisera de temps en temps.*

Puis, elle tilta sur le fait d’être un exemple car elle prenait soin des livres. Que la jeune fille l’admirait. C’était étrange et en même temps tellement flatteur qu’elle avait envie de sourire de façon totalement irrépressible. On l’admirait, que diable ! Mais ça allait très probablement changer si celle-ci la connaissait vraiment telle qu’elle était : une fuyarde qui avait toujours 15 ans d’âge mental.

« Oh, hé bien, merci. Je ne pensais pas attirer l’admiration pour si peu. »

Freya lui fit un clin d’œil en buvant une autre goutte de café. Le réveil se faisait tranquillement, au moins c’était une gentille fille. Après tout, c’était une poufsouffle ! Certes, les Maisons ne faisaient pas l’élève, mais dans certains cas, les traits étaient parfaitement visibles : la gentillesse des Poufsouffle pointaient comme les plus évidents.

« Vous avez bien de la chance d’avoir réussi à avoir Madame Pince dans la poche, je n’ai jamais réussi. Pendant toutes mes études, j’ai été un peu turbulente et à un moment donné, dès que j’entrais, elle me suivait à la trace ou me mettait dehors. Pourtant je n’avais jamais abîmé aucun livre ! Mais ne vous en fais pas, je sais où se trouvent la plupart des documents dont j’ai besoin. Si je ne trouve pas quelque chose, par contre, soyez en sûre que vous serez mise à contribution. »

Puis, Freya se pencha légèrement en direction de Lyra et prit un ton quelque peu conspirateur, qui n’allait pas du tout avec la confidence qu’elle allait faire à la jeune fille. Bon, pour une confidence, ce n’était pas le secret du siècle, juste une réponse à une question, mais elle aimait bien faire ça.

« Avant, j’étais chercheuse en Histoire de la Magie. J’allais un peu partout dans le monde mettre mon nez dans les affaires des figures historiques – connues ou pas connues. J’ai raccroché du métier et me voilà ! Donc, je pense que les livres et moi, c’est une longue histoire qui a commencé après Poudlard. »

Enfin, Freya finit sa tasse et se perdit quelque peu dans l’observation du marc de café. Cela lui rappelait un peu ses amis lui racontant les cours de Divination. Elle se souvenait de sa découverte, lorsqu’elle avait rencontré la jeune Sutton. Elle avait retrouvé ses ouvrages dans les rayons, elle qui avait cru qu’elle serait boycottée par la bibliothécaire. Peut-être Madame Pince n’était-elle pas aussi frustrée et sèche qu’on le croyait ?

« J’ai d’ailleurs même retrouvé certains des livres que j’ai écrit dans le cadre de mon travail dans les rayons sur l’Histoire de la Magie. Moi qui pensais qu’elle ne voudrait même pas entendre parler de moi ! »

Puis Freya secoua la tête et regarda la jeune Lyra :

« Et vous donc ? Vous aimez le Quidditch, les livres... La femme parfaite ! Saine de corps et d’esprit, vous irez loin ! Vous avez quoi, 16 ans ? Vous savez déjà ce que vous voulez faire ? »

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya) Empty
MessageSujet: Re: Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya)   Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya) EmptyDim 19 Fév - 19:06

   

     

   

Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée

Lyra & Freya
La gentillesse légendaire des Poufsouffle. Quand on me rencontrait, on ne pouvait que penser que ce n’était pas un mythe. D’autres personnes appellent cela de la naïveté. Appelez cela comme vous le voulez, je suis fière d’être comme je suis. Je ne me vois clairement pas calculer le pourquoi j’irai vers quelqu’un ou me poser des tas de questions lorsque quelqu’un vient à moi. Je laisse les choses se passer, et j’essaie toujours de comprendre les gens au maximum. Parfois, je me fais avoir. Mais j’arrive toujours à leur trouver des excuses. Je ne pense pas que l’être humain peut être foncièrement mauvais. Peut-être est-ce un tort.

Il en était de même pour les adultes. J’admirais beaucoup de professions et si je n’avais pas été aussi passionnée par les animaux magiques, mon choix professionnel aurait été des plus difficiles. Je trouvais que les médicomages étaient des personnes compétentes qui avaient du courage de faire un travail aussi difficiles, je trouvais les enseignants courageux de faire cours à des élèves qui parfois, pouvaient être difficiles, et j’admirais aussi les bibliothécaires qui, en plus de prendre soin d’un objet qui me passionnait, devaient essayer de donner goût à la lecture à des adolescents souvent réfractaires. Je ne vais pas vous lister toutes les professions que j’admire, car nous n’aurions jamais assez de temps.

Toujours était-il que devant Miss Ryan, je me découvrais une facette que je connaissais peu. Je bavardais beaucoup alors qu’en temps normal, j’étais plutôt du genre réservée, à éviter de me faire remarquer. C’était d’ailleurs ce que Mme Pince avait apprécié en moi. Ma discrétion. Car soyons franc, cette vieille bibliothécaire détestait les pies bavardes et aurait halluciné de me voir autant parler en quelques minutes. Mais on agit toujours différemment en fonction des personnes avec qui on se trouve, n’est-ce pas ? C’est totalement humain. Et Miss Ryan m’inspirait vraiment confiance. Je la trouvais rayonnante, malgré son côté encore endormi.

