RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
-25%
Le deal à ne pas rater :
Nouveau Fire TV Stick avec Alexa (2020) à 29,99€
29.99 € 39.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptyMar 28 Mar - 15:03

Il y a des soirs où c'est capriceux
Dreams are the literature of sleep. Dream is the guardian of sleep...

Il y a des jours où on n'aurait mieux fait de ne pas se lever... Tout comme il y a des nuits où on ne ferait mieux de ne pas se coucher... Olivia est dans sa salle commune et plus précisement dans son dortoir à essayer de trouver le sommeil. Encore une fois. En fait, elle avait déjà dormie une partie de la nuit mais elle s'est réveillée. Heureusement, elle n'avait réveillée personne. Un peu secouée par ce cauchemar, elle finit par se lever. Passant les mains sur son visage, elle lâche un soupir tout en cherchant sa robe de chambre. Il n'y avait aucun éclairage sauf celui de la pleine lune qui se trouvait du côté de sa fenêtre. Oui, elle aime la fenêtre car elle peut dessiner devant sans se poser de questions. En parlant de dessin, elle attrape nson matériel et elle quitte le dortoir. Elle avait vu par la fenêtre que le ciel était dégagé pour un mois de mars. En régle générale, il fait maussade et couvert. Mettant une paire de chaussons, elle s'assoit un moment avant d'ouvrir son calepin et qu'elle se met à dessiner. Au départ, cela pourrait ressembler à rien mais plus elle va passer du temps dessus. Après quelques temps, elle finit par changer d'endroit étant lassée par la salle commune. Il est vrai que c'est calme mais elle avait besoin de prendre l'air un peu. Dans la mesure où le lieu le plus proche est la tour d'Astronomie, elle va s'y rendre sans peine. Marchant dans les couloirs en silence, elle met quelques minutes à rejoindre la fameuse tour mais surtout, le lieu qui est utilisé pour observer les étoiles tandis qu'elle lâche un murmure.  

« - J'ai toujours adoré les étoiles... »

Oui, c'est vrai, elle aime les étoiles mais pas la matière pour les étudier. Elle aime les observer la nuit sans objet pour le faire. Juste lever la tête et fixer les lumières dans le ciel noir... Voilà ce qu'elle a peut-être besoin pour apaiser ses pensées. Depuis le cauchemar, elle n'a rrive à calmer ses ardeurs. Pourquoi êtes perturbé par un cauchemar... Se mettant assise dans un coin, elle se met à dessiner. Elle apprécie le vent qui se manifeste et elle léve souvent les yeux vers le ciel pour trouver l'inspiration. Il lui en faut peu car généralement, elle trouve son inspiration dans ce qui l'entoure. Finissant par poser son calepin, elle ferme les yeux et elle respire simplement cherchant à calmer ses battements cardiaques qui sont toujours aussi agités. Elle ne comprends pas pourquoi elle se sent si affectée par ce cauchemar... Peut-être parce qu'il étaitr réaliste... Autant dire qu'elle n'était pas dans son état des plus normal. D'ailleurs, elle ira quand même courir le lendemain matin. Mais pour ça, il va falloir qu'elle se rassure et qu'elle retourne se coucher. Et ça, c'est pas du tout gagner.

Ouvrant les yeux, elle observe le ciel et un mince sourire apparaît sur son visage d'adolescente. Oui, elle n'a que quatorze années mais elle aimerait arrêter d'être dans le flou complet concernant son avenir. Enfin, floue... C'est vite dit. Elle doit juste se remettre les idées en place, rien de plus. Reprenant son calepin en main, elle se remet à dessiner. Bien entendu, elle ne fait pas attention à l'heure et elle reste là jusqu'à ce que l'inspiration se termine. Il est de notoriété publique qu'Olivia dessine puisqu'elle le fait partout, notamment pour prendre des notes en pratique. Elle retient mieux avec un dessin qu'oralement. Elle ne sait pas pourquoi mais elle met son talent pour le dessin à l'épreuve tous les jours.


627 mots  
© Sanie / Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptyMer 29 Mar - 11:14

  J'ai toujours adoré les étoiles
Ces derniers temps je n’ai pas pris une minutes pour moi, pour elle…Je ferme les yeux et me masse les tempes quelques secondes, je ferme le livre qui est posé sous mes yeux et relis durant quelques secondes mon parchemin, je griffonne quelques mots supplémentaires et pose ma plume dans son réceptacle. Je tiens beaucoup a cette plume, je l’ai depuis Poudlard enfin depuis ma scolarité à Poudlard, je l’utilise peut car elle est spéciale, c’est une plume que j’ai obtenue dans un magasin après avoir économisé durant des années, elle est orné de filament d’argent, ses couleurs sont d’un bleu méthylène très velouté, elle est un peut lourde et je me souviens l’avoir utilisé pour mes examens et j’ai réussie a chaque fois, du coup je l’utilise pour me porté chance. C’est pour cela que je griffonne avec pour mon parchemin que je compte présenter devant une commission spéciale qui pourrait remodelée les programmes d’enseignement de la métamorphose. Cela fait quelques mois que je suis dessus mais je ne parviens pas à le finalisé car je dois tenir comptes de toute les années et donc de tout les procédé d’enseignement. Hélas j’ai obtenu ce poste grâce à la directrice mais je n’ai aucun diplôme d’enseignement.

Qu’importe j’ai besoin de me vidé un peu l’esprit et il y’a qu’un seul endroit à Poudlard ou je vais pour m’aérer la tête, et depuis des années en fait, je souris devant mes souvenirs d’adolescent ou je me rendais le soir à la tour accompagné de mon binôme nocturne. Nos soirée a parlé, se confier, se conseillé et surtout rire, il avait un côté apaisant et cérébral qui m’emballait beaucoup et il était moins collant qu’Alex ce qui me faisait du bien. Même si à la fin on s’est rendu compte que sans l’obscurité on ne serait jamais parlé. Cette part de lui me manque, car j’ai bien vu que depuis son arrivée au château il ne m’a pas reconnue et dans le fond ça me blesse, je n’ose pas aller vers lui mais parfois dans les conversations je tente des sous entendu de l’époque de Poudlard mais je dois être trop subtil je suppose. Quoi qu’il en soit c’est à cause de ses souvenirs que je me suis rendu a la tour dans un pas fluide, simple avec un sac dans la main, j’ai gravie la tour sans réellement m’en rendre compte vu que j’étais en tête à tête avec mes pensées.

Je suis assis, une jambe ramené vers moi l’autre allongé sur le sol, mon regard clair se perd dans la clarté céleste, le sac près de moi est ouvert, à l’intérieur du raison blanc et un morceau de comté coupé en dé et piqué par un couteau, quand un murmure agite mon ouïe, je connais cette voix elle m’est familière. Je reconnais alors Miss Ollivanders, ma conscience professionnelle me hurle de dire qu’à cet heure ci elle devrait être dans son dortoir et dormir de tout son saoul, mais qui suis-je pour reproché a une élève quelque chose que j’ai réalisé durant des années à son âge ? Et quand bien même j’ai toujours un peu de mal a resté sérieux pour « enguirlandé » mes élèves. Je suis du genre a dire que c’est pas bien mais a pouffé a moitié de rire en même temps.

Le ciel étoilé est une meilleure thérapie contre le stress et l’appréhension ! Fis je d’un souffle seulement audible par la gryffondor.

Je souris doucement alors que mes yeux sont encore perdu dans les étoiles, ma main saisi le couteau avec nonchalance et je saisi le carré de fromage et un grain de raison, je place le tout dans ma bouche et soupire d’aise. Certes à l’époque on partageait pas mal de chose, des friandises surtout mais en tant qu’ancien jaune j’allais souvent en cuisine et je prenais trop souvent des fromages comme l’emmental ou le cheddar accompagné de certains fruits. Le sucré j’apprécie mais pas comme les autres enfants, c’est mon éducation je suppose. Et même si à cette époque mon comparse se moqué souvent de moi car je venais avec des fruits coupés en dé mais on partageait de bon moment, du coup je perpétue cette tradition dans l’espoir qu’Ed s’en souvienne un jour et quand il montera je serais là avec mes fruits et mon fromage et peut être une bouteille d’hydromel. D’ailleurs je l’ai oublié, mais ce n’est guerre grave, je me sens bien. Je suis à l’air libre dans un tourbillon de souvenir du passé avec un ciel omniprésent.
.© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptySam 1 Avr - 22:43

Il y a des soirs où c'est capriceux
Dreams are the literature of sleep. Dream is the guardian of sleep...

La jeune élève était loin de se douter qu'elle trouverait un enseignant dans la tour d'Astronomie. Bien au contraire. Elle avait pensé que les Professeurs seraient en train de faire leur tournée puisque les règles avaient légèrement été modifiées depuis la mort de l'ancien enseignant en Histoire de la Magie. Il faut dire que cela fait quand même flipper de la façon dont cela s'est dérouler. Olivia a beau être dans la maison des Hardis et des courageux, elle reconnaît que cela fait froid dans le dos. Elle sursaute alors lorsqu'elle entend la voix d'un adulte. Ohoh... Ça va être sa fête...  Ravalant sa salive, elle hésite à lever la tête. En temps normal, Olivia est quelqu'un qui respecte les règles et l'autorité mais c'est difficile en ce moment. Elle se dispute avec ses parents, elle a fait perdre des points à sa maison à cause de cet idiot de Harrington. Elle en ferait bien du polynectar mais sans la capacité de prendre la forme de quelqu'un. Il faut dire qu'elle s'inquiète un peu trop pour Jules, surtout ses derniers temps. Olivia se dit qu'elle devrait arrêter mais elle ne peut pas s'en empêcher... A croire qu'elle est réellement amoureuse. Pourtant, ses amis lui disent souvent que Jules se fout d'elle mais elle est amoureuse. L'amour rend aveugle parait-il... Mais plus le temps passe et plus, elle se demande ce qu'il en est et elle se remet en question. Elle s'est quand même disputer à plusieurs reprises avec ses amis les plus proches à ce sujet. Il n'est peut-être que source d'ennuis finalement. Elle préfère ne pas s'en dire plus.

