RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le Deal du moment : -35%
Jabra Elite 65t à 55€ + 4,98€ de ...
Voir le deal
55 €

Partagez
 

 Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia) Empty
MessageSujet: Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia)   Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia) EmptyMer 1 Fév - 22:12

   

     

   

Une vie chamboulée, une baguette perturbée

Lyra & Olivia
Perdue … Le regard au loin, je me sentais totalement vide. Il n’y avait aucun autre mot. Notre directrice nous avait appris, ce midi, que Patience ne reviendrait pas à Poudlard. Elle était partie, sans un mot pour nous. Je n’en revenais pas. Je n’avais pas eu le temps de lui dire au revoir, ni de lui expliquer tout ce que je ressentais pour elle. Je n’avais peut-être compris que trop tard l’amour que j’avais pour elle. Pas cet amour passion … Pas cet amour charnel … Juste ce désir d’être à ses côtés, de lui tenir la main et de lui dire que je voulais être là pour elle. Mais voilà, je n’avais pas eu le temps. Et je m’en mordais aujourd’hui les doigts.

Assise sur un banc du parc, je regarde ma baguette. Depuis que notre directrice de maison nous a appris la nouvelle, ma baguette ne m’écoute plus. J’avais été totalement désarmée lorsque ce matin, en cours de soins aux créatures magiques, je n’étais pas parvenue à lancer un sort pour calmer l’une de nos créatures. Si je n’arrivais même plus à faire ce pour quoi j’étais née, qu’allais-je devenir ? Non, vraiment, tout allait très mal et je me sentais réellement perdue. Je ne savais pas à qui en parler. A Jonathan ? Il devait être aussi triste que moi et très sincèrement, il ne s’y connaissait pas vraiment en baguette.

Durant un instant, le nom d’Olivia Ollivanders me vint en tête mais je ne la connaissais pas vraiment. De plus, je ne me voyais pas aller vers quelqu’un par intérêt. Je ne suis pas comme ça. Etant de nature à ne pas aller vers les autres, par timidité et non par méchanceté, je ne me voyais pas aborder la lionne pour lui dire : « eh dis, toi qui es une Ollivanders, tu saurais pourquoi ma baguette ne fonctionne plus ? ».

Non , je préférais rester là. Simplement. Toujours assise, toujours le regard dans le vide, toujours totalement perdue. Je me penchais alors doucement vers le sol, faisant un léger geste avec ma baguette :

« Abbies Cresco »

Oui, j’essayais. Encore et toujours. Ce sort, je l’adorais. Voir un arbre naître, je trouvais ça magique, et je trouvais d’ailleurs que c’était la solution à tous les problèmes de déforestation moldus. Je ne comprenais d’ailleurs toujours pas pourquoi le premier ministre moldu n’avait pas demandé à Hermione Weasley-Granger si elle n’avait pas une solution à ce problème. Car, soyons clairs, cela serait tout simplement génial et cela créerait en plus de l’emploi chez les sorciers.

Bon … Rien ne se passait, comme je le craignais. Recommençant une nouvelle fois, et encore une fois, non … Rien de chez rien. Même pas un semblant de racines. J’aurais pu m’énerver mais je n’étais pas de ce style-là. Non, j’étais juste désemparée, comme si tout mon monde s’écroulait autour de moi. Entre ma mère qui faisait semblant de ne pas comprendre ma bisexualité, Patience qui n’était plus là, et ma baguette qui me lâchait … Une larme roula sur ma joue tandis qu’Hera, ma souris blanche, grimpait sur mon épaule, le regard inquiet.


   MAY - 527 mots


     
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia) Empty
MessageSujet: Re: Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia)   Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia) EmptyMar 14 Fév - 1:09

Oh ? Une baguette fait encore des siennes ?
All knowledge begins with feelings... Thoughts are the shadows of our feelings... We do not make revolution with feelings...

