RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
"It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] Anneau10

Partagez
 

 "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

"It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] Empty
MessageSujet: "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan]   "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] EmptySam 13 Mai - 21:32
Il était dix heures trente, ce matin-là, lorsqu'Amélia arriva sur le Chemin de Traverse. Nous étions au mois d'août, et il faisait plutôt chaud.
La jeune fille était venue sans sa mère, qui avait préféré rester à la maison, n'ayant pas envie de supporter la chaleur de cette matinée. Cela arrangeait Amélia : ainsi, avec ses économies, elle pourrait profiter de sa journée sur le Chemin de Traverse pour déambuler où bon lui semblerait, et s'offrir ce qu'elle voulait, en plus de ses fournitures. Amélia connaissait par cœur cette allée bien connue des sorciers. Elle s'y rendait régulièrement depuis son plus jeune âge, pour rendre visite à son père qui tenait une boutique de chaudrons, où tous les jeunes sorciers allaient s'équiper.

Sa liste de fournitures scolaires pour sa rentrée prochaine en Sixième Année à Poudlard était dans la poche de son blouson en jean, et elle arriva sur le Chemin de Traverse d'un pas serein mais assuré, faisant signe à quelques marchands près desquels elle passait.

La première chose dont elle avait envie aujourd'hui, avant de commencer à faire le tour des boutiques pour acheter les différents livres et autres que sa liste indiquait, c'était de manger une glace. Une délicieuse glace de chez « Florian Fortarôme ». Elle n'avait pas connu cet homme, décédé deux ans avant la tristement célèbre bataille de Poudlard, mais son père lui en avait longuement parlé, ayant été son ami durant de nombreuses années. Aujourd'hui, c'était un couple de jeunes sorciers qui avait repris la boutique, et ils mettaient beaucoup de cœur à leur travail, essayant de respecter au mieux l'héritage transmit par Florian, le maître glacier du monde Magique.
Amélia savait que sa mère n'approuverait pas qu'elle déguste une glace si tôt dans la journée, mais elle ne parvenait pas à résister aux nombreux parfums de ces délicieuses crèmes glacées... Elle arriva avec un grand sourire devant le magasin, où quelques parents achetaient déjà des cornets et des coupes à leurs enfants, et lorsque vint son tour, elle lança d'une voix enjouée :

- Salut ! J'aimerais beaucoup un double cornet fraise et parfum surprise, s'il te plaît !

Avec un clin d’œil, le glacier lui tendit sa glace, et lui offrit gracieusement (« On est contents de te revoir par ici, Mélia ! Passe notre bonjour à ta maman. »), avant qu'elle ne tourne les talons, leur faisant un signe de la main.

Tout en mangeant sa glace, la jeune fille sortit sa liste scolaire de sa poche, et commença à la lire attentivement. Il allait falloir qu'elle s'achète de nouveaux livres, pour le programme de Sixième Année, mais elle ne voulait pas entrer chez Fleury & Botts avec son cornet... il allait donc falloir qu'elle flâne encore un peu dans la grande rue ensoleillée.
Tranquillement, tournant la tête à droite et à gauche au fur et à mesure de sa marche, elle se dirigea vers la boutique de son père, pour aller l'embrasser avant de faire ses achats. Avant d'entrer dans le magasin, elle s'assit quelques instants sur le banc qui se situait juste en face, le temps de finir sa glace, faisant signe de la main à son père par la fenêtre.
Il ne lui restait plus que deux bouchées dans le cornet à finir lorsqu'elle tourna machinalement la tête vers la gauche, les yeux dans le vague. Elle fronça les sourcils, croyant reconnaître quelqu'un près d'une boutique à quelques mètres d'elle. Le soleil l'éblouissait-elle à ce point ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] Empty
MessageSujet: Re: "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan]   "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] EmptyDim 14 Mai - 10:44
It's so hard to forget...
Je m’étire tant bien que mal dans ma chambre au chaudron baveur, je soupire quelque peut et je prends une douche rapide. Aujourd’hui je n’ai pas d’entrainement, en effet on a fini très tard la veille et je suis rentré en transplanant, alors que d’habitude je me régale de revenir en balai ou tout simplement en courant en mode dingo.  Mais hier…Merlin, je grimace sous le jet d’eau alors que mes muscles sont assez endoloris, surtout au niveau des cuisses. Le stress…Oui je l’admet sans une once de doute, j’ai toujours peur que le coach m’attrape par le col pour me dire que tout compte fait je ne fais pas l’affaire, qu’il s’est trompé et que je suis pas apte à devenir le prochain gardien de l’équipe. Ce qui me ferait changer tout les papiers de l’université vu que pour prendre la filière sportive en filière principale il faut avoir une promesse d’embauche. Non pas que les autres filières ne soit pas intéressante et que peut être en prenant vente et commerce ça me permettrai de reparlé doucement avec les parents.  Je m’habille rapidement, j’opte pour un jean court qui arrive aux genoux, ainsi qu’un haut rouge et noir et une paire de chaussure confortable, je descends tout en croisant le propriétaire du lieux.