Levant enfin la tête, elle finit par voir son professeur de Métamorphose qui semble lui aussi attiré par le ciel étoilé. Elle avait aussi reconnue sa voix pour l'avoir déjà entendu. Cela fait des années qu'elle connait cette voix puisque son enseignant est probablement arrivée avant elle dans cette école. Du coup, oui, elle l'a toujours connue comme professeur en métamorphose et elle n'a pas à se plaindre de lui. Il est sympathique et il aurait pu lui dire d'entrée de jeu qu'il retirait des points à la maison Gryffondor. C'est vrai qu'elle est en dehors de son dortoir mais elle avait ce besoin de voir et d'être ailleurs que dans son dortoir. Après tout, elle y est tous les jours et tous les soirs même. Non, elle avait besoin de quitter l'atmosphère de la salle commune pour aller s’aérer l'esprit et au vu de l'heure, elle ne se voyait pas aller dans le parc car d'autres professeurs auraient pu lui retirer des points et elle n'y tient pas. Montrant un petit sourire, elle prend la peine de le saluer.

« - Bonsoir Professeur. Je vois que je ne suis pas la seule à être attiré par le ciel étoilé et dégagé... »

Elle ne le dit pas méchamment, bien au contraire. Se plaçant finalement non loin de lui, elle reprend son carnet à dessin et elle laisse son crayon vole sur la feuille. Ce sont peut-être les seuls truc moldus qui marche à l'école. Après tout, ce n'est pas vivant. Il s'agit d'un crayon à papier et de morceau de parchemin. Prendre sa plume ? Ce serait un coup à l'abîmer. Non pas qu'elle ne prend pas soin de ses affaires mais elle a besoin de sa plume pour écrire ses notes en cours, même si elle reconnaît qu'elle dessine beaucoup sur ses notes. Cependant, elle fait toujours gaffe à sa plume. Il est vrai qu'elle est l'héritière d'une famille dont la richesse va encore progresser dans les prochaines années mais elle doit néanmoins prendre soin de ses affaires et non pas toujours tout cassé. Cela peut arriver de casser quelque chose mais il faut savoir en prendre soin. C'est pareil pour sa baguette comme le dit son grand-père. Elle remarque son enseignant mange malgré la faible luminosité. Heureusement que la pleine lune est là...

« - Bon appétit. Vous aussi, vous ne parvenez pas à trouver le sommeil ? »

Elle montre malgré tout un sourire et elle regarde son « carnet » avec attention. Elle avait laissé sa main faire et elle a toujours aimé dessiner. Bien entendu, elle prête ses oreilles attentives à son enseignant. Elle ignore pourquoi mais elle a réellement le bon feeling avec ce professeur et c'est ça qui est étonnant. Olivia apprécie ses cours et elle comprend bien la subtilité de la Métamorphose. Cependant, elle n'est pas en cours et ils sont un peu deux électrons libres entre quatre murs. C'est comme ça et puis, il n'y a pas de mal à discuter... Il paraît même que la nuit porte conseil donc elle n'a pour le moment rien à craindre.


808 mots  
© Sanie / Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptyMer 5 Avr - 11:12

  J'ai toujours adoré les étoiles
La demoiselle parut surprise, chose fortement compréhensible, déjà de un, elle ne s’attendait surement pas a ce qu’un professeur se tienne içi a cet heure de la nuit et de deux elle doit surement s’étonné que je la questionne pas sur sa présence içi vu qu’en vertu des couvres feu a cause de ce qui s’est produit au bal de noël. J’étais d’ailleurs encore sous le choc, je l’avais eu comme Professeur quand j’étais a Poudlard et il s’était montré bon collègue lors de mon entrée comme Professeur et franchement ça m’a fait quelque chose. J’ai un très gros potentiel pour resté ancré dans les douleurs du passé, j’ai du mal à passé outre, en fait je vis toujours avec le passé et c’est mal j’en conviens. Vous en avez la preuve avec ma présence en ce lieu…
Elle fut polie comme à son habitude, me saluant et mettant en avant mon intérêt pour le ciel, j’esquisse un léger sourire et saisi un grain de raisin entre mes doigts avant de sourire pleinement cette fois.

Je viens souvent içi le soir, une vieille habitude que j’ai contracté dans cette école ! Répondis-je avec douceur et nostalgie. Vous savez que normalement je devrais vous congédier et vous sommé de retourné dans votre dortoir Miss Ollivander ? Demandais-je en me levant doucement.

Je pris mon petit sac encore ouvert et m’appuya sur le muret de la tour avant de tourné mes yeux clair vers la jeune rouge et or.
Mais comme techniquement vous êtes en présence d’un adulte donc vous risquez rien, mais j’aimerais que vous me disiez les raisons qui vous ont poussé a passé outre le couvre feu, je doute fort que le Professeur Riddelton apprécie un tel écart de conduite ! Affirmais-je en lui faisant un clin d’œil complice.

Surprenant ? Certes je suis très ami avec la directrice des rouge et or mais je ne suis pas du genre a envoyé des rapports a tout va sur les élèves de l’école, bien au contraire, je me montre parfois trop « gentil » avec les élèves vu que mes sermon sont trop souvent ponctué de sourire, de regard rieur à la limite du pouffement. Surtout quand je fais face aux blagueurs de l’école. La seule menace que je proclame c’est d’en parlé a leurs directeurs de maisons ou de les renvoyé de mon cours. Evidemment je sais quel menace fait mouche suivant l’élève, si vous dite à un futur Auror que vous allez le viré de votre cours pour toute l’année croyez moi il se montrera très coopératif, en revanche pour d’autre la peur de perdre des points et d’obtenir un sermon de leurs directeurs ça les calmes immédiatement.

Pour Miss Ollivanders je n’ai nullement besoin de ce genre de propos, bien au contraire, elle est dans une phase d’adolescence ou on rejette beaucoup de chose et surtout on doute de tout. Elle a rarement confiance en elle et c’est un détail que j’essai de corrigé car elle a de grande capacité.

Ne vous inquiétez pas je ne lui dirais rien si vous me promettez d’en faire de même ! Je lui tend alors un grain de raisin. Raisin blanc ? Proposais-je avec un sourire.
.© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptyDim 16 Avr - 17:16
Il y a des soirs où c'est capricieux
Zacharia Belmond & Olivia M. Ollivanders
Dreams are the literature of sleep.
Dream is the guardian of sleep...
••••

Comment ne pas l'être ? Elle est un peu gênée de voir son enseignant présent. Elle ne s'attendait vraiment pas à une présence adulte. Elle se demande si elle va perdre des points et elle semble silencieuse sur l'instant. Habituellement, on demande toujours aux élèves ce qu'ils font là mais pour le moment, il ne lui a rien demandé. Du coup, elle semble hésitante et elle gardait un air neutre. Elle aime ce genre de moment privilégié avec les étoiles et la nuit. Il paraît que la nuit porte conseil mais en ce moment, elle est capricieuse avec la jeune élève alors encore en quatrième année. Elle savait qu'elle était hors de la période du couvre-feu et elle ne tient pas à perdre encore plus de points qu'elle en a fait perdre. Il faut dire que ses disputes avec un autre élève de sa maison a fait le tour de l'école et les professeurs sont même au courant. Sa directrice de maison ne s'est pas gênée pour lui rappeler que les duels étaient interdits dans les couloirs lorsqu'elle a eu son entretien d'orientation. Sa directrice de maison lui a d'ailleurs proposé d'effectuer divers stages mais elle ne savait toujours pas quoi choisir. Mais ce qui la gêne le plus, c'est le fait que cela doit empiéter sur sa période de travail au magasin. C'est toujours en fin d'été qu'on a besoin d'elle au vu du nombre de baguette qui est vendu aux premières années. Une fois que les Sorciers ont leur baguette, ils en prennent grand soin mais il arrive qu'elles doivent être réparées ou remplacées et c'est là que la famille de la jeune fille intervient. Son grand-père dit qu'il est dangereux de conserver une baguette fêlée ou brisée. Tant qu'elle est juste endommagée, elle peut être réparée mais si elle est brisée en deux ou littéralement scindée en deux, la baguette n'est plus réparable.

Elle aime étudier auprès de son grand-père qui lui a absolument tout enseigner et il lui a appris à aimer fabriquer des baguettes. Bien qu'elle n'a pas encore toutes les connaissances nécessaires pour créer sa première baguette, elle sait qu'elle peut compter sur sa famille pour faire ce qu'elle ne peut pas encore faire. Elle va peut-être voir pour accompagner son père à l'étranger afin de s'occuper des contrats. Certes, elle n'y va pas pour travailler mais comme touriste. Elle doute que son père l'a laisse s'occuper de ça. Peut-être un tantinet trop jeune pour ça. Cela changera peut-être dans quelques années mais pour le moment, elle sait qu'elle va devoir finir ses études avant de s'occuper de la gestion de l'affaire familiale. C'est aussi pour ça qu'elle espère passer quelques temps au Quidditch. Elle est très sportive et elle aime être dans les airs avec son balai. C'est peut-être aussi pour ça qu'elle aime les étoiles et le ciel dégagé de cette dite nuit. Elle écoute son enseignant et ne le lâche pas du regard. Puis il lui annonce qu'il devrait la congédier direction son dortoir. Oh oui, elle le sait et c'est déjà étonnant qu'il ne l'a pas encore fait. Elle hoche la tête timidement.