Olivia sortait de cours de Soins aux Créatures Magiques, cours justement donné par la directrice de la maison jaune et noir. Olivia aime beaucoup cette matière et c'est sa mère, magizoologiste, qui lui a transmis cette passion pour l'étude des créatures magiques. Le botruc qui se cache dans ses affaires est un cadeau de sa mère. En parlant de lui, elle se demande s'il est encore caché dans le fond de sa sacoche. Celui-ci a eu peur lorsqu'elle a pris ses affaires en début de cours. Malgré l'insistance d'Olivia, Niwan n'était pas sorti et il fait encore un peu froid pour qu'il sort alors elle n'a pas cherché à le faire sortir. Après tout, lorsqu'il en aura marre de bouder, il sortira par lui-même et elle ne s'inquiète donc pas pour lui. Finalement, Olivia n'en veut pas à cette brave créature qui est à la fois curieux mais tout aussi peureux. Depuis qu'Olivia l'a, elle prend soin de lui et elle ne compte pas s'en séparer comme ça. Oh que non. Par ailleurs, elle se demande pourquoi il ne l'a lâche d'une semelle mais la réponse à cette question ne sera pas pour aujourd'hui. Un jour ou l'autre, la jeune Ollivanders se vengera amicalement sur cette minuscule créature mais tout en amour, bien entendu. Sa mère dit toujours que si on prend soin des créatures, elle finit par nous le rendre un jour et Olivia n'a jamais été déçu depuis qu'elle l'a reçu.

Dans le dernier hibou de sa mère, elle lui expliquait qu'elle avait trouvé ce Botruc tout seul au pied d'une souche d'arbre lorsqu'elle était en Scandinavie. La mère d'Olivia n'est pas du genre à laisser une créature seule et elle a pris soin de ce botruc jusqu'à ce qu'il ai suffisamment récupérer. De là, elle me l'a envoyé par hibou et je l'ai reçu il y a peu de temps. Depuis, Olivia prend soin de lui et elle fait attention à le nourrir régulièrement. Par ailleurs, elle n'avait encore pas montré Niwan à son enseignante car elle le trouve relativement peureux mais cela confirme le doute de la jeune Gryffondor sur le fait que l'arbre où il habitait à du être détruit par un être humain. Sur les bons conseils de sa mère, elle domestique un peu plus cette brave bête. Tandis qu'elle cherche un moyen de nourrir Niwan, elle entend une voix un peu en retrait du chemin principal du parc. Levant la tête, elle ne voit pas la personne de face mais de dos et elle ne sait pas encore qu'il s'agit de Lyra. Elle l'entend prononcer plusieurs fois la même formule. Arquant un sourcil, la lionne se décide à s'approcher de la personne qu'elle voyait de dos. La neige était encore en place et Olivia marche normalement. C'est alors qu'elle arrive à la hauteur de Lyra et elle contourne le banc pour saluer la personne. Olivia se montre souriante et elle garde son sac dans sa main gauche.

« - Salut ! »

Olivia est moins timide et elle ne connait pas tout le monde. Etant une lionne, son envie d'aider les autres avec leur baguette était toujours plus forte. Ce ne serait pas honnête de la part de la jeune Ollivanders. Olivia portait un bonnet, son écharpe aux couleurs de Gryffondor ainsi que la cape réglementaire. Elle sortait de cours donc elle devait porter la tenue obligatoire. Un silence règne entre les deux jeunes femmes durant quelques secondes avant que la Gryffondor ne daigne prendre la parole. Elle ne veut pas mettre la Poufsouffle mal à l'aise. Elle avait vu le symbole sur la cape de la jeune femme. Montrant alors un sourire, elle la regarde sans agressivité ni dédain. Ce n'est absolument pas son genre.