B’jour patron ! fis je en dévalant les escaliers.
Hop là mon gars, tu déjeune pas ? Fis le pauvre patron en titubant contre le mur.
Pas le temps ! A ce soir ! Répondis-je en lui faisant un signe de la main.

Je sors du chaudron baveur et je déambule sur le chemin de traverse, ah le chemin de traverse ! Je connais ce lieu depuis si longtemps. Et c’est pire maintenant, depuis la fin de Poudlard. Ma gorge se serre en même temps que mes poings que je fourre dans mes poches. Depuis la fin de Poudlard j’ai menti à tout le monde. Normalement je devais vivre avec Sebastian, en colocation mais il est parti…sans laissez de trace, sans un mot, sans une explication ! Et par fierté j’ai menti…J’ai dit à Elhenna que j’avais trouvé un appart, j’ai dit la même chose aux autres…Becca…Merlin quand elle va l’apprendre elle va m’arraché la tête pour l’offrir en cadeau au troll et qu’il fasse un bowling avec ! Surtout que le peu d’argent que j’ai me permet juste de payé de temps en temps la chambre au chaudron baveur, oui je le cache à tout le monde mais parfois je m’endors dans la forêt ou quelques part non loin du terrain des Pies de Montrose. Je mange moins que d’habitude encore une fois par soucis d’économie. D’après le dépliant de l’université on est pas obligé de dormir dans les résidences, mais je n’aurais pas le choix.

Je soupire une nouvelle et je shoote dans un caillou tout en flânant devant les boutiques depuis quelques heures déjà, je m’arrête devant un stand de maraicher et je prends quelques pommes. Tout en continuant ma ballade je me stoppe devant le magasin de Quidditch et je lorgne certaines protections flambant neuves. Puis je tourne la tête pour voir une silhouette. Une silhouette qui accélère rapidement les battements de mon cœur, je me pince la lèvre et avance un peu vers la dite silhouette. Une petite brune qui est assise sur le banc en face de la boutique de papa. Je tourne la tête vers la boutique et j’aperçois notre père qui vend un chaudron d’une belle couleur cuivré orné de moulure délicate. Ayant travaillé avec lui durant 2 été quand j’étais en 5 et 6e année, je commançais a bien connaitre les chaudrons. Tout en pensant je me retrouve près de la demoiselle. Je baisse les yeux vers le sol avant de levé mon regard sur la jeune femme de 16 ans.

Salut…Glace au parfum surprise ? Demandais-je avec un léger sourire presque gêné.