« - Je le sais mais j'avais ce besoin de m'isoler un peu... »

Il faut que la célébrité lui fait un peu perdre la tête. Son nom est connu et elle le sait que trop bien. Elle ne porte pas un nom simple car non seulement, son nom de famille figure sur le listing des Vingt-Huit Sacrées mais en plus, tous sorciers qui se respecte sait que les Ollivanders ont un sacré empire à gérer avec la vente et la construction de baguette. Ce nom est connu dans le monde entier... Parfois, elle aimerait se faire toute petit, se faire oublier et être une élève comme les autres. Il est vrai que pour ses professeurs, elle est une élève comme les autres mais ses camarades la voit autrement et c'est peut-être ce qui cloche. Enfin bon, ce n'était pas comme si son père ne l'avait pas prévenue. Elle replace une mèche de cheveux derrière les oreilles et elle garde en main son carnet de dessin. Elle vit le professeur se lever et s'appuyer contre le muret avant qu'il ne reprenne la parole. Il lui dit que Lady Riddleton risque de ne pas apprécier. Oh oui... Quand elle voit les savons qu'elle prend lorsqu'elle se défend face à Harrington, elle ne préfère pas imaginer la réaction de sa directrice de maison si cela venait à se savoir. Elle grimace avant de lâcher un soupir. Les professeurs peuvent avoir ce qu'ils veulent en si peu de temps mais elle sait qu'elle peut lui parler. Acceptant de lui parler, elle ouvre la bouche afin de faire entendre sa voix calme.

« - Disons que ça me travaille et depuis quelques temps, je n'arrive pas à dormir correctement. Les évènements peut-être... J'en sais rien... Alors, je suis venue dessiner sous la lune et les étoiles ! »

C'est un peu compliqué dans sa tête d'adolescente. Elle n'a jamais user de violences verbales sauf dans la salle commune lorsqu'elle lance des mots d'oiseaux à Vincent. C'est le genre de spectacle qui amuse ses camarades mais elle est peut-être la seule à prendre la chose sérieusement. Il y avait beaucoup de chose qui la travaillait comme la mort de son ancien professeur d'histoire par exemple ou encore les disputes de famille voir même avec son petit-ami. Dans le fond, elle ne savait plus trop faire avec tout ça. Elle reste silencieuse jusqu'à ce que le professeur l'a rassure en lui disant qu'il ne dirait rien si elle reste discrète. Puis il lui tend un grain de raisin et elle sourit.

« - Professeur, si vous commencez à me prendre par les sentiments, je risque de tout manger ! Merci ! »

Elle se lève et elle rejoint le professeur pour prendre le grain qu'il lui a tendu. Maintenant, elle se trouve près de son enseignant. Carnet de dessin en main, elle sourit un peu avant de demander.

« - Vous voulez voir ? »

Elle n'est pas une grande artiste mais cela lui fait du bien de laisser son imagination prendre le dessus. Surtout lorsqu'elle a des nuits difficiles. Elle lui tend alors son carnet à dessin et son enseignant pourrait éventuellement voir quelques dessins assez récents : Un oiseau sur une branche ou encore une rose. Il y avait même des images de baguettes qu'elle imaginait avec les détails qui vont avec. Bref, la jeune Gryffondor a toujours aimé dessiner. Le plus récent est une licorne et pour le moment, seule la tête est terminée. Elle devait encore travailler le reste du corps de la brave bête.

••••

by Wiise (1143 mots)
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptyMar 18 Avr - 18:47

  J'ai toujours adoré les étoiles
Evidemment je comprenais parfaitement que la demoiselle vienne en ce lieu pour penser, pour sortir de ce cauchemar dont elle fut la cible cette nuit ou d’une insomnie passagère. Les incidents passés y sont surement pour quelque chose, le tout suivi des tracas des adolescents de son âge. On peut dire tout ce que l’on veut, les adolescents de nos jours se mettent dans des états pas possible pour pas grand-chose et Miss Ollivanders a tout de même un sacré petit caractère et ses inlassable bataille avec Monsieur Harrigton ne doivent surement pas l’aidé a trouvé une plénitude et un calme décontractant.

Oui je me doute bien que les événements on du jouer dans votre cycle de sommeil, mais n’oubliez pas que vos professeurs sont là si vous avez besoin de vous confiez ! Répondis-je avec sincérité et douceur.

Il est clair et surtout normal que j’entreprenne de le lui rappelez même si la rouge et or et forcement au courant de ce genre de détail, mais parfois les élèves ont plus de facilité à se confié a un professeur autre que leurs directeurs de maison. Et bon je ne pense pas avoir la réputation d’un prof trop pénible si ? Bah qu’importe je m’en fiche un peu je ne suis pas là pour être populaire mais pour enseigné la métamorphose et surtout les emmener dans les méandres de celle-ci, pour leurs montré que cette matière est plus compliqué qu’ils ne le pensent mais aussi d’une simplicité et d’une logique incomparable quand on arrive a la cerné.
Pour détendre un peu l’atmosphère et lui faire clairement comprendre que je n’allais en rien la congédié je lui propose donc un grain de raisin, la rouge et or sourit enfin et ses propos devant ma question alimentaire me font sourire également. La nourriture est parfois une ancre pour créé un lien, même si pour le coup mes escapades nocturnes avec de tel mets sont surtout en souvenir de mes moments passé avec Edwards a l’époque de Poudlard mais le professeur de potion a surement oublié tout ça. Sa vie fut bien plus remplie et surtout plus concentré que la mienne, mais de l’avoir revu cela m’a fait un choc. Maintenant je dois me faire a l’idée que je ne suis qu’un collègue de travail parmi les autres.

Je pose mon regard sur les dessins de la jeune gryffonne et je souris doucement en déposant un grain de raison sur la feuille comme une seconde proposition.

C’est fort jolie, vous êtes doué avec une plume Ollivia, autant que sur un Balai… Fis je en posant sur elle un regard bienveillant. Je sais que votre famille compte sur vous pour perpétué la fabrication de baguette mais ne laissez jamais personne prendre de décision à votre place, suivez votre cœur et vos envies puis la fabrication de baguette vous pouvez y revenir même quand vous aurez 30 ans ! On ne sait jamais ce que la vie peut nous réservez ! Vous êtes jeunes ! Profitez ! Je pose mes yeux sur le ciel et mon air devint plus inquiet. Oui profitez tant qu’on le peut encore ! Ajoutais je dans un murmure.
.© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptyJeu 20 Avr - 20:20
Il y a des soirs où c'est capricieux
Zacharia Belmond & Olivia M. Ollivanders
Dreams are the literature of sleep.
Dream is the guardian of sleep...
••••

On ne peut pas reprocher à une adolescente de s'inquiéter un peu... Même si cette situation est bien souvent appréhender aussi par les adultes. Elle se trouve aux côtés de son enseignant et elle mange le grain de raisin qu'il lui a proposé. Ce n'est pas parce qu'il est tard qu'elle doit se priver. Et puis, de toute façon, elle sait qu'elle ira probablement courir demain matin ou plus tard après que le couvre-feu soit passé. Elle lui laisse le temps de regarder les dessins. C'est vrai qu'elle est douée avec ça mais elle va devoir s'en servir pour dessiner ses futures baguettes en autres choses. Et elle se met toujours dans une petite bulle lorsqu'elle est en train de dessiner donc elle est toujours calme une fois plongé dans son carnet à dessin. Elle montre un petit sourire car elle aime autant le dessin et le Quidditch. Elle et le Quidditch, c'est une histoire d'amour de longue date. Le sport a toujours fait partie de sa vie et elle ne pense pas arrêter de sitôt. Lorsqu'elle est dans les airs, elle oublie tout et elle laisse le vent et les intempéries la rappeler à l'ordre. Mais en cas de match, elle est toujours aux aguets pour aller attraper la fameuse petite balle dorée qui se balade dans le secteur du terrain.

Elle l'écoute simplement et en restant à ses côtés. Maintenant qu'elle est avec un adulte, elle ne risque rien... Normalement. Mais encore une fois avec tout ce qui se passe, Olivia est pas très rassurée mais elle continue ses études. Ses parents souhaitent qu'elle continue mais il est vrai qu'elle est un peu flemmarde niveau scolaire. Il faut dire qu'elle sait qu'elle ne choisira pas vraiment son avenir et qu'elle finira par reprendre l'affaire familiale un jour ou l'autre et c'est pour cette raison qu'elle ne néglige pas sa formation avec son grand-père qu'elle aime tant. C'est lui qui l'a initié aux sciences des baguettes et même s'il faut des années et des années d'études pour parvenir à égaler son père et son grand-père. Elle reprend son carnet et elle le referme le posant à l'abri. Fermant un instant les yeux avant de baisser la tête. Il avait tout vu dans le mille et elle sourit avant de tourner la tête vers lui.

« - Merci de me consoler dans mon idée. Ce n'est pas que je refuse mon héritage mais... c'est compliqué. Le fait de ne pas réellement avoir le choix de choisir mon avenir me met en rogne. J'entends parler de réunion d'orientation et de choix de carrière mais cela ne me fait pas réellement plaisir. En plus, le professeur Riddleton voudrait que je prévois une troisième option de carrière... »

Elle lâche un soupir. Cela tourne dans sa tête et elle ne sait pas réellement sur quel pied danser. C'est le flou. Elle aimerait être dans les airs et aller voler au terrain de Quidditch mais il est trop tard et le couvre-feu est encore en place pour son plus grand regret. Il faut dire que le meurtre de l'ancien professeur d'Histoire de la Magie a aussi entraîné un renforcement des règles de sécurité dans toute l'école. Si elle était tombé sur un autre enseignant, Gryffondor aurait déjà perdu des points. Finalement, elle est contente de ne pas être tomber sur un autre professeur. Elle ne parle même pas de sa directrice de maison. Ce n'est pas sûre que cela se sera passé de la même façon. Olivia ne connaît pas plus que ça Lady Riddleton et la jeune adolescente, même si elle est du genre chiante par moment, respecte les adultes. Pour l'instant du moins... Mais il n'est pas certain que cela reste ainsi. Elle est dans l'âge bête et tout le monde est passé par là. Elle replace une mèche de cheveux un peu décoiffé derrière son oreille gauche avant de reprendre la parole. Après tout, il l'a incité à lui parler, non ?