D’ailleurs, elle semblait toute aussi bavarde puisqu’elle se présenta, m’expliquant d’ailleurs quel genre d’élève elle était, puis ce qu’elle était devenue. Moi, je buvais ses paroles. Cette femme avait donc voyagé ! Qu’est-ce que j’aimerais faire de même ! Mais je ne suis pas une aventurière et je me vois plus dans mon petit coin à soigner des animaux que l’on m’amène plutôt qu’à partir pour en trouver. Parfois, j’aimerais être différente … Plus courageuse … Plus Oriana quoi. Mais elle était ma meilleure amie et même si l’on s’entendait à merveille, ce côté n’avait hélas pas dépeint sur moi.

« Mme Pince suivait toujours ce qu’était devenu les anciens élèves. Et si elle possède vos livres, c’est qu’elle était fière de vous. Seulement, cette bibliothèque était son antre et pour elle, on ne peut lire que dans un silence absolu. »

Je ne peux nier que cela me flatta lorsqu’elle parla de moi comme étant la femme parfaite.

« Si ma mère pouvait aussi le penser … »

J’avais pensé un peu haut, et je décidais de lui répondre pour qu’elle oublie cette remarque :

« Mon rêve est de devenir magizoologiste. Dans un monde parfait, je pourrais même partir à la rencontre de créatures magiques dans le monde entier mais je ne suis pas une grande aventurière. C’est dommage … Mais on ne se change pas d’un coup de baguette. »

   MAY - 558 mots


     
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya) Empty
MessageSujet: Re: Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya)   Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya) EmptyMer 22 Fév - 16:15
La jeune Lyra faisait une bonne impression à Freya. D'après l'écusson de Poufsouffle bien visible sur son uniforme, ce n'était pas étonnant. Bien que j'étais très mal placée pour maintenir ces stéréotypes en vie. Moi-même j'aurais dû finir à Serpentard et seule mon intervention auprès d'un Choixpeau très effrayé avait fait que j'avais fini à Gryffondor.

« Mme Pince suivait toujours ce qu’était devenu les anciens élèves. Et si elle possède vos livres, c’est qu’elle était fière de vous. Seulement, cette bibliothèque était son antre et pour elle, on ne peut lire que dans un silence absolu.

_Ca me touche, quelque part qu'elle aie fait ça. C'est comme l'approbation d'un professeur difficile. »


Freya eut un petit sourire rêveur. Madame Pince avait été difficile à vivre, mais le fait de voir ses livres dans la Bibliothèque était comme une approbation, en effet, une sorte de reconnaissance d'un professeur extrêmement exigeant qui aura demandé plus que ce que l'élève était disposé à faire. Ah, ça faisait du bien à l'ego...

« Si ma mère pouvait aussi le penser … »


En entendant cette phrase suite à son compliment, Freya se sentit comme d'un coup retournée à sa jeune période, lorsque ses parents n'acceptaient jamais ce qu'elle voulait. Rien n'était jamais assez bien, l'attention n'était jamais là. Elle allait poser des questions pour approfondir, peut être aider la jeune fille, quand cette dernière embraya tout de suite sur l'autre question. Freya supposa qu'elle n'avait pas envie d'en parler et respecta son choix. Après tout, elle était pareille, rien ne pourrait la forcer à parler de ses parents.

« Mon rêve est de devenir magizoologiste. Dans un monde parfait, je pourrais même partir à la rencontre de créatures magiques dans le monde entier mais je ne suis pas une grande aventurière. C’est dommage … Mais on ne se change pas d’un coup de baguette.

_C'est quoi qui vous empêche de voyager ? »


Il n'était pas nécessaire d'être une aventurière pour partir à la rencontre de ses objets d'étude. Du moins, de l'avis de Freya, qui elle était une vraie aventurière, toujours sur le qui vive dès qu'un mystère pointait le bout de son nez. C'était son dada, elle aimait aller à droite et à gauche, découvrir des choses que nul autre n'avait vu.

Mais pour revenir à Lyra, Freya se demandait si quelque chose d'autre n'empêchait pas la jeune fille de partir ailleurs. Une chose qui la retenait ? La peur de l'inconnu peut être ?

"Enfin, si je peux me permettre de poser la question, hein... Simplement, je trouve dommage de ne pas réaliser son rêve car on est pas aventurière... De plus, magizoologiste, c'est très intéressant, on voit des choses que d'autres ne voient jamais, ni même soupçonnent leur existence."


Freya avait côtoyé plusieurs magizoologiste durant sa carrière, avait même travaillé en partenariat avec certains d'entre eux : on ne pouvait pas étudier l'histoire des sorciers sans se pencher sur les créatures magiques, justement...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya) Empty
MessageSujet: Re: Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya)   Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Réveil aux aurores pour ce jour de rentrée (Freya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» [UPTOBOX] 48 heures par jour [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-