Quel entrée en matière Peterson ! Mais je l’admet…Oui…Elle boude depuis quoi…Fin décembre début janvier ? Tout ça pourquoi ? Parce que Maman lui a monté la tête à mon sujet ? C’est ignoble, on était si proche autrefois et ça me manque, après tout c’est ma petite sœur, c’est ma princesse, ma petite puce qui par Merlin est devenu très jolie mais j’aime pas la voir grandir ça m’agace ! Je peux plus la protégé, je peux plus prendre soin d’elle comme avant, car elle est maitresse de ses choix, tout comme elle accepté les bobards de notre mère.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] Empty
MessageSujet: Re: "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan]   "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] EmptyDim 14 Mai - 16:51
Depuis son enfance, on n'avait cessé de répéter à Amélia qu'il était très impoli de fixer les gens, que cela pouvait les mettre mal à l'aise, ou encore leur envoyer un message qu'ils pouvaient mal interpréter. Mais cette personne, là-bas, c'était plutôt elle qui la mettait mal à l'aise. Elle détourna les yeux, les reportant tantôt sur sa glace presque finie, tantôt sur la boutique de son père dont on pouvait tout observer par la vitrine.
Ses pensées se bousculaient dans sa tête. Elle était certaine, tout du moins elle savait, que c'était son grand frère qu'elle avait vu. Malgré le fait qu'elle ai arrêté de lui parler depuis maintenant plus de six mois, elle ne pouvait pas l'oublier... Elle avait essayé, après les vacances de Noël, de passer à autre chose comme sa mère lui avait dit. Sa mère... tout partait d'elle, d'ailleurs !
Amélia avait noué une telle relation avec sa mère qu'elle en était venue à l'admirer, et à écouter tout ce qu'elle disait, comme si chaque mot qui sortait de sa bouche était une vérité. Et c'est de cette façon qu'Amélia avait tourné le dos à Jonathan. L'adolescente se mordit la lèvre, sa glace dans la main, et se rappela que son frère lui avait menti, tout de même. Sa mère l'avait poussée à ne plus lui parler, mais Jonathan n'était pas tout blanc non plus !

Des larmes montèrent aux yeux de la jeune fille, mais elle tenta tant bien que mal de les empêcher de couler, et elle se racla la gorge pour essayer d'en faire partir cette boule de sanglots qui s'y était installée. Ses émotions ne devaient pas prendre le dessus.

Amélia était perdue dans toutes ses pensées lorsqu'une voix se fit entendre juste à côté d'elle. Elle écarquilla les yeux de stupéfaction, reconnaissant celle de son grand frère, qu'elle ne pensait pas capable de venir faire le premier pas.
Avec une expression de surprise mélangée à celle de la tristesse, elle tourna les yeux vers Jonathan, qui se tenait debout près du banc sur lequel elle était assise, et répondit d'une voix un peu faible :

- Comme d'habitude, oui...

Elle lui fit un petit sourire sans expression, et sans qu'elle ne s'en rende compte, une des larmes qu'elles combattaient depuis quelques minutes roula sur sa joue, s'arrêtant à la commissure de ses lèvres où s'était dessiné le sourire.
Que dire... elle était perdue. Son cerveau lui envoyait des milliers d'informations en même temps, son cœur s'emballait de le revoir... Elle l'aimait tellement, mais elle se sentait également piégée, et surtout, trahie. Elle lui en voulait, ça c'était sûr. Mais peut-être pas pour les raisons qu'il croyait. Et toute leur relation si forte et si puissante avait été gâchée pour un simple mensonge !

- Tu... Tu es venu voir papa ?

Amélia avait demandé ça d'une voix qui se voulait tout à fait normale, mais qui ressemblait plutôt à celle d'une petite fille qu'on avait pris en train de faire une bêtise. Elle n'osait pas regarder son grand frère qu'elle aimait tant dans les yeux, de peur de perdre ses moyens, et elle avait tellement de choses à lui demander...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] Empty
MessageSujet: Re: "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan]   "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] EmptyDim 14 Mai - 17:50
It's so hard to forget...
Le cœur serré…Oui ça fait des mois que mon cœur se serre quand je pense à ma petite sœur, elle est mon petit trésor et de savoir que ma mère a réussi à me l’enlevé ça me brise le cœur. Je sais bien que j’aurais pu en parlé avec elle…de mon secret…de mes secrets…Mais j’assume pleinement que depuis Septembre 2022 alors franchement j’étais tellement perdu dans ma pauvre petite tête de Poufsouffle attardé que j’ai pas eu le cœur de lui en parlé. Non je n’en ai pas eu le courage en vérité. Dans ces moments j’ai la nette impression d’être un pleutre, un raté…