« - Ce n'est pas simple. Je passe mon temps à me disputer avec mon actuel petit copain, je n'arrête pas de me défendre contre cet idiot de Harrington parce qu'il mêle mon copain dans des histoires et je fais perdre des points à Gryffondor… Sans oublier les disputes avec la famille... Les réprimandes de ma directrice de maison … Et puis, les événements ici...  »

Elle joint ses mains sur la rambarde de la salle d'Astronomie et même si elle apprécie les lieux, elle préfère ne pas être là lors des cours. Il est clair qu'elle dort lorsqu'elle a un cours. Elle déteste ce cours même si elle adore les étoiles. C'est étonnant d'ailleurs. Cependant, il arrive parfois qu'elle n'apprécie pas les matières scolaires. Et elle n'est pas aidé avec le fait qu'elle doit un jour où l'autre succédé à son grand père et son père. Du coup, elle sait quoi faire avant de reprendre l'empire des baguettes vu que son nom est connu dans le monde entier. Mais avec le temps et les années, elle s'est habituée à cette célébrité qui n'a rien à voir avec le classique des jolies filles de l'école. Honnêtement, elle se fiche de faire partie des filles les plus belles ou plus maquillées de Poudlard. Ce n'est absolument pas son affaires. Elle se cale contre le pilier et observe le professeur de Métamorphose avant de continuer à parler.

« - Je ne sais pas ce que je dois penser de tout ça. J'aime énormément essayer de construire des baguettes mais je voudrais aussi faire un peu carrière dans le Quidditch. C'est sûr que c'est pas donné à tout le monde mais je veux tenter quand même. Mais c'est quelque chose que mes parents refusent et je n'aime pas me disputer avec eux...  »

Elle se penche alors pour piquer un second grain de raisin en souriant. C'est lui qui me l'a proposé alors il va devoir assumer. Elle rit légèrement avant de se secouer la tête. Parfois, elle est un peu fofolle sur les bords mais rien de suicidaire. Sinon, elle aurait déjà sauter par dessus la barrière qui la protéger du vide.

« - J'ai cette impression que tout m'échappe et que je ne suis pas capable de gérer. C'est … épuisant ! »

Elle aimerait que les disputes avec Jules s'arrête et qu'elle puisse enfin discuter calmement avec lui. C'est toujours délicat. Elle aimerait se poser et essayer de repartir sur des bases saines avec lui mais plus le temps passe, plus il est sous l'influence de cet idiot de service et plus, elle a cette impression qu'il s'enfonce. Pour son plus grand regret d'ailleurs. Il est vrai que ce sont des histoires de cœurs mais il paraît que cela fait du bien d'en parler... Et puis, peut-être que son enseignant aura une approche différente de la sienne. Qui sait ?

••••

by Wiise (1167 mots)
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptyJeu 20 Avr - 20:58

  J'ai toujours adoré les étoiles
Je fus relativement satisfait de voir qu’elle se confie, enfin je suppose que ce sont des confidences. Comme je ne suis pas son directeur de maison j’ai un point de vue moins obtus si je peux dire sur certaines choses. J’écoute alors les propos de Miss Ollivanders et malgré tout je continue de fixé le ciel délicatement orné d’étoile argenté.

Pour les réunions d’orientation je suis navré mais ce sont des directives qu’on nous impose à nous également, si vous pensez qu’on se régale de vous aiguillez toute la journée ! Fis je avec une pointe d’humour. Je plaisante bien évidemment, mais sachez qu’on ne veut que le meilleur pour tout nos élèves même les plus difficile. Ajoutais je avec un peu plus de sérieux.

Il est vrai qu’en tant qu’héritière elle doit avoir l’impression qu’on la force a suivre le chemin qui est déjà dessiné devant elle, mais le monde est parsemé de nombreuses routes et de mon point de vue les jeunes doivent choisir la route qu’ils veulent emprunter après tout c’est en commettant des erreurs que l’on apprend à devenir quelqu’un.

Vous savez quand j’avais votre âge je n’étais qu’un petit sang mêlée élevé par un moldu,  je ne connaissais rien ! Médicomage ? Mais qu’est ce donc ? Le Quidditch ? Ça se mange ? Département des mystères ? Pourquoi faire ? Fis je en souriant alors que je me rappelle mon désarroi et mon incompréhension de l’époque. Il est vrai que vous avez une voie toute tracé mais comme je l’ai dit tout à l’heure ne laissez personne vous dire quoi faire ! Si vous voulez faire du Quidditch allez y ! L’université Grimardent qui ouvrira ses portes en Septembre 2023 propose de nombreuses filières, vous trouverez chaussures à votre pied bien plus rapidement que moi à votre époque ! Répondis je avec un léger rire.

Je ris mais il est vrai que de nos jours les choses sont peut être plus fluide qu’à mon époque, dire cela me met une belle claque dans la tête mais que voulez vous on ne rajeunit pas. En tout les cas la détresse de mon élève me fait quelque chose, je continu d’écouté ses propos et je tente de trouvé les mots, j’ai l’impression de revoir le moment ou j’aidais Ed dans l’ombre a prendre confiance en lui et en son futur.

Il est vrai que vous n’y allez pas de main morte avec Monsieur Harrigton, même si je pense que vous avez de la chance que je ne tombe pas sur vos disputes, un ancien tireur d’élite se ferait un énorme plaisir de vous accrochez au mur pour la journée et croyez moi j’en suis capable, même si je doute que ce type d’ornement plaise a la directrice ! Fis je avec un second sourire sous mon air sérieux.

Voilà quelque chose que j’ai du mal à faire, je pense pas être un bon pédagogue car j’ai tendance a prendre les choses avec un soupçons d’humour même si ce que j’ai dit est plus que vrai, si je venais a tombé au milieu de leurs disputes ils se retrouveraient collé au mur pendant un moment. Je préfère ça que de retiré des points.

Pour ce qui est de vos problèmes personnels et même si cela ne me regarde guerre je suppose, je vous propose un petit quelque chose ! Commençais je d’une voix calme et posé. Laissez votre petit copain dans la bouse de dragon ! Je souris doucement devant son regard. Vous m’avez très bien comprise, mais ce jeune homme fait partie des gens qui ne comprenne que par eux même c’est-à-dire qu’il comprendra que de faire le suiveur ne lui apportera que des problèmes ! Ajoutais je avec douceur avant de reprendre. Et si vraiment vous voyez que ça marche pas dite le moi et que je lui fais le même coup qu’a Baker et Peterson quand je suis arrivé à Poudlard ! Croyez moi ces deux là sont devenu de brillant élève dans ma matière depuis ! Fis je avant d’avoir un léger rire. Bon ça n’a pas calmé leurs ardeurs a faire de Poudlard un parc d’attraction mais en cours ils sont plus calme et dans les pires des cas Miss Ollivanders vous le quittez quelques temps ! Fis je avec un sombre sourire. Croyez moi on se rend compte de ce qu’on a quand on vient à le perdre ! Ajoutais je avec un soupir.

Hélas oui…Malgré mon amour pour ma femme quand je l’ai perdu ma vie s’est effondré je pensais que mon travail était important que tout était imbriqué, elle voulait un enfant et je n’ai rien fait pour subvenir à ce besoin maternel, non je l’ai laissé affronté le mal et voilà ce que j’ai gagné…C’est en la perdant que j’ai compris a quel point je l’aimais et elle est toujours là, jamais elle ne partira de mon cœur même si Freya et Cora nourrissent l’espoir qu’un jour je trouve un nouvel amour je m’y refuse. Mais Ollivia est encore jeune pour ce genre de chose.

Etre perdu, avoir l’impression que tout nous échappe est un sentiment que je peux comprendre et a votre âge c’est quelque chose qui arrive souvent et je rassure peut être pas en vous disant que ça arrive aussi aux adultes ! Fis je avec une moue. Il faut faire la part des choses, réfléchir a ce que VOUS voulez et non à ce que les autres veulent que vous fassiez ! Vous êtes jeunes profitez pleinement de ces instants ! Affirmais je en me servant un morceau de fromage comme pour illustrer le fait de profité.
.© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptySam 22 Avr - 9:45
Il y a des soirs où c'est capricieux
Zacharia Belmond & Olivia M. Ollivanders
Dreams are the literature of sleep.
Dream is the guardian of sleep...
••••

Elle n'a jamais vu les enseignants comme des personnes méchantes, loin de là. Et oui, on peut dire que ce sont des confidences. Sa mère lui dit souvent que cela fait du bien de parler de temps en temps et comme en ce moment, c'est difficile avec sa mère comme avec son père, elle devait bien parler à quelqu'un d'adulte. Elle n'est généralement pas du genre à se confier mais elle n'est pas surhumaine. Elle aime beaucoup l'ensemble de ses enseignants mais il est vrai qu'elle se sent plus « proche » de son professeur de Métamorphose que du reste du personnel. Elle ignore pourquoi mais c'est comme les goûts et les couleurs, ce sont des choses qui ne peuvent pas vraiment se discuter. Il y a des affinités avec certains et moins avec d'autres. Mais bon, elle sait qu'une fois Poudlard terminé, elle ne reverra pas beaucoup ses professeurs. Et puis, elle a bien le temps de les voir en sept années d'études. Pour le reste, elle verra mais pour le moment, elle doit achever sa quatrième année dans les meilleures conditions possibles. Finalement, ce n'est pas désagréable de parler avec un professeur à une certaines heure avancée de la nuit. Au moins, pas de perte de point, pas de réprimande et juste des grains de raisin et du fromage pour tenir compagnie. Restant debout à ses côtés, elle laissait la brise de la nuit balayer son visage alors qu'elle est en alternance entre son enseignant et les étoiles. Souriant à l'humour, elle baisse un peu la tête en balançant lentement sa tête de gauche à droite et vice-versa. Au moins, on ne s’ennuie pas. Puis juste après, il semble plus sérieux. Gardant mon sourire en coin, elle le regarde avant de lever les yeux vers les étoiles qui sont étonnamment visible en cette saison.

