RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander] Anneau10
-52%
Le deal à ne pas rater :
-52% sur l’outil de toilettage pour chiens FURMINATOR PREMIUM
23.89 € 49.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander] Empty
MessageSujet: Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander]   Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander] EmptyLun 17 Avr - 15:32
Rencontre chez le fabricant de baguette- Contrôle de mon cataliseur de magie -

William A.
Sorel

Olivia M. Ollivander


On est au mois d’Août 2023. Je le sais car il fait beau et bon, enfin pour le temps d’Angleterre. Je suis réellement heureux de voir le monde évoluer autour de moi et pourtant j’ai juste envie de retourner m’enfermer dans mon cabinet. La raison de cela ? Je dois aller faire contrôler ma baguette. Et comme je suis un sorcier, je sais qu’elle est très importante pour moi, pour réaliser des tours de magie. Ce qui fait que j’ai toujours peur d’entendre qu’elle n’est pas bien entretenue, qu’elle a un souci, ou pire, que je vais devoir en changer. Le dernier contrôle a été fait en France, peu de temps avant que je quitte le pays pour venir m’installer ici. Je sais que je n’utilise pas beaucoup ma baguette. Pour tout vous dire je fais presque tout à la moldue. J’y suis habitué. J’en côtoie tous les jours, donc être dépendant de la magie n’est pas possible. Malgré tout je m’en sers chez moi, comme pour nettoyer mes tâches, réparer quelques petites choses ou voir des oiseaux. Cela m’est arrivé de m’en servir une fois dans une thérapie avec une jeune sorcière pour la calmer. Mais rien de transcendant. J’avance dans la rue où je me fais dévisager. Je suis habillé d’un jeans avec une chemise noire et une veste assez classe pour ne pas ressembler à un jeune homme. Mais cela n’est pas important car j’arrive à destination. Je soupire avant de pousser la porte et de regarder tout autour de moi. On pouvait voir que c’était un magasin de baguette vu toutes les boites que je pouvais voir. Mais je ne m’attardais pas non plus trop loin dans mes observations car j’étais là pour passer l’épreuve du fabricant de baguette. Mes pas me conduisent au comptoir. Il est l’heure de passer à la raison de mon arrivée dans ces lieux. D’ailleurs une vendeuse arriva pour me demander ce que je voulais.

« - Bonjour, j’aimerais faire contrôler ma baguette et acheter de quoi l’entretenir s’il-vous-plait. »

Je le dis en souriant. Il faut dire que je souriais quasiment tous les jours. Il est très rare de me voir avec un visage triste. Espérons juste que mon look n’était pas mal vu ici aussi. Je sortis donc l’objet de ma visite et le tendis à la demoiselle en tremblant un peu. Je ne voulais pas la laisser mais il le fallait. Je n’avais pas le choix. Il me fallait m’assurer qu’il n’y avait aucun danger. Je regarde ma baguette, là proche de moi et si loin, dans les mains de la personne qui doit la contrôler. Cela me stresse. Mais il n’y a pas de choix ! Je ne dois pas tenter de la récupérer. Il me faut tenir. C'est dur car c'est MA baguette ! Je suis un petit peu possessif avec. Après tout elle m'a permis d'avoir une peluche Pikachu lors de mon examen. Et malgré tout je sais qu'il faut la laisser pour que la demoiselle contrôle que tout aille bien. Mais tout devrait bien aller non ? J'en prend soin. Je la garde même dans un tiroir de mon bureau avec un coussin pour les patients non-magiques, comme cela ils ne peuvent pas la voir, ni la toucher. Je fais ce qu'il faut, enfin j'espère qu'elle va me dire que tout va bien.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander]   Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander] EmptySam 22 Avr - 10:49
Examen de baguette
William A. Sorel & Olivia M. Ollivanders
One must know how to take care of one's affairs.
Our wand is invaluable...
••••