J’ai tenté une approche, c’est la première fois depuis des mois ! Mais depuis ces derniers temps j’ai perdu tellement de chose, tellement de monde que j’ai pas su voir que perdre ma sœur serait la pire des choses.  Mais le départ de Sebastian m’a tellement ébranlé mentalement que j’étais dans un brouillard permanant, j’allais très mal. Tout venait de s’écroulé autour de moi, ma mère qui montre enfin son vrai visage en me reniant sans l’ombre d’un remord, mon père qui pense que tout ira pour le mieux quand elle se calmera. Skeeter qui a du se froissé les doigts en rédigant ses articles sur ma bisexualité, Kassie qui faisait également la tête, Matt qui s’est éloigné…Tout est arrivé d’un seul coup alors je me suis raccroché a trois choses :Becca, Ryan et le sport. Au point que c’est devenu une drogue malsaine. Quand je vois une larme qui s’écoule de sa joue, je lève la tête en respirant trop bruyamment à mon gout.

Mélia… Ma voix se perd presque mais je dois tenter le tout pour le tout. Je…Je sais que j’ai pas été un super frère ces derniers mois mais je… Encore une fois les mots me manquent et je serre brusquement les poings, mes phalanges deviennent blanches. Je suis pris à l’université et dans une équipe de quidditch et je…enfin…comme on va plus trop se voir je me disais… Je ferme les yeux en moment. Merde Mélia je peux pas continué comme ça ! Ma petite sœur me manque ! Fis je alors que mes propres yeux brillaient de larmes.

Je cache pas mes émotions, surtout pas à ma sœur, je peux plus les caché, c’est trop difficile, alors je fui soudainement son regard et j’essuie mes yeux sans discrétion, d’un revers de bras, brutalement, comme si j’étais en colère, mais pas contre elle contre moi et contre ma mère.

Elle le sait pas…Mais je parle souvent avec p’pa et avec Elhenna ! Soufflais je soudainement en m’asseyant près d’elle.

Papa pense réellement que tout s’arrangera, pour lui c’est juste que maman encaisse pas mon orientation sexuelle et professionnelle que soit disant c’était trop d’un coup, mais moi je sais…Quand ceux de ma promotion on vu que mon épouvantard c’était ma mère, les moqueries ont fusé mais quand ils ont entendu l’épouvantard parlé, certaines moqueries se sont tue. Oui elle est ma plus grande peur car depuis que je suis né je l’ai senti…J’ai senti que je n’étais pas désiré, elle l’a si souvent dit à Elhenna alors que je jouais avec Mélia et les jumeaux. « Jonathan a foutu en l’air ma carrière » voilà ce qu’elle répéte depuis des années. Pour elle je n’ai été qu’un fardeau et pour attiré son attention j’ai enchainé les bétises sans jamais m’arrêté et le tout ponctué de sourire idiot. Pour elle, la perle rare de la famille c’est Amélia. Même si je suis d’accord, car j’aime ma sœur plus que tout. J’amorce un mouvement pour attrapé une de ses mèches de cheveux. Alors qu’Elhenna qui est la meilleure amie de notre mère, et que je considère comme une tante, même si c’est la marraine de Mélia et non la mienne. La juriste m’a toujours soutenu et acceuillie a bras ouvert, même quand je lui ai annoncé que j’étais bi, elle l’a très bien pris. Mais même a elle j’ai pas eu le courage d’annoncé que ma mère m’avait jeté dehors. Merlin elles ont du se disputé a coup de baguette.

Elle va bien au moins ? Demandais je dans un murmure.

