RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
Nuit de débauche [feat. Freya ♥] Anneau10

Partagez
 

 Nuit de débauche [feat. Freya ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Nuit de débauche [feat. Freya ♥] Empty
MessageSujet: Nuit de débauche [feat. Freya ♥]   Nuit de débauche [feat. Freya ♥] EmptyMer 3 Mai - 8:39



Nuit de débauche
Ft. Gwendolyne & Freya

L’éveil est ce moment où la conscience reprend possession de notre corps, ou celui où nous ouvrons les yeux prêts à affronter le monde ? Une question inutile, sans fondement, mais qui est ma première pensée ce matin. Doucement je laisse à mes iris le plaisir de s’ouvrir face à ma fenêtre, mon visage baigné de lumière accueil la douce chaleur du soleil avec délectation.

Je mets quelques minutes à trouver la force de sortir de mon lit. Mon cocon me retient encore quelques instants et je n’arrive pas à me résoudre à le quitter. Pourtant il le faut bien, alors après encore une dizaine de minutes à checkers les détails de mon papiers peint, je m’extirpe enfin de la chaleur réconfortante de mes draps de soie.

Mon premier contact avec le sol me parait agressif et mon visage se crispe. Le premier arrêt se fera dans la cuisine de mon appartement où je me prépare un café bien noir que je laisse refroidir le temps d’une douche, il sera salvateur. Délicieusement corsée, j’ai l’impression que mon corps avait besoin de ce goût amer pour prendre les forces nécessaires pour affronter cette nouvelle journée.

Je m’assoie à mon bureau, cigarette fumante au bec, je regarde mon parchemin griffonné de la veille avec les chiffres comptables de mon affaire. Les choses se présentent bien pour nous. De photos se mouvoir devant moi, entre mon mur et les cadres sur le plan de travail, la plupart sont des souvenirs qui me semble appartenir à quelqu’un d’autre ou bien une autre vie. Il m’est difficile de les regarder. Pourtant, quand une photographie de Kendra me sourit, je lui rends cette bienveillance, de façon presque nostalgique, voir totalement peinée. Et pourtant je sais que quand je descendrais dans une heure, elle sera en bas, au bar à servir les clients avec le sourire.

La débauche est celons moi une question de point de vue. Je n’ai pas les mêmes limites que mon voisin, ni la même tolérance vis-à-vis de l’autre. L’ouverture d’esprit n’est pas donnée à tout le monde, tout comme le fait de ne pas juger autrui sur une vision alternée que chacun à du monde. Quel serait le jugement donné à une jeune fille qui, avide de liberté, passionnée par son ambition, irait jusqu’à l’irréparable pour sortir d’une prison dorée ? Bonne question…

¤ ¤ ¤

Le soir arrive bien vite. Pour moi, la notion de « matin » est relative. Sachant que je fini rarement avant 6h30 du matin, on peut aisément comprendre que ma journée commence en début d’après-midi pour les autres. Je suis descendu au bar en fin d’après-midi pour commencer mon service. D’abord le café diner où nous avons réussi à remplir la salle une fois de plus, puis quand minuit approche, le bar laisse place à ce que les moldus appel une boite de nuit. Je suis fière de l’endroit. Elle contient cinq salles, et chaque soir ses salles transporte mes clients dans des univers des plus « magique », ce qui n’est pas peu dire pour des sorciers. Quant à moi, je sers à boire, je joue avec mon shaker, je danse sur les tables ou les barres de pôle danse. Je me déchaîne. Je me fais toucher les fesses, je fais des clins d’œil complices à mes employés, je suis prise par les démons de la nuit, monstre de débauche et d’excès. A trois heures du matin, l’alcool m’a déjà bien entamée, mais je peux me venter de bien le tenir, autant qu’il me tiens. Je sors un instant, le temps d’une cigarette. Le chemin de traverse est endormi à cet heure ci, on ne croirais pas que derrière les murs de l’Avalon, la nuit s’anime. Adossée contre le mur de brique sous mon enseigne, je prendre une large bouffée de ma cigarette, levant les yeux vers les étoiles pour admiré le ciel étoilé, je pense à tout, à rien. Je fais le vide, une pause en cette énième nuit mouvementé.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Nuit de débauche [feat. Freya ♥] Empty
MessageSujet: Re: Nuit de débauche [feat. Freya ♥]   Nuit de débauche [feat. Freya ♥] EmptyVen 5 Mai - 10:23
Lorsque Freya avait commencé son travail comme bibliothécaire, elle avait eu l’espoir quelque peu dissimulé mais bien présent qu’elle aurait droit à un rapprochement avec Cora. Tous ses désirs, toutes ses ambitions tournaient autour de cette femme, sa « meilleure amie ». Sauf qu’à présent, la meilleure amie de Freya, c’était cette bouteille qu’elle tenait par le goulot, tandis qu’elle était sur la piste de danse de l’Avalon. Arrivée vers une heure du matin après avoir encore retrouvé Cora dans un état lamentable, Freya faisait tout pour oublier.

Cora ? Oubliée !

Freya avait 38 ans ? Oublié !