Le mois est entamé et Olivia se dit que cela passe trop vite. Ayant procéder aux divers stages que sa directrice de maison a demandé, elle n'est pas plus fixée qu'avant. On dirait pas qu'elle soit consolée sur le fait d'avoir un troisième choix mais elle sait exactement ce qu'elle veut et elle va tout tenter pour y arriver. Elle veut faire du Quidditch avant d'être coincée par le magasin. Ce n'est pas qu'elle n'aime pas le magasin mais elle a presque toujours eu cette impression d'y être enchainée. Heureusement que son Grand-Père est là pour lui apprendre l'art des baguettes. Par ailleurs, elle a dessiné pour lui quelques croquis et son grand-père s'en est inspiré. Cela fait du bien de mettre ses talents à profit surtout quand on prévoit de finir sa vie comme fabricante de baguette. Mais sur le court terme, elle vise le Quidditch même si ses parents ne sont pas d'accord. Elle est encore trop jeune pour terminer sa formation complexe dans les sciences de baguettes. Elle ignore pour combien de temps elle en a encore mais il est certain qu'elle devra encore continuer à apprendre après sa sortie de Poudlard. Cette journée semble radieuse et elle avait pris sa place au magasin. En général, les premières années attendent leur lettre de Poudlard pour venir acheter leur premières baguettes. Et cette année n'y fera pas exception. La plupart du temps, ce sont des gens qui viennent faire contrôler leur baguette qui viennent ou la remplacer. N'empêche, c'est un marché qui fonctionne à merveille surtout à proximité de la rentrée scolaire.

Occupée à trier et ranger les baguettes dans leur emballage, je me rends compte que certaines baguettes sont plus âgées que moi et qu'elles n'ont pas encore trouvée propriétaire. C'est dommage. En profitant, elle les prend en main afin de les contrôler et de voir que leur potentiel de catalyse est toujours présent. Jusqu'à maintenant, aucune baguette n'a été jetée, ce serait dommage de devoir le faire. Concernant sa propre baguette, elle l'a laissé à la maison dans ses affaires de Poudlard. Elle ne s'en sert pas beaucoup depuis le début de l'été mais c'est normal. Cela ne l'empêche pas de la prendre en main et de s'en occuper comme il le faut. Ce serait un comble qu'elle n'en prenne pas soin alors qu'elle veut un jour les construire. Mais une baguette ne se construit pas en une seule journée. C'est alors que la sonnette de porte résonne. Elle prévient alors qu'elle prend en charge et elle rejoint la pièce principale du magasin où l'attendait un client. Habillée comme elle aime, elle finit par se retrouver derrière le comptoir où elle salut chaleureusement le client. Jusqu'à maintenant, Olivia ne l'avait jamais vu.

« - Bonjour ! Soyez le bienvenue chez Ollivander's, je suis Olivia. Que puis-je faire pour vous ?  »

Elle montre un grand sourire et elle l'avait accueillie de manière chaleureuse. Ce lieu donne souvent l'impression d'être austère alors que ce n'est pas le cas. Olivia est quelqu'un qui a appris à bien accueillir la clientèle pour des raisons pratiques. Si les clients ne sont pas contents de la maison alors ils ne viennent plus et ce serait une façon de mettre fin à ce marché qui dure depuis plus d'un siècles. Olivia ne compte pas bafouer le travail de ses ancêtres. Ayant les mains l'une dans l'autre, elle écoute la demande de son client avant d'incliner la tête. Elle va de toute façon devoir lui demander de la suivre car elle doit aller dans une autre pièce pour ça. Séparant ses mains, elle lui fais signe de la suivre.

« - Certainement. Veuillez me suivre s'il vous plait ! »

Pour l'instant, elle n'a rien d'agressive ou de méchant envers le client. Par ailleurs, elle a pris un peu plus confiance en elle, ce qui fait qu'elle montre des signe rassurant pour le client. Elle peut remercie Kassie pour ça car finalement, elle l'a pas mal aidé depuis qu'elle l'a connait. Elle va peut-être lui envoyer un hibou dans la journée. Il semblerait que n'était pas drôle lorsqu'elle se sont séparées. Mais elle hésite car elle a peur de déranger. Elle est toujours avec sa bande de copine avec l'une des filles Skeeter et Alexia. Autant, je peux apprécier Sutton autant cela risque d'être plus compliqué avec Alexia. Allez savoir pourquoi. Une fois qu'elle l'a emmené dans une pièce à part, elle regarde son client et elle prend avec précaution la dite baguette.