Ironique…Mais tellement moi…Je m’inquiète toujours pour les gens que j’aime et même si elle m’a mis a la porte c’est ma mère et je l’aime quand même, alors je veux simplement savoir si depuis mon départ forcé elle se porte mieux, après tout c’est l’essentiel si elle va bien.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] Empty
MessageSujet: Re: "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan]   "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] EmptyLun 15 Mai - 22:24
Jonathan se mettait à pleurer... Son grand frère pleurait ! Cela faisait des années qu'Amélia ne l'avait plus vu verser une larme ! Même lorsque leur mère l'avait mit dehors, en claquant la porte, il était resté digne et avait tourné le dos sans signe apparent de tristesse. Et là, il pleurait, vraiment !
La jeune fille ne put retenir ses propres larmes devant l'émotion de son frère. Ils avaient toujours tout partagé – du moins, c'était ce qu'elle avait pensé pendant des années – et le voir bouleversé à ce moment précis lui brisait le cœur. Il était la personne la plus importante au monde pour elle, son exemple, le modèle à suivre et celui qui lui avait toujours tenu la main dans les moments difficiles, le seul à qui elle pouvait tout dire sans peur d'être jugée ou moquée...
Ces derniers mois passés sans lui, sans même l'évocation de son prénom à la maison, lui avaient fait beaucoup de peine, et elle souffrait tous les jours du manque de son grand frère, même si d'ordinaire elle le cachait du mieux qu'elle pouvait. Parler de Jonathan à la maison ? Hors de question, sous peine de voir sa mère essayer de contenir sa colère pendant qu'elle la fusillait du regard.  

- Toi aussi tu me manque, tu sais ? Tu n'as même pas essayé de venir me voir, ou de me parler ! Même papa ne m'a pas dit que tu le voyais de temps en temps !

Cette fois-ci, les larmes coulaient vraiment sur ses joues. Des larmes de tristesse, mêlées à des larmes de colère. Fallait-il qu'elle soit en colère contre tout le monde ? Contre son frère pour lui avoir caché des choses importantes ? Contre sa mère pour avoir mis Jonathan à la porte et le considérer comme un étranger ? Contre son père pour avoir « omis » de dire qu'il avait des nouvelles de son fils ?

- Pourquoi tu n'as jamais rien tenté ? Et pourquoi papa et Elhenna ne m'ont rien dit sur toi ? Tu pars à l'université, et on ne se verra plus ? Ben oui, pourquoi m'en informer ! Je suis sûre que si tu n'étais pas tombé sur moi par hasard aujourd'hui je n'en saurais même rien !

Ses yeux étaient emplis de larmes, sa voix était coléreuse mais se brisait en sanglots après quelques mots. C'était dur pour elle. Dur de sentir son frère s'éloigner, se détacher d'elle. Comme si elle ne comptait plus, n'existait plus... après tout, il lui avait caché son secret pendant des mois avant qu'elle ne l'apprenne, alors pourquoi ça changerait maintenant ? Il ne la croyait donc pas digne de confiance ?
Amélia était heureuse de savoir que son grand frère allait poursuivre ses études, mais son chagrin et sa colère étaient trop grands pour qu'elle ne puisse le féliciter.

- Tu sais à quel point tu m'as fait du mal ?

Elle avait posé cette dernière question en pleurant franchement. Il fallait qu'il le sache, qu'il comprenne à quel point elle avait été blessée. Elle s'en contrefichait de son orientation sexuelle ! Il aurait même pu tomber amoureux d'un Sombral qu'elle l'aurait aimé quand même !
Sans s'en rendre compte, Amélia s'était jetée dans les bras de son frère, et avait enfoui sa tête sur sa poitrine. Pour pleurer, oui. Mais en sécurité, à l'abri des regards. Malgré toute cette colère, toute cette peine, son frère était toujours celui dont elle avait le plus besoin et qui savait la rendre heureuse d'un simple sourire.
A son tour, elle murmura :

- Oui, maman va du mieux qu'elle peut, tu la connais...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] Empty
MessageSujet: Re: "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan]   "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] EmptyMar 16 Mai - 11:15
It's so hard to forget...
Quand ma gryffondor de sœur m’annonce que je lui manque aussi, ce fut encore plus difficile de ne pas retenir mes larmes, après tout je l’aime tellement. Qu’importe si c’est ma mère qui lui a monté la tête, je ne cesserais jamais de l’aimé. Je rage presque d’être dans un tel état, je supporte pas de pleuré, j’aime pas montré mes sentiments et ça depuis toujours car normalement je cache toujours mes sentiments les plus profonds par l’humour.