« - J'en ai bien conscience mais c'est frustrant de voir que ses camarades sont … libres... de choisir leur avenir alors que je passe mon temps à me disputer pour le mien en permanence... Je les jalouse peut-être... »

Elle lâche un soupir et elle ne trouve pas de meilleurs mots pour expliquer son ressenti. Il est vrai que ce n'est qu'une adolescente mais cela ne veut pas dire qu'elle n'a pas de cœur. Bien au contraire et elle ne cherche pas à entrer en conflit avec ses parents. Elle aime profondément ses parents mais elle ne veut pas qu'on l'oblige à suivre une voie qu'on lui a destiné parce qu'elle est fille unique. Parfois, elle aimerait avoir un frère ou une sœur ainée afin de faire une sorte d'éloignement de son héritage. C'est vrai qu'il est important de faire attention à ça mais tant que ses parents et grand-père vivent, elle aimerait vivre sa vie et peut-être qu'elle aura à son tour une famille à qui transmettre tout ça. Mais pour le moment, elle avait des examens à travailler et une année à valider avant de passer à l'une des plus importantes de sa vie scolaire : BUSE. Elle y pense déjà et elle commence à flipper un peu, c'est le moins qu'on puisse dire. C'est alors qu'elle entend son professeur et elle l'écoute. Il parle de sa jeunesse alors qu'il ignorait tout de la magie. Elle apprend alors l'ouverture d'une université. Oh... ça c'est une bonne nouvelle finalement. Elle l'entend rire et elle garde le sourire.

« - Comment en êtes-vous arrivé à choisir cette profession et particulièrement la Métamorphose ? »

Elle avait bien entendu qu'une université allait ouvrir ses portes en Septembre prochain mais elle sait pas comment elle doit prendre la nouvelle. Elle qui espérait terminer après Poudlard... C'est raté semble-t-il. Elle grimace légèrement mais elle va devoir s'y faire. Si elle ouvre alors cela veut dire que le ministère de l'éducation est d'accord. Nonnnnn, encore des études... Mais cela veut aussi dire que les stages ne servent pas forcement à quelque chose. Elle aura encore pas mal d'années pour trancher. Il suffira qu'elle décroche autant de BUSE que possible afin d'avoir un panel de choix par la suite. Sauf qu'Olivia est loin d'être une excellente élève dans toutes les matières vu qu'elle s'est montrée particulièrement désintéressée par de nombreuses matières au sein de cette école. C'est alors qu'elle entend le fait qu'elle peut s'estimer heureuse qu'il ne tombe pas sur l'une de leurs disputes car il se ferait un plaisir de les accrocher au mur pendant une journée.

« - Si vous me laissez un morceau de parchemin et une plume, cela ne me gène pas !  »

Il lui faut juste quelque chose pour l'occuper car sinon, elle va se mordre les doigts. Elle garde le sourire en coin et elle ne ferait que dessiner avec ça. Il faut bien qu'elle se vide l'esprit de temps en temps et le dessin fait partie de ses occupations privilégiées. La preuve, elle a montré quelques exemples à son enseignant et il est rare qu'elle ne dessine pas. Puis, il l'a conseille sur comment gérer sa vie privée. Elle ne va pas lui demander de se mêler de ses affaires vu que c'est elle qui en parle et il est vrai qu'elle ne savait plus vraiment où donner de la tête. Elle hoche la tête et elle l'écoute avec plaisir. Après tout, ils ne font rien de mal vu qu'ils sont là à observer les étoiles et à parler simplement sans faire la distinction entre élève et professeur. Ils ne se tutoient pas non plus mais c'est avec une atmosphère détendue que cela discute. C'est peut-être ce qu'il faut ses derniers temps et cela se raréfie. C'est dur pour tout le monde ses derniers temps. Elle est alors intriguée par le coup qu'il a fait à Jonathan et Sébastien. Elle se montre curieuse d'un coup.

« - Vous leur avez fait quoi ? »

Elle s'attend vraiment à quelque chose de drôle et d'exemplaire. Surtout qu'il n'est pas rare qu'elle le croise pour faire des âneries. Surtout que généralement, elle est partante pour le suivre mais il n'a pas une mauvaise influence sur elle. Elle a choisit délibérément d'apprendre à ses côtés. Elle sait se montrer drôle et amusante lorsqu'il le faut. Cela peut être amusant de le savoir et elle pourra les taquiner là-dessus plus tard sans leur dire d'où vient l'information. Oui, sur ce coup, elle est curieuse et elle cherche à savoir pour comprendre ce que veut faire le professeur. Il n'y a rien de mal à vouloir savoir. Il faut dire qu'elle l'a connu comme unique enseignant de métamorphose. Puis, elle hoche la tête. Tous ses proches lui disent la même chose mais elle n'y arrive pas. Il faut dire qu'elle a réellement des sentiments pour lui et c'est difficile.

••••

by Wiise (1152 mots)
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptySam 22 Avr - 20:56

  J'ai toujours adoré les étoiles
Je ne pense pas être quelqu’un de très doué avec les jeunes mais je suppose que je m’en sors pas trop mal sinon la directrice m’aurait déjà renvoyé à grand coup de pied dans le postérieur, et pourtant, malgré cette pensé que je peux avoir, j’ai la vague impression que la jeune gryffondor m’apprécie assez, du moins au minimum pour se laissé aller en ma présence. Evidemment quand je parle de laissé aller je veux bien sur parler de la capacité à se confié. C’est pour cela que je me transforme en une oreille attentive, la jeune Ollivanders à bien besoin de parler de ses tourments et je ne peux que la comprendre. Elle se sent frustré et surtout elle avoue être quelque peut jalouse de ces camarades qui eux peuvent choisir leurs avenirs sans se prendre la tête avec leurs parents.

N’en soyez pas si sure ma chère ! Répondis je avec un sourire. Beaucoup de vos camarades s’avancent et fanfaronnent en parlant de leurs futurs ambitions mais très peu réussissent à y parvenir, une fois qu’on est au pied de la montagne, on se dit allez je retrousse mes manches et je grimpe !  Commençais-je avec une pointe de philosophie.  Sauf que la nature peut en décidé autrement, éboulement, rafales de vent, pluie…Et les revoila au pied de la montagne ! Repris je évidemment il faut comprendre que la montagne c’est le chemin vers le métier que l’on souhaite et la nature c’est tout simplement les obstacles, les rivaux, les aléas de la vie. Mais certains ne baissent pas les bras et repartent gravir la montagne ! C’est à vous de savoir si vous parviendrez à gravir votre montagne malgré le vent et la pluie ! Terminais je avec un sourire encourageant.

Bon certes cet aspect de l’avenir est peut être abstrait ou brumeux pour la demoiselle mais qui ne tente rien n’a rien comme on dit. Mais l’université n’est pas obligatoire, du moins pour le moment…Si ? A vrai dire je n’en sais trop rien je dois dire que j’ai pas fait mon devoir de professeur et j’ai pas lu le dossier que Celeste Prewett à envoyé à toute les écoles. A vrai dire…Vous allez trouvé cela idiot mais comme je suis pas directeur de maison je vois pas pourquoi je me prendrais la tête pour lire ce dossier ? A moins qu’on m’y oblige…J’entends déjà Cora et Lena qui me sermonnent devant une Freya a moitié morte de rire. Je fais une moue et je reprends le cours de la conversation devant la curiosité de la demoiselle.

Oh j’ai un parcours assez…mouvementé !  Fis je avec un mince sourire. Quand j’étais à Poudlard mes notes les plus hautes se situé en métamorphose, en sort et enchantement et en études des moldues et le club de duel était plus que présent, d’après l’ancien professeur de sort, qui m’a foi était bien plus laid que l’actuel professeur !  Fis je avec un clin d’œil à la jeune fille. Je disais quoi ? Ah oui, c’est le professeur d’enchantement qui m’a aiguillé vers les tireurs d’élite du Ministère ! Puis un jour j’ai empéché une catastrophe avec un groupe de moldu…Mes capacités en métamorphose m’ont permis de « caché » en quelque sorte la magie, le tout avec un petit sort d’oubliette, je me suis retrouvé au département des accidents et catastrophe magique puis...Puis après que mon prédécesseur soit partie a la retraite le professeur Mcgonagall est venue me mettre un coup de pied au fesses pour que je sorte de chez moi et que je vienne à l’école! Dis je en riant doucement. Je dois dire que je n’avais jamais enseigné avant d’arriver à Poudlard, mais apparemment mes antécédents m’ont bien aidé et je pense que je me débrouille pas mal même si j’essaie de repoussé les limites de la métamorphose !  Avouais-je avec sincérité.