« - Pardon de te déranger mais je t'ai entendu prononcer plusieurs fois la même formule sans succès. C'est un sort que tu utilises souvent ou tu t'entraînes ? »

Autant savoir si c'est un souci de gestion de potentiel magique ou si c'est sa baguette qui en fait trop. Dans le premier cas, Olivia ne peut pas vraiment l'aider. Il faut dire qu'elle se rappelle l'avoir croiser plusieurs fois dans les couloirs ou au parc mais elle ne connait pas plus que ça la jeune femme qui se trouve là. Bien entendu, même si tout le monde l'a connaît, ce n'est pas le cas dans le sens inversé. Olivia est loin de connaître tout le monde. Mais si elle reste neutre, c'est aussi pour sa sécurité et la notoriété de sa famille. Bien entendu, elle a des amis mais ils se comptent sur les doigts de la main et elle n'est même pas sûre d'avoir de leurs nouvelles après ses études à Poudlard. C'est comme ça et la jeune fille se laisse rêvasser tant qu'elle le peut. Gardant le sourire, elle ne semble pas gênée mais elle devait aider la jeune femme si elle le peut. Et uniquement, si c'est un souci de baguette.

« - Je m'appelle Olivia et je peux peut-être t'aider... »

Elle a bien dit peut-être car il faut que cela soit un souci de baguette et il lui faut aussi l'autorisation du propriétaire de la baguette. Les baguettes ont une volonté qui leur ai propre et chacune d'entre elle est différente et le caractère dépend de sa composition. Les baguettes en bois de maléze comme celle d'Olivia rassurent leur propriétaires tandis que les baguettes en symocore sont plutôt capricieuses et détestent s'ennuyer. Mais cela dépend aussi du cœur et de chaque sorcier. La sensibilité du sorcier impacte beaucoup sur la baguette mais aussi son usage. Bien sûr, c'est impossible de sentir la différence lorsqu'on est simple spectateur. La science des baguettes est un art subtile qui demande précision et minutie. Tout le monde ne peut pas devenir fabricant de baguette et c'est peut-être pour ça qu'on prédestine toute la famille Ollivanders à conserver son monopole au Royaume-Uni. Bien entendu, la famille fait aussi tout pour garder jalousement les secrets de fabrication de baguette...


1030 mots  
© Sanie / Bazzart




Dernière édition par Olivia M. Ollivanders le Lun 6 Mar - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia) Empty
MessageSujet: Re: Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia)   Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia) EmptyDim 19 Fév - 19:05

   

     

   

Une vie chamboulée, une baguette perturbée

Lyra & Olivia
J’ignorais totalement que j’étais observée. Il faut dire que j’étais totalement perdue dans mes pensées. D’un côté, je m’en voulais. Patience serait-elle partie si elle avait su que j’étais éperdument amoureuse d’elle ? Aurais-je pu tout changer si j’avais eu davantage de courage ?  Je sais ce que vous pensez, les regrets ne servent à rien. Mais c’est humain. Et au fond de moi, je n’arrêtais pas de me rejouer la scène avec à chaque fois une fin différente : celle où Patience m’aurait tourné le dos, une autre où elle n’aurait rien dit et une dernière où elle m’aurait simplement embrassé, faisant de moi la jeune femme la plus heureuse du monde.

Mais voilà, je devais faire le deuil de cette relation. Et plus encore, je devais me faire à l’idée que je ne reverrai plus jamais Patience. Ses parents voulaient sûrement la protéger, mais elle n’avait pas pu nous dire au revoir. Notre directrice de maison nous avait pourtant expliqués qu’elle avait essayé de convaincre les Antwoord mais en vain. Patience ne viendrait plus illuminer ma journée. Son sourire ne viendrait plus faire des moments mornes et ternes des moments exceptionnels. Je me sentais plus seule que jamais et cette boule dans ma gorge ne partirait sans doute jamais.

Et il fallait bien sûr que la célèbre loi de Murphy s’applique à moi en ce jour. Après avoir appris le départ définitif de Patience, ma baguette décidait de ne plus fonctionner, même pour les sorts les plus basiques. Je regardais donc l’endroit où devait apparaitre le petit sapin rester totalement vierge. Mais une voix me sortit de tout cela. A ma grande surprise, je vis Olivia Ollivanders se tenir devant moi. Tiens, alors que j’hésitais à venir la voir, c’était elle qui venait à moi. Merlin peut parfois vous étonner.