Elle se met en colère et je peux comprendre, c’est aussi pour ça qu’elle est chez les rouges comme l’était notre père. Quand maman dit que Mélia est une parfaite Peterson j’en ai pris conscience plus tôt que prévu. Son cerveau ressemble à lui de notre mère, même dose d’intellect, même envie de tout connaitre sur le monde de la magie, puis elle a ce côté courageux et hargneux de notre père quand il bosse ou quand il essaie de calmé notre mère. Alors que moi…Hormis l’humour de papa et son sens de la vente, je me demande souvent de qui je tiens…Peut être de nos grand parents ? Même si ce sont des moldues pour nos grands parents maternels et que du côté de papa Mamie est une Cracmol. Mais quand ma petite sœur me demande pourquoi je n’ai rien tenté là c’est moi qui est sur le point de me mettre en colère, mais encore une fois je tente de gardé mon calme. Comme d’habitude.

J’ai essayé…Après…Après l’événement mortel de Noël, je…j’ai tenté de t’approché, je voulais voir si tu allais bien, j’me suis avancé mais tu…tu…ta tourné la tête et tu es parti ! Répondis je un peu penaud. Alors…alors j’ai su que maman t’avait tout dit et que tu m’en voulais ! Avouais-je en serrant le poing.

Et c’est la vérité, j’ai essayé, mais à chaque fois elle part la tête haute comme notre mère l’aurait fait. Et ça m’a fait mal, mais je respecte ses choix, si pour elle je devais sortir de sa vie alors je l’aurais fait. Avec de nombreux remords et une douleurs insoutenable mais je l’aurais fait. Les gens que j’aime méritent tous d’être heureux et je me suis trop souvent plié en quatre pour eux. Je suis devenu animagii pour Becca, j’ai gardé le secret des Blackwholes pour Matt et Kassie, même si Matt ne m’a encore rien avoué à ce sujet je ne le brusque pas. J’ai été le plus calme possible avec Sebastian alors qu’il m’avait blessé, j’ai accepté de revenir avec Ryan car il semblait vraiment prêt à tout pour…Sauf qu’il arrive un moment ou je ne peux plus…J’en peux plus…ça m’épuise, alors oui je veux penser à moi un peu ! Alors quand j’ai obtenu ce fameux parchemin qui venait des Pies de Montrose je n’allais pas craché dessus ! Je n’allais pas refuser de voir mon rêve se réalisé.

Elle se colle contre moi, je la serre tout fort dans mes bras, enfin pas hyper fort non plus je ne voudrais pas l’étouffé. Je caresse son dos et ses cheveux sombres et je murmure doucement pour la rassuré.

Je sais…Je sais que j’ai merdé…J’ai voulu plus d’une fois te parlé mais tu…tu m’ignorais à chaque fois, je sais que tu as eu mal mais imagine la douleur que j’ai pu ressentir quand ma mère m’a mis a la porte et que personne ne s’y est opposé ? Soufflais je. Il m’a fallu du temps pour encaisser ça, je me suis retrouvé seul, j’ai pas osé en parlé a Elhenna car je ne voulais pas qu’elle se dispute avec maman, et je suis revenu vers papa que depuis…depuis la mort de la directrice j’avais besoin de parlé et je me suis dit que comme j’avais toujours eu un bon lien avec papa…enfin…tu sais…pour prendre la température ! Ajoutais je avec un rire nerveux. Mais tu es ma petite sœur et tu es si proche de maman que j’ai pas non plus voulu vous séparez…je veux juste que tu sois heureuse et puis…Je lui lève doucement le menton et j’essuie ses larmes du bout de mes doigts. Même si je suis à l’université j’exige que tu m’envoie les dates des Week ends à près au lard que je puisse venir te tiré les tresses ! Et on s’enverra plein d’hiboux ! Dis je avec un tendre sourire.