Elle n’était plus sûre d’aimer son travail ? Oublié !

Ah, l’alcool avait cela de bien qu’il anesthésiait parfois les souffrances au point d’avoir l’impression qu’elles étaient parties, que c’était totalement fini. Mais Freya tombait la tête la première dans ce piège terrible qu’est l’espoir de ne plus avoir mal. Elle dansait, chantait, buvait, et tout cela avec de purs inconnus. Enfin, ils lui disaient tous quelque chose, que ce soit leur figure ou leurs cris de stupeur – « Freya, c’est bien toi ? ». Elle s’en foutait, elle n’était pas bien. Elle avait l’impression d’avoir perdu 20 ans et d’être de retour à l’époque où elle avait embrassé Cora, et ensuite fui.

En fait, Freya Ryan avait probablement perdu toute raison ce soir. Il semblerait même que le petit bouton qui servait d’inhibiteur avait complètement sauté, laissant place à un maître mot : la débauche ! Mais la débauche, c’était tout de même assez épuisant, il fallait l’avouer. Alors, elle décida de fausser compagnie – pour cinq minutes ou pour toute la vie – à ses amis d’un soir, pour aller prendre l’air en ce beau mois d’août bien chaud sur le Chemin de Traverse. Elle fusa alors comme une bombe dehors.

Et le silence dans le chemin était tel que Freya se sentit comme heurtée à un mur. Surprise, elle se remit droite, puis ferma les yeux. C’était appréciable, un calme pareil après la tempête de la boîte de nuit. Il faisait même un peu frais, ce qui revigora la peau de Freya qui était en sueur. D’ailleurs, elle devait au moins faire partir l’humidité de sa peau, auquel cas elle finirait malade. Elle se pencha alors pour récupérer sa baguette, qui était rangée dans un holster sous son jean large, et ensuite se lança un informulé pour se sécher. Et cela lui fit du bien.

Elle soupira alors, puis se retourna pour se mettre contre le mur, quand elle sursauta en voyant que quelqu’un avait certainement pensé à la même chose qu’elle, sortir pour respirer. Et fumer une cigarette tien. Quelle chic idée, ça, dommage que Freya ait arrêté depuis bien longtemps.

« Bonsoir ! »

Freya avait chuchoté. Mais vraiment chuchoté. Haha, elle était ridicule, n’est-ce pas ? Chuchoter pour dire bonsoir à une jeune fille qui devait avoir la moitié de son âge, en face d’une boite de nuit, dans le Chemin de Traverse, vers 4 heures du matin… On pouvait continuer longtemps les détails montrant à quel point Freya était – et se sentait – ridicule. Mais l’alcool aidant, elle garda un magnifique sourire artificiellement heureux, puis posa une question qu’elle n’aurait probablement pas pensé poser ce soir – toujours en chuchotant, on ne changeait pas une équipe qui gagnait, hein…

« Est-ce que je peux te piquer une clope ? »


Pas bien, Freya, ça faisait plus de dix ans que t’avais arrêté, pourquoi est-ce que tu reprends aujourd’hui ? Ouais bah, y’a dix ans, j’ai arrêté car j’avais plus le temps de fumer. Maintenant j’ai que ça à faire ! Alors elle attendit une réponse de la personne en face d’elle, et en observant la jeune femme, Freya sentit que quelque chose la chiffonnait. Elle connaissait cette personne, si si ! C’était une des personnes qui avaient fait le service dans la soirée ! Elle était même certaine que c’était elle qui avait préparé son Hemingway à un moment donné.

« Hey ! J’te reconnais ! »

Sauf que là, Freya n’avait pas chuchoté, ah non ! Elle avait même crié. Et après s’être rendue compte de ce qui s’était passé, elle avait posé ses mains sur sa bouche, comme pour se forcer à se taire. Et dans un élan d’impulsion venu du monde du On-ne-savait-où, elle reparla à nouveau sur le même ton précédent, pour dire « pardon ». A qui ? A quoi ? Aucune idée, et elle non plus ne savait pas. Ce qui la fit pouffer. Puis taper une barre monumentale.

Ooooh Freya… Tu es bourrée.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Nuit de débauche [feat. Freya ♥] Empty
MessageSujet: Re: Nuit de débauche [feat. Freya ♥]   Nuit de débauche [feat. Freya ♥] EmptySam 13 Mai - 15:21



Nuit de débauche
Ft. Gwendolyne & Freya
 
L’air frais était une gifle qui gagnais la bataille contre mon taux d’alcoolémie dans le sang. Chaque bouffé de ma cancerette semblais libéré ma respiration altérée par l’enivrante de cette soirée de débauche devenue un éternel recommencement depuis que j’avais ouvert l’Avalon. Pourtant, mon moment de paix fini par être interrompu par une grande blonde, sans doute de dix ans mon ainée, qui sortis de ma boite de nuit avec l’air d’avoir pris une cuite pour la première fois depuis au moins une décennie. Ce qui me fis sourire… Elle me chuchota un bonsoir avant de me taxé une cigarette que je lui tendis en haussant un sourcil.

-Salut, tiens.