Je résume et pourtant j’ai l’impression que ça fait trois heure que je lui parle de mon parcourt, j’espère ne pas l’avoir saoulé avec mes paroles, la pauvre enfant n’a pas besoin de ça.  Par la suite je met en avant le fait qu’il ne vaux mieux pas que Miss Ollivanders et Monsieur Harrigon ne tombe pas sur moi durant une de leurs disputes mais la rouge et or annonça que si elle a un parchemin et une plume ça lui convient. Sauf que dans le feu de l’action je doute que cela se fasse, après tout si elle se bat a la baguette face au 7e année et que je me pointe ça sera si rapide qu’elle n’aura pas le temps de saisir sa plume. Puis elle s’interessa a ce que j’avais fait au duo de farce et attrape de l’école, un sourire malicieux orna mes lèvres alors que je pris entre celle-ci un morceau de fromage.

Oh rien de bien méchant, je l’ai est fait sortir de cours et je l’ai est convoqué dans mon bureau en leurs annonçant qu’ils étaient définitivement exclue du cours de métamorphose ! Répondis je avec un sourire. Monsieur Baker qui rêve de devenir Auror et qui a donc besoin de cette matière est devenu encore plus blanc qu’un de nos braves fantômes et Monsieur Peterson s’est senti complètement honteux car il pensait avoir entrainé son camarade dans sa folie ! Ils se sont confondu en excuses alors j’ai créé un petit quelque chose pour les élèves qui pensent pouvoir zappé mon autorité, seuls les plus méritant pourront revenir dans mon cours grâce a un test d’aptitude ou aucune erreur n’est permises ! Repris je avec un assurance. Et je peux vous assurez que ces deux là ont réussie du premier coup, depuis même si Monsieur Peterson a tendance a dire des âneries mêlé a ses réponses très justes, il n’a plus jamais joué dans ma classe !  Fis je avec un second sourire. Chaque année j’adapte mon test, dans le cas ou des élèves tenteraient à leurs tours ce genre de facétie ! La métamorphose demande de la concentration et un esprit vif et inventif, chose que beaucoup d’élève ont mais ils ne l’utilisent pas à bon escient !  Ajoutais je en soupirant quelque peut.
.© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptyDim 7 Mai - 1:24
Il y a des soirs où c'est capricieux
Zacharia Belmond & Olivia M. Ollivanders
Dreams are the literature of sleep.
Dream is the guardian of sleep...
••••

Olivia ne cherche pas à se cacher ou à se dissimuler derrière un masque. Elle est encore très loin de tout ça. Elle est encore dans l'âge des doutes et du refus de l'autorité. Bon, il est vrai qu'elle est encore loin de refuser l'autorité mais peut-être que cela sera le cas par la suite. Qui suit ? Elle ne se trouve pas infernale sauf peut-être avec son camarade de maison mais elle attend juin avec impatience. Pourquoi ? Parce qu'il quitte Poudlard et cela va lui permettre de souffler. Cela ne l'amuse pas de se battre ainsi mais cela finit par lui retomber dessus. La jeune élève n'est pas en guerre avec sa directrice de maison mais quand elle passe son temps à lui rappeler qu'elle ne devrait pas se battre dans les couloirs, elle a finit par faire marche arrière avec le professeur Riddleton. Contrairement avec son enseignant en Métamorphose, avec qui elle a plus d'affinité si on peut le dire ainsi, elle perçoit en Cora une figure trop stricte et trop important pour qu'elle parvienne à discuter de ses affaires privés. Mais elle ne l'a dénigre pas pour autant. Le Professeur Belmond est un enseignant mais il ne passe pas son temps à crier sur tout le monde dés qu'un truc ne va pas. Disons qu'elle ne l'a jamais ressenti ainsi et c'est tout en l'honneur de celui qui se trouve devant la jeune quatrième année. Il est professeur c'est vrai mais il ne l'a pas renvoyer alors que c'est probablement ce qu'aura fait sa directrice de maison avec des points en moins pour Gryffondor et probablement quelques heures de colle.

C'est alors qu'une petite chose toute verte sort de l'une de ses poches et Olivia tourne la tête vers la minuscule créature. Elle ignore pourquoi mais il est toujours là quand elle ne se sent pas bien et il est un peu son meilleur ami. Souriante, elle l'attrape avant de la mettre dans sa main, paume levée, vers le ciel. Elle était contente de le voir et elle allait le présenter à son enseignant. Cela fait quelques mois qu'il était avec elle même en cours et elle le posait toujours sur son pupitre. Heureusement pour elle, il est calme et il n'a encore jamais fait de dégâts. Elle montre un vrai sourire et cela lui fait du bien de parler à quelqu'un autre que ses camarades de classe qui ont son âge. Un autre point de vu est toujours bon à prendre. Peut-être devrait-elle suivre les conseils de son enseignant concernant Jules. Elle va y réfléchir longuement quitte à s'isoler quelques temps par la suite mais il arrivera ce qui arrivera. Il faut savoir dire « merde » à un moment donné. La blondinette observe sa petite créature.

« - Professeur, je vous présente Niwan. C'est un botruc que m'a rapporté ma mère d'un de ses voyages et pour une raison que j'ignore, il ne me quitte plus. »

Elle se met à rire en voyant Niwan regarder son professeur bizarrement. Puis celui-ci baisse la tête pour voir le raisin et le fromage. Oh... Voilà que cela a piqué sa curiosité et il se met à descendre le long de la tenue de la Gryffondor. A vrai dire, lorsqu'elle l'appelle, il répond toujours d'une façon ou d'une autre alors elle a cessé de s'inquiéter pour cette adorable créature qui techniquement n'est pas dans son élément mais elle ne peut pas l'obliger. S'il se sent bien avec elle alors elle ne peut pas lui en vouloir. Il faut dire qu'Olivia n'est pas une personne qui chasse ou tue les créatures magiques et c'est peut-être pour ça que son botruc la suit partout. Elle le surveille du coin de l’œil avant de répondre à son enseignant.

« - Vous avez raison. Je devrais peut-être arrêté de penser à tout ça et je vais sérieusement réfléchir à ma relation avec mon petit copain...  »

Elle avait écouté le parcours de son enseignant sans en lâcher un morceau. Il faut bien reconnaître que que c'est une belle histoire et son père. Elle montre un sourire lorsqu'il lui dit que le professeur de Sortilèges qu'il a connu était plus laid que le professeur actuel. Son père lui avait parlé d'un certain Flitwick ou quelque chose comme ça. Elle ne l'a pas connu mais son père avait pris soin de lui expliquer comment cela se passait à l'école. Il est vrai que la réputation de celle-ci est entâchée par des aventures hors-paire comme celles du Survivant mais cela ne veut pas dire que son éducation est inefficace. Après, c'est par l'éducation que les générations pourront mettre à mal les traditions et autres folies du monde sorcier. Car cette folie est partout, y compris chez les plus jeunes. Mais elle ne se sent pas plus concerné que ça malgré que son nom soit inscrit dans la listes des Vingt-Huit sacrées. Peut-être parce que son sang n'est plus pur depuis son Grand-Père. Ou alors parce que sa famille a réussi à s'adapter avec la modernité... Allez savoir. Le fait de savoir tout ça ne l'a dérange absolument pas. Elle finit par rire lorsqu'elle entend le fameux coup de pied de la directrice.

« - Au moins, elle est fidèle à sa réputation. »

Eh oui mais Olivia lui voue beaucoup de respect. Elle est déjà d'un certain âge et elle est toujours aussi amoureuse de son métier malgré qu'elle dirige l'école. Mais lorsqu'on suit la tempe d'Albus Dumbledore, plus rien n'est étonnant venant d'une telle dame. Olivia n'a jamais eu besoin de passer dans le bureau de la Directrice jusqu'à maintenant et elle ne le souhaite pas. En général, c'est toujours mauvais signe lorsqu'on est convoquée chez la direction. Si cela venant à se faire, Olivia serait la première à se demander pourquoi et à se remettre en question. Déjà qu'il ne lui faut pas beaucoup pour se remettre en question sauf en Quidditch. Là, elle sait exactement où est sa place et on ne l'a jamais engueuler parce qu'elle jouait mal. A l'époque, ce fut le premier fils du survivant qui était capitaine et elle est encore en contact avec lui. Finalement, elle trouve le petit test de l'enseignant amusant même si elle aurait déjà été recalée.  

« - Oulà. J'aurais déjà tout perdu si cela s'était passé comme la dernière fois. »

Elle en sourit mais si cela avait été sans aucune erreur possible, elle aurait perdu vu qu'elle a réussi après trois essais. Heureusement, ce n'était pas un test... Quoiqu'elle en est pas sûre. Cependant, elle espère pouvoir continuer la Métamorphose après ses BUSE car elle aime beaucoup la complexité de la matière. Ce n'est pas pour rien si elle avait accepter de suivre des cours particuliers avec ce professeur et elle espère qu'à la fin de l'année, ses notes seront plus élevées qu'actuellement car elle a pas mal perdu et elle tient vraiment à remonter sa moyenne en la matière.

« - Par ailleurs, vous prenez les élèves à partir de quelle note au BUSE, Professeur ? »

••••

by Wiise (1205 mots)
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptyLun 8 Mai - 15:08

  J'ai toujours adoré les étoiles
Durant un des intervalles calme et silencieux de cette conversation nocturne entre un élève et son professeur, la demoiselle sembla bougé, le clair de lune alluma son visage fatigué d’un doux sourire, dans sa main trône un petit botruc qui s’accroche à elle comme un bébé à sa mère. Ce fut donc à mon tour de sourire avec douceur. Le Botruc est une créature fascinante, qui lorsqu’elle est coupée de sa fratrie se rattache désespérément à une personne qu’elle jugera de confiance.