« - A-t-elle montré des signes étranges ? Des erreurs d'application de Sortilèges ? »

Elle préfère demander avant d'aller plus loin dans son étude de baguette. Devant une table, elle est consciente du fait que son propriétaire peut avoir du mal à s'en séparer. Pour le moment, elle garde la baguette en main et elle l'analyse sous toutes les coutures. Une chose est sûre, ce n'est pas une baguette de la famille. Raison de plus pour être beaucoup plus prudente avec celle-ci. Celle-ci semble être en forme de vague et elle ne connaît qu'un seul fournisseur de baguette de cette forme. Il s'agit d'un vendeur et fabricant français mais qui dispose d'une petite entreprise de fabrication et autant dire qu'elles ne sont pas aussi fiable que les baguettes de sa famille. Elle relève la tête et elle demande tranquillement.

« - Vous êtes Français ? »

Elle ne parle pas du tout Français mais elle parle sa langue natale. Continuant l'analyse, elle se met à chercher le bois dont il est fait. La manipulant avec grande précaution, elle finit par la prendre en main mais elle ne cherche pas à dominer celle-ci. Elle ressent l'agitation et elle parvient après quelques minutes à la calmer. Une baguette peut se montrer capricieuse mais c'est tout à fait normal vu que chaque baguette est unique en son genre. Après plusieurs minutes, elle montre un sourire avant de demander la confirmation à son propriétaire.

« - Bois d'Aubépine mesurant vingt-quatre centimètre et demi le cœur est en crin de licorne. Je me trompe ?  »

••••

by Wiise (1034 mots)
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander]   Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander] EmptyMar 25 Avr - 20:55
Rencontre chez le fabricant de baguette- Contrôle de mon cataliseur de magie -

William A.
Sorel

Olivia M. Ollivander


J’avais décidé d’aller faire contrôler ma baguette pour s’assurer que tout allait bien. Cela faisait déjà deux ans que je ne l’avais pas fait et il était réellement temps que je me lance. Habillé comme un moldu je détonnais presque dans ce lieu. Enfin je pense surtout que c’est le manque de robe au-dessus des vêtements qui doit faire cela. Mais ce n’était réellement pas mon problème. Il y avait deux heures de libre dans mon emploi du temps et j’en profitais donc pour aller faire contrôler ma baguette bien-aimée. C’était après tout mon outil de travail le plus précieux. La demoiselle habillée d’une manière qui lui allait plutôt bien, même si je n’étais réellement pas un grand fan de ce motif, me demanda de la suivre. Le magasin devait avoir une salle conçue spécialement pour cet examen. Réticent je lui donnais ma bien-aimée pour le contrôle. C’était le dernier souvenir de mes parents alors j’y tenais beaucoup. Une question arriva. C’était comme si la demoiselle ne voulait pas aller plus loin sans connaitre plus d’informations. Je la regardais avant de parler.

« - Non, elle n’a aucun souci lors de lancer de sortilèges. Mais je ne m’en sers pas tellement. C’est pour cela que je préfère la faire contrôler. »

Une baguette avait aussi besoin de travailler. Mais je n’avais pas tellement de temps pour le faire et d’envie. Ma magie était belle et tranquille. Je l’utilisais un peu. Une manière qu’elle ne devienne pas incontrôlable. Je surveillais tous les faits et gestes de la demoiselle. Comment dire. Je n’étais pas en train de penser qu’elle allait la détruire, mais je voulais m’assurer que rien ne lui arrive. Je suis une personne qui peut se montrer très possessive et méfiante quand ma baguette est en jeu. Tout semblait bien se passer et une autre question arriva. Apparemment ma baguette lui donnait une indication de son lieu de création.

« - En effet je suis français. »

Je ne parlais pas plus sur mon origine. D’un ce n’était pas du tout le moment d’en parler, peut-être après que le contrôle se soit bien passé. Ensuite je n’étais réellement pas sûr que cette information eût une quelconque importance pour ce travail. Mais c’était plus une sorte de confirmation par l’aspect extérieur de la baguette. Le silence dura plusieurs minutes avant qu’une autre question arrive. Encore une confirmation je suppose.