« Salut ! J’aimerais bien juste m’entraîner mais ma baguette a décidé, depuis ce matin, de devenir aussi efficace qu’un bout de bois venant du monde moldu. A croire que tout est contre moi en ce moment. Pourtant, il ne me semble pas avoir fait quelque chose de mal. »

Elle se présenta alors à moi et me dit qu’elle pouvait peut-être m’aider. Je lui souris doucement, et je vis Héra, ma souris blanche, descendre de mon épaule pour aller sur ses chaussures, et commencer doucement à escalader la lionne.

« Je sais qui tu es, ton nom est très connu. Je suis Lyra. Lyra Patil-Goldstein. Je ne sais pas si tu peux m’aider mais je t’avoue que je te serai reconnaissante si tu arrives à comprendre pourquoi ma baguette refuse de m’obéir comme ça, du jour au lendemain. Je sais que je n’ai jamais été douée en pratique, mais quand même … Je n’arrive même plus à lancer un sort de première année … Un simple accio devient compliqué. Enfin, pas compliqué mais impossible à lancer. Tu crois que j’ai pu perdre mes pouvoirs ainsi ? Peut-être suis-je devenue une cracmol du jour au lendemain ? Pourtant, aucun livre n’évoque cette possibilité … »



   MAY - 527 mots


     
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia) Empty
MessageSujet: Re: Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia)   Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia) EmptyMer 1 Mar - 16:41

Oh ? Une baguette fait encore des siennes ?
All knowledge begins with feelings... Thoughts are the shadows of our feelings... We do not make revolution with feelings...

C'est plus que certain qu'elle soit connu ici. Après tout, on venait souvent la voir pour des soucis de baguette. Olivia n'aurait jamais pensé que sa formation sur la science des baguettes lui servirait ici. Elle est censée y être élève et faire toutes ses années. Cependant, encore une fois, il s'agit de son nom qui fait qu'elle est aussi célèbre dans l'école. Bien qu'elle aime cette école, elle est moins fan de sa célébrité mais bon, elle doit bien sacrifier un peu de temps pour aider ceux qui en ont besoin. On ne parle pas des plus démunis mais ceux qui ignorent tout des baguettes. Jusqu'à maintenant, elle n'a jamais refuser d'aider quelqu'un qui avait des problèmes avec sa baguette. Elle avait aider le professeur de Métamorphose avec sa baguette hyperactive et Richard avec sa baguette réticente. Malgré tout, elle devait rester neutre et elle avait un avantage sur les autres sorciers. On ne peut pas réellement l'expliquer mais à chaque fois qu'elle tient une baguette en main, elle a cette impression que la baguette devient docile et lui ouvre son cœur. Bien entendu, cela reste relative mais il est vrai que la jeune rouge et or est sensible. Trop peut-être... mais elle ne peut pas changer ce qu'elle est du jour au lendemain.

Olivia avait un sourire sur le visage et elle ne cherche pas l'animosité. Elle est plutôt neutre avec tout le monde en général, s'entendant avec presque tout le monde. Elle a quelques rivaux ou ennemis connus mais ils se comptent sur les doigts de la main. Elle fait très attention à ce qu'elle fait pour le bien de la renommée familiale. Il faut bien entretenir les affaires comme le dirait son père et son grand-père. Mais elle reste une adolescente et comme tous enfant de son âge, il peut lui arriver d'être capricieuse. Cependant, elle n'a jamais pris la grosse tête et elle espère que cela n'arrivera pas un jour. Elle est donc debout aux côtés de Lyra et elle l'écoute. Se mettant alors assise à côté d'elle, elle pose sa sacoche non loin d'elle. Elle tourne alors la tête pour enregistrer ce que la Poufsouffle lui dit. Au vu de ce qu'elle lui dit, la baguette refuse d'entendre raison. Elle arque alors les sourcils et elle baisse les yeux sur la baguette de la jeune femme. C'est alors que je sens quelque chose me monter dessus et je baisse la tête pour voir une adorable souris blanche. Me baissant vers elle, je souris et je l'accueille dans mes mains.