Je luis tendais mon briquet également puis je retournais dans mon silence, mais elle ne sembla pas être d’accord puisque cette fois elle l’interrompu en hurlant. Oui, cette femme avait trop bu. Bien, elle remplissait les caisses de l’Avalon. Je haussais de nouveau un sourcil.

-A bon, tu me reconnais ?


Je parlais calmement, je voyais du monde chaque soir, des visages différents, quelques habitués, mais je n’essayais pas de les mémorisée, j’avais un certain mépris des autres en un sens. Chaque client n’avait pour moi de signification que les galions qu’ils laissaient dans mes caisses, rien de plus. D’autres quand ils ce démarquaient finissais dans mon lit, sur mon bar ou dans les toilettes avec moi. Femme ou hommes peut m’importais tant qu’ils m’amusaient un tant soit peu. Et si ça devenait trop personnel, je les envoyais sur les roses avec classe et détachement. C’était devenu mon quotidien. La seule qui avait encore mon respect et mon attention était ma Kendra, ma meilleure amie.

-Tu es venue noyé tes problèmes ou simplement sortir de ton quotidien ce soir ? Parce que tu à l’air de tenir l’alcool autant qu’une adolescente de quinze ans.


Mon franc parlé pouvais être vexatif, il n’en restait pas moins une part intégrante de ma personnalité. Je n’avais pas la langue dans ma poche que sa plaise ou non. D’ailleurs certaines fois ça finissais en bagarre, d’autre en soirée exaltante par la surprise d’une bonne rencontre d’un soir. Restais a voir dans quel catégorie serait classé cette altercation impromptue.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Nuit de débauche [feat. Freya ♥] Empty
MessageSujet: Re: Nuit de débauche [feat. Freya ♥]   Nuit de débauche [feat. Freya ♥] EmptyLun 15 Mai - 13:46
Freya remercia la jeune femme lorsque cette dernière lui tendit une cigarette, ainsi qu’un briquet. Elle rendit ce dernier lorsque la clope fut allumée, et elle apprécia cette première bouffée, cela faisait si longtemps ! Puis, après son éclat, celle-ci ayant crié qu’elle reconnaissait sa compagne d’extérieur, l’autre avait eu l’air surprise. En même temps, ce n’était pas comme si, en tant que barman, elle ne croisait pas tous les clients de la boite. Forcément que Freya passerait à la trappe. Alors, après son fou rire, elle tenta de répondre le plus calmement possible.

« Ouais, tu m’as servi mon… Daïquiri je crois, je sais plus trop ce que j’ai gobé, en fait… »


Freya s’était complètement emmêlé les pinceaux lors de sa consommation de l’alcool, certes elle connaissait la règle de toujours boire la même chose pour éviter les mélanges qui rendaient encore plus malade. Mais au moins, cette cigarette devait être magique, elle avait l’impression qu’elle lui retirait un gramme d’alcool, la rendant un peu moins ivre. Enfin, encore un peu, car lorsque l’employée de la boite de nuit lui posa la question de savoir s’il elle noyait ses problèmes ou sortait juste de son quotidien, la Freya sobre aurait clairement sauté en l’air, griffes sorties.

Mais là, elle était… Bien. En fait, elle se sentait même blasée de devoir tout le temps se défendre, comme face à cette salope de Ravenna qui l’avait descendue plus bas que terre, à un tel point que creuser encore lui aurait ouvert les portes du centre de la planète. Elle devait apprendre à ne plus répondre aux provocations aussi… Alors, elle répondit de la façon la plus zen et posée qu’elle pouvait. Et puis, faut pas gueuler sur le barman ! Après, il serait capable de cracher dans le verre juste pour se venger. Et très honnêtement, aussi canon soit cette barman, elle préfèrerait largement un échange de salive plus conventionnel.

« Un peu des deux. Et bon, j’ai le double de l’âge que tu me donnes, même plus, par contre, ça fait bien… Euh, trois ans je crois que j’ai pas touché de l’alcool. Et toi ? Tu as toujours l’air être revêche, même quand tu bois ? C’est quand même dommage, t’avais l’air plus cool tout à l’heure. »


Freya avait un petit sourire en coin en sortant la pique de retour, hé, certes elle était plus souple quand elle buvait, mais elle n’allait pas non plus se laisser écraser par la première jeunette qui viendrait ! Et elle en avait marre de s’écraser de toute façon, elle le faisait assez avec Cora qui pétait complètement les plombs.

Mais au moins, elle prenait l’air, fumait une clope, était torchée, mais n’était pas seule. Et si elle était sortie ce soir, c’était bien pour éviter d’être seule, pour oublier et sortir un peu du carcan de Poudlard où il fallait toujours être irréprochable au possible. C’était assez épuisant de devoir se montrer toujours responsable face à des élèves, de rester digne face à Cora qui lui sortait parfois des conneries plus grosses qu’elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Nuit de débauche [feat. Freya ♥] Empty
MessageSujet: Re: Nuit de débauche [feat. Freya ♥]   Nuit de débauche [feat. Freya ♥] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Nuit de débauche [feat. Freya ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-