« - En effet bois d’aubépine, mon mois de naissance, avec un crin de licorne et une taille de 24.5 centimètres. J’ai eu la chance de la trouver assez rapidement. Je ne suis pas difficile, tout comme ma baguette. »

On avait juste une tendance à la contradiction par moment. Surtout si j’étais dans un état psychologique qui me rendait tout aussi contradictoire entre mes pensées et mes actes. Mais en général tout se passait pour le mieux.

« - J’aurais besoin d’un étui à baguette aussi pour pouvoir la cacher sur moi au lieu d’un tiroir de mon bureau. Mais on verra tout cela à la fin de l’examen miss Ollivanders. »

511 mots
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander]   Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander] EmptyVen 12 Mai - 23:01
Examen de baguette
William A. Sorel & Olivia M. Ollivanders
••••

Elle tenait la baguette de son client dans les mains et elle n'avait fait qu'un contrôle des plus basiques afin de savoir la composition de la dite baguette. La jeune femme n'a pas voulu aller plus en détail afin de ne pas brusquer la baguette et surtout son utilisateur. On ne peut pas faire n'importe quoi avec une baguette qui n'est pas la sienne. Mais Olivia était une habituée de ce genre de manipulation et elle s'arrange toujours pour appréhender chaque baguette qui finit entre les mains. Bien entendu, elle a aussi sa propre baguette mais elle l'a connait. Son Grand-père avait fait une baguette extra-ordinaire pour sa petite fille qui se tenait devant le Français. Mais ce n'est pas le genre de détail auquel elle s'attarde. Loin de là. Olivia a appris à être professionnelle par ses parents mais aussi son grand-père. Sans oublier qu'elle a un peu évolué en devenant un peu plus confiante notamment en elle-même. Elle doit tout ça à sa camarade de Serpentard, Kassie. Depuis qu'Olivia la connait, Kassie a pris soin de la conseiller, de la guider mais aussi d'avoir confiance en elle. Par ailleurs, cela se ressent sur son attitude. S'il y a bien un domaine où elle est rassurée et rassurante, c'est bien tout ce qui touche aux baguette , de leur construction à leur réparation. Après tout, elle ne se nomme pas Ollivanders pour rien. Gardant la baguette en main, elle écoute avec attention ce que dit l'actuel client et elle le regarde sans aucune forme d'agressivité ou de refus. Bien au contraire. Contrairement à avant, elle accueille les gens avec un ton toujours enjouée et accueillant. Cela doit probablement jouer sur la clientèle. Son grand-père passe toujours pour quelqu'un de mystérieux, étrange mais surtout neutre. Mais sa mère dit toujours qu'il faut être accueillant et avoir le sourire. Et puis, la rentrée est pour très bientôt et même si elle a passé d'agréables vacances à travers divers stages que lui a proposé sa directrice de maison. Debout devant le client, elle serre la baguette de sorte à ne pas la faire tomber mais pas à « l'étouffer ». Hochant la tête concernant l'étui à baguette, elle joint le geste à la parole pour des raisons évidentes

« - Effectivement, nous verrons tout ça après !  »

Elle observe de nouveau la baguette en silence avant de fermer les yeux. Contrairement à son père ou son grand-père, le « contact » avec le cœur de la baguette n'est pas automatique et elle a encore besoin d'entraînement. Elle a donc besoin de plus de temps et son grand-père dit toujours que c'est son cœur qui doit entrer en contacte avec la baguette. Chaque baguette a ses particularités et son caractère mais elles sont toujours attendrie par un cœur calme et serein. C'est une condition importante pour parvenir à « parler » avec les baguettes. Plusieurs personnes pourraient penser qu'elle est folle mais il ne s'agit pas du tout de cela. Bien souvent les Ollivanders sont vu comme des gens étranges mais les dons de contacts et de liens avec les baguettes sont méconnus et inconnu. Il s'agit là d'un secret lourdement gardé par la famille et Olivia n'y fait pas exception à cette règle de confidentialité. Il est vrai que c'est un secret qui peut être lourd à porter mais la famille a toujours tenue bon jusqu'à maintenant. Lors de la Seconde Guerre Sorcière, c'est son grand-père qui en a fait les frais. Mais tout ça appartient au passé et heureusement. La jeune femme n'était pas encore née lorsque cela est arrivé mais si cela venait à se reproduire, la famille ne serait pas entièrement éteinte et son grand-père pourra s'endormir sur ses deux oreilles. Puis, la jeune fille s'éloigne du client afin de se mettre dans un coin de la pièce face à un étrange instrument. Secouant la baguette à plusieurs reprise, celle-ci finit par émettre une étincelle de couleur qui est alors absorbée par la dite machine. Encore une création de son père. Elle attend un moment avant d'agiter la baguette d'une autre façon.