Enchanté Niwan ! Fis je en tendant un de mes doigts vers la petite créature. Les botrucs sont des créatures si fascinante, vous avez beaucoup de chance Miss Ollivanders, prenez en bien soin car un jour il pourra peut être vous tirez d’un mauvais pas sait on jamais ! Ajoutais je en lui adressant un sourire.

Les botrucs sont bien plus agréables qu’un vulgaire couteau que l’on peut trouvé en boutique et qui permettent de défaire des nœuds ou déverrouillé des serrures, le botruc est une alternative bien plus naturelle. Pendant que la demoiselle répondait à mes propos sur son petit ami, je vis la petite créature qui s’approchait de mes mets. Je souris doucement et avec la pointe du couteau j’ouvre un grain de raisin et je découpe plus finement un morceau de fromage, que je laisse de manière très naturelle sur le bord pour que Niwan satisfasse sa curiosité.

Oui je pense qu’une fois ce genre de « soucis » quelque peut réglé vous pourrez avoir une autre vision des choses ! Ajoutais je avec compassion.

Oui je ne pouvais pas totalement comprendre ses soucis bien évidemment, mais il me semble qu’à son âge ce genre de problème est plus « grave » que tout le reste, je souris et prend doucement un autre grain en vérifiant que le botruc ne s’est pas agrippé à la sphère. Après avoir conté mon passé je vis Ollivia rire de bon cœur suite au « coup de pied au fesses de la directrice » à mon égard.

Oui, c’est tout de même une sorcière remarquable ! Ajoutais je avec beaucoup d’admiration dans la voix.

Chose que je ne peux pas nié, sans la directrice je ne serais guerre présent dans cette école, et franchement je lui en serais toujours redevable. Puis suite à la question de Miss Ollivanders je consent à lui parler de mon test pour les élèves récalcitrant qui sont désireux de ne pas suivre mes directives et qui pensent passé entre les mailles du filets de l’éducation. La rouge et or clama alors qu’elle aurait tout perdu.

Allons c’est juste un manque de concentration, je suis certain que lorsque vous aurez réglé certains de vos soucies, votre esprit sera plus clairs et vous ferez des prouesses dans mes cours ! Répondis je avec un clin d’œil amical. Puis je répondis immédiatement à la question qui suivit. Un Effort Exceptionnel me suffit amplement, car je sais que la métamorphose est une matière difficile qui demande de la concentration, et je suis persuadé que tout les élèves peuvent obtenir au minimum un Effort Exceptionnel ! Fis je avec aplomb et sincérité.
.© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptyJeu 25 Mai - 13:30
J'ai toujours adoré les étoiles
Feat
Zacharia Belmond
Le professeur me recommande de prendre soin de Niwan. Et c'est ce qu'elle compte faire sinon elle ne l'aurait jamais emmené ici, au sein de l'école où elle apprend la magie bien que l'ensemble de sa famille soit aussi sorcier. La jeune Gryffy observe son botruc qui semble curieux. Elle montre même un sourire en coin lorsqu'elle le voit s'approcher des raisins et du fromage. Habituellement, les botrucs ne sont pas censé manger tout ça mais Niwan ne semble pas inquiet vis-à-vis des fruits et du fromage qu'il a à sa portée. Laissant alors son botruc tranquille, elle relève les yeux vers son enseignant et une atmosphère semble détendue et calme. Olivia  a promis à sa mère d'en prendre grand soin et c'est ce qu'elle fait. Il est un peu son meilleur ami qui la calme lorsqu'elle ne va pas bien ou encore qui la fait rire lorsqu'elle déprime. Elle doit bien reconnaître qu'elle aurait déjà bien déprimé s'il n'était pas là. Parfois, elle se sent un peu isolée mais elle sait que son botruc lui restera fidèle contrairement à ses amis qui peuvent changer de « camp » quand ils veulent. En a-t-elle seulement ? C'est souvent la question qu'elle se pose car finalement, elle a beaucoup de personnes qui l'entourent parce qu'elle porte un nom célèbre et elle commence à le réaliser depuis quelques semaines. Après Olivia ne refuse jamais de parler avec quelqu'un ou même d'aider mais elle se sait dans une position délicate. Hochant la tête aux paroles du professeur, elle montre un sourire. 

«  - J'y compte bien. Je ne sais pas ce qui se serait passé si Niwan n'était pas là. Il est plus qu'une simple créature pour moi. Il me fait rire et me consoler lorsqu'il sent que ça va pas. Et puis, j'ai promis à ma mère d'en prendre soin ! »

Oh que oui, elle est franche car finalement, cela ne sert à rien de se mentir ou de mentir. Cela ne fait que s'attirer des ennuis. Elle s'en ai bien rendu compte avec son copain qui marche dans les pas de cet idiot... Mais dans le fond, elle est blessée que celui-ci préfère passer du temps avec son meilleur pote comme dit plutôt qu'avec elle alors qu'ils sont quand même en couple. Olivia va devoir sérieusement y penser avant de prendre une décision vis-à-vis de leur relation. Après tout, ils passent leur temps à s'éloigner l'un l'autre alors autant y mettre un terme. Elle finit par secouer sa tête afin d'essayer de ne plus penser à ça. Elle se met à sourire lorsqu'il lui dit qu'elle verra peut-être les choses autrement une fois qu'elle aura réglé tout ça. C'est alors que cela parle de la directrice. Cette dame qu'Olivia respecte pour plusieurs raisons. Déjà son âge et puis son passé d'enseignante. Au moins, Madame McGonagall connait son boulot et elle sait ce qu'elle fait.

«  - Je voue un profond respect à notre directrice. Mon père et mon grand-père m'ont toujours dit du bien de cette dame lorsqu'ils l'ont eu comme enseignante en Métamorphose. J'ai été soulagée de voir qu'ils ne se sont pas trompés ! »

Elle garde son sourire et elle regarde le parc depuis la tour. On peut dire que c'est une belle vue mais comme elle n'accroche pas à l'astronomie, elle préfère y venir lorsqu'il n'y a pas de cours dans cette salle. Quand il y a cours, elle dort dans cette matière et c'est aussi pour ça qu'elle a de mauvaises notes là-dedans mais elle ne s'alarme pas plus que ça puisqu'elle espère se débarrasser de cette matière après ses examens de B.U.S.E. Elle ne compte pas s'enticher d'une matière qui ne l'intéresse pas et cela va lui permettre de se concentrer sur ce qu'elle juge important. Mais elle doit encore attendre un peu plus d'un an pour ça car les B.U.S.E sont pour juin 2024 dans son cas. Tient, s'il accepte les efforts exceptionnels alors elle peut encore avoir cette note à l'examen. C'est chouette et puis les cours particuliers sont aussi là pour la faire progresser. D'ailleurs en parlant de ça...

«  - Merci pour vos cours particulier, Professeur. Cela me fait vraiment du bien de travailler votre matière ! »

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptyLun 29 Mai - 15:36

  J'ai toujours adoré les étoiles
J’étais assez satisfait pour le moment, je pense que je m’en sors pas trop mal en termes de pédagogie et en terme de confiance, j’ai vraiment l’impression que Miss Ollivanders apprécie notre conversation et mes conseils même si ils sont quelques peut disparates. Après tout je n’ai pas la prétention d’être de bon conseil quand on voit la situation dans laquelle je me suis mis. Mais voir que cette jeune gryffondor à réussi à m’avouer ce qu’elle a sur le cœur me réconforte assez dans ma position de professeur. Et je l’écoute tranquillement parlé de sa relation avec son Botruc. J’ai toujours apprécié les créatures magiques, et je ne sais que trop bien qu’on peut créer des liens avec certaines. Comme cette volcanique gryffondor avec son adorable petit botruc vert et curieux.

Ollivia parle alors de la directrice et du profond respect qu’elle nourrit à son égard tout comme les membres de sa famille, j’hoche la tête avec compréhension, oui c’est plus que logique. La famille Ollivanders est assez « âgée » dans le monde magique et il est plus que probable qu’ils sont tous connu la directrice de Poudlard. Je n’ai pas eu la chance de l’avoir comme Professeur en métamorphose, car à cette époque elle était déjà entrain de dirigé cette école. Même si elle a pris la suite de feu Albus Dumbledore, un des sorciers les plus connus et les plus respecté de notre monde. Car oui j’ai pris connaissance de tout les faits anciens, car c’était pour moi la seule façon de me rapproché de ma défunte mère, elle qui est morte lors de la guerre de 98.

Une sorcière remarquable ! Fis je pour toute réponse.

Que dire de plus de toute manière, puis on en vient à parlé de ma matière, des notes que je demande pour la suite. Je peux comprendre que la demoiselle s’en inquiète mais je crois toujours en mes élèves, même si la métamorphose est une matière plus complexe parfois certains ont des près disposition d’autre peuvent mettre plus de temps. J’ai vu beaucoup d’élève tout comme d’anciens camarades, par exemple mon meilleur ami Alexandre était un vrai boursoufflet dans cette matière, contrairement à moi. Et si je me suis montré assez ferme avec certains élèves c’est justement parce que j’ai décelé leurs dons dans cette matière. Comme Monsieur Peterson, si seulement il cessé d’être aussi farceur. Combien de fois je suis tombé sur ces « farces » une fois que j’ai compris comment elle fonctionne, à chaque fois il même la métamorphose et l’enchantement mais au lieu d’optimisé son travail il s’amuse a semé la pagaille dans le château. Je préfère mâchonner un raisin au lieu de soupirer avec exaspération. Mais je lève mon regard gris clair vers la rouge et or alors qu’elle me remercie pour les cours.