Oui je pense que ça peut être une bonne solution pour se voir malgré maman et malgré le fait que je serais à Grimardent.
© 2981 12289 0
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] Empty
MessageSujet: Re: "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan]   "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] EmptyMer 17 Mai - 3:15
Jonathan lui rendit son étreinte. Une étreinte rassurante, protectrice. Il avait toujours été ainsi avec elle : attentionné, à l'écoute, parfois surprotecteur même. Si parfois cela agaçait la jeune fille, elle devait bien avouer que la présence et le soutien de son frère étaient des choses très importantes pour elle.

« J'ai su que maman t'avait tout dit et que tu m'en voulais ! »

- Bien sûr que je t'en ai voulu ! Je suis contente de voir que tu t'en est rendu compte !

Son grand frère essuya ses larmes, d'un geste tendre de la main, avant de lui faire part de son ressenti. Amélia l'écouta attentivement, la tête toujours enfouie. Il semblait très sincère, très attristé par la situation. D'après ce qu'il disait, c'était elle-même qui avait dressé des barrières entre lui et elle, l'empêchant de pouvoir avoir un quelconque contact. La jeune fille écoutait cela, mais désapprouvait de la tête.

- Tu sais que je suis quelqu'un de fier, tu aurais quand même pu insister davantage si tu tenais réellement à moi...

Lorsqu'elle entendit Jonathan dire : « Tu es si proche de maman que j'ai pas non plus voulu vous séparer », elle éclata d'un rire sans joie, et répondit durement :

- Donc tu as préféré, pour mon « bonheur », couper les ponts avec moi ?

Elle avait dit ces mots très fort, un peu trop même. Des passants se retournaient vers eux, les regardant avec des yeux surpris ou réprobateurs. Amélia se racla la gorge et reprit son calme, tandis que son grand frère lui relevait le menton pour sécher ses larmes. Elle ne voulait pas créer d'esclandre, ni attirer l'attention sur eux alors que leur père travaillait à quelques mètres.
La jeune fille desserra son étreinte, se dégageant des bras de son frère. Celui-ci lui expliquait vouloir reprendre une correspondance avec elle, vouloir la revoir plus souvent. Elle soupira puis reprit place sur le banc qu'elle occupait avant que Jonathan ne la rejoigne. Elle devait bien l'admettre, c'était lui aujourd'hui qui avait fait le premier pas vers elle, lui qui était venu lui parler alors qu'elle n'avait pas bougé de son banc.
Elle lui fit signe de s'asseoir à côté d'elle, et lui rendit son sourire.

- Je serais très heureuse qu'on puisse se revoir, comme avant, tu sais ! Peu m'importe ce qu'en pense maman, ou qui que ce soit d'ailleurs ! Sans toi, je suis malheureuse, il me manque quelque chose de vital, Jo !

Amélia soupira à nouveau. Elle avait l'impression d'être exaspérante, et en même temps, il fallait qu'elle extériorise ce qu'elle avait sur le cœur.

- Tu sais, il y a beaucoup de choses dont on devrait discuter, je crois... Je ne sais pas si tu en as parlé avec papa, ou avec Elhenna... Mais à moi aussi, il faut que tu parle. On a beaucoup de choses à se dire, non ?

En regardant son grand frère, assit à ses côtés, la jeune fille se mordit la lèvre inférieure. Sa voix se fit inquiète, se rendant soudainement compte que Jonathan avait légèrement maigri, et qu'il semblait fatigué, lui qui d'ordinaire était toujours dans une forme olympique.

- Tu as changé, un peu... Comment tu vas ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] Empty
MessageSujet: Re: "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan]   "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] EmptyMer 17 Mai - 11:26
It's so hard to forget...
Ça me faisait un bien fou de la prendre dans mes bras, j’avais l’impression de retrouvé une partie de mes poumons, comme si je respirais mieux depuis plusieurs mois. La voir dans cet état me faisait si mal. Moi qui est toujours voulu la protégé, qui a eu du mal à la voir grandir autant. Alors oui parfois j’en oublie qu’elle est capable d’avoir et de faire ses propres choix sans qu’on lui dise quoi faire ou quoi pensé. Et pourtant j’y ai cru. Quand elle affirme que oui elle m’en voulait, je sens mon cœur qui se serre d’avantage alors que je maintiens mon étreinte. Quand elle mentionne sa fierté je tente de pas rire. Le problème c’est que j’en ai une moi aussi, du coup ça ne nous aide pas. Mais quand elle s’énerve un peu plus en hurlant presque, je recule un peu. Merlin elle ressemble à maman dans ces moments là. Certains passant nous fixent avec des airs réprobateurs et je souris calmement comme pour leurs dire que tout va bien, que je vais régler ça.