Olivia ressent l'opposition de la baguette mais elle ne cherche pas à la dominer. Elle essaye plutôt de la rassurer pour des raisons plus qu'évidentes. Elle connait les facultés de l'aubépine. En régle générale, les baguettes faites dans ce bois sont à la fois fascinantes et complexes, tout comme ce qu'elles ressentent. C'est pour ça qu'elle essaye de faire réagir la baguette à ses actions. Au moins, elle ne prendra pas de coup de jus en essayant. Gardant les yeux fermés, elle effectue le même geste à plusieurs fois finissant par découler des étincelles de couleur différentes. Pour son propriétaire, cela n'a pas grand sens mais pour Olivia, cela a tout son sens mais c'est la machine qui va tout analyser pour elle. En tout cas, elle a déjà de bonnes informations de base avec les caractéristiques de celle-ci, il ne lui reste plus qu'à contrôler selon un procédé bien défini qu'elle respecte à la lettre. Sous le regard inquiet de William, elle reste à l'écart afin de ne pas le blesser. Mais Olivia sait exactement ce qu'elle fait même si elle a du refaire les tests à plusieurs reprises. Il faut dire que cela fait parti du caractère de la baguette et Olivia doit se plier à celle-ci. Revenant auprès du propriétaire de la baguette, elle montre un sourire avant de prendre la parole.

« - Votre baguette est en pleine forme. Mais vous lui manquez ! Il semblerait que vous vous servez d'elle le moins possible et de ce fait, elle s'ennuie. Par contre, elle vous ai loyale et elle est stable. Elle est un peu mélancolique par moment alors n'hésitez pas à vous en servir même si ce n'est que pour faire voler un verre vers vous les soirs après votre activité. »

Elle sourit avant de la retourner et de la rendre à son propriétaire légitime. Les baguettes d'aubépine sont généralement adaptés pour les sorts de soins ou de guérison d’altération d'état mais elles sont aussi efficaces pour les maléfices. Elles sont aussi conflictuelles que leur propriétaire mais elles se sentent à l'aise avec eux. Certaines d'entre elles ont la capacité de renvoyer le sort mal exécuté vers le lanceur. C'est une compétence qui peut servir mais Olivia n'est pas sûre que cette baguette dispose de cette compétence. Après, l'avantage de le crin de licorne, c'est que cela stabilise la baguette instable grâce à une compétence d'autoblocage du flux magique de la licorne. Concernant son taille et son épaisseur, elle manifeste surtout le fait que son propriétaire est plutôt cool et ne se prend pas la tête tout comme il est sujet à de légers troubles psychologiques qui sont sans gravité. Après avoir rendu la baguette à son propriétaire, elle lui fait signe de sortir de la pièce pour marcher dans les couloirs du magasin.

« - Le crin de licorne commence à se fatiguer mais il suffit de surveiller. En général, il faut le changer tous les vingt-cinq ans. »

Elle se rappelle alors qu'il a dit vouloir un écrin pour y ranger sa baguette. Mais pour ça, elle doit voir s'ils ont ce qu'il faut où si elle doit faire la commande auprès de son grand-père. Elle marche dans les étroits « couloirs » de la boutique et il peut voir un tas de matériel, du tissu précis, des pochettes à baguette de toutes tailles. C'est à ce moment-là qu'elle s'arrête en joignant ses mains et elle se tourne vers William.

« - Vous avez un choix de tissu ou d'enveloppe pour l'étui ? »

L'avantage, c'est qu'il y a de tout mais tout n'est pas au même prix. Cela dépend des matériels utilisées. Il y en a pour les plus riches comme les plus pauvres mais la qualité est toujours aussi présente digne d'un nom comme celui de la famille la plus réputée dans l'art de construction et réparation des baguettes magiques.

••••

by Wiise (1331 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander]   Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre chez le fabriquant de baguette [PV Olivia M. Ollivander]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-