Allons Miss Ollivanders ne me remercier pas, les professeurs sont là pour vous aidez et pour vous faire évolué, il est donc tout naturel qu’on octroie des cours particuliers à ceux qui le demandent ou a ceux qui en ont besoin ! Répondis je d’une voix calme. Et je suis ravi de savoir que mes cours vous aident, je vous l’ai dit, je suis certain que vous pouvez faire des merveilles en métamorphose il suffit de vous concentrez et de croire en vous ! Repris je avec un sourire entendu. Il faut laissez le temps au temps comme dit mon père ! Ajoutais je avec un clin d’œil.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptyMar 8 Aoû - 22:00
J'ai toujours adoré les étoiles... Dans le fond, la jeune adolescente est contente de savoir qu'il accepte les étudiants ayant eu Effort Exceptionnel aux examens qui auront lieu dans un peu plus d'un an. Le temps avancent à vitesse grand V. Olivia est encore jeune et malgré son envie de choisir son avenir, elle sait qu'elle va décevoir si elle récupère pas l'affaire familiale un jour. Mais pour le moment, elle veut vivre un rêve avant de reprendre tout ça. Après tout, elle est l'unique héritière des Ollivanders et ses enfants le seront aussi. Tout du moins le premier... Et si elle compte avoir des enfants un jour... Or, ce n'est pas encore dans son optique. Sa priorité actuelle est pour le moment les examens de juin de l'année prochaine à savoir 2024. C'est là que tout va se décider pour elle et elle a quand même hâte de savoir où elle en est dans sa scolarité. Certes, il y a certaines matières où elle s'en fout comme la Botanique ou l'Histoire de la Magie. Honnêtement, elle se fiche de l'histoire sorcière et si elle a besoin, elle pourra se tourner vers sa famille qui sont bien plus intellectuelles qu'elle. Restant aux côtés de son enseignant, elle avait pris un peu de raisin et elle avait donner un peu de fromage à son botruc qui semble content qu'on fasse attention à lui. Celui-ci réapparait alors et il vient se mettre sur l'épaule de sa maitresse qui savait très bien où il se trouvait. La jeune rouge et or se sent en confiance pour l'une des rares fois où elle ne se sent pas dans son état normal.

Il faut dire que beaucoup de chose se passe dans sa petite tête et que c'est probablement de trop. Mais comme n'importe quelle adolescente de son âge, elle aimerait avoir des réponses. Des réponses qu'elle est la seule à pouvoir trouver au fond d'elle-même. Tendrement, Olivia tourne alors la tête pour observer en coin son botruc qu'elle taquine un peu en le chatouillant doucement. La brutalité ne fait pas partie de ses attributs et elle garde le sourire le temps d'embêter son botruc qui sait très bien qu'elle n'est pas méchante. Puis, elle entend son professeur dire que la directrice est une sorcière remarquable. Olivia est entièrement d'accord donc elle hoche la tête tout simplement. Elle ne sait même plus comment elle en est venue à parler de la Métamorphose mais son enseignant apprend justement la matière en question alors il est plus simple pour lui de parler de sa passion qu'une élève qui ne sait pas trop où en est son niveau là-dedans. Et pourtant, c'est une matière qu'elle aura besoin par la suite si elle veut réellement reprendre l'entreprise familiale. Elle ne compte pas le révéler de suite. En fait, la seule personne à qui elle en a parler a fini par lui proposer d'aller faire des stages pour trouver une troisième possibilité. On ne peut pas dire que cela avait ravi puisqu'elle aurait préférée passer son été à voyager avec son père pendant que son grand-père s'occupait de la boutique. C'est toujours à proximité de la rentrée que la famille fait plus de gain car toutes les premières années viennent chercher leur baguette alors chaque année, elle est de retour au magasin avant la période clé afin d'apporter une aide précieuse à sa famille.

L'enseignant lui explique qu'il est là pour l'aider à évolué et qu'il trouve cela tout à fait naturel. Il donne de son temps et c'est normal mais tous les enseignants ne feraient probablement pas ça et encore moins en cours particuliers. En fait, cela dépend des enseignants. Sa directrice de maison lui a même dit qu'elle pouvait aller en salle de Potions le dimanche afin d'aller s'entraîner un peu. Elle a opté pour cette solution en attendant d'avoir remonter ses notes en Métamorphose. Les Potions ne font pas réellement partie de ses matières nécessaires mais elle estime que cela peut lui servir un jour ou l'autre et surtout qu'il existe quelques potions particulières pour régénérer le bois lorsqu'il est abimé. Il arrive parfois que le bois se fragilise avec les chutes dans le cas où le sorcier ne prendrait pas soin de son alliée permanente. La changer n'est pas systématique mais cela demande un certain traitement qui n'est connu que de la famille Ollivander. Olivia hoche alors la tête lorsqu'il affirme que cela irait mieux si elle se concentrait et qu'elle avait un peu plus confiance en elle. Bien sûr, elle montre un sourire lorsqu'il lui fait un clin d’œil.

« - Le Professeur Riddleton voudrait que je fasse la même chose avec le professeur Blackwhole mais je n'ose pas vraiment. »

Elle parle bien sûr des cours particuliers. Pour certaines matières, elle préfère ne pas y penser. L'histoire de la Magie ou la botanique... Cela n'a aucun sens pour elle et elle ne fera pas de ses matières des passions. Encore en botanique, on y étudierait des choses qui l'aiderait dans sa future carrière de fabricante de baguette, elle serait au top mais comme la plupart du temps, c'est loin d'être ça donc elle préfère se concentrer sur les Soins aux Créatures Magiques ou encore la Métamorphose. Olivia n'est pas le genre d'élève comme le fut l'actuelle Ministre de la Magie. Bien que les années ont passées, son nom est encore bien présent dans l'école actuel. Il faut dire que ce n'est pas tous les ans qu'un élève sort de la avec une moyenne proche du maximum si ce n'est pas au maximum. Olivia est bien loin du compte. Comme elle sait que son avenir est assuré, elle ne se pose pas trop de question de ce côté-là.

« - Cela m'a fait du bien de parler à quelqu'un d'extérieur. J'y vois peut-être un peu plus clair. Concernant l'université, je suis au courant. Mon parrain m'en a parlé et il a signé pour y être enseignant. Il ne m'en a pas dit plus. J'aurais la surprise à l'ouverture ou quand j'intégrerais celle-ci. »

A Poudlard, Olivia est sous la surveillance de ses enseignants et elle aura son parrain sur le dos durant ses études supérieures. Mais elle aime son parrain et il est peut-être le seul avec qui elle ne se dispute pas. Du moins pur le moment. Cela peut encore changer à tout moment en fait...    
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond EmptyLun 21 Aoû - 16:30

  J'ai toujours adoré les étoiles
Etre à l’écoute est une bonne qualité en soi et je pense que je détiens cette qualité, je pense que de nombreux élèves ont besoin d’être écouté par quelqu’un d’autre que leurs directeurs de maison, après tout le lien n’est pas le même. On a parfois l’impression d’être constamment jugé quand on affaire à notre directeur de maison, je me revois à leurs âges. Je faisais partie de ces élèves que l’on peut caser dans les « faux sages » en effet je ne faisais pas de vague en classe, j’écoutais d’une oreille assez discrète quand cela ne m’intéresse pas. Et pourtant j’avais toujours la moyenne dans certaines matières, mais j’avoue que quand l’occasion s’y prêté je préféré me réfugié ici. Depuis mon retour au sein de cette école c’est quelque chose que je recommence à faire, comme pour échapper à ce statue oppressant de professeur, j’adore enseigner je ne dis pas le contraire mais parfois…Merlin quand on a Peterson, Baker, Blackwhole et Llyod qui s’y mettent en même temps ça devient vite un enfer. Surtout que quand Lloyd met son grain de sel c’est soi-disant pour calmé le jeu mais ça fini en attaque frontal avec Baker. Parfois je suis presque certain que j’entends un aboyé…mais c’est certainement mon imagination.

Quand Olivia mentionne le nom du professeur Blackwhole, je fais couler sur la jeune gryffonne un regard calme, et je souris avec bienveillance.

Vous devriez posé la question, je sais bien qu’il a des airs « inaccessible » mais je pense que si vous lui prouviez que sa matière compte pour vous alors il se fera une joie de vous aider, oh bien sur tous les professeurs n’ont pas mon humour dévastateur mais je suis certain qu’il vous toisera le plus naturellement du monde ! Commençais-je en me hissant de toute ma hauteur, je me racle alors la gorge avant de prendre une voix plus grave et plus froide. Si Miss Ollivanders a daigné de comprendre l’art subtil et délicat des potions au lieu de martelé son parchemin de dessin horribles alors je vous samedi à 18h15 sans faute ni retard ! JE venais de tenter une imitation peut flatteuse d’Edward. Avant de balayé le tout d’un geste de la main.Enfin c’est à peu près ça je ne suis pas doué pour les imitations vous devriez voir avec Monsieur Peterson ! Ajoutais-je avec un clin d’œil.

Je range alors mon attirail de nourriture tout en écoutant la suite des propos de la rouge et or, je pose mon regard gris acier sur le ciel obscurcit ou seul la lumière argentée de la lune nous prodigue une douce clarté.

Je serais toujours là si vous avez besoin de parler, et quand je dis « là » je ne parle pas du lieu en lui-même n’est-ce pas ! Mon bureau est toujours ouvert aux élèves si besoin, et n’oubliez pas jeune fille que la magie provient aussi de nos émotions si vous ne les contrôlez pas vous risque de faire exploser les choses ! Fis-je avec un petit sourire. Avant de tapé dans les mains Bien il est temps de filé au lit ! Je me tourne vers elle en haussant un sourcil. Et je vous raccompagne jusqu’au escalier, et je suis capable d’attendre pour voir si vous vous rendez dans votre tour ! Ajoutais-je avec un clin d’œil.
.© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
MessageSujet: Re: "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond   "J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

"J'ai toujours adoré les étoiles" ~ Zacharia Belmond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-