Ma puce écoute moi ! Fis je en posant mes mains sur ses épaules. J’ai jamais voulu coupé les ponts jamais ! Mais tu sais bien que je suis un idiot ? Argumentais-je avec un petit sourire aux lèvres. Ce que je veux dire c’est que…enfin beaucoup de chose se sont enchainé, toi tu me parlé plus, Kassie faisait aussi la gueule, je venais tout juste de me réconcilier avec Sebastian. Puis Matt est devenu distant et quelque mois plus tard Sebastian est parti sans un mot, sans prévenir ça m’a anéanti, je me sentais plus seul que jamais ! Avouais-je en caressant doucement ses cheveux bruns. Oui j’ai merdé, oui j’aurais du insisté et je l’aurais fait si j’avais été dans de meilleures conditions ! Soufflais-je en baissant les yeux.

Je passe une main dans mes cheveux avant d’hoché la tête quand elle annonce qu’on doit parler qu’on a des choses à se dire, je m’assois et je pince un peu les lèvres, je sors de ma poche une cigarette, c’est rare que je fume et elle le sait. Elle m’a déjà vu le faire dans le jardin à la maison. Je fume quand je suis anxieux, quand j’ai quelque chose qui me turlupine.

Tu me manque beaucoup aussi Amélia, tu sais très bien que tu es mon petit trèsor ! Fis je en soufflant un nuage de fumée. Oui j’ai beaucoup de chose à te dire…C’est vrai que pour…enfin…pour ce qui est de mon orientation sexuelle ça a été très difficile pour moi, car durant des années je ne savais pas trop en fait, et je n’assumais clairement pas cet aspect de ma personne ! Dis je, en laissant tombé une cendre. Mais l’été dernier j’ai bien réfléchi et j’ai décidé d’assumé, et à Noêl j’ai voulu le dire aux gens que j’aime et maman…enfin…elle l’a mal pris, déjà qu’elle m’aimait pas des masses ça a été encore plus difficile si il n’y ‘avait pas eu papa j’aurais pris le service a thé et la table en chêne dans la tête ! Même si pour lui l’important c’est que je sois heureux il n’a pas tenté de calmé maman ! Je tire un peu sur ma clope avant de reprendre. Sebastian aussi l’a mal pris…Mais voilà je…enfin avec tout ça mélangé j’ai failli pété un câble jusqu’à ce que je reçois cette lettre des Pies de Montrose ! Mon regard s’illumine et un sourire se dessine sur mes lèvres. C’est la seule chose avec Becca et Ryan qui m’a permit de tenir le coup s’en m’envoyé du haut de la tour ! Avouais je en écrasant la cigarette.

Elle voulait qu’on parle, que je lui dise tout ce que j’avais sur le cœur et bien voilà je suis entrain de le faire, après je veux surtout qu’elle comprenne que cette année j’ai été propulsé dans une sphère infernale ou j’ai perdu la plupart de mes pilliers et je me suis senti abandonné. D’habitude je soutiens tout le monde et quand j’ai eu besoin de soutien plus personne n’était là. Sauf bien sur Becca et Ryan qui sont resté près de moi à chaque instant.

Je vais bien…Juste que j’ai pas l’habitude des horaires et de l’intensité des entrainements dans une équipe professionnelle ça n’a rien avoir avec Poudlard, j’ai peur de pas y parvenir et dans le pire des cas j’aiderais papa a la boutique qui sait ! A force je commence à bien connaitre l’épaisseur des fonds de chaudron ! Terminais je avec un léger rire avant de posé mes yeux bleu sur elle.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

"It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] Empty
MessageSujet: Re: "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan]   "It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

"It's so hard to forget when you simply can't" [PV Jonathan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-