« - Hey. Bonjour adorable petite souris ! Reste pas là, tu vas prendre froid. »

Olivia montre un grand sourire en voyant la petite souris blanche et elle lui tend sa seconde main pour qu'elle puisse la renifler. Olivia est toujours attentive avec les animaux et les créatures. La laissant tranquille, elle continue à écouter les paroles de Lyra qui lui dit qu'elle est très connue. Ca, c'est une chose dont elle doute pas mais si ça continue, on en sera plus sur elle qu'elle-même. Cela fait presque peur. C'est alors qu'une petite tête verte ressemblant à une brindille sort du sac de la rouge et or. En effet, un certain botruc sort de sa cachette et elle ne le voit pas. Du moins, pas tout de suite puisqu'il finit par venir se poser sur son épaule gauche. Il ne mesure pas plus de quelques centimètres et il est habituellement timide. Cependant, il a été attiré par quelque chose. Peut-être la souris. Olivia est habituée à sa présence maintenant qu'elle n'y prête plus aucune attention. Gardant la souris dans les mains, elle finit par la caresser tranquillement sans geste brusque.

« - Enchantée Lyra et parfois je me dis que mon nom me perdra... »

Et elle lâche un soupir. Niwan ne semble pas trop bouger après avoir vu la souris. Il n'est pas impossible que la souris le voit comme une proie et que le botruc la voit comme un prédateur. Mais pour le moment, rien ne semble se passer du côté des deux. La souris sera peut-être intriguée par la suite mais le Botruc ne bouge plus de son épaule. Olivia aime bien caresser la petite souris qui est venue la voir de son plein gré. Elle est mignonne en plus. Je montre un sourire lorsqu'elle me parle de perdre ses pouvoirs. Personnellement, je doute profondément de cette théorie. Cela me paraît improbable. La gryffy fait alors signe que non de la tête avant de  regarder la jaune et noire.

« - Je pense pas que cela soit aussi simple. Mais il arrive que certaines baguettes soient capricieuses et elles ont toutes leur petit caractère. Par exemple, les baguettes en bois de cornouiller refuse catégoriquement de lancer des sortilèges informulés ou encore, celles en bois de laurier ont la fâcheuse tendance à se défendre par des coups de jus lorsqu'on essaie de la voler à son propriétaire. En fonction du bois et du cœur qui la compose, elle hérite d'un caractère, ce qui rend chacune d'entre elle unique dans leur genre. Mon grand-père me dit toujours qu'il est impossible de refaire deux fois la même baguette même si elles sont composées des mêmes éléments de fabrication. »

Chacune des baguettes est unique, ça, c'est certain et elle a eu l'occasion de s'en apercevoir. Dire qu'une baguette est un simple morceau de bois serait une façon à ce que celle-ci fasse la tête pendant des plombes, coupant même votre envie de la manipuler. Pour Olivia et sa famille, les baguettes sont des amies, des confidentes qu'il est important d'écouter. C'est un bien grand mot vu qu'une baguette ne s'exprime pas de la même façon que nous. Mais la jeune Gryffondor a appris à les écouter et à ce qu'elles soient posées lorsqu'elle entre en contact avec ses mains. C'est alors qu'elle tend une de ses mains vers Lyra. Pour savoir ce qui se passe, elle va devoir lui demander la permission de lui emprunter le temps de la vérifier et de la guider si elle ne va pas bien.

« - On va commencer par le début. Veut-tu bien, s'il te plait, me prêter ta baguette quelques minutes ? Et comment considères-tu celle-ci ? »

On ne fait pas ce qu'on veut avec une baguette et la traité comme un subordonnée ne fera pas évoluer le problème. Bien au contraire. Mais elle doit avant tout analyser la baguette de Lyra. Elle n'a pas encore toutes les connaissances sur toutes les baguettes. Certaines baguettes sont reconnaissables en fonction de la couleur du bois et d'autre beaucoup moins. Toutes ses questions ont leur importance car la réaction de la baguette ne sera pas la même et la méthode utilisée non plus. Mais Olivia ne tient pas à la briser. Si cela venait arriver, alors je payerais à mon Grand-Père une baguette pour Lyra de mon argent de poche.


1181 mots  
© Sanie / Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia) Empty
MessageSujet: Re: Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia)   Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Une vie chamboulée, une baguette perturbée (Olivia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-